Carnet voyage otaku troisième chapitre

Carnet de voyage d’un otaku : troisième chapitre

Après avoir couvert les différentes conférences de l’E3, il est temps de revenir à nos voyages littéraires. Malgré la fatigue des derniers jours, on ne pouvait pas ne pas parler des différentes lectures qui étaient à notre disposition. Il faut dire aussi que la semaine dernière fut riche en titres de qualités. C’est donc pour cela qu’on a décidé d’attaquer le troisième chapitre de notre carnet de voyage. Au programme, dix mangas de notre dernier loot où l’on va s’attarder sur chacun d’entre eux pour vous donner un avis rapide et constructif. Il est donc grand temps d’écrire cette nouvelle page de notre guide otaku !

Darwin’s Game tome 14

Darwin's Game 14 - carnet otaku

On débute ce nouveau chapitre de notre carnet de voyage otaku avec le tome 14 de Darwin’s Game. Le survival-game des éditions Ki-oon n’a jamais eu de cesse de nous surprendre. On a déjà vanté cette série pour tout ce qu’elle a réussi à mettre en place. Après un tome qui démontrait toute l’étendue de ce jeu infernal, ce volume est un peu plus posé concernant l’intrigue. Kaname décide de revenir dans son école pour régler certaines affaires. L’occasion de découvrir à quel point le D-Game a touché bon nombre d’autres élèves. En fait, il y a une très belle transposition qui est effectuée entre ces nouveaux joueurs et le chef des Sunset Ravens. Les premiers ne se rendent pas compte véritablement dans quoi ils ont mis les pieds. Ils sont comme Kaname lorsqu’il a débute la partie. Maintenant, il se dégage de lui une aura de vétéran qui ne laisse plus de place au doute. On se rend compte aussi du chemin parcouru par ce dernier qui est à présent bien plus froid qu’auparavant. Il semble presque détaché de tout comme si le Darwin’s Game avait dévoré peu à peu son humanité. Pour finir, on a le droit à une théorie concernant l’objectif réel de ce jeu. Au final, un tome plus posé mais qui permet de faire le point sur notre héros ainsi que les véritables intentions du maître du jeu. La suite risque fort de s’accélérer et on continue de vous recommander grandement cette série !

Momo et le messager du Soleil tome 2

Momo et le messager du Soleil 2 - carnet otaku

On change totalement de registre avec le tome de Momo et le messager du Soleil. Si ce manga, édité chez Ki-oon, vise avant tout un public jeune, il n’en reste pas moins une aventure plaisante. Notre cher Momo commence à réunir des informations concernant cet être légendaire qu’il recherche. Accompagné de ses deux amis, il continue son voyage pour retrouver la personne ayant déjà croisé la route de leur cible. Malheureusement, les dangers sont nombreux pour ces enfants qui viennent tout juste de s’ouvrir au monde. Toujours très coloré, l’univers mis en place par Marie Sasano arrive aisément à nous faire voyager. Proposant des personnages toujours fort attachants, on suit les pérégrinations de notre groupe avec plaisir. Notre esprit s’évade et on s’imagine à leur place dans cette aventure grandiose. S’ils vivent des péripéties assez folles, c’est surtout parce qu’ils voient l’environnement qui les entourent avec leurs yeux d’enfants. Tout parait incroyable, mais aussi dangereux et la mangaka arrive parfaitement à retranscrire cela. De plus, cette lecture apporte aussi des conseils et des messages positifs qui peuvent aider ces jeunes lecteurs à grandir. Une œuvre destiné aux bambins, mais qui comblera les gens de tout âge.

Route End tome 1

Route End 1 - carnet otaku

La dernière nouveauté des éditions Ki-oon rejoint aussi notre carnet de voyage otaku. Le premier tome de Route End nous plonge dans un thriller policier qui sort de l’ordinaire. Cela vient, tout d’abord, de par son personnage central qui n’est autre qu’un nettoyeur. Taji est chargé de se débarrasser de toutes traces de cadavres que ce soit pour un meurtre, un suicide ou bien un accident. Si ce métier peut sembler peu ragoûtant à nos yeux, notre héros affiche un côté très détaché. Cela est du en grande partie à son passé et fait qu’il a une vision bien singulière de la mort. Cependant, le quartier où il travaille va devenir le théâtre d’un tueur en séries surnommé “End“. Cette première excursion dans la série sert avant tout à introduire les différents protagonistes ainsi qu’à poser les bases de l’enquête qui suit les meurtres de ce criminel. Si pour l’instant, le fond est assez classique il n’en reste pas moins prenant. Il se dégage de ce volume une ambiance assez glauque et mystérieuse qui ne fait qu’accentuer le sentiment d’effroi qui s’installe peu à peu. De plus, Kaiji Nakagawa a su rendre son enquête non-linéaire de par les questionnements qu’elle nous fait nous poser. On hésite, on doute et on se demande sans cesse qui peut bien se cacher derrière ce meurtrier. Une bonne première impression pour ce manga qui, on espère, continuera sur cette lancée.

Vigilante tome 3

Vigilante 3 - carnet otaku

On finit les titres de chez Ki-oon avec le tome 3 de Vigilante – My Hero Academia Illegals. Ce spin-off ne cesse de nous surprendre de par l’apport qu’il amène à la série originale ainsi que l’évolution de ses protagonistes. Sincèrement, ce volume n’apporte pas grand chose à l’intrigue, mais il es totalement fascinant de par les thématiques abordées et ses personnages. C’est notamment le cas de Koichi qui symbolise parfaitement l’oiseau qui quitte son nid. Dans le manga d’origine, on suit de jeunes étudiants qui ne sont encore que des adolescents. Ici, notre justicier est à la limite entre l’étudiant et le jeune adulte. On voit l’inquiétude de ses proches qui est toujours présente car pour eux, il n’est encore qu’un enfant. Malgré tout, de par ses actes, il prouve qu’il est devenu quelqu’un de responsable et cela apporte encore plus de consistance à Koichi. C’est pareil pour Pop ainsi que Knuckle qui, même si cela semble plus léger, ont le droit à un excellent travail d’écriture. De plus, cette troisième plongée dans l’univers de nos héros de l’ombre pousse encore plus la réflexion sur la véritable justice. Vigilante continue donc de traiter avec pertinence le débat opposant les super-héros crédités et ceux restant dans l’anonymat. Un spin-off qui ne surfe absolument pas sur le succès de My Hero Academia, mais qui insuffle une histoire palpitante et différente.

re:teen tome 2

Re Teen 2 - carnet otaku

On enchaîne notre voyage dans le monde otaku avec le second tome de re:teen. Si le premier était intéressant malgré ses défauts, celui-ci vient donner un coup de fouet à la série. Ce titre, édité chez Doki-Doki, a su s’améliorer pour proposer un récit bien plus complexe et mystérieux. Alors qu’Oro a voyagé treize ans dans le passé, il est persuadé que ce phénomène va lui permettre d’empêcher une catastrophe. Malheureusement, malgré toute sa volonté et son succès, il ne semble pas pouvoir revenir à son époque. Le scénario prend alors une toute autre tournure avec une réflexion intéressante concernant les modifications temporelles. Si dans les séries, on nous dit qu’il ne faut pas bouleverser le cours du temps, cela est souvent soit nécessaire soit passé à la trappe. Ici, notre héros ne cesse d’avoir ce risque en tête. Il se met donc à revivre toute sa jeunesse tout en ayant la crainte d’effectuer le moindre changement. Cela peut passer par une réponse donnée à un professeur qu’à la manière d’aborder un inconnu. Il est en proie à une confusion totale et cela apporte à la fois un élément comique mais aussi pertinent. Ce deuxième volume permet ainsi de mettre en évidence les dangers et les conséquences d’un tel voyage dans le passé. Concernant l’intrigue, on espère que celle-ci trouvera une conclusion satisfaisante car il ne reste plus qu’un tome.

Drop Frame tome 3

Drop Frame 3 - carnet otaku

Notre prochain arrêt que l’on retranscrit dans notre carnet de voyage otaku concerne Drop Frame. Cette série, éditée chez Doki-Doki, avait su nous retourner la tête avec tout ce cheminement ressemblant à un immense puzzle. Si le premier tome était un peu long, le second avait su tout chambouler. Aussi perdu que Junnosuke, on essayait de recoller les morceaux de cet immense casse-tête. Cette troisième balade dans la série permet de mettre en lumière certaines caractéristiques propres à la faculté du jeune homme. Afin d’empêcher un terrible événement, il se met à faire quelques expériences qui lui permettent d’en apprendre plus sur sa particularité et d’établir un plan solide. Cependant, Nariie Shinichiro ne l’entendait pas de cette manière et nous offre une fin de lecture qui nous prend de court. On découvre certaines vérités et on se visionne de nouveau tout ce film d’un autre œil. L’idée proposée pour expliquer ce phénomène est à la fois étrange et bien pensée. Le prochain volume étant le dernier, on s’attend à avoir une conclusion inattendue et qui viendra, une fois de plus, bouleverser notre vision sur toute l’histoire. Une oeuvre à tester de par son talent à jouer avec le lecteur.

Ken’en tome 2

Ken'en 2 - carnet otaku

On continue notre tour d’horizon de nos lectures otaku avec un seinen que l’on a adoré. Il s’agit de Ken’en, édité chez Doki-Doki, et plus particulièrement du second tome. Si on avait déjà été comblé par la cohabitation un peu farfelue entre Mashira et Hayate, cette deuxième visite permet d’étendre un peu plus leur relation. Cependant, la force de ce nouveau volume est l’évolution qu’il apporte à l’aspect mystique du récit. On y découvre de nouvelles divinités ainsi que le monde qui les régit. Il y a ainsi une grande place qui est faite à la croyance et à l’importance pour le commun des mortels, mais aussi ces êtres divins d’avoir un lien qui les unit. Une grande beauté se dégage de ce manga tout en ayant aussi une part sombre. En effet, si ce monde est empli de magie, on fait aussi connaissance avec le cercle vicieux de la vengeance. Les kakuen ont besoin des humains pour vivre quitte à les kidnapper tandis que les hommes craignent ces monstres qui viennent voler les êtres qu’ils aiment. Le fait que l’on s’attache à ces créatures surnaturelles ne fait qu’aggraver cette sensation qu’il est presque impossible pour les deux camps de s’entendre. La quiétude qui anime le quotidien de ce duo drôle et touchant risque fort d’être bouleversé à l’avenir. Un excellent voyage qui émerveille notre regard et parvient à mêler habilement humanité et fantastique.

Re:Load tome 2

ReLoad 3 - carnet otaku

Alors là, notre excursion dans le monde otaku nous a permit de faire la découverte d’une œuvre formidable. Il s’agit de Re:Load, édité chez Doki-Doki, et plus particulièrement de son troisième tome. Tout au long de cette série, on a appris à faire connaissance avec Inui et Makoto. On s’est pris d’affection pour ce duo particulièrement émouvant et ce final vient conclure de manière magistrale leur périple. Toujours aussi brillamment orchestré, cette chasse à l’homme surprend autant qu’elle fascine. Notre chien enragé est au sommet de son art et nous offre des scènes d’actions éblouissantes et finement orchestrées. On découvre le fin mot de toute cette histoire et l’on a le droit à un duel grandiose entre les deux ennemis de toujours. Ce qui fait la force de ce tome est bien sa conclusion que l’on ne vous spoilera pas. Cependant, il faut reconnaître la force de Sasaki Takumaru pour avoir mis en place une fin qui arrive à nous tirer les larmes des yeux tout en apportant une splendide lueur d’espoir. Il est presque sûr que le tandem qui est né au cours de cette lecture restera longtemps gravé dans notre mémoire de par le lien qui s’est tissé entre eux et la force de leur relation. Elle n’était qu’une cible à protéger, elle est quasiment devenue l’enfant d’un homme qui avait tout perdu. Un manga que l’on vous recommande absolument !

Monkey Peak tome 2

Monkey Peak 2 - carnet otaku

Notre exploration du monde otaku fut ensuite tournée vers les éditions Komikku. Tout d’abord, le second tome de Monkey Peak qui parvient à insuffler une nouvelle tension à son récit. Si le singe meurtrier est toujours à la poursuite de notre groupe pharmaceutique, il n’est pas le seul danger pour eux. En effet, le manque de vivres et d’eau commence à peser sur ces randonneurs dont l’unité peut se briser à tout moment. Ce qui est fort dans ce volume est l’absence fréquente du tueur simiesque. Si on le voit faire une apparition assez violente, cette lecture parvient presque à le faire passer au second plan. Le véritable ennemi est la peur et la détresse qui envahit chacun des survivants. Il commence à se méfier les uns des autres et on ressent vraiment la rupture qui s’effectue et notamment envers Saotome. La folie qui commence à ronger certains d’entre eux est absolument bluffante de réalisme et parvient à procurer un sentiment de frayeur bien plus grand que le prédateur de ces montagnes. Une très bonne retranscription de cette angoisse qui fait que l’ennemi numéro n’est plus le singe, mais bien l’homme. De plus, le titre parvient à nous faire nous interroger et à douter de certains des personnages. Une seconde excursion encore plus convaincante que la première, mais qui est toujours réservé à un public averti.

Vatican Miracle Examiner tome 2

Vatican Miracle Examiner 2-carnet otaku

On finit notre périple dans l’univers otaku par le tome deux de Vatican Miracle Examiner. Ce manga, édité chez Komikku, avait su offrir un premier tome intéressant malgré quelques longueurs. Prendre l’univers de la religion comme scène principale apportait un vent de fraîcheur au genre tout en nous introduisant toutes les facettes de ce milieu. Cette seconde lecture se concentre bien plus sur l’enquête mené par notre duo de choc. On a un rythme bien plus soutenu malgré de nombreuses informations qui permet de profiter d’une investigation fascinante. De nombreux secrets sont révélés et les tours de passe-passe fait pour réaliser certains de ces fameux miracles sont ingénieux. Concernant l’enquête à proprement parler, celle-ci va prendre une envergure bien plus grave à travers de nouveaux indices et surtout une série de meurtres. L’esprit d’analyse du lecteur est alors suscité pleinement pour essayer de recoller les morceaux afin de comprendre ce qui se passe. On sent que cette affaire est bien plus importante qu’il n’y parait et cela rend vraiment l’ensemble du récit palpitant. Le tandem constitué du père Hiraga et du père Nicholas marche terriblement et on a plaisir à les suivre dans leurs recherches et leurs déductions. Une œuvre se rapprochant nettement des grands classiques de la littérature policière tel que Sherlock Holmes ou Hercule Poirot.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis ainsi que votre ressenti concernant ces titres. Avez-vous été séduit par les voyages proposés à travers ces œuvres ? Nous vous donnons rendez-vous dès demain pour une autre odyssée au coeur du monde otaku ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *