Pétales de Réincarnation-tome-6

Pétales de Réincarnation tome 6 : la vérité éclate au grand jour

Aujourd’hui, on entame un nouveau voyage dans le monde fantastique de Pétales de Réincarnation, édité chez Komikku. Le sixième tome étant sorti il y a peu, l’occasion était parfaite pour se replonger dans le combat opposant les plus grands criminels à la “Forêt des grands hommes”. Il est fort probable que cet article contient quelques spoilers même si je vais essayer d’en dévoiler le moins possible. Pour ceux souhaitant découvrir le début de cette aventure, je vous conseille de vous rendre sur la chronique faite sur les premiers volumes. Après nous avoir laissé sur une révélation bouleversante, j’attendais impatiemment de voir comment allait réagir Toya. Trêves de bavardages, il est temps de rentrer dans le vif du sujet. C’est un nouveau chapitre de ce conflit qui s’ouvre à travers ce tome !

Le vrai ennemi fait son apparition

Pétales de Réincarnation - musashi

Qui est donc cette ombre destructrice ?

Le dernier tome de Pétales de Réincarnation, imaginé par Mikihisa Konishi, allait marquer un tournant dans l’histoire. Ainsi on y découvrait le puissant Kou, celui qui représentait l’ennemi à abattre depuis le début de cet arc. Après un échange musclé entre lui et Toya, le fameux guerrier permis à notre héros d’apercevoir ses souvenirs. On apprenait alors la vérité concernant le frère de Toya. Lui qui paraissait si talentueux ne devait sa force qu’au talent du célèbre de Vinci. On pouvait donc assister aux origines de la création de la “Forêt des grands hommes” à travers ses membres fondateurs. Le lecteur pouvait ainsi connaître le but original de l’organisation, mais surtout ce qui provoqua la scission entre Kou et ses anciens camarades. Au terme d’un violent affrontement, de Vinci finit par périr de la main de son ami sous le regard amusé de Neumann.

Ce tome 6 nous conte le changement de Toya tout en transformant totalement notre vision du conflit en cours. Neumann semble être finalement le vrai ennemi à abattre et notre héros va devoir prendre une décision concernant son avenir. Le rideau tombe et les revenants entrent sur la scène mondiale. Les anciennes alliances se brisent tandis que de nouvelles se forment. C’est une bataille à une échelle bien plus grande qui se profile à l’horizon. De nouveaux combattants font leur apparition tandis que la Terre s’apprête à subir un changement sans précédent. Cependant, la chef de la “Forêt des grands hommes” est-elle vraiment la menace qu’elle semble représenter ? Qui gagnera cette nouvelle guerre qui décidera du destin du monde ? Ce qui est sûr, c’est que Toya ne compte pas rester inactif face à ce nouveau danger.

Pétales de Réincarnation met ici fin à un arc riche en émotions et en rebondissements. Cependant, il ne laisse aucunement le lecteur respiré car il implante rapidement les bases d’un nouveau conflit à l’échelle planétaire.

Une menace planétaire

La guerre entre les plus grands criminels et la “Forêt des grands hommes” atteint sa conclusion. Les morts se font toujours plus nombreux et on verse une petite larme pour chacun de ces guerriers tombés au combat. Qu’ils soient criminels ou grands hommes, on s’est attaché à chacun d’entre eux et on ferme difficilement cette page qui vient mettre un terme à cette partie. Tout comme Toya, on ouvre les yeux sur la personne qui tirait les ficelles depuis le départ. Rien ne semble empêcher les desseins de Neumann qui dévoile au monde entier l’existence des revenants. Toya et le lecteur contemplent impuissant le déferlement de force dont fait preuve la nouvelle “Forêt des grands hommes”. La chef de l’organisation a un plan bien particulier concernant l’humanité que je vous laisse le plaisir de découvrir.

On se pose alors tout un tas de questions face à cette menace sans précédent. Comment Toya compte contrecarrer l’objectif de ce nouvel adversaire ? Lui qui a décidé de changer sa vision des choses va devoir faire appel à de nouveaux alliés s’il espère l’emporter. L’auteur fait encore une fois un travail formidable en introduisant cette transition d’une manière mémorable. On découvre ainsi des nouveaux ennemis d’une puissance incommensurable qui ferait pâlir tous les revenants que l’on a croisé auparavant. À tel point que pour le lecteur, cela semble impossible de pouvoir lutter face à de tels individus. Le mangaka parvient alors à faire travailler notre imagination comme jamais et on se met à réfléchir à tous les types de scénarios possibles. C’est maintenant devenu une course contre la montre dans l’espoir de sauver l’humanité.

Cependant, ce tome est aussi le moment de voir l’évolution du protagoniste principal. Toya était jusqu’ici un personnage qui hésitait entre deux voies. Il semble finalement avoir trouvé sa place dans ce monde.

Toya ouvre les yeux

Pétales de Réincarnation - vérité

L’événement qui va changer Toya

Le personnage de Toya est très particulier dans Pétales de Réincarnation. Il a beau être le protagoniste principal du récit, on ne le voit que très peu agir. Comme je l’ai déjà dit dans un précédent article, il jouait avant tout le rôle d’observateur. De plus, les quelques moments où on le voyait entrer en action, il affichait plus une image d’anti-héros. Cherchant continuellement de nouveaux talents, il ne pensait qu’à accomplir son but sans penser aux autres. Néanmoins, depuis le volume précédent, on pouvait déceler une certaine retenue à l’idée de s’approprier le pouvoir des autres. Les liens que Toya avait forgés au contact des autres revenants avaient rendu sa volonté hésitante. Ne sachant plus quoi faire, il avait continué d’avancer sans réellement savoir ce qu’il ferait face à Kou.

C’est là que ce dernier intervient en lui faisant voir la vérité cachée derrière son frère. Le fait de voir Seiya lutter pour ses idéaux de paix permet à Toya d’entrevoir un nouveau chemin à son existence. Alors qu’il pourrait s’emparer d’un pouvoir supérieur à tous les autres, notre héros se retient. La voie dans laquelle il s’aventure sera périlleuse et même en sachant cela, rien ne semble pouvoir le faire changer d’avis. Toya fait donc un trait sur ses ambitions passées et choisit de combattre à l’aide de sa seule volonté. Outre le retournement de situation que prend l’histoire, l’auteur prend à contre-pied le lecteur en chamboulant le caractère de son héros. Affichant pour la première fois un sourire radieux imprégné d’une certaine tristesse, on découvre alors une nouvelle facette attachante de ce personnage. C’est un tout nouveau Toya qui se tient devant nos yeux. Ce dernier continue de nous captiver de par la nouvelle aura qu’il dégage à présent.

Pour finir, Pétales de Réincarnation ne semble pas vouloir prendre la moindre pause. Continuant de nous embarquer dans une aventure grandiloquente, ce titre tient toutes ses promesses.

Pétales de Réincarnation prépare son nouvel assaut

Si le tome précédent se concentrait avant tout sur le côté flash-back et révélations, ce sixième volume introduit une nouvelle étape dans le récit. En plus de nous offrir un combat de très bonne facture, cette nouvelle excursion est là pour faire ressentir la menace qui pèse sur le monde. Après tous les morts que le précédent conflit a provoqué, Toya se retrouve presque seul à devoir lutter contre ses nouveaux ennemis. Ce tome offre un suspens sans précédent dans la série a tel point que dès la dernière page tournée, je souhaitais me plonger direct dans le prochain volume. On a vraiment envie de savoir comment va se dérouler la suite des événements. En tant que lecteur, on ne peut s’empêcher de se dire qu’il n’y a quasiment aucune chance pour que Toya réussisse. C’est cette inquiétude et l’imagination qu’elle crée qui nous pousse à vouloir connaître le fin mot de l’histoire.

À aucun moment le plaisir de lire ne faiblit. L’intrigue de Pétales de Réincarnation ne cesse d’aller crescendo dans son impact et la fascination qu’elle procure. Encore une très belle surprise que ce nouveau voyage qui procure des frissons d’excitations et saura faire plaisir à tous les fans du titre. Pour ceux qui seraient séduits de se lancer dans cette aventure, je vous recommande chaudement de tenter l’expérience. Une œuvre qui continue son chemin avec maestria. Ne proposant que peu de temps morts, on savoure chaque page sans voir le temps qui passe. Porté par de sublimes dessins, ce récit reste, à mes yeux, un très gros coup de cœur. On va devoir contenir son mal en patience pour espérer découvrir le futur de Toya et ses amis. Une petite perle du monde otaku qui prouve encore une fois qu’elle mérite sa place dans n’importe quelle collection.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce sixième tome de Pétales de Réincarnation ? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ? 🙂

©Mikihisa Konishi / Mag Garden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *