Courrier-des-miracles

Courrier des miracles tome 1 : la voie vers la renaissance

Aujourd’hui, c’est un voyage fantastique qui attend Esprit Otaku. Le manga dont je vais vous parler promettait, dès son synopsis, d’offrir un récit émouvant et profondément humain. Je vous présente donc le Courrier des miracles, édité chez Komikku, dont j’espérais beaucoup de choses. Étant un grand fan des œuvres nous faisant réfléchir et notamment sur la vie, je ne pouvais qu’être intéressé par ce titre. Dans ce seinen, il va être question de vie, de mort, mais aussi de la définition du bonheur. Il est donc temps de se lancer dans le vif du sujet ! Soyez prêt pour accepter un travail assez exceptionnel.

Une vie banale qui s’effondre

Courrier des miracles-bouleversement

L’évènement qui va bouleversé la vie de Makoto

Le Courrier des miracles, imaginé par Noboru Asahi, nous fait suivre le quotidien banal de Makoto Murase. Cet étudiant lambda vit avec son père et sa sœur, sa mère étant morte depuis un certain temps. Ses journées sont identiques au grand dam de Makoto qui s’ennuie profondément. Pourtant, il a une petite amie, des amis proches et n’est pas le plus mauvais dans les études. Malgré tout, cette monotonie qu’il doit subir chaque jour le fatigue de plus en plus. Il ne cesse de se demander à quoi ressemblerait son existence si elle était différente. Un beau jour, alors qu’il s’apprête à aller en cours, il assiste à une scène surprenante. Un corbeau attaquait un pigeon et Makoto décida de sauver ce dernier en chassant son persécuteur. C’est à cet instant que sa vie va basculer.

Le jour même, sa copine décide de le quitter pour un motif qu’il ne comprend pas. Le soir venu, il préfère rester enfermé dans sa chambre pour ruminer. Sa sœur va pourtant réussir à le faire sortir afin d’aller faire quelques courses malgré la pluie qui s’abat dehors. Sur le chemin pour rejoindre sa destination, son scooter va croiser de nouveau le pigeon. Jetant le malheur de sa journée sur sa rencontre avec l’animal, Makoto va décider de le poursuivre. C’est alors qu’il subit un grave accident qui va le condamner. Se croyant mort, notre étudiant va se retrouver dans une salle entièrement blanche. C’est ici qu’il va faire la rencontre d’un être étrange et du pigeon qui s’avère être doué de paroles. L’individu lui propose un travail qui, s’il l’accomplit, lui permettra de retrouver son ancienne vie.

C’est ainsi que Makoto va se lancer dans un job hors du commun. La suite de Courrier des miracles va donc tourner autour des missions que notre protagoniste doit accomplir pour espérer revenir à la vie.

Un boulot pas comme les autres

Le travail qui est confié au jeune homme est celui d’un livreur de miracles. Pour cela, il a le droit de retourner sur Terre accompagné de son ami pigeon. Il doit donc distribuer ses colis ou lettres à leurs destinataires en s’assurant qu’ils l’ouvrent bien. C’est ainsi que débute sa tournée de facteur qui va lui faire côtoyer des gens dont il va changer la vie. Cependant, cela n’est pas qu’à sens unique. À chaque client qu’il rencontre, Makoto va voir sa vision de la vie évolué. S’il est assez récalcitrant au départ pour effectuer ces tâches, il finit toujours par se donner à fond. Makoto sait que les miracles qu’il transporte peuvent offrir le bonheur à des gens qui ne croient plus en leur existence. Il va donc se montrer assez insistant pour que ces derniers acceptent ces présents.

Il n’hésite pas à mentir, à tenter diverses tactiques pour accomplir son objectif. Si cela ne marche rarement du premier coup, il finit toujours par avoir gain de cause. Pour cela, il finit par suivre ces clients dans leur quotidien. C’est là que le manga montre l’une de ses grandes forces. Il nous montre la vie de ses hommes et femmes comme si cela pouvait être la nôtre. Malgré l’aspect imaginaire du titre, l’ensemble de l’œuvre reste humain et profond. On peut aisément s’identifier à chacun des personnages, qu’il s’agisse de Makoto ou d’un de ses clients. La narration est si envoûtante et emplie d’un réalisme bluffant que l’on se laisse emporté par le récit. Ce Courrier des miracles est tel un reflet de l’humanité, vivant avec ses détresses et ses joies.

La force de ce titre repose avant tout dans le message qu’il souhaite faire passer. Ce manga nous plonge dans son histoire à travers les yeux de Makoto pour une raison bien particulière.

Une réflexion sur la vie

Courrier des miracles-bonheur

Le bonheur est parfois difficile à voir

On est ici face à un conte particulièrement philosophique et qui invite à une réflexion profonde de notre quotidien. Le fait que le héros se retrouve dans cette situation alors qu’il trouvait sa vie ennuyeuse est loin d’être anodin. En effet, ce boulot est en même temps une porte de sortie qu’une ouverture d’esprit. En suivant ses cibles dans leur vie de tous les jours, il voit des gens perdus ou qui n’attendent rien en particulier. Cependant, ses miracles ont le pouvoir de modifier le cours de leur vie de manière drastique. Là où ce tome fait fort, c’est dans la symbolique de ces miracles. Souvent anodins, ils représentent des possibilités de bonheurs inattendues. Cela peut résider dans les petits plaisirs fugaces de la vie et qui rendent notre existence fantastique.

En tant que livreur et observateur, Makoto est aux premières loges pour observer les effets de son travail. Ainsi, sa vision de son quotidien ennuyeux change petit à petit. S’il avait ouvert les yeux, il aurait vu le bonheur qui l’entourait et qui lui permettait une existence paisible. Mais outre notre facteur, c’est aussi le lecteur qui est pris de cette sensation, car le plus grand observateur dans l’histoire, c’est nous. Le manga lui-même pourrait être représenté comme un paquet nous étant destiné. En l’ouvrant, on a affaire à un bonheur court, mais qui nous permet de comprendre que la vie recèle de nombreuses joies que l’on ne voyait plus. Ce premier tome réussit son pari en transmettant un message fort et poignant pouvant toucher n’importe quel lecteur.

Au final, ce récit est porteur d’une vraie philosophie de vie qui prône les joies et bonheurs de tous les jours. Le mangaka a parfaitement accompli son objectif, et cela, avec une plume de grande qualité.

Tournée réussie pour le Courrier des miracles

En conclusion, je pense que je peux dire haut et fort que ce manga est une vraie petite pépite. Sa thématique forte et bien menée nous emmène dans un voyage inoubliable. Ici pas d’action ni de magie, mais juste une réalité sublimée par un homme qui n’y croyait plus lui-même. De plus, ce premier tome de Courrier des miracles n’en oublie pas le côté divertissant et nous offre un mélange savamment dosé entre plaisir et réflexion. Peu de manga arrive, à mes yeux, à maîtriser un si bon équilibre entre ces éléments. On ne s’ennuie pas, et cela, dès la première case jusqu’à la dernière. Le tome à beau être fini que l’on ne peut s’empêcher de penser à ce qui a été dit à l’intérieur. C’est donc pour moi un gros coup de cœur de ce mois de juin !

Esprit Otaku vous conseille fortement cette œuvre qui saura vous émouvoir et vous toucher profondément. Il saura plaire à la majorité des lecteurs qui cherchent une histoire bien ficelé et qui sait jouer sur la corde sensible. De plus, le parcours de notre héros est captivant à suivre et on peut facilement s’identifier à lui. Par contre, comme je l’ai dit, il n’y a aucune action au cours de la lecture, mais cela ne gêne nullement l’expérience ressentie. Un premier tome réussi qui promet de grandes choses pour la suite. Il faudra être patient pour voir ce qui attend Makoto et sa livraison de miracles. Va-t-il réussir à retrouver son ancienne vie ? Et si oui, saura-t-il enfin profiter du bonheur qui l’entoure ? La réponse dans les deux prochains volumes !

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce premier tome de Courrier des miracles ? A-t-il réussi à vous donner envie de voir la suite des livraisons de Makoto ? 🙂

© ASAHI Noboru / Mag Garden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *