Bandit 7

Bandit 7 tome 1 : quand les apôtres abusent de leur pouvoir

Après avoir jeté un œil vers ce qui nous attendait dans le futur à travers les premiers simulcasts annoncés. Il est grand temps de reprendre notre route afin d’explorer la multitude de mondes qui s’offre devant nous. L’escale du jour nous plongera dans un monde sans foi ni loi où la mort peut survenir à chaque coin de rue. Cette nouvelle licence du catalogue de Vega a su attirer notre attention de par son étrange synopsis et surtout le duo que l’on peut voir sur la couverture. Il s’agit du premier tome de Bandit 7 qui est parvenu à nous proposer une expérience à la fois intéressante et captivante de par l’univers qui est mis en place. Alors que l’on ne savait pas trop dans quoi on mettait les pieds, on a finalement été séduit par les promesses que fait cet ouvrage pour la suite. Plus le temps passe et plus on se régale à parcourir ces lieux si risqués en compagnie de ce tandem aussi farfelu que charismatique. L’heure n’est donc plus aux bavardages incessants, mais à l’action dans ce monde où tourner le dos à quelqu’un n’est jamais une bonne idée. Une œuvre qui recèle plus d’un atout de taille.

La vie mouvementée de courtier

Bandit 7-duo

Une entrevue angoissante.

Bandit 7, imaginé par Masayumi, nous plonge dans un monde où le mal s’est ancré profondément dans le coeur de chacun. L’espoir n’a que peu de place sur ces terres où règne la loi du plus fort. C’est ici que l’on fait la connaissance d’Hugo et Roxan, un duo parcourant l’ancienne route 66. En tant que courtier, ces deux-là n’hésitent pas à faire le commerce de tout ce qu’il est possible de vendre. Qu’il s’agisse d’un simple objet, d’un cadavre ou même d’armes. Rien ne leur est impossible et ils sont toujours prêts à tout pour accomplir leur mission. Attiré par l’argent, leurs péripéties les conduisent souvent dans de nombreux pièges. Malgré tout, cela ne les inquiète nullement, car ils savent qu’ils ont les moyens de se défendre. Il faut dire qu’ils ont un atout de taille grâce à Hugo qui n’est autre qu’un angélique. Cela signifie qu’il a obtenu le titre d’apôtre et qu’il possède une capacité que le commun des mortels ne peut même pas espérer avoir. Cette association atypique et efficace va alors se retrouver engagée dans de multiples affaires qui réservent leur lot de surprises.

Cependant, peu importe ceux qui oseront se dresser devant eux. Ils comptent bien ne laisser personne ni quoi que ce soit d’autre les empêcher d’accomplir leur mission. Le bruit des balles résonne tandis que les corps tombent sur le sentier qu’ils suivent. Une comédie trash et unique où la question n’est pas de savoir qui est le méchant ni le gentil. L’importance est surtout de savoir qui sera prêt à frapper quelqu’un dans le dos dès que l’occasion se présentera. La méfiance est de mise pour espérer survivre plus d’un jour dans cette région dont la société comme on la connaît a disparu depuis longtemps. Tous les coups sont permis et les adversaires d’Hugo et Roxan vont l’apprendre à leur dépens. Il va être temps de comprendre pourquoi ils sont les meilleurs dans leur domaine et qu’il ne vaut mieux pas se frotter à eux. Une plongée incroyable dans un quotidien où la faucheuse est loin d’être au chômage.

Bandit 7 est un seinen qui, dès le départ, parvient à nous intriguer de par son contexte particulier et son synopsis accrocheur. Alors que l’on décide de faire nos premiers pas dans ce nouveau lieu, on découvre vite à quel point on se retrouve coincé dans un monde où le désir est tout ce qui compte. La notion de bien a finalement disparu pour ne laisser place qu’au mal qui se répand telle une traînée de poudre dans l’âme de chacun.

Un duo explosif

On peut clairement le dire, Bandit 7 ne serait pas aussi plaisant sans l’excellent travail qui fut réalisé au niveau de l’écriture de nos deux protagonistes. Tout d’abord, ils font clairement partie de ces anti-héros qui marquent les esprits dès les premières secondes où l’on pose notre regard sur eux. En effet, alors que l’on a souvent l’habitude de voir des protagonistes toujours prêts à aider les autres ou à se battre pour protéger les plus faibles, ces derniers sont tout le contraire. Ils n’ont aucun scrupule à tuer ceux qui osent se mettre en travers de leur chemin et font preuve d’un sang-froid glacial. Cet aspect de leur comportement n’a rien d’anodin, car cela permet de montrer à quel point ce monde a pu déteindre sur eux. Il n’y a pas la place pour les états d’âme ici où la moindre erreur peut être fatale. On comprend rapidement cela en contemplant notre duo qui ne fait pas dans la dentelle. Il est donc facile d’avoir une vision très sombre de ces deux âmes qui ne cherchent qu’à s’enrichir et à survivre. Pourtant, plus les pages défilent et plus quelque chose se passe entre nous et eux. Un lien très étrange se tisse entre le lecteur et ces acteurs dont le charisme ne cesse de grandir.

En effet, ils ont beau ne pas préféré se mêler des affaires des autres, ils arrivent tout de même à afficher par moment une certaine noblesse dans leurs actions. Ces moments sont très rares, mais font que l’on est particulièrement touché par leur attitude qui cache en réalité bien d’autres secrets. On sent qu’il est fort possible que derrière cette carapace se cache deux hommes qui ont tout simplement choisi de s’adapter pour ne pas périr dans cet univers qui dévore ceux qui osent avoir des principes. Outre cela, il faut aussi reconnaître que notre tandem parvient aussi à nous bluffer de par leurs prouesses au combat. Ce manga réserve ainsi son lot d’actions qui subjugue notre regard et nous laisse en admiration devant le pouvoir et la puissance qui se cache derrière chacun d’eux. Ils affichent alors presque une aura surnaturelle qui les placent au-dessus du reste de la population qui semble n’avoir aucune chance contre eux. On retrouve ainsi cet esprit unique qui a su donner naissance à des duos inoubliables et qui, aujourd’hui encore, restent gravés dans notre mémoire. Un immense potentiel qui ne demande plus qu’à exploser.

En plus de nous captiver, les personnages de Bandit 7 ont aussi un autre atout de taille dans leur manche. Il s’agit de leur manière de vivre dans cet environnement où le sang et la mort sont devenu le quotidien de bon nombre de gens. Un univers qui pose tout juste ses fondations et qui parvient déjà à capter toute notre attention de par ses particularités et l’impact qu’il a sur ses habitants qui n’ont pas d’autre choix que de combattre.

La loi du plus fort

Bandit 7-violence

Mieux vaut payer son repas.

Il ne faut pas longtemps pour comprendre à quel point le monde dans lequel on évolue est loin d’être un paradis. Les meurtres, le vol et l’extorsion sont monnaie courante sur ces terres qui privilégient avant tout le profit personnel à l’entraide. Alors que l’on pourrait s’attendre à être repoussé par une région aussi sombre et néfaste, on ressent au final une certaine attirance pour elle. Le fait de voir des affrontements éclatés à tout moment ajoute en réalité un côté presque délirant à cet environnement qui joue à fond cette carte. On se retrouve donc surpris à voir un homme être tué d’un coup par le chef d’un restaurant parce que celui-ci refusait de payer. Un décalage qui permet autant d’appuyer la violence qui englobe nos personnages qu’à la désarmer par son aspect surréaliste. On est donc emporté dans cette oeuvre qui joue à fond la carte de la baston pour notre plus grand plaisir, car on se demande bien quelle scène on va avoir le droit en tournant la page. Une surprise qui nourrit grandement le divertissement que l’on peut éprouver et qui permet aussi d’établir une expérience grisante et prenante.

A part cela, on a aussi été séduit par le lore qui se dégage de ce premier tome. Même si l’on avance encore dans un épais brouillard, ce que l’on peut découvrir suffit largement à nous donner envie de lire la suite afin d’en apprendre plus sur cette culture et sur ce qui anime ces gens appâtés par le gain et le pouvoir. On est même étonné de voir à quel point le titre joue aussi sur son côté religieux avec son système d’apôtres. Ces personnes, ayant obtenu ce statut, affichent un pouvoir unique et hors du commun qui fait que cette aventure se teinte d’une bonne de fantasy. Cela finit de désamorcer la gravité de ce monde qui devient alors un terrain de jeu pour ces hommes et ces femmes qui n’ont aucun scrupule à utiliser leur don pour réaliser leurs rêves les plus obscurs. De plus, leur particularité fait aussi qu’ils sont très recherchés par les riches qui ne voient en eux que des marchandises ou des armes qu’ils peuvent utiliser à leur guise. Une manière intéressante de nous faire avoir de l’empathie pour ces êtres qui ont quasiment perdu leur statut d’être humain. Bandit 7 met ainsi en place un univers aux multiples promesses qui ne cesse de grandir et de nous captiver de par tout ce qu’il est possible de raconter au fur et à mesure de notre progression. Un fabuleux travail d’imagination de la part de l’auteur qui nous laisse avec un terrain de jeu à l’immense potentiel.

En conclusion, Bandit 7 fait partie de cette catégorie de manga qui surprend de par tout ce qu’il parvient à mettre en place. Même si l’on reste encore avec beaucoup de questions concernant le background de ce monde, les scènes de combat, le duo au coeur de cette histoire et le milieu que l’on nous décrit suffisent amplement à nous faire passer un très bon moment. Une lecture qui sait comment attirer notre attention et à ne la lâcher qu’à la dernière seconde.

Bandit 7 attire aisément le regard

On a clairement été convaincu par notre première immersion dans cette série qui ne fait pas dans la dentelle. Plus qu’un simple récit où tous les coups sont permis, on sent que quelque chose d’autre se cache derrière toute cette histoire. Un tableau qui commence tout juste à prendre forme et qui nous hypnotise de par cette plongée dans ces ténèbres qui envahissent le coeur de chacun. A la fois sans pitié et enivrant, le monde de Bandit 7 a ce qu’il faut pour capter l’attention de nombreux lecteurs. Avec des passages funs, une bonne dose de folie et des pouvoirs surnaturels, cette épopée parvient à combiner tout cela pour proposer un voyage qui sort de l’ordinaire. S’il y a bien un mot aussi qui peut caractériser notre plongée dans ce monde est le terme mystérieux. On est constamment en quête de savoir et d’informations afin de cerner tout ce qui nous entoure et les raisons qui ont poussé ces habitants à vivre une existence aussi mouvementée qu’incertaine. Un récit où les balles et les coups fusent et où le plus important est la somme qui attend nos anti-héros à la fin de leur contrat. Un pari réussi pour l’auteur qui a su créer une licence qui pourrait bien satisfaire de nombreux lecteurs.

Esprit Otaku recommande donc grandement cette saga qui débute sur les chapeaux de roues et qui n’a pas fini de nous offrir de la bonne bagarre. Outre cela, on est surtout très curieux de voir comment l’intrigue va se développer et de comprendre le rôle que vont endosser les apôtres dans le futur de ce conte. Si vous aimez les univers sans pitié et que vous cherchez une histoire avec des personnages forts alors Bandit 7 est sans doute le titre qu’il vous faut. On a qu’une envie après avoir fini notre lecture, c’est de pouvoir retrouver Hugo et Roxan et de continuer à observer leur parcours. Bien sûr, en tant qu’introduction, il est normal d’être inondé par les interrogations. Pour quelle raison ces deux hommes se sont retrouvés à devoir faire équipe ? Quels défis les attendent à l’avenir ? Quelle place prendront l’église et ses croyants dans ce monde ? Est-il encore possible d’avoir un peu d’espoir pour ces gens qui ne pensent qu’à tuer et à gagner ? D’où provient le pouvoir propre aux apôtres ? Tant de questions que l’on espère pouvoir effacer au moment de lire le second volume de cette franchise. Un excellent divertissement qui nous immerge totalement dans ce que cet ouvrage souhaite nous raconter.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre ressenti ainsi que vos impressions concernant ce premier volume de Bandit 7. Avez-vous été convaincu par le périple de nos deux courtiers ? Qu’espérez-vous pour la suite de leurs aventures ? Aimeriez-vous en savoir plus sur leur passé et leur rencontre ? Croyez-vous que l’on aura droit à d’autres confrontations aussi intenses ? On serait ravi de pouvoir discuter de cela avec vous. 🙂

© Masayumi / Shinchosha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *