Barrage

Barrage tome 1 : pas facile d’être prince

Il est souvent intéressant, lorsque l’on découvre le travail d’un mangaka pour la première fois, de se pencher sur ses précédentes œuvres. Grâce à Ki-oon, on a le droit à cette chance à travers Barrage. Il s’agit du manga que l’auteur de My Hero Academia a créé avant de mettre en place son titre phare. Rien qu’en lisant ce premier tome, on peut sentir la patte de cet artiste et qui va ensuite l’accompagner tout au long de sa dernière création. Un style bien à lui qui avait déjà su donner naissance à un univers fort sympathique et prometteur. On oublie les super-héros pour se concentrer sur un space opera assez loufoque et surtout très varié. Ce récit a su nous emporter à travers la notion qu’il met en avant et la richesse de ce tableau qui se dessine au fur et à mesure des pages. Il est grand temps de mettre fin au suspens et de se pencher sur les forces de cette aventure qui aurait pu avoir un très grand potentiel.

Un nouveau rôle pas facile à jouer

Barrage-sosie

On voit double.

Barrage, imaginé par Kohei Horikoshi, nous plonge sur une planète au coeur de la tourmente. Une guerre entre humains et extraterrestres fait rage et retentit aux quatre coins de cette galaxie. C’est dans le royaume d’Industria que notre épopée commence. Cette contrée est l’un des rares lieux où l’homme a encore du pouvoir et n’a pas perdu face à l’envahisseur. Malgré tout, cela n’empêche pas ses ennemis de faire des ravages sur les terres alentours. Tout semble indiquer qu’il ne faudra pas longtemps pour que ce bastion finisse aussi par céder. On fait alors la connaissance d’un jeune homme, du nom d’Astro, bien loin de toutes ces considérations. Cet orphelin vit au jour le jour en essayant de vivre avec son maigre salaire. Malheureusement, la tâche est loin d’être facile, car il doit aussi venir en aide à un groupe d’enfants qu’il a pris sous son aile. Malgré cette difficulté, il ne renonce nullement à eux, car ils sont sa famille. La misère a beau être leur quotidien, ils restent soudés entre eux. C’est alors qu’il va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie.

Alors que la nuit est tombée et qu’Astro se met à pleurnicher dans son coin suite à un certain incident, un garçon va apparaître devant lui. Qu’elle n’est pas sa surprise en remarquant à quel point cet inconnu lui ressemble. Il a presque la sensation d’être devant un miroir. Finalement, celui-ci se présente comme Barrage et s’avère être le prince du royaume. En voyant les nombreux traits physiques qu’ils ont commun, l’héritier du trône ne pu s’empêcher de sourire. Lui qui souhaitait fuir ses devoirs princiers allait enfin pouvoir réaliser son rêve. La liberté allait enfin lui être offerte en forçant l’orphelin à prendre sa place dans la famille royale. Complètement dépassé par les évènements, Astro va être dans l’obligation de jouer le jeu. Est-il vraiment capable d’assurer cette identité alors qu’il ne désire que protéger les siens de ce conflit sanglant ? Une nouvelle vie débute pour lui où il devra choisir entre le bien de sa famille et la protection d’Industria.

La principale force de cette lecture vient du sujet qui y est constamment abordé. Il s’agit de la notion de famille qui est le principal moteur de notre héros et qui va le pousser à se dépasser constamment. Un traitement classique, mais intéressant et qui apporte une opposition fascinante tout au long de Barrage.

La famille avant tout

Ce qui retient très vite notre attention, au-delà du cheminement assez connu de l’œuvre, vient du principe qui anime notre jeune héros. En effet, on a souvent eu l’habitude, dans ce style de shônen, d’avoir un protagoniste dont la conduite est dictée par son envie de se surpasser tout en montrant l’importance de l’amitié. Cependant, le mangaka réussit à traiter d’un sujet assez rafraîchissant à travers Astro qui est assez peu abordé. Il s’agit de la famille qui prend une part considérable dans la personnalité du personnage principal. La majorité de ses actions vise à protéger ceux qu’ils considèrent comme ses frères et sœurs. On pourrait croire que cela est fait de manière très convenu et pourtant, on est bluffé par l’authenticité qui se dégage de chacun de ses propos. A chaque fois qu’on l’entend dire qu’il n’abandonnera jamais ses proches, on sent un frisson nous parcourir. Kohei Horikoshi parvient à insuffler une profonde sincérité aux dires d’Astro de plusieurs façons.

La première vient du dessin lui-même. Comme dans My Hero Academia, on arrive à comprendre le sérieux dont font preuve chaque personnage rien qu’en les voyant en action. Cela peut passer par des gestes, une expression faciale ou simplement un regard. De plus, cela ne concerne pas que notre enfant des rues. On pourrait dire cela des autres personnes qui gravitent autour de lui. Il y a donc une dimension très spécifique qui englobe chaque combat que va devoir mener Astro en tant que Barrage. Outre cela, il y aussi une dualité qui voit le jour entre son besoin d’être auprès des enfants et la tâche qui lui incombe en tant que nouveau prince. La question qui revient souvent au moment où il devient cette personne est de savoir si le bien de quelques individus mérite-t-il de passer avant la sûreté de tout un peuple. Le voyage qu’il va devoir alors effectuer va lui ouvrir les yeux sur ce qu’endure la population en dehors des murs. Pourtant, cela ne va faire que renforcer sa principale motivation en voulant protéger tous ceux qui risquent de voir leurs proches mourir. Une quête pour conserver l’amour qui unit des gens qui n’ont pas forcément besoin d’être du même sang.

A cela s’ajoute aussi une autre facette bien importante de Barrage. Elle repose sur l’environnement que l’on apprend à connaître et que l’on prend plaisir à découvrir. Même si l’on sait que la série n’est qu’en deux tomes, on a vraiment cette sensation que l’on pourrait vivre des tonnes d’aventures sur ces terres en compagnie de nos nouveaux camarades.

Un univers très prometteur

Barrage-principe

Un héros suivant sa propre voie.

En plus d’avoir un héros très sympathique, il y a un autre point qui rend cette lecture très savoureuse. D’ailleurs, cela a beau être désamorcé par le fait qu’il n’y a que deux tomes, on ne peut s’empêcher d’être émerveillé par le monde qui se dessine autour de nous. On a beau se dire que cela ne durera que peu de temps, notre exploration de ces contrées nous fait presque oublier cette variable. Il y a tant de possibilités autour de cet univers que l’on se met à imaginer tout ce qu’il pourrait y avoir. Cela concerne autant les divers autochtones et autre peuplades étrangères que les décors ou bien les capacités propres à chacun. C’est même un exploit incroyable de faire ressentir cela en seulement quelques chapitres. Malgré le danger qui rôde derrière chaque paysage, l’envie de partir en expédition est bien plus forte car on sait que l’on va être bluffé et stupéfait par ce que l’on risque de croiser.

Cela ne concerne pas uniquement la planète sur laquelle on est propulsé. La rêverie que créer ce titre permet à notre inconscient d’explorer l’ensemble de cette galaxie. Étant un space opera, on se questionne sur les autres populations qui peuvent habiter sur les autres astres. Rien que les races aliens que l’on croise sur cette planète nous montrent toute la diversité et l’imagination dont fait preuve l’auteur. Il y a toujours ce petit côté loufoque qui nous fait dire que l’on vit une aventure hors du commun. Entre extraterrestres aux nombreuses tentacules et envahisseurs fait de roches, il y a de quoi s’amuser dans le royaume d’Industria. Cela nourrit notre curiosité et fait que l’on a sans cesse envie d’en voir toujours plus. L’environnement dans lequel évolue nos protagonistes est suffisamment développé pour nous tenir en haleine à lui seul. Une nouvelle preuve du talent de l’homme derrière la plume en ce qui concerne la mise en place d’un monde au potentiel inimaginable.

On est très content d’avoir pu découvrir ce premier tome de Barrage. Une épopée qui a tout pour devenir incroyable et qui a su poser les bases d’un style qui a vraiment su prendre son envol avec My Hero Academia. La curiosité est là afin de connaître la conclusion de toute cette histoire. Un périple qui fait de fabuleuses étincelles !

Barrage est une bonne surprise

Barrage a beau se présenter comme une série courte, cela n’enlève rien à la joie que l’on a de s’immerger dans ce récit. On peut ressentir les prémices du style propre à Kohei Horikoshi et qui a su prendre son envol lors de son oeuvre phare. Un voyage bourré d’action, d’humour et de super-pouvoirs qui parvient amplement à convaincre et à nous donner envie de voir ce que donnera le second et dernier tome. On ne peut s’empêcher de penser, à travers ce premier contact, que cette épopée aurait pu s’étendre aux confins du cosmos. Malgré le fait qu’il soit difficile de se dire que l’on est déjà proche de la fin de l’aventure d’Astro, on peut que constater le très bon divertissement qu’il parvient à offrir. De plus, il y a un certain plaisir de voir la série qui a su faire de My Hero Academia ce qu’elle est actuellement. Une expérience littéraire très agréable et qui parvient à nous faire oublier la réalité le temps de quelques minutes pour nous transposer dans un space opera court, mais intense.

On a donc été très convaincu de ce manga qui possède toutes les qualités pour faire passer un très bon moment à ceux qui voudront le lire. Si vous aimez les scènes de batailles grandioses, les pouvoirs épiques et des personnages décalés, alors Barrage est fait pour vous. On est impatient de voir comment prendra fin le nouveau rôle qu’a décidé d’endosser Astro. Peut-il vraiment apporter la victoire à l’Humanité ? A-t-il les compétences nécessaires pour protéger les gens qui lui sont chers ? Devra-t-il faire le choix entre sa famille et son royaume ? De nombreuses interrogations qui font carburer notre esprit qui se met à penser à d’incroyables péripéties pour l’avenir. Il est fort probable que l’on soit face à un shônen qui démontre qu’il n’y a pas besoin de s’attarder dans le temps pour pouvoir faire rêver son lectorat. L’avenir d’Industria va se décider dans le prochain acte de cette odyssée spatiale.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion et votre critique du premier tome de Barrage. Pensez-vous que la licence aurait pu donner quelque chose de plus grand ? Êtes-vous curieux de voir jusqu’où pourra aller ce nouveau prince ? Selon vous, comment se terminera cette oeuvre ? 🙂

© Horikoshi Kohei / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *