Goblin Slayer

Goblin Slayer : mille façons de tuer un gobelin

Après avoir traité de nombreux animes, il est temps d’attaquer la dernière ligne droite. Pour finir en beauté cette semaine spéciale review, on va s’attaquer à deux nouveautés du catalogue de Wakanim. On commence donc avec un titre dont le manga nous avait bluffé. Il s’agit de l’adaptation de Goblin Slayer dont l’œuvre originale est disponible aux éditions Kurokawa. On a déjà eu l’occasion de parler du premier tome dans un précédent article. Tout ce qui faisait sa force était son côté très sombre qui choquait le lecteur de par la violence de certaines scènes. On était donc curieux de voir ce qu’allait donner cette version ainsi qu’un peu craintif de voir une trop grosse censure. Au final, il n’en est rien et l’on se retrouve face à une réalisation efficace qui arrive à donner vie à cet univers terrifiant de la plus grande des manières. Il faut donc vous prévenir que cette série est réservée à un public averti. On est donc reparti pour aller taillader du gobelin !

Le Crève-gobelins et la prêtresse

Goblin Slayer 1

Un regard qui en dit long.

Goblin Slayer, réalisé par le studio WHITE FOX, nous plonge dans un monde fantastique. On y suit une prêtresse qui vient tout juste de quitter son temple pour rejoindre la guilde des aventuriers. Désirant se rendre utile auprès d’eux, elle est déterminé à faire de son mieux pour prodiguer ses soins. Elle va finalement faire la connaissance d’un groupe souhaitant la voir rejoindre leurs rangs. Ils ont besoin d’une guérisseuse pour une mission de chasse aux gobelins. Malgré les protestations de la représentante de la guilde, ils décident tout de même de choisir cette quête. Après tout, il ne s’agit que de créatures faibles facile à exterminer. Ils partent donc avec la victoire déjà en tête. Ces jeunes explorateurs décident d’entrer dans la grotte évoquée dans la missive et, sans le savoir, vont tomber dans un terrible piège. Alors qu’ils avancent toujours plus profondément dans ce lieu, ils se retrouvent acculés par leurs proies. Les rôles s’inversent et les arrogants aventuriers se font avoir. Tout semble alors perdu aux yeux de la prêtresse qui voit ses nouveaux amis tombés les uns après les autres.

C’est un spectacle insupportable qui s’offre à elle tandis que la mort verdâtre s’approche d’elle. Sa dernière heure semble être arrivée alors qu’elle s’imagine déjà servir de jouet à ses bourreaux. Heureusement, un homme en armure fait alors son apparition. Sauvant avec aisance la prêtresse, il découpe les gobelins en à peine quelques secondes. Profitant d’une petite pause, il se présente à la demoiselle comme le Goblin Slayer. Il lui explique alors le véritable danger que peut symboliser un tel attroupement de ces monstres. Malgré tout, il est bien déterminé à accomplir sa mission même s’il est seul. Alors que la peur est toujours présente dans le coeur de la guérisseuse, elle choisit tout de même de l’accompagner. Elle va alors être témoin de l’efficacité de ce mystérieux guerrier et de ses multiples plans pour se sortir de ce pétrin. C’est ainsi que va débuter une collaboration entre ces deux êtres que tout oppose, mais qui vont s’allier pour venir en aide aux victimes. Face à de tels tueurs, il faut savoir être sans pitié.

Comme on l’a dit un peu plus haut, Goblin Slayer est une saga qui se veut très violente et sombre. Cela fait partie intégrante de son identité et joue un rôle crucial dans le ressenti que l’on a tout au long de notre découverte de cet univers. L’anime parvient à retranscrire cela à la perfection sans pour autant devoir trop édulcorer la majorité des passages.

Un récit aussi difficile que saisissant

Ayant déjà parlé en détail de l’œuvre originale, il est intéressant de voir ce qui réunit ses deux versions ainsi que la fidélité de l’adaptation animée. Tout ce que l’on observe au cours de ces épisodes est très proche de ce que l’on peut voir dans le format papier. Cela permet à ce récit de dark-fantasy de conserver tout ce qui fait son identité et de le sublimer à travers l’écran. Ainsi, on ressent le même malaise lors du premier face-à-face avec les gobelins que lors de notre lecture du tome 1. Notre rencontre avec ces créatures est suffisamment marquante pour que la peur s’empare de nous à chaque fois que l’on doit recroiser leur route. Même si notre exterminateur est là, le souvenir de leurs méfaits reste profondément ancré dans notre esprit sans que l’on puisse l’effacer. Ceci fait l’une des forces du titre car, tout comme la soigneuse survivante, cette expérience traumatisante suffit à nous faire comprendre les risques qu’il y a à se jeter à la poursuite de ces monstres. Une série qui ne fait pas dans la demi-mesure pour que l’on se sente impliqué et immergé dans ce conte qui n’a rien de joyeux.

De plus, le fait que l’on se concentre uniquement sur un type d’adversaires n’est en rien un défaut. Cela permet à l’anime de ne pas se disperser et de construire tout son univers à travers ce solide noyau. Outre cela, cela permet de sublimer un ennemi qui est à la base de la simple chair à canon dans n’importe quel autre ouvrage. Il y a donc cet aspect surprenant qui forme le coeur de cette histoire et qui rend cette aventure originale et palpitante. À cela s’ajoute aussi la réflexion qui est apporté sur le seul moyen qui existe d’annihiler ce danger. Les atrocités commises par les gobelins sont effroyables et on se dit qu’ils méritent le sort que leur réserve le Crève-gobelins. Cependant, le doute s’installe quand vient l’heure de s’occuper de la progéniture de ces êtres. Le héros revêt alors une attitude froide et inhumaine au moment où il porte le coup fatal. On se demande alors si le seul moyen de l’emporter est de devenir un monstre à son tour. Un anime qui est loin de nous avoir tout dévoilé, mais qui parvient déjà à offrir une expérience marquante et bouleversante.

C’est un réel plaisir que de voir Goblin Slayer proposé de telle qualité à l’écran. Il est souvent difficile d’adapter ce genre de récit du fait de leurs scènes très violentes et choquantes. L’ambiance est toujours aussi oppressante et incroyable à tel point que l’on retient à de multiples reprises sa respiration au vu de la menace qui rôde dans l’ombre. Une licence qui nous prend aux tripes et ne nous épargne rien.

Goblin Slayer 1 2

Un expert en action !

Goblin Slayer tranche dans le vif du sujet

Goblin Slayer continue de nous fasciner que ce soit en manga ou en anime. On a beau savoir que l’on plonge au sein de contrées où la mort est omniprésente, cela ne change rien au plaisir ressenti. Tout cela est dû à cette facilité avec laquelle on s’imprègne de tout ce qui constitue cette histoire pour établir un récit à la fois enivrant et effrayant. Il y a encore tellement de choses que l’on ignore sur cet univers et certains des protagonistes que l’on a qu’une idée en tête, c’est de continuer à admirer leurs exploits. Derrière ses allures de royaume fantastique se cache un enfer sans nom où le simple gobelin peut être la cause de bien des malheurs. Concernant l’animation, celle-ci retranscrit pleinement l’horreur et l’obscurité qui se dégage de chaque être et de chaque mission que notre duo effectue. La peur a beau nous ronger de l’intérieur, la curiosité prend le pas sur celle-ci et notre envie d’en savoir plus sur ce que peut nous réserver une telle saga s’accentue à chaque minute.

On a donc été totalement séduit par ce que nous a proposé ce début de saison de Goblin Slayer. Si vous aimez les aventures violentes et très sombre ou que vous cherchiez une oeuvre qui sort de l’ordinaire alors cette série vous conviendra parfaitement. Quelles prochaines épreuves devront surmonter nos deux héros ? Les gobelins continueront-ils de proliférer et de ravager les villages ? Quel humain se cache derrière cette armure usée par le temps et les combats ? Ce qui est sûr, c’est que l’avenir de la licence continuera de s’écrire dans le sang et les larmes. Les rixes contre ces créatures ne font que commencer et les prochains affrontements devraient être sources de nombreux frissons et scènes inoubliables. De la puissante dark fantasy qui n’a rien à envier aux grands noms du genre et qui pourrait bien être l’une des très bonnes surprises de cette saison.

Avez-vous été conquis par ce premier contact concernant l’anime Goblin Slayer ? Êtes-vous curieux et impatient de voir ce que nous réserve la suite de notre tueur de peaux-vertes ? N’hésitez pas à partager votre opinion et votre ressenti dans les commentaires. On sera très heureux de pouvoir échanger avec vous sur le sujet. 🙂

© Kagyu Kumo / WHITE FOX / Goblin Slayer / Wakanim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *