Junji Ito Collection

Junji Ito Collection : l’horreur sous différentes formes

Après avoir traité d’une œuvre calme et reposante, on change totalement de registre. Le titre que l’on va aborder aujourd’hui est là pour nous faire frissonner d’angoisse. Je parle bien sûr de l’adaptation animée du manga Junji Ito Collection. Celui-ci est disponible en simulcast sur Crunchyroll. Tout d’abord, je tiens à prévenir que je ne me suis jamais penché sur le manga. C’est donc totalement ignorant que je me suis plongé dans cette série. On pourrait qualifier cet anime d’étrange ou même de déroutant et c’est justement l’objectif qu’il cherche à atteindre. Faire ressentir une peur constante au spectateur à travers l’angoisse et la paranoïa n’est pas chose facile. Est-ce que cette œuvre parvient à insuffler cela en nous ? On est face à une question dont il sera difficile de donner une réponse tant les premiers épisodes peuvent diviser. Il est donc grand temps de plonger dans l’univers oppressant de l’un des grands maîtres du genre horrifique !

Un recueil d’histoires

Junji Ito Collection-ambiance

Toute la série respire cette ambiance sombre et malsaine.

Junji Ito Collection, réalisé par le studio DEEN, est en réalité une suite de nouvelles. Chacune d’entre elles aborde un récit cherchant à apporter une certaine terreur au spectateur. De ce fait, chaque épisode est constitué de plusieurs histoires qui n’ont aucun lien entre elles. En plus, le contenu de chacune de ces chroniques de l’effroi se renouvelle sans cesse. Cela permet d’offrir un flux constant de nouvelles terreurs pouvant toucher le spectateur. En effet, Junji Ito, qui est l’auteur de ces cauchemars, a su faire preuve d’une créativité sans limite. Que ce soit autour de légendes urbaines, de malédictions, de maladies ou même de créatures, tout est traité de manière à faire éprouver un sentiment d’angoisse au lectorat. La série, qui n’en est encore qu’à ses débuts, parvient à mettre en scène, avec plus ou moins de succès, tout cela.

On se retrouve face à un recueil de titres horrifiques qui désirent nous terroriser en très peu de temps. D’ailleurs, il est intéressant de noter que chaque histoire n’a pas du tout la même durée. Un épisode peut se diviser en deux récits de dix minutes chacun tandis que dans le suivant, l’un prendra les trois-quarts du temps pour finir sur un conte encore plus court. On jongle ainsi d’une expérience à l’autre sans même avoir eu le temps de digérer la précédente. Cet aspect fait que l’on chamboule les habitudes du spectateur qui doit assimiler sans cesse de nouveaux éléments. Un format très singulier pour une série qui joue avant tout sur l’immersion et l’émotion.

L’élément central de chacune de ces histoires est le malaise qu’elles peuvent apporter. Jouant sur différents aspects de la psychologie humaine, chaque épisode est l’occasion de découvrir une nouvelle facette de la folie.

La peur engendrée par la folie

Pour beaucoup de gens, l’horreur est souvent synonyme de violence, de sursaut et de sang. Cette vision de ce genre s’avère être totalement erronée et la série le démontre avec talent. En effet, il n’y a que très peu de sang tout au long des histoires que l’on découvre. Pourtant, un sentiment d’effroi vient par moment nous saisir. Cela vient de l’atmosphère mis en place à chaque intrigue. C’est l’angoisse de ce qui peut arriver qui donne tout l’attrait de ces récits. Sur ce point, Junji Ito Collection fait preuve d’un large éventail de contes horrifiques pouvant saisir son public sans jamais le relâcher. Mise à part le premier épisode, qui fut pour moi assez fade, le reste du recueil a démontré une touche de fantastique se mêlant à une réalité bien ancré. Cela permet au spectateur de s’immerger dans le récit de par son côté réaliste et d’accentuer son malaise suite aux événements surnaturels qui se déroulent devant nos yeux.

Force est de constater que la série parvient grandement à mettre en place une ambiance éprouvante. On se met même à la place de certains des personnages et une tension se crée alors. Notre imagination se met à carburer à mille à l’heure tandis que l’on reste immobile face à la réalité qui peut jaillir à tout moment. C’est aussi cette emprise sur nous qu’il faut reconnaître à l’anime. Malgré tout, on se rend compte qu’il y a une certaine constante à chacune de ces expéditions. Il s’agit de l’influence que la peur peut avoir sur les personnages. De ce fait, il y a toujours cette folie et paranoïa qui suit l’angoisse à travers la majorité des protagonistes que l’on suit. Cela ajoute encore plus à la frayeur que l’on endure et instaure une panique importante pour le climat global. Une œuvre qui mise sur des expériences courtes mais fortes pour pouvoir marquer l’esprit de son public.

Au final, Junji Ito Collection cherche avant tout à nous proposer une expérience très personnelle. La réussite de cet anime dépend grandement de la vision du spectateur ainsi qu’une certaine attirance pour le genre.

Junji Ito Collection-cauchemar

Le début d’un cauchemar

Junji Ito Collection offre quelques frissons

En conclusion, le sentiment que l’on éprouve durant le visionnage de Junji Ito Collection est assez difficile à décrire. Tout d’abord, le fait qu’ils s’agissent de plusieurs récits très brefs fait qu’il est tout à fait possible d’être happé par l’un d’entre eux tout en n’ayant pas été séduit par un autre. On ne se rattache donc à aucun fil conducteur et on prend chaque épisode tel qu’il est. Pourtant, il y a quand même un très bon travail au sein de chaque récit pour mettre en place une ambiance oppressante. Ici ce n’est pas le gore qui compte, mais le malaise que peut ressentir le spectateur. Certaines de ces intrigues y sont arrivés parfaitement pour ma part. À certains passages, je me suis retrouvé totalement pris dans la situation qui se jouait devant moi. Ce fut notamment le cas au cours de l’épisode deux et trois qui ont vraiment su installer une atmosphère collant parfaitement au sentiment de malaise que l’on éprouve.

Il est donc très difficile de recommander Junji Ito Collection, car cela dépend vraiment du regard de chacun. On peut adhérer totalement à un épisode et puis être rebuté par le suivant. Cela ajoute une incertitude qui peut jouer en faveur de la série. En effet, il y a toujours cette petite curiosité qui nous pousse à regarder la suite. Même si l’on ne fut pas emporté par les précédents contes, on se dit que cela pourrait changer. Ainsi, le spectateur continue de regarder cet anime qui a quelque chose d’ensorcelant. Bien sûr, il est avant tout destiné à un public averti de par certaines scènes violentes et d’autres pouvant être traumatisantes. Voici donc une série où il est absolument nécessaire de se faire sa propre opinion dessus afin de voir si l’on est sensible à ce type de narration. En tout cas, je continuerais de la suivre avec intérêt afin de voir si les prochains épisodes conservent toujours cette aura malsaine propre à l’univers de l’auteur.

N’hésitez pas à partager votre ressenti concernant Junji Ito Collection. Avez-vous été comblé par certaines des histoires qui nous ont été montrés ? 🙂

 

© Studio DEEN / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *