The Promised Neverland anime

The Promised Neverland : retour à Grace Field House

On finit notre semaine spéciale review avec l’anime que beaucoup attendaient. Provenant du catalogue de chez Wakanim, cette adaptation était attendue au tournant. Il s’agit bien sûr de The Promised Neverland qui a envahit nos écrans après avoir provoqué un raz-de-marée dans nos librairies. En effet, le manga de chez Kazé fut sans conteste l’un des plus gros succès de 2018 et devrait continuer sa route cette année. Comme de nombreux fans, on était impatient et curieux de voir comment allait être traité et retranscrit tout ce qui fait l’intérêt et la force de l’œuvre originale. Après avoir regardé trois épisodes, il y a un déjà un constat que l’on peut faire. L’ambiance de la série est parfaitement mise en scène et réussit à nous faire frissonner en quelques secondes. Si l’on connaît déjà bien l’histoire et qu’il est à présent difficile de nous surprendre, on est quand même emporté par ce qui se passe devant nous. On espère que vous êtes prêts à retourner au sein de cet orphelinat qui cache un terrible secret.

Une vérité qui change tout

The Promised Neverland est basé sur le manga du même nom et est réalisé par le studio CloverWorks. On y suit la vie d’Emma et d’autres orphelins qui vivent au sein de l’établissement Grace Field House. Ces enfants mènent une vie paisible et joyeuse en compagnie de la femme qui s’occupe d’eux. Cette dernière représente une magnifique figure maternelle pour eux et est appelée Maman de leur part. Leur quotidien se résume à manger, jouer et faire des tests qui évaluent les meilleurs enfants. Rien ne semble pouvoir briser ce paradis que chérissent ces pensionnaires. Cependant, plusieurs choses sont troublantes et fait que les aînés se posent des questions sur le foyer. Le premier concerne le fait qu’il est interdit de se rendre au portail ainsi que de s’enfoncer trop loin dans la forêt entourant la bâtisse. Qu’est-ce qui peut bien se cacher au-delà de ce cocon ? Pour quelle raison est-il interdit d’aller dans ces endroits ? L’autre question vient du fait que tous ceux qui ont quitté les lieux n’ont jamais donné de nouvelles.

Malgré ces nombreuses interrogations, Emma et ses compagnons continuent de profiter de ce quotidien idyllique. C’est lorsqu’une de leurs sœurs s’apprêtent à aller vivre sa vie au sein d’une nouvelle famille que notre héroïne et Norman vont découvrir la terrible vérité. Souhaitant lui ramener sa peluche avant qu’elle ne parte pour de bon, le duo décide de se diriger vers l’unique porte d’entrée et de sortie qui existe. Même si cela va à l’encontre des règles de Maman, ils n’hésitent que peu de temps. Malheureusement, le spectacle qui s’offre devant eux va les traumatiser. Ils découvrent le corps sans vie de leur camarade et se cachent juste à temps pour échapper à l’attention de deux monstres. En entendant l’échange qui a lieu entre ces démons, ils savent à présent le but de leur existence. Grace Field House est en réalité un lieu réservé à l’élevage d’enfants pour qu’ils servent ensuite de nourriture à ses créatures. Ne pouvant plus faire semblant, nos héros vont devoir tout mettre en oeuvre pour s’évader de leur prison. Un duel psychologique et physique débute alors pour arrêter ce massacre.

On ne va pas tant parler ici du scénario qui suit assez fidèlement le manga, mais bien de l’ambiance générale de The Promised Neverland. Celle-ci est parfaitement construite et parvient à nous surprendre alors que l’on sait déjà ce qui va se passer. Le danger se jette sur nous et ces enfants d’un coup pour ne plus jamais nous lâcher. Une emprise qui rend notre expédition aussi éprouvante que prenante.

The promised Neverland 1

Pourquoi ces barrières ?


Une ambiance formidable

Comme on l’a dit dans notre introduction, on ne va pas s’amuser à traiter du scénario car cette adaptation est fidèle à ce que l’on a pu lire dans le manga. On va plutôt s’attarder à comment est géré l’atmosphère globale de l’histoire qui, on l’avoue, nous a bluffé. En réalité, il faut voir ces épisodes comme divisés en deux parties. Par exemple, le premier nous posait les bases de ce paradis qu’est Grace Field House. Même en connaissant l’intrigue, on sent parfaitement un plaisir à vivre entre ces murs pour ces gamins qui ne connaissent rien du monde extérieur. Tout est joyeux, coloré et on se laisse mener par ce quotidien agréable qui est le leur. Cependant, au moment où Emma et Norman lève le voile sur le mystère de l’orphelinat, tout se retrouve chamboulé. En une fraction de seconde, on peut lire aisément sur leur visage la peur qui est en train de les ronger. On se retrouve de l’autre côté du miroir où l’horreur et la tension sont palpables devant cette immense mascarade qu’est cet établissement.

La transition entre ses deux facettes d’une même pièce est parfaitement réalisée et parvient à nous mettre la boule aux ventres. Qu’ils s’agissent des démons, du vrai visage de Maman ou la crainte qui s’empare des enfants, tous les éléments sont là pour nous faire frissonner. On entre alors dans une phase d’urgence où l’on sent que chaque minute est importante et qui implique le spectateur dans ce qu’il regarde. Nos yeux se tournent vers ces pauvres enfants qui doivent se triturer les méninges pour échapper au sort qui attend chacun d’entre eux. Même le face-à-face entre les pensionnaires et la gérante des lieux est incroyable. Cette femme, qui semblait adorable, se transforme en une menace terrifiante qui semble être toujours à l’affût du moindre du détail. Que dire aussi sur la musique qui arrive à chaque fois au bon moment pour souligner l’angoisse qui entoure nos héros. Il est donc presque impossible de ne pas être emporté par cette quête de survie qui anime Emma et les autres tant tout est orchestré de manière à saisir et à ne plus relâcher notre attention. Un anime qui a parfaitement compris et appliqué ce qui faisait l’intérêt du titre de base.

L’anime The Promised Neverland est bien parti pour être aussi efficace que la version papier. Même si l’effet de surprise est quelque peu perdue, on ne boude aucunement notre plaisir de revoir Emma, Norman et Ray en action pour essayer de se libérer de ce destin funeste. Une version qui a parfaitement su capter la sinistre atmosphère qui plane sur cet établissement.

The promised Neverland 2 3

Une maman qui fait un peu peur.


The Promised Neverland signe un très bon départ

Vous l’aurez vite compris, on est pour l’instant comblé avec cette adaptation en anime. En réalité, on était curieux de voir si cette version allait être fidèle en tout point au titre d’origine, mais cela n’était pas la priorité. Notre intérêt était surtout de voir comment le studio allait réussir à mettre en scène cette tension qui accompagne les personnages et le lecteur à chaque page. Il fallait réussir à rendre cela encore plus vivant et impactant aux yeux du spectateur. Après avoir vu ces trois premiers épisodes, on est clairement affecté par ce que l’on observe. Le pari est entièrement réussi et l’on se sent totalement absorbé par cette envie de fuir cet endroit maudit. De plus, la série apporte quelques éléments supplémentaires permettant d’étoffer certains acteurs de l’histoire. On pense notamment à sœur Krone qui a un côté encore plus fou et dérangé concernant son désir de devenir la gérante de cette prison. Un franc succès qui doit préserver ce qui fait sa force majeure.

On est donc pleinement convaincu par cette série qui a tout ce qu’il faut pour insuffler encore plus d’intérêt envers la licence. Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire le manga et que vous souhaitez découvrir un récit haletant où chaque erreur peut être fatale alors The Promised Neverland est fait pour vous. Va-t-on avoir, encore une fois, le souffle coupé face au duel qui oppose ces orphelins à leurs geôlières ? Parviendront-ils à concrétiser leur plan malgré la vigilance des adultes ? Qu’est-ce qui se cache au-delà de ces murs ? Pour connaître la réponse à tout cela, il va falloir être encore un peu patient. Cependant, il est clair que la suite de cet affrontement nous promet de beaux moments d’angoisses et une envie de quitter Grace Field House par tous les moyens. Une expérience qui nous prend aux tripes et qui n’a pas fini d’étendre son influence sur nous.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis ainsi que votre ressenti concernant les trois premiers épisodes de The Promised Neverland. Avez-vous été conquis par cet anime ? Pensez-vous que l’on peut rester accroché à ce titre même si l’on sait les prochaines épreuves que devront traverser ces orphelins ? On est impatient d’échanger avec vous.

© CloverWorks / The Promised Neverland / Wakanim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *