Goblin Slayer T2

Goblin Slayer tome 2 : le groupe s’agrandit

Pour bien débuter cette semaine, on a décidé de prendre notre courage à deux mains et de repartir explorer un monde des plus sombres. Un lieu qui nous a été présenté comme violent et où la mort peut frapper à tout instant. Il s’agit de Goblin Slayer, édité chez Kurokawa, qui revient à travers son deuxième tome. On avait été totalement conquis par ce récit malsain où les gobelins étaient devenus l’ennemi à abattre. Une histoire qui ne nous épargnait rien et qui parvenait à retenir toute notre attention. Cette seconde excursion est-elle aussi prenante que la première ? La réponse est un grand oui, mais pas pour les mêmes raisons. On fait face à un passage très intéressant de par les éléments qu’il introduit et surtout les possibles changements que cela peut engendrer dans le développement de notre guerrier. Le temps est donc venu de se préparer pour aller se confronter à la menace verte !

Une alliance hors du commun

Goblin Slayer-alliance

Un trio bien singulier.

Goblin Slayer, scénarisé par Kumo Kagyu et dessiné par Kousuke Kurose et Noboru Kannatuki, nous avait laissé sur la nouvelle association du crève-gobelins avec la jeune prêtresse qu’il avait sauvée. Au cours de cette introduction, on avait pu comprendre à quel point les peaux-vertes pouvaient représenter un danger pour l’ensemble de la population. Cela fut encore plus flagrant à travers la toute première mission de cette soigneuse qui a bien failli périr. C’est à ce moment que l’on a fait connaissance avec l’individu qui n’est autre que le pire cauchemar pour ces monstres. Véritable expert dans la traque et l’élimination de ces créatures, il ne recule devant rien pour venir à bout de sa mission. D’ailleurs, ses méthodes sont aussi surprenantes que radicales et prennent toujours en compte la capacité qu’ont ses adversaires d’apprendre. Pour empêcher cette vermine de proliférer, il n’hésite pas à faire flamber toute une forêt ou même d’inonder tout un temple. Tous les moyens sont bons pour ne laisser aucun survivant.

Alors qu’il continue d’effectuer ses tâches quotidiennes en compagnie de sa nouvelle camarade, il semblerait qu’il ait attiré l’attention de certaines personnes. En effet, le récit de ses exploits est arrivé jusqu’aux oreilles d’un groupe pour le moins singulier constitué d’une haute elfe, d’un nain et d’un homme-lézard. Ces aventuriers semblent souhaiter le rencontrer afin de lui proposer un contrat pour le moins dangereux. Malheureusement pour eux, notre chasseur ne vit que dans un seul but et ne se détournera jamais de son objectif. Le monde peut bien être sur le point de s’effondrer, il continuera d’occire tous les gobelins qui croiseront sa route. Malgré tout, ils parviennent à le convaincre de participer à une expédition pour nettoyer un ancien temple de la présence de ces petits démons. Leurs intérêts concordent alors et, le temps d’une mission, ces gens que tout oppose vont s’unir pour éliminer ce danger. Qu’est-ce qui se cache réellement derrière la venue de tous ces gobelins ? Notre héros pourra-t-il s’accommoder du travail en équipe ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne seront pas de trop pour faire face à cet ennemi toujours plus redoutable.

Ce qui fait tout l’intérêt de cette seconde lecture de Goblin Slayer vient de cette rencontre entre ce trio et notre combattant solitaire. Une alliance qui chamboule pas mal de choses et qui peut engendrer des réflexions pertinentes et captivantes sur ce qu’est leur métier. Des échanges qui enrichissent un univers et des personnages déjà fascinants.

De nombreux changements

La force de ce second volume de Goblin Slayer vient du développement qu’il apporte au niveau du personnage principal ainsi que les nombreuses voies possibles pour la suite. Tout d’abord, le fait que le crève-gobelins soit entouré d’une équipe offre une dimension beaucoup plus sociale à l’œuvre. En effet, dans le premier tome la prêtresse avait beau être là elle ne faisait que suivre l’homme qui l’avait sauvé. Cependant, les autres aventuriers que l’on peut découvrir viennent exprès le chercher et l’accompagner. Le côté solitaire de notre guerrier se voit donc bousculer par cette nouvelle vie en groupe. De ce fait, on peut observer la confrontation entre nos deux types d’aventuriers. D’un côté, notre exterminateur ne pense qu’à tuer ses ennemis de toujours. Il n’a que faire du reste du monde et se concentre uniquement sur cette tâche qui dicte sa vie. À l’opposé, les trois nouveaux membres ont une vision plus classique et amusante de ce que doit être une aventure. Il y a donc ce face-à-face qui se joue en arrière-plan lors de scènes qui peuvent paraître anodines, mais qui sont pourtant très symboliques.

Ce sont donc deux visions différentes qui cohabitent ensemble. Chacun de ces deux camps va alors apporter quelque chose à l’autre de manière subtile. Par exemple, le fait de côtoyer d’autres gens fait que notre héros commence peu à peu à s’ouvrir. Même s’il ne s’agit pas d’un changement notable, on sent qu’il commence à se dire qu’il peut se reposer sur ses camarades. Lui qui a si souvent combattu seul, il découvre ce que cela fait de faire partie d’un groupe. De plus, la présence des autres membres de l’équipe l’oblige à réfléchir à de nouvelles stratégies et lui permet donc d’innover et de peaufiner ses attaques. A l’opposé, le nain, l’homme-lézard et surtout l’elfe vont découvrir l’horreur que peut être une telle expédition. Ils font face à ce qu’il y a de pire en terme d’aventures et comprennent alors le quotidien effroyable de cet homme qui les accompagne. L’effroi et la rage qui les anime leur font ouvrir les yeux sur ce danger, mais aussi la réalité qu’il y a derrière cette tâche que beaucoup considère comme réservé aux faibles. Une excellente scission qui se forme entre deux écoles bien différentes et qui ont chacun leur propre vision de ce que c’est que d’effectuer une quête. Quand le rêve rencontre le cauchemar cela donne un moment fantastique et prenant. Une même pièce qui a deux faces bien distinctes.

A travers ce nouveau pan de l’histoire, Goblin Slayer démontre son envie d’aller plus loin que la simple chasse aux gobelins. Il y a de très bonnes thématiques qui sont abordés tout en conservant l’aspect divertissant du titre. Un seinen qui reste toujours aussi macabre et lugubre tout en axant le coeur de son récit sur l’évolution de ses protagonistes.

Goblin Slayer suit une voie intéressante

Goblin Slayer-objectif

Le crève-gobelins dans toute sa splendeur.

Une fois de plus, Goblin Slayer a su totalement nous séduire. Le traitement apporté à chaque membre de la team est passionnant. Il ne s’agit pas de simples aventuriers que l’on suit au cours de leurs diverses escapades. Bien au contraire, il s’agit ici de montrer la réalité qui peut se cacher derrière ce métier qui attire l’attention des plus jeunes qui ne cherchent que la gloire. De plus, cette plongée au sein de ce temple en ruine est l’occasion de redécouvrir cette ambiance malsaine qui fait tout le charme de cette licence. On sait déjà de quoi sont capables ces créatures et on avance donc avec la boule au ventre. Pour ce qui est des combats, ils sont toujours aussi immersifs et grandioses. On ne parle même pas de l’affrontement de fin qui est tout simplement épique. Une épopée qui continue de nous prendre aux tripes tout en parvenant à surpasser ses acquis pour suggérer quelque chose d’encore plus grand. Une seconde plongée réussie sur ces terres où tout peut se décider d’un simple lancer de dés.

On continue donc de recommander cette oeuvre qui sait comment capter toute notre attention. Si vous avez aimé le premier tome où que vous cherchiez un récit de dark fantasy palpitant alors Goblin Slayer est fait pour vous. Les gobelins parviendront-ils à surprendre nos héros ? Qu’est-ce que le futur leur réserve ? D’ailleurs, vous pouvez aussi suivre l’adaptation en anime de cette série sur Wakanim. Tout est là pour nous faire apprécier pleinement ce périple qui affiche de nombreux atouts. Quoi qu’il en soit, on est impatient de reprendre la route en compagnie de ses hommes et femmes qui tentent de survivre dans un milieu particulièrement hostile. De plus, la tournure que prennent certains évènements nous fait réfléchir quant à la vérité cachée derrière cet univers. Une lecture à découvrir et qui est bien sûr réservé à un public averti de par les nombreuses scènes violentes et choquantes.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis et votre ressenti concernant cette seconde immersion dans Goblin Slayer. Êtes-vous curieux de voir comment va évoluer le crève-gobelins et ses compagnons ? Pensez-vous qu’il y a quelque chose de bien plus grand derrière cette invasion démoniaque ? On est très curieux de connaître votre opinion. 🙂

© Kagyu Kumo & Kurose Kousuke & Kannatsuki Noboru / Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *