Arlésiennes

Les Arlésiennes du jeu vidéo

Il y a des jeux que l’on attendait plus. Cependant, cette fin d’année offre aux joueurs la possibilité de toucher certains de ces titres mythiques. Après des années à être dans l’incertitude, il est temps de voir ce que ces oeuvres ont à revendre ! Mais est-ce que l’attente valait le coup ? Il est temps de s’attarder sur ces arlésiennes et leurs conséquences sur nous autres les joueurs.

De belles sorties pour la fin d’année

Pour débuter cette réflexion il est nécessaire de mettre une image à ces opus qui nous font saliver. Depuis le 29 novembre, les joueurs du monde entier peuvent enfin poser les mains sur Final Fantasy 15. De plus, le très attendu The Last Guardian a débarqué dans nos salons depuis seulement quelques jours. Il ne faut pas oublier les titres tels que Shenmue 3, Beyond Good & Evil 2 et Final Fantasy 7 remake qui s’offrent enfin des détails pour leur sortie.

Ce sont des rêves de joueurs qui se réalisent enfin et nous attendions tous fébrilement de pouvoir nous plonger dans ces nouvelles aventures. Cela fait maintenant deux ans que les studios et constructeurs décident de concrétiser ses projets qui étaient, il y a encore peu, de simples fantasmes. L’E3 fut d’ailleurs le théâtre de nombreuses annonces choc qui eurent beaucoup d’impact du fait de l’importance de cet évènement. On se rappellera pour longtemps de la conférence de Sony de 2015 qui a fait rêver et éclater de joie des milliers de joueurs du monde entier.

Ces opus, attendus pour certains depuis presque une décennie, sont-ils au final à la hauteur des espérances ? Et si c’était nous autres joueurs qui placions la barre trop haute du fait de nos espoirs ? Il faut reconnaître que le jeu autant que le gamer sont la cause de la réussite ou non de ces Arlésiennes et plus généralement de l’ensemble des jeux.

L’attente est-elle nocive pour le titre ?

Grande question que cette dernière ! Il est vrai que lorsque l’on attend dix ans la sortie d’un titre on ne laisse absolument rien passer. Qu’il s’agisse d’un petit défaut,d’une erreur de gameplay ou bien l’absence d’un contenu, rien ne trouve d’excuses aux yeux du joueur. Ce comportement est normal après avoir vécu si longtemps dans l’attente. Cependant, cette dernière ne nous fait-elle pas oublier le plaisir de pouvoir enfin mettre la main sur ce jeu qui nous tient à cœur ? La joie de découvrir une nouvelle aire de jeux est mise au second plan.

Le joueur est exigeant concernant ses attentes ainsi que les licences qui l’intéresse et c’est tout à fait normal. Personne ne souhaite attendre si longtemps pour au final avoir un produit en dessous de nos espérances. Cette attente est en partie en cause de notre déception car plus le temps passe et plus nos exigences évoluent. Le développement du jeu se rallongeant afin de l’améliorer, nos espoirs et attentes grandissent avec lui.

Cela n’empêche pas à certains opus de réussir à devenir des hits en puissance. Le meilleur exemple est celui de Skyrim, qui a réussi à fédérer toute une communauté de fans et de joueurs. Les contrées de Bordeciel sont aujourd’hui encore le terrain de jeux de nombreux explorateurs et prouve qu’un grand jeu peut devenir une oeuvre mythique.

skyrim-Arlesiennes

Bordeciel nous revient plus envoûtant que jamais

La difficulté de juger les Arlésiennes

Quand on doit attendre de nombreuses années de voir des titres sortir et que l’impatience grandit en nous, il est très difficile, une fois en main, d’être objectif. Il faut prendre en compte de nombreux critères pour se rendre à l’évidence que le titre ne sera sûrement jamais comme on l’espérait. Que ce soit les problèmes rencontrés au cours du développement, les changements de direction de l’ensemble du projet ou l’évolution des joueurs, tout cela fait partie d’un seul tout qui influence nos impressions.

Plus le temps passe et plus il est difficile de pouvoir satisfaire les joueurs. Le fait d’avoir touché d’autres titres entre temps à changé notre façon d’aborder notre vision du gaming. Au final, Les Arlésiennes doivent évoluer avec le temps s’ils veulent satisfaire la demande actuelle, obligeants certains titres à être totalement remanié. On pense évidemment à Final Fantasy 15 qui, au vu de sa création très longue, à du sortir du projet Fabula Nova Crystallis, devenant un titre totalement différent mais proposant un univers toujours aussi captivant.

La limite entre le plaisir et le désarroi est souvent très mince et il suffit d’un petit défaut pour qu’une grosse attente devienne une catastrophe aux yeux du joueur.

Entre joie et frustration

La joie prend possession de nous quand nous tenons enfin le titre dans nos mains. On s’imagine déjà tout ce qui nous attend et on imagine déjà les super moments passés à explorer notre jeu utopique. Malheureusement, une fois que l’on débute l’exploration, cette joie sans nom laisse souvent place à un petit goût amer voir à une déception. L’imagination qui nous assaillait tout au long des mois à finit par influencer la vision finale que l’on a du titre. Il existe bien d’autres facteurs influençant nos impressions et notre avis sur un jeu et ceci avant même que ce dernier sorte.

C’est une fois la console allumé que l’on se rend compte par nous-mêmes de ce qui nous attend au cours des prochaines heures de gaming. Même si le plaisir était au départ au rendez-vous, la frustration de ne pas avoir exactement ce que l’on espérait finit par nous faire regretter notre achat. Il est très rare que l’on trouve le jeu qui correspond totalement à nos attentes. C’est justement l’une des raisons pour lesquels le jeu vidéo est si attrayant. Si l’on trouvait le titre parfait on ne continuerait pas forcément d’explorer d’autres étendues numériques.

Peu importe les promesses et les espoirs pour chaque titre, qu’il s’agisse d’une Arlésienne ou de n’importe quel autre jeu. Le principal est de le prendre comme il est, un divertissement ainsi que le prélude d’un tout nouveau voyage qui s’offre à nous.

Arlésiennes-Shenmue 3

Ryo Hazuki va bientôt reprendre du service !

Une industrie en perpétuelle avancée

L’industrie vidéoludique évoluant sans cesse, les critères des joueurs évoluent avec. Que ce soit en matière de graphismes, gameplay ou bien de narration, chaque élément change pour être plus complet et répondre aux exigences du marché. Le public des Arlésiennes peut tout à fait varier au cours du développement et des choix parfois difficiles, liés au contexte technologique, doivent être acceptés. Il s’agit malheureusement des aléas d’un développement et il est souvent nécessaire de revoir le produit final à la baisse.

Même s’il arrive que certains jeux ne soient là que pour surfer sur la vague du succès, il faut accepter la difficulté des développeurs qui tentent par tous les moyens d’offrir la meilleure expérience possible. Il est clair que la technologie grandissant tout le temps, les jeux s’offrent un nouveau visage. Un très bon exemple concerne les graphismes qui, avec la puissance croissante des consoles, n’a de cesse d’être plus réaliste. Il est maintenant très mal accueilli par les communautés de proposer un design en dessous des standards de maintenant même si le reste du contenu est à la hauteur.

Il faut savoir faire fi de certains de ces critères afin de pouvoir profiter pleinement de tous ces jeux qui, même s’ils ne sont pas comme on l’imaginait, permettront de ne pas louper certaines perles du monde vidéoludique.

Le plaisir avant tout

Il est évident que le sentiment primaire que doit procurer un jeu vidéo est avant tout l’amusement. Le plaisir de découvrir un monde nouveau et de vivre de toutes nouvelles aventures sont le fondement du monde vidéoludique. Il en est de même pour les Arlésiennes qui, malgré le temps, doivent réussir à fournir ces émotions. Le joueur n’est pas en reste car, même si le jeu souhaité ne répond pas à tous nos critères, il ne faut pas oublier la priorité d’un titre. Divertir et s’amuser sont les mots-clés du jeu vidéo peu importe notre type de jeu, nos consoles ou nos attentes.

Pouvoir se plonger dans une multitude d’expérience et d’histoires est le cœur même du gamer. Partager ses moments et nos expériences sont les fondements de la communauté vidéoludique et ce sont toutes ces émotions qui ne doivent pas être oubliés. Voilà la vraie attente à avoir et esprit otaku espère que ces titres sauront donner aux joueurs le plein d’anecdotes à raconter et échanger. En attendant on vous laisse le trailer de Final Fantasy 15 pour ceux n’ayant pas encore découvert cet univers enchanteur !

Laissez vos impressions sur ces Arlésiennes enfin sorties ainsi que vos attentes et vos expériences de gamers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *