Coups-de-cœur-novembre 2018

Coups de coeur novembre 2018

Et voilà, on arrive déjà à la fin du mois. Novembre fut l’occasion à tous les amoureux de la culture otaku de satisfaire leurs envies de découvertes. On a peut être ici l’un des mois qui fut les plus fournis en matières de nouveautés et de sorties. Après tout, on attaque à présent la dernière ligne droite avant les fêtes et cela se ressent dans cette montagne de lecture qui nous fut offert. Comme d’habitude, l’important est le plaisir que l’on éprouve en lisant, visionnant ou jouant à ces œuvres. Il est donc grand temps pour nous de revenir sur nos coups de cœur de novembre 2018. Bien sûr, il ne s’agit là que de notre propre ressenti et il ne collera pas forcément à votre propre liste. Comme souvent, il fut particulièrement difficile de faire un choix parmi toutes les aventures ayant jonché ces dernières semaines. D’ailleurs, il est fort probable que cet article soit mis à jour en fonction des dernières sorties paru cette semaine. Au programme, une sélection manga pour un mois enchanteur et magique !

Manga

Comme on l’a dit plus tôt, nos coups de coeur de novembre 2018 se concentreront autour de notre sélection manga. On a tout bonnement été submergé par le raz-de-marée d’œuvres fantastiques qui sont sortis ce mois-ci. Tout d’abord, on va parler des titres qui ont réussi à nous faire passer un superbe moment tout en prolongeant leur potentiel. On retrouve dans cette catégorie le très sombre et captivant second tome de Goblin Slayer, édité chez Kurokawa. Celui-ci a su nous apporter un tout nouveau regard sur le métier d’aventurier en opposant deux visions bien distinctes. De plus, le fait que le crève-gobelins fasse maintenant partie d’un groupe ajoute un aspect plus social très bien retranscrit. À part ça, l’univers est toujours aussi glauque et l’on avance à tâtons de peur de voir de nouvelles victimes s’ajouter au compteur. Par la suite, il y a aussi le tome 2 de Twelve Demon Kings, édité chez Pika. Ce manga avait su nous emmener dans un univers de dark fantasy fascinant avec un bestiaire particulièrement bien fourni. Ici, on est plongé en plein dans l’action à travers le combat qui se joue entre l’Humanité et le neuvième souverain démoniaque. On a vraiment envie de savoir s’il sera possible de venir à bout de tous ces monstres alors que la puissance de nos héros ne fait que diminuer. Le troisième choix fut porté sur le tome 4 de Monkey Peak. Cette série horrifique du catalogue de Komikku a su nous filer des sueurs froides à de nombreuses reprises. Cela ne venait pas tant du singe psychopathe que de la paranoïa qui gagnait le groupe. Cette fois, un nouveau facteur va ajouter une tension supplémentaire sur les épaules de nos survivants. Le danger n’a jamais été aussi présent. On change totalement de registre avec le tome 2 de We Never Learn, édité chez Kazé. Alors que l’on pouvait croire que le plaisir ressenti à suivre ces adolescents allait vite retomber, cela n’est nullement le cas. Bien au contraire, on se sent encore plus proche de ces étudiantes qui donnent tout pour réaliser leur rêve. À cela s’ajoute aussi l’humour qui fait souvent mouche et rend cette aventure encore plus agréable. Une lecture à savourer sans modération. Pour finir cette partie, on va se mettre en mode fête de fin d’année. Vous l’aurez compris, on parle bien sûr du tome 2 de Père Fouettard Corporation. Avec son approche très réaliste de l’esprit de Noël, cette oeuvre avait su autant nous troubler que nous faire réfléchir. On continue de découvrir la société qui se cache derrière cette magie avec autant d’émerveillement et d’interrogations. En effet, il y a toujours cette brume qui persiste autour de ce lieu étrange que l’on apprend à découvrir un peu plus.

Concernant les nouvelles licences qui nous ont proposés des excursions littéraires fascinantes, il n’y en a eu que deux. Cependant, on a littéralement été conquis par ces histoires qui nous était conté. Tout d’abord, il y a eu le premier tome d’Iron Hammer against the Witch, édité chez Delcourt Tonkam. Voilà un manga qui a su prendre un contexte assez classique à travers la chasse aux sorcières et à le rendre unique. Que ce soit la créativité derrière chaque pouvoir ou bien l’ironie qu’il y a derrière la création de ces ennemis de l’église, tout est là pour nous faire vivre une expérience inédite et inoubliable. L’une des très bonnes surprises de novembre 2018. La seconde série n’est autre qu’Aposimz qui nous a émerveillé de par la beauté glaciale de son univers ainsi que sa richesse. Un récit de science-fiction bien ficelé imaginé par un maître en la matière. Ce dernier parvient d’ailleurs à trouver le juste équilibre entre informations sur cet environnement et moments beaucoup plus contemplatifs. Un début prenant et prometteur que l’on vous conseille vivement.

Pour finir, on va juste parler des suites et qui nous ont totalement satisfaits de par le plaisir ressenti à chacune de leurs pages et il y en a beaucoup. On commence par le rendez-vous inévitable de chaque mois avec le tome 5 et 6 de Kingdom, édité chez Meian. La bataille pour le trône de Qin vient juste de se terminer, mais la guerre pour la suprématie de ces terres ne fait que débuter. Un nouvel arc narratif palpitant qui amène la licence à un tout autre niveau. On peut citer dans la même catégorie le tome 13 d’Hinomaru Sumo. Ce shônen sportif, édité chez Glénat, n’a de cesse de nous mettre des claques monumentales. C’est encore le pas avec ce nouvel acte qui apporte aussi un tournant majeur au récit en développant encore plus son trio de monstres. Le sumo n’a jamais été aussi palpitant qu’en observant Hinomaru et ses amis en plein combat. Par la suite, il y a eu le tome 8 de Tenjin, édité chez Kana, qui nous a bluffé. A peine l’avons nous lus que l’on fut stupéfait par la puissance qui se dégageait à chaque page. D’ailleurs, ce volume montre aussi un changement radical dans l’évolution de Riku qui va faire face, pour la première fois, à une possible mort. La réalité prend alors le pas sur l’entraînement. Pour finir cette catégorie, on va parler bien sûr du tome 16 de My Hero Academia. Le phénomène shônen de chez Ki-oon revient en force avec un arc à la fois épique et intéressant dans la construction de ses personnages. On oublie un peu Deku et les stars de la classe pour se concentrer sur deux apprentis-héros qui parviennent à nous toucher. Un excellent travail d’écriture concernant ces deux protagonistes qui rend encore plus fort notre attachement à leur égard.

On remercie comme toujours tous les éditeurs, développeurs et auteurs pour nous proposer des titres toujours plus envoûtants. C’est avec une joie non dissimulée que l’on attend avec hâte de voir les prochaines œuvres qui ponctueront notre voyage dans le monde otaku. N’hésitez pas à partager vos propres coups de cœur de ce mois de novembre 2018 que ce soit manga, anime ou jeux vidéo. C’est notre propre expérience à travers tous ces titres qui rendent chaque voyage aussi unique que fantastique. Il faut continuer à s’émerveiller et rêver devant toutes ces aventures qui se déroulent devant nos yeux ! On se donne rendez-vous dès demain pour les attentes de novembre qui, espérons le, sera un mois riche en surprises. En attendant, nous vous souhaitons de très belles péripéties au sein du monde otaku !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *