Hinamatsuri

Hinamatsuri : une comédie surnaturelle

On continue nos reviews sur les débuts des animes du printemps avec un titre qui nous a bien fait rire. Il s’agit de Hinamatsuri, disponible en simulcast sur Crunchyroll. Adapté du manga du même nom, cette série se veut avant tout être une comédie. Au départ, on s’est lancé dans cette nouvelle aventure sans savoir ce qui nous attendait. Cependant, il ne fallut qu’un seul épisode pour que l’on soit agréablement surpris. Offrant de nombreux moments hilarants, le titre va pourtant bien plus loin qu’une simple œuvre humoristique. Possédant des atouts non négligeables, on a décidé de vous faire part de ce qui nous a marqués au cours de ces trois premiers épisodes. Un récit inattendu et peut conduire à une histoire mêlant habilement différents sentiments. Préparez-vous à entrer dans un monde où la réalité se voit envahir par le surnaturel pour le plus grand bonheur du spectateur.

Un colis surprenant

Hinamatsuri-Nitta et Hina

Un duo hilarant et attachant

Hinamatsuri nous fait suivre l’existence de Nitta. Ce dernier est un yakuza au portefeuille bien rempli qui passe son temps à collectionner les vases de grandes valeurs. Tout semble réussir à cet homme qui profite pleinement de la vie. Cependant, son paisible quotidien va se retrouver totalement chamboulé par un événement sans précédent. Alors qu’il se détend tranquillement dans son appartement, un étrange et lourd objet vient s’écraser sur sa tête. Cette chose prend la forme d’une grosse sphère affichant un visage humain. Croyant à une mauvaise blague ou à une hallucination, Nitta part direct se reposer. Malgré cette nuit écoulée, l’étrange boîte est toujours là à son réveil. C’est alors que celle-ci s’ouvre et laisse s’échapper une jeune fille au visage impassible. Se présentant sous le nom d’Hina, cette inconnue décide de s’installer chez notre yakuza sans lui demander son avis. Notre homme n’étant pas du genre à se laisser marcher sur les pieds décide de se débarrasser d’elle.

Malheureusement, il s’avère que cette étrange demoiselle possède des pouvoirs psychiques surnaturels. D’un simple geste de la main, elle balaye tout l’appartement y compris la précieuse collection de Nitta. Face à autant de puissance, ce dernier est obligé d’accepter sa nouvelle colocataire. C’est alors qu’il se met à penser que les capacités d’Hina pourrait s’avérer fort utiles dans son travail. Malgré la peur de la voir utiliser sa force contre lui, notre blondinet compte bien tourner cette situation à son avantage. Il décide alors de passer un marché avec elle. Nitta ne sait pas encore que cette jeune fille venue d’on ne sait où va bouleverser sa vie à tout jamais. Après tout, il est difficile de contenir quelqu’un qui ignore tout du monde dans lequel elle s’est retrouvé propulsée. Cette cohabitation promet son lot de surprises et de rires au grand désarroi de notre yakuza et pour notre plus grand plaisir. Ce nouveau duo risque fort de faire des étincelles.

Derrière l’aspect délirant du scénario et des situations que l’on observe, Hinamatsuri conte avant tout la vie difficile de ces êtres venus d’ailleurs. Il n’est pas chose facile que de s’adapter à un nouvel environnement qui peut parfois être violent.

Plus que de l’humour

Ce qui saute aux yeux lors du premier visionnage est le côté très léger de l’anime. On se retrouve propulsé dans un voyage totalement excentrique. Il suffit de voir les réactions des protagonistes et les nombreux passages surréalistes pour comprendre l’intention première du titre. Il cherche avant tout à nous divertir en passant par la dérision et un côté très décalé. En tant que spectateur, on se laisse facilement emporter par l’ambiance bon enfant qui s’installe et on suit les aventures de notre duo avec le sourire aux lèvres. Pourtant, dans les trois épisodes sortis, on ressent autre chose derrière cette façade comique. En réalité, Hinamatsuri parvient à intégrer de profondes émotions à son histoire au milieu de ses différents gags. On suit avant tout le destin de personnes qui ne connaissent rien de notre monde et qui doivent apprendre et s’adapter pour espérer survivre. Il y a tout cet aspect découverte que l’on ressent à travers le regard d’Hina.

Tout lui semble nouveau et elle souhaite profiter de tout ce que la Terre peut offrir. Malheureusement, ce quotidien n’est pas facile pour certains protagonistes comme le montre très bien le troisième épisode. C’est notamment le cas d’Anzu, une esper comme Hina qui n’est venu que pour elle. Malheureusement, il lui est impossible de rentrer chez elle et doit donc vivre dans la rue. Elle se met alors à voler sans savoir que c’est mal et on partage sa détresse. Cependant, il n’y a pas que du mauvais à vivre sur cette planète. En effet, elles vont apprendre aussi ce que c’est d’avoir une famille, des amis et de comprendre l’importance de se soutenir et de s’entraider. On est dérouté par ce flot d’émotions que l’on éprouve et cela ne fait qu’attiser notre fascination concernant cet anime. Les points forts ne s’arrêtent pas là, car il y a aussi tout un très bon travail réalisé au niveau des échanges entre Nitta et Hina. Si leur cohabitation semble assez bancale, elle se développe assez vite pour créer un lien puissant entre ces deux êtres. Il y a presque une relation père-fille qui s’installe et qui rend le tandem toujours plus attachant.

Au final, Hinamatsuri est un véritable slice of life qui parvient autant à nous faire rire qu’à nous émouvoir. En seulement trois épisodes, on s’attache aux différents protagonistes et on est heureux de les retrouver et de les suivre dans leur quotidien.

Hinamatsuri-Anzu

La vie n’est pas facile pour Anzu

Hinamatsuri a de l’avenir

Si l’on ne s’attendait pas à grand chose en regardant le premier épisode, on a fini par être séduit par cette série. Que ce soit dans l’écriture de ses personnages, l’humour omniprésent et l’émotion qui s’en dégage, Hinamatsuri effectue un très bon départ. Même si on ne visualise pas, pour le moment, de véritable fil rouge, cela n’influence pas la joie que l’on éprouve lors de notre visionnage. Le duo Nitta-Hina est si efficace que l’on en redemande encore. On ne cesse de se demander quel nouveau problème va bien pouvoir rencontrer ce yakuza qui héberge une fille bien étrange. De plus, les personnages secondaires ne sont pas en reste. Ils ont chacun le droit à leur moment de gloire et de développement. Mais avant d’être une œuvre humoristique, il s’agit avant tout de découvrir le quotidien de ces individus exceptionnels totalement perdu dans ce monde. On suit autant leurs succès que leurs échecs et on a qu’un souhait, c’est de les voir s’intégrer.

On vous recommande fortement cet anime qui cache bien son jeu et pourra facilement séduire. Que vous cherchiez une série qui vous fasse rire ou un titre plus profond qu’il n’y parait, alors Hinamatsuri pourra combler vos attentes. En tout cas, c’est un excellent début pour ce récit qui, on espère, continuera de nous faire sourire. En attendant, on reste quand même très curieux de savoir d’où vient Hina. Qui est-elle réellement ? Quel objectif peut-elle bien avoir ? Si l’on aimerait avoir des réponses à ces questions, cela n’est que peu de chose face au bonheur que l’on éprouve au contact de tous ces personnages. Un voyage léger et touchant qui n’a pas fini de nous surprendre. Si vous souhaitez vous lancer dans cet anime, sachez que vous pouvez découvrir un nouvel épisode chaque vendredi sur Crunchyroll.

Et vous, avez-vous été conquis par le début d’Hinamatsuri ? Selon vous, quelles seront les prochaines péripéties de Hina et Nitta ? 🙂

© Feel / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *