mass_effect_andromeda

Mass Effect Andromeda : un nouveau départ réussi ?

On l’attendait au tournant et il est arrivé depuis maintenant plusieurs semaines. Le nouvel opus de la saga Mass Effect, intitulé Mass Effect Andromeda, est-il à la hauteur de ses aînés ? Ce nouvel épisode est toujours développé par le studio BioWare, qui espère offrir un renouveau à sa licence space-opéra. Il est vrai qu’il y a déjà eu beaucoup de critiques dessus et qui pointait évidemment les nombreux présents dans cet épisode. Cependant, si l’on regarde l’œuvre dans sa globalité, il est intéressant de voir ce que réserve ce titre pouvant provoquer de belles surprises. Alors, Mass Effect Andromeda un jeu que l’on aime détester ? Esprit Otaku enfile sa combinaison pour partir à la conquête de cette nouvelle galaxie.

Un exode vers Andromède

Tout commence dans notre chère Voie Lactée à l’époque du premier Mass Effect. Un grand projet est mis en place appelé l’Initiative Andromède. L’objectif de cette dernière est de faire voyager des milliers de représentants de chaque espèce vers une nouvelle galaxie. Suite à de nombreuses études et observations, certaines planètes surnommées “monde en or” sont sélectionnés pour accueillir les futurs voyageurs. Après plusieurs années, diverses arches sont envoyées pour un trajet de 600 ans. L’ensemble des équipages et du personnel est maintenu endormi. Cet exode massif permettra à l’ensemble des espèces de la Voie Lactée de s’étendre au-delà de toute imagination et de découvrir l’inconnu. Pour les guider, un Pionnier est affecté à chaque arche, représentant chacun une espèce spécifique.

Alors que les vaisseaux atteignent finalement leur destination, un événement surnaturel vient chambouler l’arrivée. Les arches se retrouvent dispersées dans le secteur d’Héléus et les quelques personnes éveillées à l’heure de l’accident doivent agir pour espérer sauver des milliers de vies. Parmi les officiers tout juste sortis de sommeil se trouve notre héros. Ce dernier est l’un des enfants du Pionnier humain Ryder. C’est alors une course contre la montre qui démarre pour espérer transformer ce cauchemar en espoir. L’initiative était sensée apporter l’espoir de nouveaux horizons à la population. Au final, c’est un enfer sans nom qui ravage ce projet qui ne tient plus qu’à un fil. Il est de votre devoir de guider tous ces gens vers un lieu qui pourrait héberger le futur de la Voie Lactée.

mass-effect-andromeda-exode

Un voyage sans retour

On se retrouve donc propulsé aux commandes d’un héros qui est loin d’être un combattant. Cela change du célèbre Shepard et Mass Effect Andromeda nous fait un découvrir un tout nouvel aspect à savoir l’exploration.

Dans la peau d’un explorateur

Voici le premier point sur lequel je trouve le soft particulièrement habile. Si beaucoup se plaignent de cet aspect dans le jeu (l’utilisation trop souvent nécessaire du scan), je trouve à l’inverse qu’il s’agit d’une facette particulièrement bien travaillée. Tout d’abord, il ne faut pas oublier que notre héros n’est pas un soldat, mais un explorateur. Son devoir est de découvrir tous les secrets que peut cacher ce nouveau système. Son rôle est encore plus important après les évènements liés à l’arrivée dans Andromède. C’est donc notre objectif que de faire en sorte que les planètes deviennent viables en accomplissant de nombreux objectifs. D’ailleurs, le nombre de planètes visitables a beau se limiter à sept, elles sont suffisamment vastes pour nous occuper de nombreuses heures.

BioWare fait subir le même traitement à Mass Effect Andromeda qu’à Dragon Age Inquisition. Il s’agit d’un épisode qui nous fait découvrir un tout nouvel univers bien plus conséquent. Les quêtes sont nombreuses et c’est un vrai plaisir que d’explorer afin de remplir son codex de la faune et la flore de chaque monde. C’est simple, on se sent comme un vrai explorateur et il est sûr que Ryder n’est pas comme Shepard. Ce n’est pas son objectif, car ils ont des buts totalement différents. Leurs aptitudes aussi sont totalement différentes et collent parfaitement à leurs personnages respectifs. Ce qui symbolise avant tout Ryder, c’est sa curiosité et son envie d’être le premier à découvrir tous les recoins d’Andromède. D’ailleurs, cette curiosité est des plus contagieuse, affectant les autres membres de l’équipe que le joueur lui-même.

mass-effect-andromeda_exploration

De sublimes paysages à découvrir

Malgré son rôle d’explorateur, il sera nécessaire à notre héros de faire pleuvoir la mort sur les nombreuses menaces qui l’attendent. Dans l’espoir de trouver un nouveau foyer, le chemin sera forcément tracé sous les tirs.

Un voyage pas de tout repos

Comme l’on peut se douter, ce voyage vers de nouvelles contrées ne se fera pas sans obstacles. Ce qui était considéré comme une expédition pour la gloire et le renouveau des espèces de la Voie Lactée va se transformer en véritable enfer. Perdu entre des mondes hostiles, une faune agressive et une menace extraterrestre, il faudra beaucoup de courage à Ryder pour espérer bâtir un futur à l’ensemble de la population. C’est ici que le premier coup de maître surgit de la part de BioWare. On a vraiment la sensation que le destin de toutes ces âmes reposent entre nos mains. L’immersion est bien travaillée et, malgré certains bugs (dont on parlera plus bas), le titre nous offre une expérience particulièrement prenante.

Afin de pouvoir survivre dans ce système peu accueillant, il sera nécessaire de prendre les armes. D’ailleurs concernant ces dernières, il y a un sacré choix pour s’équiper. Si cela consiste toujours dans les quatre catégories habituelles à savoir pistolets, fusils, sniper et mitraillette et corps à corps, chacune comporte des armes variées possédant leurs propres aptitudes et puissances de feu. Il est toujours possible de customiser ses armes à l’aide de mods afin de pouvoir répondre à toutes éventualités sur le terrain. Les gunfights sont particulièrement intenses et feront appel à vos réflexes surtout dans les niveaux de difficultés supérieurs. A cela s’ajoute la possibilité de lancer des recherches pour créer de nouvelles armes et autres améliorations permettant de se forger un équipement unique.

Cependant, notre héros ne sera pas le seul à combattre dans Mass Effect Andromeda. Il pourra compter sur les membres de son équipe qui, au fil de l’histoire, deviendront bien plus que de simples compagnons.

L’équipage du Tempête

Voilà l’un des points que j’ai trouvé les mieux réussis dans cet épisode. Les membres de l’équipage ne sont peut-être pas aussi charismatiques que Garrus, Légion ou bien Shepard lui-même. Malgré tout, on se sent bien plus impliqué dans la relation avec eux. A chaque visite dans le vaisseau, c’est un pur plaisir que d’échanger avec chacun de nos camarades. D’ailleurs, personne n’est oublié, car il est possible de tisser des liens très forts avec le pilote, le médecin et autres scientifiques et mécaniciens. On se sent vraiment proche de tous ces êtres qui voguent avec nous vers l’inconnu. De plus, les quêtes autour de nos compagnons sont nombreuses. Elles permettent d’en savoir toujours plus sur leurs opinions, leurs désirs et rêves. Bien sûr, il est toujours possible d’entamer la traditionnelle relation amoureuse avec l’un des membres de l’équipe.

Mass Effect Andromeda nous implique bien plus dans cet aspect relationnel que ces prédécesseurs. Cela fait que, même si au départ, on peut avoir des réticences envers certains coéquipiers, on finit par s’y attacher et à tout faire pour les aider. La magie opère aisément et on oublie vite qu’il peut manquer telle race à notre équipe. Au final, plus le temps passe et plus des liens solides se créent. Cet équipage, qui au départ, voyageait côte à côte sans se connaître finissent par tisser une relation très profonde. D’ailleurs, certaines scènes sont aussi émouvantes qu’hilarantes et restent gravé dans notre mémoire. Plus que de simples camarades, c’est une famille dont les membres se serrent les coudes entre eux.

Mass Effect Andromeda-équipage

Plus qu’un simple équipage

Malgré tout, ce serait mentir que de ne pas dire que Mass Effect Andromeda n’a pas de défaut. Il en a un certain nombre et qui résident plus dans des problèmes liés à des bugs qui peuvent entacher l’expérience du joueur.

Les bugs s’invitent dans l’aventure

Voilà le point qui a fait grincer beaucoup de dents. En effet, Mass Effect Andromeda comporte des soucis et pas qu’un peu. Qu’ils s’agissent de problèmes mineurs comme des soucis au niveau des textures ou du clipping ou bien plus grave comme des soucis empêchant la résolution de certaines quêtes, le titre en affiche beaucoup. Si certains patchs commencent à arriver pour régler certains problèmes, il est difficile d’apprécier pleinement l’expérience. Si le début de l’aventure est plutôt stable, cela devient bien plus compliqué lorsque l’on devient totalement libre de ses mouvements. Ces soucis techniques provoquent une frustration et l’on est des fois obligés de charger une partie en espérant que le problème ne soit que passager.

Il est évident qu’en tant que joueur, il est normal que l’on exige une expérience sans défaut. Ou du moins, il ne doit pas rester autant de failles dans le produit final. Un autre grand souci que j’ai rencontré vient dans les dialogues. Cela vient surtout du décalage entre les voix et les sous-titres. On se retrouve avec des personnages décrivant des lieux que l’on a traversés depuis un moment ou des retards dans les dialogues assez énervant. Cependant, il faut savoir si tout ceci nuit gravement à l’expérience que l’on vit à travers le jeu. De mon point de vue, je dirais que même s’ils sont gênants, il est possible d’apprécier, avec grand soin, les aventures de Ryder. Si l’on arrive à s’immerger suffisamment dans le titre, c’est une aventure fantastique qui attend chaque joueur.

Au final, le ressenti tout au long du jeu dépend plus du joueur derrière la manette. C’est encore plus vrai pour un titre comme Mass Effect Andromeda qui peut autant charmer qu’être détesté.

Mass Effect Andromeda, conquérant ou naufragé ?

A la conclusion de ce test, je ressors, pour ma part, suffisamment conquis par le soft. Comme dit précédemment, le jeu est loin d’être sans défaut et peut en rebuter plus d’un. Ceci est tout à fait compréhensible, mais si on arrive à faire fi des bugs, ce nouvel épisode offre une expérience qui enrichit un univers déjà gargantuesque. La magie de jouer les explorateurs aux côtés d’un équipage des plus marquant offre une nouvelle vision de ce que peut-être la franchise Mass Effect. De plus, cet opus offre une excellente durée de vie pour tous ceux souhaitant le finir à 100 %. On peut facilement ne pas voir le temps passé à explorer chaque recoin des mondes d’Héléus.

Alors est-ce que je peux vous conseillez Mass Effect Andromeda ? Je ne pourrais vraiment répondre à cette question du fait des problèmes rencontrés lors de ma session. Le mieux est de tenter l’expérience par soi-même. Si les bugs entachent l’expérience, j’ai quand même réussi à vivre un voyage dépaysant au sein d’Andromède. C’est avec joie que j’ai replongé dans ce space-opéra et retrouvé les races peuplant notre Voie Lactée. J’espère sincèrement que cette nouvelle trilogie saura s’affirmer avec les prochains épisodes. Elle possède des atouts indéniables pouvant la faire côtoyer ses prédécesseurs au panthéon des jeux. Ce qui est sûr, c’est qu’Andromède est loin d’avoir dévoilé tous ses secrets. Il revient à nous, explorateurs, de faire la lumière sur tous ses trésors.

N’hésitez pas à donner votre avis concernant le dernier titre de BioWare ainsi que votre ressenti sur cette nouvelle aventure vers l’inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *