Valkyria Chronicles

Valkyria Chronicles : le récit de la 7ème escouade

Dans le monde vidéoludique il arrive malheureusement que certains jeux, de qualité, n’arrivent pas à trouver leur public. C’est le cas du titre que nous allons aborder aujourd’hui. Valkyria Chronicles possède des atouts indéniables qui méritent que l’on s’attarde dessus. Rendez-vous dans une version alternative de la Seconde Guerre Mondiale.

La résistance de Gallia

welkin_gunther

Un stratège et commandant inégalé

L’histoire de Valkyria Chronicles nous emmène au début du conflit qui oppose l’Empire à la Fédération Atlantique. Afin de prendre l’ascendant sur son ennemi, l’Alliance Impériale tourne son regard vers Gallia. Ce petit pays, limitrophe à ces deux puissances, est réputé pour ses mines de ragnite. Cette dernière est une source d’énergie utilisée dans de nombreux procédés et qui est convoitée de par son importance. Gallia n’avait pas pris parti dans ce conflit avant de se faire envahir par les soldats impériaux. Prenant défaite sur défaite, le royaume est obligé de conscrire les gens au sein d’une milice pour aider l’armée régulière. On suit l’histoire de Welkin Gunther, fils de l’un des plus grands héros de la première guerre, dont le très grand intellect risque de faire pencher la balance.

Il ne sera pas seul car il sera accompagné d’Alicia Melchiott, jeune femme du même village que Welkin qui lui servira de second et dont leur relation fait partie intégrante de l’histoire du soft. C’est l’ascension de cet homme à la tête de la 7ème escouade et le récit de ses exploits militaires qui sont au cœur de l’intrigue de Valkyria Chronicles. On va ainsi voguer au fil des combats et du temps afin de voir l’évolution de notre héros qui va connaître les affres de la guerre, ses risques ainsi que ses conséquences.

Le jeu, au gameplay si particulier, est là pour nous montrer le combat de ces hommes et femmes au nom de leur patrie.

Un action tactical RPG

La première particularité du soft provient de ses mécanismes de jeu. L’avancée se fait à travers différentes missions. Ces dernières nous plongent en plein cœur des champs de bataille où s’affrontent Gallia et l’Empire. On se retrouve à diriger les soldats de l’escouade que l’on aura préalablement sélectionnés. Les membres du groupe étant assez nombreux, il est possible de s’adapter aisément au terrain ainsi qu’à l’ennemi en face. On commence donc avec un nombre d’étoiles qui servent à savoir le nombre d’actions pouvant être réalisé. Chaque soldat peut ensuite être déplacé contre une étoile (sauf le char qui en consomme le double).

Gameplay-Valkyria Chronicles

Un gameplay totalement addictif !

On se retrouve ensuite aux commandes du personnage que l’on peut déplacer à notre gré dans la limite de la barre de mouvements. On devient ainsi un chef d’orchestre au sein des troupes qu’il faudra soigneusement positionné pour espérer décrocher la victoire. De plus, chaque terrain possède ses propres caractéristiques, qu’il s’agisse de passages secrets, de positions prédominantes ou de postes de tir dégagés et il faudra savoir profiter pleinement de chaque avantage. Le soft nous offre un mélange parfait entre action-rpg et tactical-rpg qui saura mettre vos talents de stratège à rude épreuve.

En effet, Valkyria Chronicles propose une difficulté poussée à même de venir à bout des nerfs les plus solides.

Le challenge Valkyria Chronicles

Si les premiers niveaux du soft laissent présager que l’on peut aisément venir à bout de son adversaire, le joueur ne tarde pas à déchanter. Il suffira de quelques chapitres pour que tout votre sens de la stratégie soit requis pour traverser les obstacles qui se dresseront sur le chemin. La première grosse difficulté viendra de l’I.A. adverse qui s’aiguisera au fur et à mesure. Cette dernière saura faire preuve de prudence et de tactique pour piéger et éliminez vos troupes. Entre les encerclements, les snipers embusqués et les soldats sous couverture, il sera souvent nécessaire de recommencer plusieurs fois une mission pour en comprendre tous les rouages.

On est donc en face d’une oeuvre se rapprochant beaucoup du die and retry (meurt et recommence) qui frustra les joueurs n’étant pas habitués à ce genre de titre. A cela s’ajoute la possibilité que vos soldats meurent définitivement. Si l’un de vos hommes est mis hors de combat, vous n’aurez que trois tours pour aller le récupérer afin de le rapatrier. Ce délai est passé ou si l’un des adversaires atteint votre soldat blessé, ce dernier disparaîtra officiellement. Si cette conclusion ne satisfait pas le joueur il sera nécessaire de charger la partie pour éviter ce funeste destin.

Heureusement il sera possible de compter sur vos armes améliorables ainsi que les compétences de chacun.

Polyvalence rime avec excellence

Afin de lutter contre l’invasion impériale, vous pourrez compter sur les talents de chacun de vos hommes. Votre caserne, au fur et à mesure des chapitres, accueillera de nouveaux talents qui ne demandent qu’à combattre pour Gallia. L’escouade 7 se compose de quatre types de soldats aux aptitudes bien différentes les unes des autres. Le cœur de vos troupes seront les scouts qui offrent une très grande mobilité en se déplaçant sur de longues distances. Ils seront parfaits pour lancer des petites escarmouches ou s’emparer du camp adverse. Si vous préférez la méthode forte, les shocktroopers seront l’unité parfaite pour affronter l’ennemi. Leurs mitraillettes et leurs grandes résistances pourront facilement venir à bout de la plupart des soldats se dressant sur votre chemin. Vous pourrez aussi compter sur vos lanciers pour anéantir les chars grâce à leurs missiles.

Les mécaniciens, quant à eux, offrent un soutien indispensable car malgré leur faible potentiel de combat ce sont les seules unités pouvant ravitailler vos hommes en munitions et réparer le char. Ils peuvent aussi réparer les sacs de sable ou désamorcer les mines afin de faciliter votre progression. Pour finir les snipers seront vos anges de la mort qui élimineront aisément vos adversaires peu importe la distance. Cependant, la grande star de votre unité restera l’edelweiss, le char conduit par Welkin et qui saura montrer son utilité de par sa puissance de feu et par son extrême résistance. Toutes ces unités pourront ainsi progresser à votre QG grâce à l’expérience reçu et pourront même évoluer pour obtenir de nouvelles armes et talents qui ne seront pas de trop pour mettre un terme au conflit.

Escouade-valkyria chronicles

La 7ème escouade est une grande famille

Toute cette ambiance très réaliste arrive pourtant à intégrer avec une grande habileté quelques notions de fantaisie venant apporter ce petit élément magique qui fait le soft.

Un soupçon de fantaisie

On comprend aisément, et ceci dès les premières minutes de jeu, que le titre s’inspire fortement de la Seconde Guerre Mondiale et donc de notre réalité. Ici pas de créatures surnaturelles ni de pouvoirs magiques au quotidien. Tout repose sur la ragnite qui est plus une source d’énergie qu’une forme de pouvoir et chaque homme vit comme n’importe quelle autre personne. Et pourtant, Valkyria Chronicles porte bien son nom car cet univers possède sa propre mythologie créant les légendes du passé. Notre histoire est peuplée de contes fantastiques et légendaires qui nous font rêver même si cela a peu de chances d’exister et le titre s’inspire habilement de cela pour offrir sa vision de son passé.

Tout ceci passe par le récit parlant des Valkyries, des femmes possédant d’immenses pouvoirs pouvant chambouler le monde entier. S’inspirant de la mythologie nordique concernant ces êtres fantastiques, une bonne partie de l’histoire nous fait plonger dans les mystères entourant ces êtres fantastiques. Le conflit entre l’Empire et Gallia va pourtant réveiller cette légende de son long sommeil et bouleverser totalement les forces présentes. On ne vous en dira pas plus pour que vous ayez le plaisir de le découvrir par vous-même mais c’est la facilité avec laquelle cet aspect mythique s’incorpore dans l’histoire qui rend cela vraiment incroyable.

Toute cette histoire ne serait pas si fantastique sans le talent des graphistes pour proposer un univers coloré et qui ne ressemble à aucun autre titre.

Une direction artistique envoûtante

On ne peut parler de Valkyria Chronicles sans évoquer ses graphismes totalement inédits et sublimes. Dès que le jeu se lance on peut se rendre compte du soin apporté à cet élément du jeu qui nous plonge immédiatement dans cette fresque qui nous est décrite. Se rapprochant énormément du design de l’univers manga, on ressent tout du long de l’aventure cette patte artistique. On a le sentiment d’être face à une oeuvre artistique avec son aspect pastel nous plongeant dans ses décors réalistes et pourtant se rapprochant d’une bande dessinée. On ressent ce coup de crayon à chaque moment de l’aventure que ce soit sur les champs de bataille, au niveau des personnages et même du menu en lui-même !

Toute l’histoire est racontée à travers le livre “Les chroniques de la Valkyrie” comme si on était un simple lecteur d’aujourd’hui se replongeant dans l’histoire de son pays. Cette sensation est accentuée par le travail réalisé pour rendre la lecture de ce livre aussi prenante qu’envoûtante. On se plonge dans ce monde du passé qui à façonner celui d’aujourd’hui et même si nous sommes aux commandes de l’unité du héros de guerre, Welkin Gunther, on se sent plus dans la peau de la journaliste ayant retranscrit les aventures de l’escouade 7. L’histoire qui nous est contée est sublimé par son enveloppe graphique qui charme et ensorcelle.

valkyria chronicles-graphismes

Le design envoûtant souligne parfaitement l’univers du titre

La suite des chroniques de la Valkyrie

Malgré ses attraits indéniables, le titre n’a malheureusement pas eu le succès escompté. Cela n’a pas empêché SEGA de sortir deux titres en plus mais uniquement sur console portable. Ces derniers arrivent à étendre l’univers ainsi que proposer des histoires captivantes et quelques nouveautés en terme de gameplay rafraîchissants. Valkyria Chronicles est une licence qui aurait mérité un avenir plus radieux car il a tout ce qu’il faut pour devenir une saga mythique.

On peut cependant espérer un renouveau de la série avec la remasterisation du premier volet sortie cette année ainsi qu’un tout nouvel épisode prévu pour le printemps 2017 sur PS4.

Et vous quel est votre avis sur cette licence atypique et captivante ? N’hésitez pas à partager vos plus grands espoirs concernant le prochain Valkyria Chronicles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *