Kingdom T19 & 20

Kingdom tome 19 et 20 : le choc des générations

Il y a des œuvres qui parviennent à conserver cette magie qui fait leur force, et cela, sur une longue période. C’est exactement le cas de Kingdom qui ne cesse de nous émerveiller à travers le récit de Shin et de tous ces gens qui croisent son chemin. Comme toujours, on souhaite chroniquer notre périple tout au long de ces nouvelles épreuves qui attendent Shin et ses amis. C’est donc pour cela qu’aujourd’hui, on a décidé de nous attarder sur le tome 19 et 20 de cette saga qui a déjà su se faire une place au sommet dans le coeur de nombreux lecteurs. Ce hit de chez Meian a toujours su nous emporter dans ce qu’il nous racontait et on attendait avec impatience de lire la suite. Maintenant que cela est fait, il faut se poser une seule question. Le combat contre Wei est-il suffisamment grandiose pour réussir à nous faire oublier ce qu’il y a eu par le passé ? La réponse s’avère plus complexe qu’il n’y paraît, car il est presque impossible d’effacer de notre mémoire tout ce qu’il y a eu auparavant. C’est l’ensemble de ces péripéties qui rendent cette aventure aussi captivante et ce nouvel arc ne fait pas exception à la règle. Un passage qui apporte encore une fois de nombreux éléments intéressants à l’histoire et au développement des personnages. Il est donc l’heure de reprendre le chemin du champ de bataille afin d’observer nos jeunes guerriers tenter de monter en grade.

Renpa entre en action

Kingdom T19 & 20-Renpa

Le vieux guerrier entre en action.

Pour rappel, Kingdom est imaginé par Hara Yasuhisa. Alors qu’une toute nouvelle ère de guerre vient d’éclater suite à la disparition d’Ouki, on avait pu observer le jeune Shin se démarquer sur le champ de bataille. En effet, les affrontements ont beau causer de nombreuses souffrances, il s’agit pour lui d’une occasion en or de briller. Malheureusement, les quelques victoires qu’il parvient à arracher ne sont pas suffisantes pour que son nom retentisse dans tout le pays. L’unité Hi Shin doit aussi faire face à deux autres groupes qui tentent eux aussi de s’accaparer la lumière. Pour notre guerrier, ces opposants sont avant tout des rivaux qui lui permettent de redoubler d’efforts afin de réaliser des prouesses digne de ce nom. Pendant ce temps, à la capitale, le chancelier parvenait à réaliser un exploit incroyable en parvenant à obliger Zhao à accepter une alliance grandement bénéfique pour Qin. A présent que le chemin est libre, le royaume est prêt à quitter son statut de défenseur pour aller envahir Wei. Ces terres serviraient alors de base avancée pour Ei Sei afin de s’attaquer aux autres camps. Les premiers jours furent marqués par la victoire incontestée des troupes de Qin qui capturaient un à un les châteaux ennemis.

Prenant part à ces assauts, Shin dut redoubler d’efforts afin de ne pas se laisser distancer par ses concurrents. Pourtant, l’heure des chamailleries est sur le point de se terminer, car les choses sérieuses s’apprêtent à débuter. Sous les ordres directs du général de cette campagne, nos trois chefs d’unités doivent sans doute faire face à leur plus grand défi. Celui-ci est représenté par la présence de Renpa dans les rangs adverses. Ce guerrier et commandant de talent est reconnu pour avoir été un ancien membre des Trois Grands Cieux de Zhao qui a mené de nombreuses luttes face aux six grands généraux de Qin. Un homme dont l’expérience et la force suffisent à mettre à mal le plus résistant des opposants. Le pire est qu’il est loin d’être tout seul. Lors de son départ de son royaume natal, il emporta avec lui ces quatre officiers les plus loyaux et talentueux. Le choc entre ces deux forces est inévitable et s’annonce brutal et sanglant. Les jeunes talents de Qin ont-ils une chance de venir à bout de soldats ayant connu bien plus de batailles et de guerres qu’eux ? Le seul moyen de répondre à ces questions est de se rendre sur le front et seul le dernier debout pourra écrire l’Histoire. Nombreux sont ceux qui rêvent de graver leur nom à tout jamais, mais seuls quelques élus peuvent devenir des légendes.

La première chose qui retient notre attention en lisant ce nouvel arc de Kingdom est l’évolution à laquelle on peut assister concernant nos jeunes pousses. Ceux qui n’étaient encore que des enfants il y a peu finissent par s’épanouir au coeur de la mêlée. Sans s’en rendre compte, ils progressent en restant aux côtés des uns et des autres et même s’ils refusent de l’admettre, la véritable puissance pourrait venir de leur union et non de leur désaccord.

Plus que des rivaux

Lors de notre précédent article, on avait pu parler à quel point l’introduction de nos deux autres jeunes officiers revêtait une importance capitale. En effet, ils permettaient à Shin d’entamer une nouvelle étape de son ascension en tant que plus grand général sous les cieux. Le fait de trouver des adversaires qu’il ne devait pas abattre, mais côtoyer et surpasser constamment ajoutait un défi hors du commun pour cet adolescent dont sa voie le guide sur chaque champ de bataille. On a donc pu auparavant voir la compétition qui se jouait entre ce nouveau trio et qui nous éblouissait autant qu’il nous laissait imaginer à quel point le futur de Qin pouvait être prometteur au vu de cette nouvelle génération. Ainsi, on se laissait rapidement séduire par cette montée en puissance de cette nouvelle brochette de héros qui gravissaient peu à peu les échelons. Cependant, ces deux nouveaux tomes sont l’occasion de voir une toute autre partie de la relation qui commence à lier ces trois récents officiers. Face à l’adversaire qui se tient devant eux, ils doivent faire une chose qu’ils ont toujours préféré éviter jusqu’à maintenant. Il ne s’agit nul autre que de s’entraider pour arracher la victoire. Cet élément est particulièrement crucial de par ce que cela apporte sur l’évolution de ces personnages que l’on aime suivre.

Le fait de devoir s’aider ne change en rien la vision qu’ils ont les uns des autres. Malgré leurs divergences et le fait qu’ils désirent tous atteindre le même but, ils savent que cela ne sert à rien s’ils doivent périr sur le champ de bataille. L’hostilité qui pouvait alors se tenir entre certains de ces individus se transforment alors en une rivalité saine qui ne les empêche pas de se battre côte à côte. Même si on est encore loin de les voir fraterniser et boire autour d’un feu de camp, on peut tout de même admirer les prémices d’un lien extrêmement intéressant que l’on souhaite voir se développer dans le futur. D’ailleurs, il est aussi très pertinent de voir que ces pages permettent aussi d’en apprendre plus sur eux et leur parcours. Ainsi, notre intérêt pour eux ne fait que grandir tout comme notre sympathie à leur égard. Ils ne sont plus les simples officiers à surpasser, mais de vrai guerriers que l’on prend plaisir à voir combattre aux côtés de notre protagoniste principal. Ils ont tous une bonne raison de se ruer sur ces terres gorgées de sang et de lutter pour rester en vie. La preuve que même ceux qui ne sont pas au centre de l’attention peuvent aussi avoir un immense rôle à jouer.

L’autre chose qui nous marque lorsque l’on se lance dans cette nouvelle partie de Kingdom n’est autre que l’opposition qui se joue entre Qin et Wei. On a beau avoir déjà été le témoin de nombreuses confrontations, il y a une chose qu’il faut reconnaître. Il s’agit de la faculté de l’auteur à toujours donner naissance à des affrontements dantesques et qui nous donnent toujours cette sensation d’être devant un spectacle unique et incroyable. Un conflit qui va mettre un terme à de nombreuses vies et qui restera à jamais ancré dans notre esprit.

Une guerre bien différente

Kingdom T19 & 20-guerre

De la bataille comme on aime !

Il serait assez facile de se dire qu’après avoir vu une guerre, il serait difficile pour le mangaka de se surpasser. Cela vaut aussi pour Kingdom qui a déjà su nous offrir des oppositions à couper le souffle. On se demande donc comment l’auteur pourrait être capable de continuer à retenir notre attention à travers ce déferlement de puissance que l’on commence à avoir l’habitude de voir. C’est alors que nous saute aux yeux le talent de l’homme se trouvant derrière ce chef-d’œuvre. Celui-ci parvient à rendre chaque guerre unique à travers la galerie de personnages qu’il met en place et qui ajoute sans cesse du piment à chaque duel. On n’a jamais la sensation de voir deux fois le même combat et c’est ce qui rend chaque face-à-face unique et grisant à suivre. Le lecteur est constamment à se demander quel type de stratégie va être appliqué, qui va ressortir gagnant de chaque choc, quel pari sera le plus osé. Toutes ces interrogations ont une immense influence sur notre manière d’appréhender et d’apprécier ce titre qui parvient, une fois de plus, à nous étonner et à nous divertir sans que l’on ne trouve à redire. C’est dans ces moments que l’on ressent la véritable force de Kingdom qui donne lieu à des scènes incroyables qui sont autant effroyables de par le redoutable travail de la faucheuse que splendide à travers toutes ces âmes qui agissent de concert pour décrocher la victoire.

D’ailleurs, un point essentiel à retenir et que l’on a trouvé très bien pensé est l’introduction d’une nouvelle forme de stratégie. Celle-ci mise énormément sur une guerre psychologique à travers des actes extrêmement violents et qui surpassent même la cruauté que l’on a pu voir tout au long des précédents conflits. Ainsi, on découvre de nouvelles facettes de ces batailles où la faucheuse prend un malin plaisir à assouvir son travail. En plus de tout cela, l’auteur réussit toujours à introduire habilement de nouveaux généraux qui en plus d’en imposer, ont toujours le droit à une mise en avant efficace. Ainsi, on ne se dit jamais que l’on a devant nous un simple figurant qui finira par disparaître tôt ou tard. Chaque homme et chaque femme que l’on peut croiser sont avant tout des gens qui donnent tout ce qu’ils ont pour continuer à suivre ce chemin qui dicte leur vie. Telle une pièce de théâtre, chaque guerre offre son lot d’actes épiques, de scènes touchantes et d’acteurs qui brillent sous le feu des projecteurs avant de partir en coulisses, ne laissant derrière eux que le souvenir de leur représentation.

Au final, on pourrait continuer à parler de Kingdom pendant des heures tant il y a de choses à dire. C’est à cela que l’on reconnaît aussi la grandeur d’une oeuvre. N’importe quel ouvrage de cette licence contient une richesse inimaginable. Un manga qui ne s’arrête jamais de nous surprendre et de nous inviter à un voyage inoubliable au sein de ces contrées où les soldats désireux de se faire un nom sont aussi nombreux que les étoiles brillants dans le ciel. Des astres qui trouvent toujours leur moment de gloire avant de finalement s’éteindre en laissant derrière eux un dernier souvenir qui se transmet à travers les âges.

Kingdom vise dans le mille

Cela a beau faire un moment que l’on analyse et que l’on s’arrête de longues minutes sur ce que peut nous offrir Kingdom, on conserve toujours autant ce plaisir qui nous a fait accrocher et aimer Kingdom. En lisant ces chapitres, on remarque tout le chemin que l’on a déjà effectué en compagnie de ce jeune garçon qui a su se faire une place dans l’armée. Tant de choses ont passé et pourtant on continue de tourner notre regard vers l’avenir en nous demandant ce qui nous attend après ce conflit. Ces deux volumes mettent en place une confrontation qui a déjà réussi à trouver sa place dans notre coeur tant on est conquis par tout ce qu’elle apporte. Chaque nouveau combattant que l’on découvre parvient à nous en mettre plein la vue de par leurs compétences propres et leur manière de mener leurs hommes. Une formidable épopée qui parvient toujours à se renouveler de par tous ces petits détails qui rendent chaque moment unique et frappant. On reste finalement bouche bée en attendant de voir les prochaines manœuvres de chaque camp.

Tout comme nos précédentes excursions dans cette époque de trouble, on est fasciné par tout ce que l’on peut voir. La joie et le divertissement que l’on ressent ne faiblissent jamais et parviennent même à atteindre un nouveau stade à chaque nouvelle case. C’est cela qui est phénoménal avec Kingdom. On a beau se dire que l’on a déjà vu des passages mémorables, on se retrouve toujours avec des étoiles plein les yeux en voyant ce que la série réussit à faire. Ce seinen nous montre à chacune de nos expéditions les raisons pour lesquelles il est unique en son genre. On aura beau fouler une multitude de champs de bataille, on sait que l’on sera sans cesse subjugué par le spectacle qui se jouera devant nos yeux. Au même titre qu’un stratège qui observe de loin le déroulement des hostilités, on regarde tout ce qui se passe en essayant de ne louper aucun détail. Les minutes défilent alors que l’on dévore littéralement ces ouvrages qui nous font oublier toute notion du temps. Chaque plongée nous marque à jamais et nourrit notre désir de nous lancer immédiatement dans la suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre propre ressenti concernant ces deux nouveaux volumes de Kingdom. Êtes-vous satisfait de la tournure que prennent les évènements ? Qu’attendez-vous pour la suite ? Croyez-vous qu’il est possible pour notre trio de s’entendre pour de bon ? Etes-vous toujours convaincu par cette fresque historique incroyable ? On est toujours ravi de pouvoir discuter avec vous autour d’une oeuvre aussi formidable que celle-ci. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *