Magus of the Library

Magus of the Library tome 1 : une ode à la lecture

On débute cette nouvelle semaine d’articles avec une licence inédite qui, on ne va pas le cacher, nous a littéralement conquis. Depuis notre toute première chronique, on souhaite partager et montrer à quel point toutes ces œuvres sont importantes de par ce qu’elles peuvent offrir au lecteur, spectateur ou joueur en matière d’aventures et ce qu’elles transmettent. C’est finalement dans notre dernier loot que l’on a découvert un manga qui exprime parfaitement ce message. Il s’agit du premier tome de Magus of the Library, édité chez Ki-oon, qui nous immerge dans une épopée grandiose au milieu d’une multitude de livres qui sont autant de portes vers des histoires enchanteresses. Un début de licence qui s’avère très riche et dont le message véhiculé est d’une efficacité redoutable. Il est temps de préparer son baluchon afin de démarrer un long et fantastique voyage où la lecture est une véritable source de bonheur.

Un garçon qui voulait devenir un héros

Magus of the Library-aventure

Le début d’une grande épopée.

Magus of the Library, imaginée par Mitsu Izumi, nous fait faire la connaissance du jeune Shio. Ce garçon des bas quartiers devait subir chaque jour le mépris et la haine des autres habitants qui le considéraient juste comme un miséreux. De plus, le fait qu’il soit différent physiquement de ses camarades faisait de lui le souffre-douleur de ces derniers. Dans cette existence régie par la brutalité et le dégoût qu’il infligeait au reste de la ville, il existait un endroit qui lui permettait de souffler un peu. Il s’agit de la modeste bibliothèque qui était pour lui ce qui se rapprochait le plus du paradis. Tous ces livres et romans qui peuplaient ces étagères étaient le parfait moyen, à ses yeux, de s’évader des souffrances qu’il ressentait chaque jour. Cependant, ces écrits n’étaient rien comparés à tous ceux qui se trouvaient à la capitale des livres. Son plus grand souhait était de pouvoir se rendre dans un tel lieu afin d’être entouré de ces ouvrages dont il ne connaissait même pas l’existence. Malheureusement, ces rêves d’aventures littéraires et de découvertes s’effaçaient vite devant la réalité qui le chassait de cet endroit où se concentrait le savoir.

Malgré sa résignation à rester coincé dans ce statut de paria du village, une petite lueur d’espoir continuait de briller au fond de lui. Son désir d’épopées livresques était le seul moyen de tenir face aux brimades qui se répétaient chaque jour. Il ne savait pas encore qu’une rencontre allait bientôt chambouler son avenir. En effet, des envoyées de la légendaire bibliothèque centrale débarquèrent dans ce village afin de vérifier que l’établissement qui avait été créé il y a peu était conforme à leurs règles. Cette venue était synonyme de miracle pour Shio qui avait toujours souhaité faire la connaissance des gens qui travaillaient dans cet endroit qu’il ne cessait de s’imaginer. L’occasion parfaite de satisfaire sa curiosité et d’en apprendre plus sur cette bâtisse mythique. Il ne le sait pas encore, mais les évènements qui vont suivre ses échanges avec ces demoiselles vont être les fondements d’une histoire où il jouera un rôle crucial. Le vœu qu’il fait depuis tant d’années est-il sur le point de se réaliser ? Ce qui est sûr, c’est que sa vie ne sera plus jamais comme avant.

Magus of the Library porte bien son nom, car la plus grande force de ce titre vient de sa capacité à nous montrer l’intérêt que peut avoir la lecture. Une véritable immersion dans l’invention du livre tel qu’on le connaît et dans tout ce qu’il apporte à l’homme et à la société elle-même. Un support qui permet à une pensée, un savoir ou un conte de traverser les âges et d’influencer de nombreuses vies.

Une approche intéressante et importante

A travers l’histoire de notre pauvre paria, cette œuvre souhaite nous transmettre le rôle crucial que joue la littérature dans la vie de chacun. Pour un enfant de son âge, lire est avant tout un moyen de s’évader de son triste quotidien et de vivre ainsi de formidables odyssées. La souffrance et le malheur qui dictent son existence disparaissent en un claquement de doigts au contact d’une de ces couvertures. Son imagination et sa créativité prennent alors le pas pour créer le monde qu’il peut découvrir entre ces lignes et avoir le sentiment de faire partie de ce scénario. Il y a donc une volonté de liberté et surtout un appel à l’exploration qui se fait à travers cette relation qui peut se tisser entre un lecteur et un ouvrage. Après tout, il n’y a que celui-ci qui peut, à travers son esprit et sa manière d’appréhender chacun des mots qui se dessinent devant lui, donner vie à sa propre version de l’univers qu’on lui propose de visiter. Cette licence réussit parfaitement à exprimer cela et à démontrer à quel point cela peut être positif pour une personne de se laisser emporter par ce type d’expérience littéraire.

Outre cela, Magus of the Library est aussi là pour nous ouvrir les yeux sur la portée qu’a eu ce support papier dans le développement de l’être humain. Il faut dire que ces écrits ne sont pas uniquement destinés à divertir. Ils sont aussi là pour transmettre des connaissances de génération en génération. Une manière de faire perdurer un savoir comme la médecine, la cuisine ou l’architecture. De ce fait, on prend conscience de cela et de la perte immense pour l’humanité si un seul de ces recueils venait à disparaître. Lire est alors autant une échappatoire pour certains qu’une mine d’informations pour d’autres. Un excellent moyen de se cultiver et de voir le monde qui nous entoure d’une toute autre manière. Ce manga réussit à nous montrer l’importance de ces bouquins qui sont un moyen pour leur auteur de continuer à exister malgré les siècles qui défilent et à partager une infinité d’émotions, d’épopées et de compétences. Ce message, qui nous est conté à travers ces cases, ne sert pas uniquement à faire évoluer notre vision de ce support, mais aussi à développer l’univers propre de cette saga qui nous captive de bout en bout.

Ce qui est aussi incroyable dans ce premier tome de Magus of the Library est le potentiel qui s’en dégage. A travers son contexte de base et ce que l’on peut observer au fur et à mesure de notre périple, on se rend compte à quel point tout est possible dans ce récit. Au même titre que ces nombreux ouvrages, cette fable nous fait miroiter une infinité d’expériences à vivre.

Un univers aux multiples possibilités

Magus of the Library-réalité

Une réalité bien sombre.

Lorsque l’on commence notre plongée dans Magus of the Library, on voit très vite qu’il y a pas mal de détails qui rendent le lore de cette série attrayante. Tout d’abord, on voit qu’il existe des races différentes et donc plusieurs cultures qui peuvent s’entrechoquer. C’est exactement le cas de Shio qui est même victime de la discrimination qui découle de ces particularités physiques. Outre cela, il y a aussi la surprise que l’on a lorsque l’on observe l’arrivée des employées de la bibliothèque centrale. A travers leurs actes et leurs compétences, on devine que la magie existe en ce monde. Il est donc déjà question d’un environnement fantastique qui ajoute une bonne dose de surnaturel. On pourrait aussi citer les diverses créatures qui habitent tous ces paysages que l’homme n’a pas encore dompté. Ce qui est fort de la part de Mitsu Izumi c’est que malgré l’aspect fantasy de son récit, celui-ci ne perd en rien son côté surprenant et faisant appel à notre imagination.

En effet, quand on est devant une licence où le mysticisme, le folklore et les légendes deviennent réels, on est poussé à s’habituer à tout ce qui sort de l’ordinaire. Il y a donc une banalisation de ce qui est contraire à la réalité. Pourtant, Magus of the Library parvient à conserver cet attrait qui nous pousse à nous émerveiller et à se demander ce qui pourrait bien se cacher à l’horizon. Cela est dû, en grande partie, au lien qui se tisse entre le lecteur et Shio ainsi que la transposition que l’on peut faire entre nous et lui. On se met rapidement à sa place et alors tout nous semble fantastique. Lui qui n’a jamais pu vivre des voyages féériques qu’à travers ces romans, il reste un enfant dès qu’une chose inédite apparaît devant ses yeux. C’est exactement le cas pour nous qui pouvons vivre de formidables épopées à travers les différentes œuvres que l’on peut observer. Rien n’est encore écrit pour ce garçon qui commence tout juste à prendre sa vie en main. Le futur de notre héros laisse donc place à un immense champ de possibilités qui fait carburer notre imagination. La plus belle manière d’impliquer le lecteur.

Magus of the Library est clairement une ode à la lecture. On se met à feuilleter ce manga avec une certaine curiosité avant que celle-ci ne se transforme en un pur plaisir de suivre les aventures de cet enfant rêveur. Il ne faut pas longtemps pour que l’on ait envie, tout comme lui, de contempler les richesses qui se cachent entre toutes ces pages. Une bibliothèque qui est le terrain de jeu idéal pour notre imagination.

Magus of the Library est tout ce que l’on aime

Si ce que l’on avait déjà pu voir et découvrir sur cette licence avant sa parution nous avait déjà bien convaincu, la lecture de ce premier tome nous a pleinement séduit. Magus of the Library est le genre d’œuvre qui prouve à quel point l’imagination, la créativité, le plaisir et le savoir peuvent être trouvés dans n’importe quel livre. La mangaka a réussi à retranscrire cela avec une sincérité et une beauté qui parvient à nous toucher profondément. Il est tout à fait possible de se mettre à la place de Shio qui souhaite juste un peu de fantasy afin d’illuminer une existence loin d’être rose. Outre le sujet traité, le titre parvient à attirer notre attention de par la grandeur de ce monde qui semble posséder un vécu impressionnant et qui nous donne envie d’en savoir plus. On sent que l’on est qu’au début d’un voyage qui s’annonce aussi long que magnifique au coeur de ces terres où un simple amas de feuilles peut donner le sourire à tout un tas d’enfants. Un début qui parvient à nous émouvoir concernant le désir de ce jeune homme qui souhaite tenir le premier rôle de son propre conte.

On vous l’a dit très clairement, on est devant l’un de nos plus grands coups de coeur de ce début d’année 2019. C’est donc avec la plus grande joie que l’on recommande cette introduction à l’univers de Magus of the Library. Il est très compliqué pour nous de le conseiller à un type de lecteurs en particulier, car il s’agit du style de manga qui pourrait plaire au plus grand nombre. Que vous aimiez la littérature, l’imaginaire, que vous souhaitiez vous évader quelques instants ou que vous désiriez juste savourer une lecture qui retient toute votre attention, alors cette série saura répondre à toutes vos attentes. Un premier volume qui mérite amplement de trôner dans n’importe quelle bibliothèque et qui est une véritable lettre d’amour à tous ces écrits qui nous entourent. En plus de voir ce qui nous attend par la suite, on est très curieux de savoir quel destin attend Shio. Un adolescent qui va enfin pouvoir prendre son envol et être l’auteur de ses propres chroniques. Quoi qu’il en soit, on sera au rendez-vous pour découvrir le second volume.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre ressenti concernant ce premier tome de Magus of the Library. Êtes-vous sensible au message transmis à travers ces pages ? Pensez-vous que notre jeune garçon pourra devenir le héros de sa propre histoire ? Quelles péripéties l’attendent sur le chemin qui le conduira à la bibliothèque centrale ? On est impatient de pouvoir échanger et discuter avec vous de cette fabuleuse lecture. 🙂

© Izumi Mitsu / Kodansha / Ki-oon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *