Plus qu’un simple combat : Emiya vs Kotomine

On continue cette semaine sous le signe de la baston avec une rivalité explosive. En effet, aujourd’hui on va s’attarder sur un conflit qui nous a éblouis à travers l’une de nos séries fétiches. Il s’agit du combat opposant Emiya Kiritsugu et Kotomine Kirei dans Fate/Zero. Vous pouvez retrouver le manga aux éditions Ototo tandis que l’anime est disponible sur ADN. Le grand intérêt de cette dualité entre ces deux protagonistes, outre le fait d’être épique, est l’importance que cela joue sur leur vision des choses et leur manière d’évoluer. Deux hommes aux antipodes l’un de l’autre et qui pourtant ont énormément de points communs. A travers leur affrontement, on peut ressentir tout ce qu’implique de rejoindre cette guerre du Saint Graal et l’effet que cela peut avoir sur chacun. Une quête qui ne laisse jamais intact ses participants. Il est temps de voir les conséquences de cette terrible rencontre.

Deux êtres destinés à s’affronter

Fate-Emiya

Est-il suffisamment déterminé ?

Comme toujours, avant de s’attaquer au cœur du sujet, il est intéressant de remettre le contexte en place. La relique sacrée refait son apparition et cela engendre un nouveau bain de sang entre les différentes familles de mages qui la convoitent. Parmi eux se trouvent Emiya Kiritsugu qui cherche absolument l’artefact pour réaliser son souhait. De l’autre côté se trouve Kotomine Kirei, un jeune homme de l’église qui ne comprend pas l’intérêt autour de cet objet. Cependant, chacun de ces guerriers va changer peu à peu d’état d’esprit au contact de l’autre. En réalité, le combat entre ces deux sorciers se joue tout au long de l’histoire. Même sans se voir physiquement, on ressent l’influence qu’ils ont entre eux. Le spectateur voit peu à peu la détermination d’Emiya s’effriter au fur et à mesure qu’il se rapproche de son but. Les agissements innommables qu’il a fait pour parvenir jusqu’ici et son désintérêt certain pour son Servant commence à lui peser. Alors qu’il commence à douter, le dernier homme qui se tient devant lui a aussi beaucoup changé.

Kotomine a appris ce que c’est que de désirer quelque chose. Lui qui agissait comme un pantin sans vie se voit animer d’une puissante flamme. Alors qu’il semblait déjà dangereux pendant tout son questionnement, ce bouleversement dans son caractère va le rendre encore plus menaçant. Pour la première fois, il se bat pour lui et non pour une cause religieuse. Il apprend ce qu’est que d’être humain et c’est autant grâce à son esprit guerrier qu’à Emiya. Finalement, lorsque le duel tant attendu arrive, on a presque cette sensation de voir un miroir de chacun à travers leur adversaire. Emiya voit en Kotomine celui qu’il était auparavant, à savoir un être qui ne reculait devant rien pour accomplir sa tâche. A l’inverse, notre homme d’église peut reconnaître son passé en contemplant son opposant. Un individu qui doute et qui se demande bien quelle est la raison de son existence. C’est encore plus vrai au moment du grand final de cette guerre où l’on voit un Emiya rongé par le remord et la tristesse tandis que sa némésis jubile de ressentir toutes ces émotions inédites.

Au final, la bataille qui s’est jouée dans cette petite ville a surtout été l’occasion d’admirer deux âmes empruntées deux voies différentes et qui, finalement, se croisent. Un évènement qui va rester graver à jamais dans leur mémoire et dans le cœur et chambouler totalement leur manière d’appréhender le monde qui les entoure et leur propre perception de la nature humaine.

Emiya et Kotomine ouvrent les yeux

Fate/Zero possède de multiples qualités indéniables. Cependant, ce qui fait sa plus grande force est le développement des différents acteurs de ce conflit. On a beau savoir qu’il s’agit d’une lutte à mort, on ne peut qu’être touché et attristé par la disparition de certains et les traumatismes que cela peut engendrer chez les survivants. Au départ, tous ces mages sont confiants de remporter la victoire. Pourtant, plus on se rapproche du Saint Graal et plus on voit la faiblesse qui se cache derrière leur fameuse assurance. La peur de mourir s’empare peu à peu de certains, tandis que d’autre se voient gonflés d’une nouvelle motivation. S’engager dans cette lutte de pouvoir signifie toujours en ressortir soit mort soit différent. Nos deux sujets du jour en sont le plus bel exemple et représentent parfaitement le cœur de cette œuvre et tout ce qu’elle amène en termes de réflexions. D’ailleurs, cela n’influence pas uniquement cet arc, mais aussi celui qui suit de par les décisions que va prendre notre mage mercenaire quant à son avenir.

Au-delà de la magie et de son aspect fantastique, la saga Fate s’attarde aussi sur un profond aspect humain. Cela ne concerne pas uniquement les élus choisis par l’artefact, mais aussi les Servants qui amènent avec eux leurs valeurs, leurs défauts et leurs ambitions. Plus qu’un amas d’énergies ou de héros, ce sont avant tout des hommes et femmes qui se lancent dans une mêlée sanglante. Les actes commis continuent de hanter certains individus comme Emiya et prouvent, une fois de plus, que le chemin menant à cet objet céleste n’est pavé que de cadavres. Une voie où la mort attend impatiemment de pouvoir se lancer dans une nouvelle cueillette. La lutte se déroulant entre ces deux combattants est le symbole de ce qu’est cette recherche qui continue inlassablement de faire des victimes au fil des années. On aurait pu aussi évoquer les conséquences qu’a le comportement d’Emiya à l’égard de Saber et qui sont directement liées à son adversaire. Un prélude qui donne le ton de l’ensemble de la franchise et qui nous conte le récit de nombreux destins. Certains s’écroulent tandis que d’autre trouve leur raison d’être. Plus que de mettre les mains sur l’artefact, c’est avant tout un choc entre deux convictions parfaitement opposés et complémentaires.

On espère que cette analyse vous aura plu et qu’elle vous aura donné envie de découvrir ou redécouvrir cet incroyable rivalité entre Emiya et Kotomine. Une série qui parvient à nous en mettre plein les yeux autant dans l’intensité de ses combats que dans ce qu’ils arrivent à raconter. Et vous, quel est votre opinion et votre ressenti sur ce duel entre ces deux élus ? 🙂

Emiya-rival

Ce n’est pas un visage rassurant.

© TYPE-MOON / Kadokawa Shoten / ufotable / Fate / ADN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *