derriere-la-couverture-Hinomaru Sumo

Derrière la couverture : Hinomaru Sumo tome 12

Comme on vous l’avait dit, on a décidé de lancer une nouvelle rubrique qui se concentrera sur les couvertures des mangas. Ces dernières ne sont pas là sans raison et peuvent autant servir d’attrait à la découverte d’un titre qu’une véritable mine d’informations. Cependant, il faut pour cela se pencher sur certains petits détails qui peuvent être intéressants à analyser et nous faire spéculer sur le contenu d’un tome. Ici, on va essayer de voir ce que peuvent bien nous raconter ces dessins qui peuvent autant nous présenter un personnage, une intrigue ou même un message important. Afin d’inaugurer cette catégorie, on a choisi de se pencher sur le volume 12 d’Hinomaru Sumo. La licence sportive de chez Glénat réussi à nous donner quelques indices pertinents sur l’un des protagonistes de cette histoire. Il est donc l’heure de voir ce qui se cache derrière cette image !

Kunisaki sur le devant de la scène

Hinomaru Sumo T12

Tout d’abord, on remarque une chose assez flagrante. Ce visuel est l’un des deux seuls, à ce moment, où Hinomaru n’apparaît pas. Il est complètement effacé pour laisser sa place à Chihiro Kunisaki. On a déjà eu le droit à une certaine mise en avant des autres membres du club, mais là on donne le champ libre à cet adolescent qui a su montrer sa force tout au long de l’histoire. Avant même d’entamer la lecture, on peut donc se dire qu’il va être au centre de l’attention dans ce tome. Le fait qu’il soit l’effigie de ce volume prouve aussi qu’il arrive à se hisser au niveau de son comparse et qu’il risque fort de marquer les esprits. Cela nous permet donc de spéculer sur ce qu’il va bien se passer le concernant. Une victoire grandiose ? Une démonstration de force ? Notre imagination est alors en pleine ébullition alors que l’on se rappelle qu’il a toujours souhaité égaler, et même surpasser Hinomaru. Serait-ce donc le moment tant attendu pour Kunisaki ?

Un autre gros détail vient ensuite nous sauter aux yeux. Il s’agit du décor dans lequel est placé ce sportif. En effet, on peut l’admirer alors qu’il est posté sur un rocher, le regard porté vers l’horizon, tandis qu’il est entouré de katana. Pour commencer, son regard en dit long sur sa détermination et son envie d’aller de l’avant. Ensuite, la présence de ces armes symbolise les trésors nationaux qui sont l’élite de ce sport. A ce moment, on peut supposer qu’il va créer l’exploit et se hisser au niveau de ces grandes stars. Cela serait une très grande avancée pour cet homme qui souhaite juste devenir le meilleur. Alors que notre analyse pourrait s’arrêter là, un autre élément vient titiller notre curiosité. Au premier plan, on peut observer la présence d’une lame brisée. Si cela peut sembler anecdotique, on peut aussi y voir un indice très important sur l’avenir de Chihiro. Et si au lieu de devenir un trésor national, il devenait un destructeur spécialisé dans l’élimination de ces fameux adversaires ? Cela expliquerait la raison pour laquelle il n’aborde aucun élément en rapport avec ces armes. C’est seulement en lisant le contenu de ce tome 12 que l’on peut se rendre compte à quel point cette couverture représente parfaitement ce qui se passe dans toutes ces cases.

Hinomaru Sumo est bien plus qu’un simple héros

Comme on l’a dit plus haut, le personnage central de cette histoire a toujours été ce garçon de petite taille qui n’hésite pas à lutter face à des adversaires bien plus grands. Cependant, cela ne veut pas dire que les autres membres de l’équipe n’ont pas le droit à tirer la couverture pour eux. Ce douzième volume en est un parfait exemple, et cela, sans même que l’on tourne la première page. Tout ne tourne pas uniquement autour d’Hinomaru et c’est ce qui rend cette saga aussi palpitante en plus du très grand talent de l’auteur pour sublimer chaque rencontre. Un passage qui permet de s’attarder sur un tout autre combattant et de nous faire voir d’un tout autre regard les possibilités que peut avoir ce manga. Sans doute l’une des plus belles et intéressantes couvertures de la licence.

On pense que ce type d’images apporte une véritable plus-value à l’oeuvre qui s’en retrouve sublimé. En effet, avant même de commencer la lecture, on se met déjà à s’imaginer ce qui va se passer. Cela joue grandement sur le plaisir que l’on ressent et le côté surprenant d’un récit qui fait fi de tout ce que l’on avait pu inventer comme théorie. Comme quoi l’aventure littéraire ne commence pas à l’introduction, mais dès que notre regard se pose sur l’ouvrage. On peut transmettre tellement d’éléments à travers une simple image que cela rend l’immersion encore plus fascinante et fantastique. C’est en tout cas ce qu’a réussi Kawada qui nous délivre, une fois de plus, un travail formidable et qui exprime pleinement toute la quintessence de son travail. Il est fort probable que l’on reparle prochainement d’une autre image d’Hinomaru Sumo si l’on ressent autant de choses rien qu’en la regardant. Ces dessins peuvent être bien plus que simplement décoratifs et peuvent jouer un très grand rôle dans l’immersion du lecteur.

On espère que ce premier numéro de “Derrière la couverture” vous aura plus. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé et si vous souhaitez que l’on traite des visuels bien précis. Partagez aussi dans les commentaires votre opinion sur Hinomaru Sumo. 🙂

© Kawada / Shûeisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *