Ragna Crimson

Ragna Crimson tome 1 : les dragons ont trouvé leur prédateur

C’est une nouvelle semaine qui débute et il est donc grand temps de reprendre nos pérégrinations au sein du monde otaku. Pour ce mardi, on a décidé de partir explorer des contrées gouvernées par l’épée et la magie. Comme souvent, c’est une toute nouvelle licence que l’on va aborder et qui a su nous offrir un voyage à la fois dépaysant et grisant. C’est du côté de chez Kana que l’on va aujourd’hui avec le premier tome de Ragna Crimson qui tente de nous séduire avec son univers de dark fantasy centré autour des dragons. Le résultat est-il satisfaisant ? Après lecture de ce volume introductif, on peut vous dire que l’on a qu’une envie c’est d’aller pourfendre ces créatures qui font régner l’effroi sur l’ensemble du pays. Avec un héros ayant une évolution fulgurante et un bestiaire très intéressant, on a devant nous une aventure qui est bien loin de laisser de marbre. On espère que vous êtes parés à lutter face à ces immenses et monstrueuses bêtes qui ne font pas dans la dentelle. L’heure est venue de réveiller le chasseur qui sommeille en nous.

Quand le passé rencontre le futur

Ragna Crimson-mort dragon

Tuer ou être tué.

Ragna Crimson, imaginé par Daiki Kobayashi, nous propulse dans un univers où l’homme et le dragon ne cessent de se confronter. Parmi ces gens se trouvent les chasseurs de dragons. Comme le dit si bien leur nom, ils sont passés maître dans l’art d’exterminer ces immenses lézards. Il faut dire que la récompense pour avoir éliminé une de ces bêtes est souvent conséquente et attire pas mal de personnes. C’est chez ces guerriers que l’on fait la connaissance de Ragna. Ce jeune garçon s’avère particulièrement faible et ne ferait pas long feu face à l’une de ces proies. Heureusement pour lui, il fait équipe avec Léonica. Cette petite fille a beau être très jeune, elle est une véritable génie en ce qui concerne la chasse et peut se targuer d’avoir éliminé plus de dragons que n’importe quel autre de ses collègues. Notre jeune homme a beau être conscient de sa faiblesse, il se complaît à profiter de son existence auprès de celle qu’il admire. Rien ne pourrait venir entacher le bonheur qu’il ressent à côtoyer son idole. Cependant, ce quotidien risque fort de sombrer rapidement dans les ténèbres les plus profonds.

En effet, Ragna se met du jour au lendemain à faire d’horribles rêves. Il y voit un vieil homme lui annoncer qu’il va tout perdre avant que celui-ci ne soit entouré de flammes et qu’il aperçoit sa camarade mourir sous ses yeux. Ne comprenant rien à ces étranges visions, notre faire-valoir se demande bien s’il n’est pas en train de perdre la tête. Il ne faut pas longtemps pour qu’il découvre qu’il est loin de devenir fou en apprenant que les dragons ont décidé de passer à l’offensive. Il comprend que tout ce qu’il a imaginé est sur le point d’arriver. C’est alors qu’ils doivent repousser une vague de ces créatures que l’individu de ses songes va lui réapparaître. Ce dernier va alors lui expliquer tout ce que l’avenir lui réserve et qu’il devra dire adieu à tout ce qu’il chérit. Son existence ne sera plus que souffrance et quête de vengeance. Malgré tout, si ce vieillard est là c’est pour lui offrir la puissance nécessaire pour changer le futur. Afin de sauver Léonica, il n’hésite pas une seconde et renaît avec un pouvoir qui dépasse l’entendement. La guerre est à présent déclarée entre ces monstres et celui qui pourrait bien devenir leur pire cauchemar.

L’intérêt de Ragna Crimson, dans un premier temps, repose sur ces affrontements. Ces derniers sont souvent bien orchestrés et ne font que s’améliorer au fil des pages. De plus, ces confrontations ne sont pas là uniquement pour faire beau et parviennent à nous faire comprendre à quel point ce monde est loin de pouvoir être en paix. Le bonheur ne semble pas être une voie possible sur ces terres où règne la mort.

Des combats épiques

Ragna Crimson n’est clairement pas une œuvre qui prend des pincettes avec le lecteur. Il ne faut pas longtemps pour comprendre dans quel univers on se retrouve propulsé et les dangers qui guettent chaque être humain. Cependant, on a beau découvrir la menace que représente les dragons, on a quand même la sensation qu’ils ne sont que peu de chose face aux chasseurs qui les traquent. Ainsi, on a presque l’impression qu’il y a un juste équilibre qui se fait entre les deux forces et qui nous gratifie de quelques belles petites escarmouches. Il y a beau avoir des victimes, à aucun moment on ne se dit que toute la région puisse être dévastée. C’est là que l’auteur fait fort en parvenant à nous donner presque un sentiment de sécurité en voyant les prouesses de ces guerriers. C’est alors au moment où l’on s’y attend le moins que tout bascule. Le véritable visage de l’ennemi se dévoile et ce que l’on pensait être un conflit équilibré s’avérait, en réalité, n’être qu’une immense farce. Le rapport de puissance est alors complètement chamboulé et on découvre alors la faiblesse de l’être humain face à ces monstres.

Cependant, le mangaka ne s’arrête nullement à ce revirement de situation. Si en quelques secondes il parvient à nous montrer l’infériorité de l’homme, il ne lui faut pas plus de temps pour réussir à briser une nouvelle fois la supériorité de celui que l’on croyait au-dessus de tout. Ainsi, si le dragon est le prédateur naturel de l’être humain, le pouvoir latent de Ragna le propulse pour sa part tout en haut de la chaîne alimentaire. Sans avoir le temps de souffler, on voit ce frêle jeune homme débarqué et imposer son autorité et son talent sur le champ de bataille. On a beau voir en face des monstres toujours plus costauds, rien n’égale ce garçon à l’aura argenté. Il y a donc une surenchère qui se fait au niveau des deux camps et qui parvient à retenir toute notre attention de par sa manière d’être construite. Alors que l’on était subjugué par l’aura intimidante fait par ces êtres draconiques et terrifié par le massacre qu’ils commettaient, notre regard est finalement absorbé par ce héros qui vient de griller toutes les étapes. Une quête qui ne pourra être réalisée que dans le sang de ces ennemis de l’Humanité.

En plus d’avoir bien su mettre en place son aspect spectaculaire, Ragna Crimson ne s’arrête pas qu’à de la simple baston. Les lieux que l’on visite, les créatures que l’on rencontre et les mythes que l’on lit sont autant d’éléments qui rendent ce périple aussi palpitant. Un univers qui affiche un immense potentiel dans ce premier volume.

Un univers captivant

Ragna Crimson-dragon

Il y a du monde en face.

Lors de notre contact avec cette introduction, on a vraiment été fasciné par la manière qu’avait l’auteur de traiter ces fameuses créatures. Après tout, les dragons sont des êtres fictifs bien ancrés dans l’imaginaire de chacun. Véritable célébrité des contes et autres récits de fantasy, il était intéressant et important de voir comment allait nous être présenté ces monstres. Au final, on est vraiment interpellé par toute la mythologie qui est créé autour d’eux. Plus on avance dans les chapitres et plus on en apprend sur les différentes tribus qui constituent les troupes adverses. D’ailleurs, il y a un excellent travail qui est fait au niveau du dessin des dragons supérieurs ainsi qu’une identité qui leur est propre. Un excellent travail de réflexion et d’imagination qui permet de donner naissance à des ennemis qui marquent le lecteur et qui sont tout à fait originaux. Ces premiers chapitres nous permettent d’entrevoir ce qu’il pourrait bien y avoir comme adversaires dans le futur et cela joue sur notre propre manière d’approcher cette histoire. On se demande alors quelles sont les particularités de chaque clan ou bien la forme de celui qui dirige ces monstres.

A travers tous ces détails, notre esprit cogite et nous laisse penser qu’il doit y avoir un passif conséquent. Cette vision que l’on peut se faire du passé de ce monde joue énormément sur la passion qui s’empare de nous à mesure que l’on explore ces cases. On a envie d’en savoir plus et pas uniquement sur les dragons. Le futur de Ragna et les épreuves qu’il aurait dû vivre parviennent aussi à éveiller notre curiosité. On ne cesse de se demander ce qu’il a bien pu traverser pour obtenir la source de son pouvoir. Tout est amené de manière assez obscure même si l’on sait l’origine de sa souffrance. Le lecteur, en voyant tout cela, ne peut que rêver d’en apprendre plus et c’est pareil pour le personnage introduit dans les dernières pages. Ce tome a beau nous en dévoiler beaucoup, il parvient toujours à garder une immense part de mystère. Cela nous pousse à vouloir nous lancer plus en profondeur dans cette saga pleine de promesses.

En conclusion, Ragna Crimson parvient à faire une très bonne première impression. Ce tome parvient à aligner de nombreuses qualités qui rendent cette épopée littéraire aussi convaincante que palpitante. A cela s’ajoutent aussi les multiples possibilités qu’apporte le nouveau rôle de notre héros quant à son évolution. Pour pouvoir protéger ce qui lui est cher, il lui sera nécessaire de se lancer dans la mêlée.

Ragna Crimson est tout feu tout flamme

Vous aurez très vite compris que l’on a été agréablement surpris par cette première excursion au sein de Ragna Crimson. Voilà un début qui a toutes les qualités nécessaires pour donner envie à son lectorat de poursuivre l’aventure. On est littéralement conquis par le chara-design des dragons, le charisme et l’aura qui se dégage de notre héros et l’univers qui s’étend devant nous. On assiste émerveillé aux échanges de coups entre notre lame argentée et ces bêtes qui ne rêvent que de se repaître de chair humaine. De plus, la progression fulgurante de Ragna apporte aussi de multiples questions concernant son avenir et comment il va réagir. Après tout, il a reçu le savoir de dizaines d’années d’affrontement et de douleurs en seulement quelques instants. Est-il vraiment capable d’être à la hauteur de la tâche qu’il s’est donné ? En plus de nous offrir un excellent divertissement, ce titre réussi aussi à jouer sur notre curiosité et à nous faire languir. On a qu’une envie, c’est de voir les prochains duels qui joncheront ce périple.

On recommande donc avec le plus grand plaisir ce premier tome qui pose parfaitement les bases tout en nous jetant rapidement dans le bain. Si vous aimez les contes de dark fantasy et que vous êtes fans de combats dantesques et de dragons alors cette série vous conviendra parfaitement. Quels ennemis l’attendent sur son chemin ? Qui est vraiment ce dieu qui dirigerait ces êtres surpuissants ? Est-il encore possible d’empêcher la destruction de l’Humanité ? Voici quelques exemples d’interrogations qui servent pleinement le récit et fait carburer notre imagination. Alors que le passé et le futur ont finalement su se retrouver, il est grand temps pour ce chasseur de prendre les armes afin de modifier le destin. On sera au rendez-vous pour observer et chroniquer ses prochains agissements et voir s’il est suffisamment prêt pour venir à bout des pires adversaires possibles.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre ressenti concernant ce premier tome de Ragna Crimson. Avez-vous été conquis par la quête dans laquelle se lance Ragna ? Êtes-vous impatient de découvrir les prochains dragons qu’il devra combattre ? Pensez-vous qu’il réussira à atteindre son but ? On est impatient de connaître votre avis sur cette licence. 🙂

© Kobayashi Daiki / Tokuma Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *