Cop Craft

Cop Craft épisode 1 : le flic et l’alien

 Si l’on attendait beaucoup d’animes cette saison, on était aussi impatient de savoir si des séries allaient réussir à sortir du lot. En dehors des adaptations de grands noms du manga, on tenait donc à être surpris et cela a commencé pas plus tard que ce lundi. C’est donc du côté de chez Wakanim que l’on a trouvé un premier titre qui est parvenu à totalement nous captiver sans même que l’on ne s’attende à quoi que ce soit de sa part. Il s’agit de Cop Craft que l’on a commencé à regarder par simple curiosité. Finalement, ce premier épisode fut l’occasion de voir une histoire prometteuse dans un univers qui l’est tout autant. Combinant la fantasy et le thriller, cette licence sait parfaitement jouer sur les deux tableaux en posant les bases d’une société où deux mondes s’entrechoquent. Un premier pas que l’on franchit avec joie et qui nous amène à nous aventurer au sein de ruelles particulièrement malfamées. Sur fond d’enquête policière, ce conte pourrait bien aller bien plus loin que l’on ne pourrait l’imaginer. L’heure est donc venue de jouer les policiers et de traquer des criminels qui sont loin d’être ordinaires.

Le choc de deux mondes

 Pour rappel, Cop Craft est réalisé par le studio Millepensee et est basé sur le roman du même nom de Gatou Shouji. On est propulsé dans un monde contemporain où tout semblait être banal. Cependant, quinze ans auparavant est survenu un phénomène pour le moins extraordinaire. Une porte dimensionnelle s’est ouverte sur le Pacifique donnant sur un lieu fantastique. Intitulé Reto Semaani, cet endroit s’avère être peuplé de fées ainsi que de démons. Des êtres surnaturels dont personne ne soupçonnait l’existence. Ainsi, du jour au lendemain, la rêverie est devenue réalité alors qu’il faut à présent pour la population se faire à l’idée de devoir cohabiter avec ces nouvelles espèces. Ce contact avec ceux qui sont appelés les aliens va ainsi changer le mode de vie de nombreuses personnes. Notre récit débute alors dans la ville de San Teresa situé sur une île du Pacifique nommée Kariaena. Ses habitants sont souvent les premiers à devoir échanger avec ces étrangers d’une autre dimension et est devenu l’une des zones privilégiés pour les clandestins et criminels en tout genre.

C’est dans ce contexte que l’on fait la connaissance de Kei Matoba. Accompagné de son acolyte, ce dernier s’apprête à effectuer une transaction lucrative et illégale pour obtenir une fée. Alors que les revendeurs font leur apparition, il attend d’avoir la marchandise en main pour dégainer sa plaque. Il est en réalité détective et est en charge des enquêtes qui ont lieu dans le secteur. Alors qu’il pensait que tout allait se passer sans accroc, les événements vont très vite dégénérer. Il va alors être embarqué dans une affaire bien plus complexe qui va aussi le forcer à faire équipe avec une toute nouvelle partenaire. Son nom est Tilarna Exidilica et n’est autre qu’une chevaleresse provenant de derrière la porte. Ne connaissant rien de ce monde où la magie n’existe pas et où la science domine, elle va devoir s’adapter et s’habituer à cette existence loin de chez elle. Alors que Kei est loin d’apprécier d’avoir une alien en tant que boulet, il va pourtant devoir s’en accommoder s’il veut trouver la personne qui est derrière toute cette histoire. Le début d’une entente compliquée qui risque fort de faire des étincelles dans l’ensemble de cette ville. Deux types de justiciers guidés par une mission cruciale.

Comme on l’a dit plus haut, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait en découvrant ce premier épisode de Cop Craft. Finalement, on a été bluffé par la richesse de cet univers qui s’étendait devant nous tout en étant ballotté par toutes les possibilités que celui-ci pouvait proposer. De multiples atouts qui rendent ce visionnage aussi intéressant qu’important de par tout ce qu’il pose comme fondation sans pour autant perdre de vue l’aspect divertissant de ce récit.

Cop Craft-nouvelle

Les ennuis arrivent.

Une collaboration prometteuse

S’il y a un point qu’il faut souligner autre que le potentiel de cet univers, ce n’est autre que ce duo que l’on voit naître. On a déjà eu dans de nombreuses œuvres des tandems constitué de deux personnes diamétralement opposés. C’est même souvent l’une des raisons qui rend ces couples de héros aussi plaisants et drôles à suivre. On est donc ici dans le même cas de figure sauf qu’un autre facteur va venir s’incruster dans l’équation. Il s’agit de ce fameux choc des cultures que l’on a déjà pu parler auparavant. Dès les premières secondes où Kei rencontre Tilarna, on se doute que cela ne va pas être facile. Cet homme expérimenté et ayant un problème avec les étrangers de derrière la porte n’est pas vraiment prêt à accepter une telle coéquipière. On sent à cet instant qu’il y a autre chose qui rentre en ligne de compte en plus de ce qu’il s’est passé au tout début de l’épisode. De l’autre côté, notre chevaleresse va se retrouver en mission dans un monde qui lui est presque totalement inconnu. Tout lui paraît étrange et elle ne peut s’empêcher de comparer tout ce qui l’entoure à ce qu’elle connaît.

De ce fait, elle a presque un comportement d’enfant étant donné qu’elle est attirée par tous ces mystères. Un simple ascenseur est pour cette demoiselle une chose extraordinaire. Cet aspect va aussi jouer grandement sur le peu de confiance que peut avoir notre enquêteur en voyant sa soi-disant nouvelle partenaire agir comme si elle n’était qu’une gamine. Il y a donc presque un écart qui se joue entre cette innocence et le côté très terre à terre de notre policier expérimenté. Cela se ressent aussi amplement dans les échanges qu’ils ont. Alors que Kei sait qu’il faut parfois frayer avec des criminels pour trouver une piste, Tilarna ne peut accepter l’idée de demander de l’aide à de tels voyous. Il y a donc ici deux écoles qui s’opposent entre la manière d’agir d’un chevalier et ce qu’il est nécessaire de faire en tant que flic. Tout cela entraîne une mésentente qui n’est pas dénué d’intérêt et qui permet vraiment d’apprécier chacun de ces deux personnages de par la voie qu’ils ont choisi. Deux visions qui s’affrontent et qui pourtant mènent à un but identique. Ainsi, on est interpellé et curieux de voir comment leur lien va pouvoir évoluer au fur et à mesure des obstacles qu’ils vont devoir surmonter. Un solide récit qui sait comment bien débuter en nous faisant accrocher rapidement à sa paire de héros.

 En conclusion, ce premier contact avec Cop Craft est parvenu à nous séduire rapidement. De par tout ce qu’il est possible d’exprimer à travers cet univers, cet anime a réussi à capter toute notre attention. Que ce soit dans les messages véhiculés possibles, l’action qui s’annonce trépidante et une intrigue pouvant être prenante, cette saga à les outils nécessaires pour sans cesse s’améliorer et devenir un incontournable de la saison.

Cop Craft-alien

Notre amie a du mal à s’habituer à ce monde.

Cop Craft laisse entrevoir toutes ses possibilités

On va clairement le dire, ce premier épisode de Cop Craft est un gros coup de cœur. Un voyage qui change de ce que l’on a l’habitude de voir et qui surtout exprime tout son potentiel en seulement quelques minutes. L’animation est plaisante et colle parfaitement ce récit où deux cultures s’entrechoquent. Outre cela, on fut séduit par la relation qu’il pourrait bien y avoir entre nos deux protagonistes. Entre incompréhension, rires et actions, ce tandem risque de faire des étincelles alors que la fin de ce visionnage a déjà su nous montrer quelques idées intéressantes. Outre cela, on sent que le studio a souhaité retranscrire cette collision entre ces deux univers le plus réaliste possible. Ainsi, on est subjugué par ce face-à-face mêlant réalisme et fantasy qui finit par donner un cocktail unique et savoureux. Notre imagination est alors en ébullition en pensant à tout ce qui pourrait être raconté à travers cet environnement. Outre cela, l’aspect très noir de cette ville est parfaitement retranscrit et nous offre une plongée dans les bas-fonds de ce lieu où les gangs, les criminels et les voyous ne cessent de se multiplier. Une introduction efficace et qui fait ce que l’on attend d’elle à savoir nous accrocher pour la suite.

On recommande donc, pour l’instant, cet anime qui nous a laissé une très bonne impression lors de notre visionnage. Un titre qui démarre assez fort et qui doit maintenant continuer de développer son histoire et le monde qui entoure notre tandem. Si vous cherchez un conte mêlant polar et fantastique alors Cop Craft pourrait bien être l’anime qu’il vous faut. En tant que spectateur, on a vraiment ressenti un grand plaisir à découvrir et à voir les premiers échanges entre nos deux protagonistes. Le début d’une collaboration qui pourrait bien amener des sujets intéressants sur la table. On se demande donc jusqu’où et quand ces deux-là vont devoir travailler en équipe. De plus, on est aussi impatient d’en apprendre plus sur tous ceux qui vivent dans l’obscurité de cette cité. En tout cas, on a trouvé l’un de nos rendez-vous du lundi et on va donc voir comment évolue les choses à l’avenir. Le policier et sa partenaire ne sont encore qu’au début de leur périple.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que vos impressions concernant ce premier épisode de Cop Craft. Croyez-vous que l’on a devant nous l’une des belles surprises de cette saison ? Pensez-vous que nos deux amis parviendront à s’entendre ? Qu’attendez-vous pour la suite ? Que pensez-vous du fil rouge qui commence à se dessiner ? Etes-vous attiré par la richesse de cet univers et tout ce qui peut être raconté à travers celui-ci ? Ce sera avec joie que d’échanger avec vous sur cette série et de débattre autour de ces quelques questions. 😉

© Gatou Shouji / Millepensee / Wakanim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *