To The Abandoned Sacred Beasts-2

To The Abandoned Sacred Beasts T1 & 2 : une traque fantastique

Le titre dont je vais vous parler aujourd’hui fut une très bonne surprise. Il s’agit de To The Abandoned Sacred Beasts, paru aux éditions Pika. Il nous est arrivé à travers ses deux premiers tomes qui posent assez rapidement les bases du récit. Étant un grand passionné de tout ce qui touche à la mythologie, j’étais très curieux de voir ce qu’allait donner cette série mettant en scène certaines créatures de légende. L’histoire s’avère touchante et porte un message à la fois difficile et profond. Encore une fois, il s’agit d’un manga qui arrive à donner vie à de très bonnes idées pour en faire un périple à la fois marquant et unique. Une œuvre captivante qu’il est grand temps d’analyser. Préparez vos armes et votre courage pour faire face aux puissants ennemis qui peuplent ce voyage.

La chasse aux bêtes est ouverte

To The Abandoned Sacred Beasts-début

Un conflit que seuls les dieux peuvent remporter

To The Abandoned Sacred Beasts, imaginé par Maybe, nous plonge dans une contrée sortant tout juste de la guerre. Ce conflit opposa le Nord et le Sud de ce pays et fit un nombre conséquent de victimes. Afin de l’emporter, le premier décida de créer des soldats qui leur donneraient l’avantage. Suite à de nombreuses recherches, les “dieux soldats artificiels” virent le jour. Ces hommes et femmes devinrent des êtres mythiques qui n’avaient plus rien d’humain. De par leurs fabuleuses compétences, ces guerriers firent des ravages dans le camp ennemi. Le rapport de force s’en retrouva bouleversé et finalement la paix fut ramené dans le pays. Cependant, au retour des soldats divins, ces derniers comprirent qu’il n’était pas les bienvenus. La puissance qu’ils avaient acquise pour protéger inspirait au final de la crainte et de la peur dans le cœur des hommes.

Leur statut de dieu disparut pour ne faire d’eux que de simples bêtes à éliminer. C’est dans cette époque de tension que l’on retrouve la jeune Nancy Charlotte Bancroft qui est en quête de vengeance. Son père, qui avait rejoint les dieux soldats, fut assassiné et elle cherche à retrouver le coupable de son meurtre. Elle finit par croiser l’homme qui a provoqué son malheur, mais une surprise de taille l’attend. Le tueur, qui se prénomme Hank, s’avère être l’ancien capitaine des “dieux artificiels”. Malgré le lien qui l’unit à ses vieux camarades, ce chasseur a choisi de mettre un terme à leur existence. Il propose alors à la jeune Charl de le suivre afin qu’elle constate d’elle-même la vérité sur ces êtres surnaturels. Hésitante, elle accepte de l’observer dans son périple et va débuter un voyage jonché de questions. Quelle est la raison qui pousse Hank à éliminer ses anciens alliés ? Ces bêtes sont-elles vraiment aussi monstrueuses qu’on le prétend ?

Cette traque qui se déroule devant nos yeux arrive à mélanger habilement réalité et éléments fantastiques. Cela apporte une identité forte qui est propre à To The Abandoned Sacred Beasts.

La mythologie croise la réalité

Ce qui marque dès les premiers instants où l’on plonge dans la lecture de cette série, c’est l’opposition entre la réalité et le fantastique. L’ensemble du monde qui nous est dépeint n’a rien d’imaginaire en soit. On ressent fortement certaines inspirations de l’Histoire au travers de cette œuvre. On peut citer, par exemple, la guerre qui a opposé le Nord et le Sud et qui fait nettement penser à la Guerre de Sécession. Le côté très américain se fait aussi ressentir dans la plupart des bâtiments ainsi que des vêtements. Le second tome, quant à lui, se déroule dans une ville aux allures d’une Londres de l’époque victorienne. L’auteur a ainsi mélangé tous ces styles pour donner un côté ancien mais réaliste à son récit. Cependant, un élément de taille vient chambouler cet environnement classique.

Vous l’aurez deviné, il s’agit des dieux soldats qui sortent tout droit des mythes ayant forgé notre Histoire. On retrouve donc gargouille, loup-garou, vampire et spriggan qui se mêlent à cet univers très réaliste. Cette confrontation des genres accentue encore plus le côté magistral de ces créatures fantastiques. En plus d’ajouter un aspect spectaculaire, on ressent tout l’intérêt que porte cette différence entre hommes et bêtes. Le mélange de ces deux mondes propose alors un voyage dépaysant qui, en plus, dessert pleinement le message proposé. Encore une fois, on est face à un univers très bien ficelé qui laisse travailler notre imagination tout en emballant le lecteur. To The Abandoned Sacred Beasts conserve ainsi une aura très sombre qui captive de par l’échange fait entre le réel et l’imaginaire. Une épopée au sein de contrées froides et austères qui pourtant s’avère fascinante.

Outre l’action qui fait rage dans les pages de ce shônen, il existe un message très fort. Ce dernier apporte une profondeur surprenante et pertinente provoquant la réflexion du lecteur.

Ennemis ou victimes ?

To The Abandoned Sacred Beasts-divins

Des êtres qui veulent simplement retrouver leur vie d’origine

Une grande partie du récit se tourne autour de cette question. La dualité entre les bêtes et les hommes nous dépeint les premiers comme les ennemis à abattre. Pourtant, à chaque rencontre de l’un de ces êtres, notre vision se voit chamboulée. Tout d’abord, ces anciens humains ont été transformés ainsi pour aller combattre et défendre le peuple. Ils sont devenus des héros et ont renversé le cours de la guerre. Pourtant, leur retour n’a été que synonyme de peur, de méfiance et de violence. Cela est dû principalement à la crainte de ce qu’ils pourraient provoquer comme dégâts. Leur puissance est si grande que l’extermination semble être la seule issue possible aux yeux des hommes ordinaires. Après tout, ni les habitants de ce monde et ni le lecteur ne savent quand les divins perdront la raison. Cette peur de l’inconnu est ce qui provoque la déchirure entre ces dieux et le commun des mortels.

Toutes les fois où Hank et Charl rencontrent l’un des anciens camarades du capitaine, une tristesse s’empare de nous. On apprend les raisons qui les ont poussés à se porter volontaire pour cette expérience. Le lecteur observe aussi les traumatismes qu’a pu engendrer le conflit dans lequel ils se sont lancés. Certains ne souhaitaient que retrouver leur famille, d’autre seulement accomplir leur rêve. Il y a, bien sûr, des divins qui ont totalement perdu l’esprit, mais cela ne représente qu’une poignée d’entre eux. À chaque fois que l’un de ces soldats meurent, on ressent une boule au ventre. Dans notre esprit, on ne peut s’empêcher de penser que cela aurait pu se passer autrement. Ainsi, malgré leurs apparences inhumaines, ces bêtes sacrées s’avèrent bien plus humaines que le reste des hommes. Le récit arrive à nous émouvoir avec une grande aisance et l’on compatit au sort de chacun de ces ennemis.

Au final, To The Abandoned Sacred Beasts est un shônen qui va bien plus loin que le simple manga d’action. Il offre une intrigue dramatique qui chamboule le lecteur tout au long de notre exploration.

To The Abandoned Sacred Beasts débute sa légende

En conclusion, je peux clairement dire que j’ai été séduit par le voyage que propose To The Abandoned Sacred Beasts. Que ce soit par son ambiance sombre et froide, le mélange réussi du fantastique et du réel ou bien l’émotion transmise, ce titre s’en sort à merveille. De plus, l’auteur n’oublie pas le côté divertissant et permet à nous autres lecteurs de ne jamais s’ennuyer. On parcourt les pages sans ressentir le moindre temps mort. En seulement deux tomes, Maybe a réussi à poser des bases solides tout en nous dévoilant suffisamment d’éléments de l’intrigue pour saisir notre attention. On finit la lecture en ayant le désir de connaître la suite. À cela s’ajoute des personnages travaillés aussi bien Hank que ses anciens camarades. On s’attache à ces derniers en à peine quelques cases et c’est avec tristesse que l’on accompagne Hank dans sa chasse aux divins.

Esprit Otaku vous conseille donc fortement cette saga touchante et fantastique. Que vous soyez fans de mythologie, d’actions ou que vous cherchiez un titre qui vous chamboulera, alors vous trouverez votre bonheur entre ces pages. C’est un récit qui peut parler à beaucoup de personnes et qui est capable de marquer les esprits. Une série au fort potentiel qui peut devenir une vraie petite pépite. Il est presque impossible de ne pas finir la lecture sans avoir été ému par le conflit opposant bêtes et hommes. Malgré le danger qu’ils représentent, n’y a-t-il aucun autre moyen que de les tuer ? Une nouvelle guerre se profile à l’horizon qui risque bien de chambouler l’ordre établi. Comment Hank et Charl parviendront-ils à mettre fin aux agissements des autres divins ?

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis sur To The Abandoned Sacred Beasts. Avez-vous été touché par la détresse de ces hommes devenus des monstres ? 🙂

© Maybe / Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *