Tenjin T10

Tenjin tome 10 : un puissant héritage

Les jours s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas. On a beau continuer inlassablement notre voyage dans le monde otaku, jamais on ne sent de réels ennuis à parcourir toutes ces œuvres. On est constamment assailli par des titres surprenants et puissants méritant d’être lu. C’est le cas du manga dont on va parler aujourd’hui et dont on a déjà eu l’occasion de parler à maintes reprises. Nous faisant faire une balade dans les airs, cette série a su nous enchanter à de nombreuses reprises et revient dans un dixième tome particulièrement important pour le développement de son héros. On parle bien sûr de Tenjin qui fait partie du catalogue de Kana. Riku Sakagami, alias Third, a bien évolué depuis ses premiers pas en tant que pilote. Si l’on a apprécié le voir grandir et changer à travers toutes ces épreuves, c’est bien à travers ce volume qu’il va passer un nouveau cap. Une lecture plus calme, mais qui est sans doute l’une des plus puissantes de la licence. On espère que vous êtes prêts à suivre le conseil des anciens qui connaissent parfaitement ce ciel aux multiples facettes.

Une affaire de famille

Tenjin T10-Défi

Le véritable défi commence.

Pour rappel, Tenjin est né de la plume de Yoichi Komori ainsi que de Muneaki Taoka pour le story-board et Tasuku Sugie concernant le dessin. On avait suivi Third et Gray dans leur intégration du 306e escadron. Un quotidien difficile, mais qui offrait aussi un excellent terrain de jeu pour ces pilotes en herbes qui découvraient tout ce qui faisait la force de cette escouade. Ils trouvèrent ainsi des réponses, des conseils, mais surtout de nouveaux camarades sur lesquels ils pouvaient compter. D’ailleurs, cela allait s’avérer essentiel alors que les jeux de guerres approchent. Il s’agit d’une compétition opposant les différents corps de l’armée de l’air japonaise permettant d’affiner les compétences et de voir la progression des différents groupes. Un évènement qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère, car très peu sont autorisés à y participer. De plus, c’est aussi un excellent moyen de mettre en avant les siens et de sortir du lot. Ils ont beau n’être qu’aux prémices de leur entraînement, nos deux rookies sont en bonne voie pour pouvoir saisir cette chance de briller sur cette immense scène.

Cependant, il leur faut encore progresser et faire leurs preuves face aux commandants de cette unité qui ne laisseront pas passer la moindre erreur. La tension est alors à son comble tandis que notre jeune héros sent l’excitation monter alors qu’il marche vers son appareil. C’est alors qu’une terrible nouvelle va tomber et chambouler les plans de ce dernier. Il va devoir abandonner provisoirement ses camarades pour revenir là où sa passion à débuté. Il ne le sait pas encore, mais ce voyage va profondément le marquer et lui permettre d’avoir un déclic concernant ce qui lui manque pour devenir un pilote d’exception. Un retour dans le passé qui va être révélateur de nombreux éléments pour créer un avenir radieux pour cette nouvelle génération de Sakagami. Il se pourrait bien que le troisième homme à porter ce nom soit celui qui marquera grandement l’histoire. A travers cette situation inédite, Riku va enfin comprendre ce qui l’unit avec son père et son grand-père alors qu’il s’apprête à suivre sa propre voie pouvant le conduire au légendaire Tenjin. Les réponses se trouvent au coeur de cette mer céleste qui est autant source d’émerveillement qu’un lieu dangereux.

Le gros atout de cette dixième escapade dans le monde de Tenjin provient de tout ce qui se passe au sein de la famille Sakagami. On reste un peu plus sur le plancher des vaches pour se concentrer sur l’historique et le passif de ces hommes qui ont tous passé plus de temps la tête dans les nuages que les pieds sur terre. Un face-à-face entre les générations qui va offrir une nouvelle perspective concernant le futur de notre pilote à l’énorme potentiel.

Transmission de savoir

Ce qui frappe au premier abord lorsque l’on se lance dans cette partie du manga, c’est à quel point on oublie un peu le côté très sévère et militaire. L’accent est mis avant tout sur l’aspect famille qui va quasiment occuper l’ensemble de ces pages. C’est loin d’être une mauvaise idée, car cela permet de se détacher un peu du milieu dans lequel évolue notre protagoniste et de s’attarder un peu plus sur sa relation avec les membres de sa famille. Après tout, il passe maintenant toutes ses journées à la base et ne revient chez lui qu’à de très rares moments. C’est donc une façon intéressante de quitter cet univers très strict pour se pencher avant tout sur l’humain et cela se ressent pleinement à travers les échanges que l’on peut observer. Tout est organisé de manière à ce que l’on comprenne que voler dans les airs n’est en rien une activité solitaire. Il y a beau n’y avoir qu’une personne aux commandes de ces engins, il y a une multitude de voix qui l’entoure. C’est cette notion de travail d’équipe qui explose dans ces chapitres et qui vient nous mettre une claque monumentale. Il faut dire que même si on a eu l’habitude d’accompagner Third dans ses ballets aériens, on a jamais vraiment pris conscience de cet élément fondamental de la vie d’un pilote.

Tout comme lui, on ouvre les yeux sur tout ces gens qui entourent et soutiennent Riku de près ou de loin. C’est à travers les propos de son grand-père qu’il va assimiler cette leçon. C’est aussi ça Tenjin. Un héritage de la part de l’ancienne génération qui a connu la guerre et qui cherche à transmettre leurs connaissances et leur savoir aux jeunes qui ont hérité de leur amour du ciel. Rien que par quelques paroles, on voit à quel point la relation entre cet ancien soldat et son petit-fils est forte et prend une toute autre ampleur. L’évènement déclencheur de tout cet acte a beau être terrible, il est essentiel pour forcer notre héros à retrouver les siens et ainsi recevoir l’héritage de son grand-père et de renouer avec son père. Plus qu’un simple présent, Ichihachirô Sakagami va sans doute lui donner le détail qui manquait à Riku pour enfin déployer pleinement ses ailes. Une partie du récit qui nous montre qu’il n’y a pas forcément besoin de centaines d’heures de vol pour s’améliorer et avancer toujours plus loin sur cette route céleste. Sans doute l’un des points culminants de cette oeuvre qui arrive encore à nous surprendre et à nous émouvoir à travers de simples rencontres.

Outre tout ce qui est légué à Riku, Tenjin va aussi nous permettre d’observer une scène particulièrement importante. Alors que l’on connaissait l’histoire ayant entraîné la chute du père de notre héros, cette nouvelle excursion va donner naissance à une chance pour le père et le fils de renouer le dialogue. Un élément qui peut sembler anodin, mais qui en réalité joue un très grand rôle pour le développement de Third et Mamoru.

Faire table rase du passé

Tenjin T10-famille

La famille au grand complet.

Riku a toujours grandi dans l’ombre de son père. Cet homme qu’il admirait tant a fini par disparaître peu à peu à ses yeux suite au terrible accident qui a eu lieu il y a plusieurs années. Même après avoir appris la vérité concernant ce qu’il s’était réellement passé, il n’a jamais réussi à franchir le pas pour se rapprocher de nouveau de son géniteur. Finalement, leurs retrouvailles vont découler de la situation concernant l’état de santé du patriarche des Sakagami. Ce qui est pertinent et intéressant à analyser est le comportement qu’affiche notre jeune as de l’aviation face à cet individu qu’il a tant idolâtré. Alors qu’on le voyait toujours souriant et déterminé, c’est bien la première fois qu’on le voit avoir du mal à trouver les mots justes. Ces quelques instants de silence que l’on peut suivre suffisent amplement à nous décrire la relation qui peut exister entre ces deux hommes. Des années d’écarts qui finissent par se briser en seulement quelques secondes.

En analysant ces scènes, on découvre le talent qu’a l’auteur pour réussir à nous conter des échanges humains particulièrement réalistes. On est absolument subjugué par la sincérité qui se cache derrière chacun de ses propos et qui décrit avec perfection l’histoire d’une famille qui a toujours été liée malgré la distance. Outre cela, le fait de mettre en place cette situation est surtout là pour permettre à chacun d’oublier ce passé qui a tant fait souffrir le foyer des Sakagami. Une manière d’avancer et de voir que le futur de ce nom est entre de bonnes mains actuellement. On est ému de voir ces images alors que l’on assiste depuis si longtemps au chemin qu’a choisi Riku. Le lecteur en vient même à rigoler en voyant par la suite la difficulté du père et du fils à communiquer et qui donne ainsi lieu à une certaine maladresse touchante de leur part. Une pause nécessaire et vitale pour l’évolution de tous ces acteurs qui est amenée avec brio et une écriture incroyablement soignée.

En conclusion, Tenjin montre à quel point il s’agit d’un manga aux nombreuses facettes et qualités. En plus de nous montrer une vision différente de cette famille réputée, cela permet aussi d’avoir toujours plus d’empathie et de sympathie à l’égard de Riku et de ses proches. Une véritable leçon de vie de la part de ces personnages qui nous donnent presque l’impression de faire partie des leurs et nous réchauffent le coeur de par la puissance de leur rêve.

Tenjin fait un sans-faute

Avec ce nouvel ouvrage, Tenjin s’affirme une fois de plus comme un énorme coup de coeur. Si l’on était déjà conquis par l’originalité du titre et le soin qui était apporté autant aux dessins qu’à la narration, l’auteur réussit un nouveau coup de maître. Celui-ci n’est autre que de nous faire vibrer et de nous émouvoir en présentant une profonde tendresse dans ses propos. On avait déjà eu le droit à une bonne dose d’humanité, mais celle-ci atteint un tout autre niveau au sein de ces pages. De la douceur, de la tendresse et de la joie sont au programme de cette aventure littéraire qui confirme le désir d’un enfant qui est maintenant capable d’accomplir son plus grand rêve. C’est le ciel qui a toujours servi de véritable foyer aux hommes de cette famille et même si parfois il est difficile de se comprendre ou de discuter, ils arrivent à s’exprimer à travers leur travail et passion. Une grande réussite pour cette licence qui ne cesse de s’améliorer et de proposer une expérience inédite, rafraîchissante et surtout enivrante.

Si l’on conseillait déjà cette série depuis fort longtemps, on ne peut qu’appuyer un peu plus notre recommandation au vu de la qualité de l’œuvre. Que vous cherchiez un récit qui sort de l’ordinaire et qui vous plonge dans des confrontations d’un nouveau genre alors Tenjin est ce qu’il vous faut. Maintenant qu’il a renoué avec ses souvenirs et son enfance, Riku peut maintenant se concentrer sur son objectif. La suite s’annonce grandiose et épique au vu de la fin de ce volume. La petite pause fut salvatrice pour notre pilote qui s’apprête à rentrer dans la cour des grands. Réussira-t-il à se qualifier pour la compétition ? Retrouvera-t-il sa némésis ? Parviendra-t-il à appliquer le conseil de son grand-père ? Les choses s’apprêtent à bouger alors que la nouvelle génération va se heurter à leurs aînés. Peu importe les réponses possibles à ces questions, car l’on sait que le spectacle sera juste mémorable et marquera à jamais ce ciel infini. Une saga qui mérite vraiment le coup d’œil et qui a tous les atouts nécessaires pour marquer les esprits.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre propre ressenti sur ce dixième tome de Tenjin ainsi que sur la licence dans sa globalité. Pensez-vous qu’ils ont une chance de participer et de remporter les jeux de guerre ? Qu’espérez-vous pour la suite ? Avez-vous apprécié cette lecture qui mise avant tout sur l’humain ? Avez-vous été touché par le lien qui unit les membres de la famille Sakagami ? On est impatient de connaître vos réponses et de parler avec vous de tout cela. 🙂

© SUGIE Tasuku & KOMORI Yôichi & TAOKA Muneaki / Shûeisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *