Teacher Killer

Teacher Killer tome 1 : des leçons sanglantes

Il y a des mangas qui arrivent à attiser notre curiosité alors que l’on a la sensation d’avoir déjà lu ce genre d’histoires. Malgré cela, on se laisse souvent aller à succomber à ce désir de lecture et c’est dans ces moments-là que la surprise peut être grande. Ce fut le cas pour nous concernant l’œuvre dont on va vous parler aujourd’hui. Il s’agit de Teacher Killer, édité chez Soleil Manga, dont le premier tome est sorti en début de mois. On tient tout d’abord à signaler que ce seinen est réservé à un public averti de par ces nombreuses scènes de violence. On ne savait absolument pas sur quel pied danser lorsque l’on a vu l’annonce de cette nouvelle licence dans le catalogue de l’éditeur. Cependant, notre envie de vivre de nouvelles aventures nous a tout de même poussé à tenter l’expérience. On a alors pu remarquer à quel point cette saga affichait des qualités importantes rendant l’ensemble de l’intrigue fascinante et surtout prenante. L’heure est donc venue de prendre des cours particuliers avec un enseignant pas comme les autres.

Un prof aux enseignements mortels

Teacher Killer-duo

Une relation bien étrange.

Teacher Killer, imaginé par Sharoh Hanten, nous fait suivre la jeune Riko. Tout semble parfaitement aller dans son quotidien lambda de lycéenne. Elle passe du bon temps avec ses amis, elle fait de son mieux en classe et s’avère être une élève studieuse. Cependant, cela fait quelque temps qu’une petite rumeur semble raconter qu’elle serait étroitement proche de monsieur Satô, leur professeur. Si tout le monde pense qu’ils entretiendraient une relation plus qu’amicale en dehors des cours, la réalité s’avère bien différente. S’ils semblent si proches, c’est parce qu’il lui donne des cours particuliers le soir. Cependant, ses leçons n’ont absolument rien à voir avec le cursus scolaire. En réalité, il apprend à sa jeune élève comment être un bon sérial killer. Cela passe par l’étude de nombreux meurtres, de la psychologie des tueurs et par certains travaux pratiques. Celui qui passe pour être l’enseignant drôle et sympathique cache en lui un assassin professionnel qui se complaît dans l’extermination de ses semblables. Il permet donc à son étudiante, de l’accompagner sur le terrain si elle parvient à accomplir tous ses exercices.

Une question reste cependant en suspens. Pour quelle raison Riko a choisi de suivre cette voie ? Elle qui paraissait profiter pleinement de sa vie d’adolescente lambda a finalement décidé d’entreprendre un chemin bien obscur et sanglant. Il y a un feu qui brûle en elle et qui refuse de s’éteindre. La vengeance s’est emparée d’elle et son seul souhait à présent est de pouvoir satisfaire sa quête personnelle. Pour réussir cette tâche impossible pour une simple écolière, elle est prête à tout abandonner. Son passe-temps ne consiste plus qu’à contempler des scènes de crimes, à observer, déduire et apprendre comment commettre le meurtre parfait. Malheureusement, ce voyage qu’elle a décidé d’entreprendre pourrait bien n’être qu’un billet aller au vu du danger qui la guette en côtoyant des monstres pareils. Voici donc l’histoire d’un professeur et de sa protégée qui ont un rapport bien plus complexe qu’il n’y paraît. Lorsque la nuit tombe et que la ville s’endort, les tueurs sont de sortie et mieux vaut ne pas croiser leur route. Étudier n’aura jamais été aussi mortel qu’en compagnie de ce duo complètement dingue.

En lisant le contexte de Teacher Killer, une chose surprenante nous est arrivée. On a autant été interpellé que pensif concernant l’intérêt que pourrait avoir ce titre. Une idée de base intéressante, mais qui pourrait très vite tomber dans un classicisme redondant. Cependant, on a été surpris par les nombreux atouts qui s’en détachent et notamment le lien que l’on peut voir se tisser entre les deux principaux protagonistes de ce récit. Une entraide nécessaire afin de permettre à la vengeance de s’exprimer.

Une relation singulière

Ce qui fait en grande partie le sel de ce seinen vient de l’étrange lien pouvant exister entre nos deux protagonistes. Au départ, on se demande bien comment ces deux-là ont pu arriver à s’entraider de cette manière. Après tout, on a un professeur qui passe le plus clair de son temps libre à tuer et de l’autre côté, on a une étudiante lambda qui cherche à se venger. Le lecteur est donc à la fois interpellé et curieux de savoir comment cette collaboration a pu voir le jour et les raisons de cette alliance. Au fur et à mesure que l’on avance dans le récit, on se met à ouvrir les yeux sur ce que représente réellement Satô pour Riko. On ressent donc à la fois une certaine preuve de courage de sa part, mais aussi une certaine tristesse pour elle. On imagine à quel point cela peut être difficile pour elle de devoir fréquenter cet individu qui n’a que peu faire de la morale et des lois. En tout cas, c’est ce que le postulat de base parvient à nous faire ressentir. C’est alors que le récit prend une tournure à la fois intéressante et surtout en harmonie avec l’aspect dérangé de cet univers.

La haine qui sert de moteur à notre demoiselle semble s’effriter peu à peu. Au fur et à mesure que l’on tourne les pages, on ressent cette difficulté pour cette dernière à franchir le pas. La relation entre nos deux protagonistes se transforme alors et va au-delà de nos espérances. Alors que l’on pourrait penser que notre tueur en séries n’a que faire de la vie des gens, on le voit s’inquiéter pour celle de son élève. Il pourrait tout à fait considérer que si elle ne parvient pas à s’en sortir, c’est qu’elle n’a pas ce qu’il faut pour devenir comme lui. C’est finalement l’opposé qui se passe. Il est prêt à tout pour la protéger et cela dénote complètement avec l’image que l’on pouvait avoir de lui. On se met alors à avoir envie de voir jusqu’où cette coalition pourrait aller au niveau des sentiments et surtout du rapport que pourrait entretenir ces deux personnages. Outre cela, il faut aussi reconnaître que l’alchimie entre les deux marche très bien et donne ainsi lieu à des situations cocasses et souvent drôles. Un récit grandement porté par la prestance et le jeu de ces deux acteurs qui réussissent ainsi à nous donner envie d’en voir plus et d’assister à leur évolution.

De par cette relation, ce premier tome de Teacher Killer a réussi à capter notre attention. Un premier pas réussi qui lui permit ensuite d’enchaîner avec un autre élément important et point fort de ce conte. Il ne s’agit nul autre que des différents criminels et tueurs en séries que l’on peut croiser en côtoyant nos deux comparses. Des profils aussi dérangés que marquants pour le lecteur qui se retrouve comme hypnotisé par toute la folie qui peut ronger le coeur d’une personne.

La richesse des tueurs

Teacher Killer-tueur

Le chat veut jouer avec les souris.

En dehors de notre tueur et de son apprenti, Teacher Killer parvient à nous divertir amplement de par sa galerie de criminels totalement dérangés. A chaque nouvelle affaire, on se retrouve nez à nez avec des tueurs ayant chacun un mode opératoire bien personnel. Cela permet d’offrir une identité propre à chacun de ces antagonistes qui s’inscrivent dans notre esprit de par leur caractère totalement tordu. Le lecteur se retrouve propulsé dans ce que cette ville a de pire à offrir et cela ne s’arrête à aucun moment. On est donc constamment entouré par cette spirale de meurtres, de violences et de folie qui rongent cette cité. Malgré tout, l’intérêt de proposer des acteurs aussi terrifiants n’est pas que pour appuyer cette aura sinistre qui entoure ce volume. C’est aussi un excellent moyen de s’imprégner de cet univers et de faire paraître notre professeur presque comme un justicier. De par sa tendance à n’éliminer que ses semblables, monsieur Satô n’est en rien néfaste pour la population et la société. Malgré le fait qu’il nous donne froid dans le dos, ses agissements ont aussi un effet libérateur.

C’est en grande partie dû au fait que l’on est inlassablement emporté par cette noirceur. Même les passages dans l’école ne parviennent pas à cacher cette corruption que l’on a pu déceler et découvrir. Ce n’est qu’un petit refuge, un moment de calme pour Riko avant d’entamer sa nouvelle existence. Le spectaculaire vient alors presque de ces instants d’accalmie à force de ne rencontrer que des humains cachant des véritables monstres en eux. Ainsi, l’auteur parvient à donner naissance à un environnement où l’on est autant fasciné et captivé par tout ce qui touche ces tueurs en séries que l’opposition qui peut se faire entre la tranquillité des cours et la réalité qui apparaît en même temps que l’obscurité. Teacher Killer, à travers ce premier tome, cherche à nous mettre en contact avec ce qu’il peut y avoir de pire dans la nature humaine. Des psychologies parfois exagérées, mais qui soulignent efficacement la violence et l’horreur qui pullulent dans ce monde. On se retrouve donc simple spectateur de ces combats à morts et où la folie d’une personne finit par l’emporter sur l’autre.

Notre excursion dans le monde aussi sombre que dérangé de Teacher Killer ne nous a pas laissé indemne. En effet, on a été grandement convaincu par tout ce que l’on a pu observer et ce déferlement de haine, de sang et de mort ne fait que renforcer cet univers où un soi-disant quotidien paisible peut cacher, en réalité, un hobby pour le moins lugubre. Une aventure littéraire qui propose un très bon divertissement et qui peut amener des choses intéressantes par la suite.

Teacher Killer dispense son premier cours

Si l’on pouvait penser que l’on allait avoir le droit à un récit vu et revu, on s’est largement trompé. Cette première lecture de la licence fut l’occasion de découvrir de quoi était capable cet univers aussi malsain qu’envoûtant. Le mangaka a su rendre son duo attachant et surtout intéressant pour que l’on ait le désir de voir chacun de leurs actes et voir ce que le futur peut leur réserver. On est complètement submergé par cet aspect dérangeant et parfois écœurant qui souligne parfaitement tout l’effroi des situations dans lesquels on se retrouve. Outre tout cela, on a aussi le droit à une fin qui laisse présager des évènements captivants pour la suite et qui pourrait bien compliquer le second travail de notre professeur. Sans même s’en rendre compte, la curiosité finit par l’emporter sur la peur alors que l’on accompagne ce tandem dans leur traque. Un manga qui transforme les prédateurs en proie et qui propose une introduction grisante et savoureuse. Notre regard est alors hypnotisé par le spectacle sanglant dont on est témoin et on est fasciné par la psychologie de ses personnages dont la folie ne s’arrête qu’une fois le bourreau face à eux.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que l’on vous recommande cette première escapade au sein de Teacher Killer. Si vous aimez les œuvres qui mettent un point d’honneur à travailler l’aspect dérangé de ces personnages et si vous cherchez un récit sombre alors ce seinen pourrait tout à fait vous convenir. On espère de tout coeur que les prochains ouvrages parviendront à développer toujours plus cette relation au sein de notre binôme tout en continuant à nous mettre devant la folie qui peut ronger certains hommes. Bien évidemment, qui dit fin de tome dit aussi de multiples questions en suspens. Riko a-t-elle ce qu’elle faut pour franchir le pas ? Qui sont ces deux inconnus que l’on peut apercevoir à la fin ? Quelles sont les origines de monsieur Satô ? Quelqu’un apprendra-t-il leur secret ? Ce qui est sûr, c’est que cette demoiselle va devoir bien réfléchir, car il est impossible de faire machine arrière une fois que l’on a traversé cette frontière entre l’apprentissage et la pratique.

N’hésitez pas à vous rendre dans les commentaires afin de partager votre ressenti ainsi que vos avis concernant ce premier volume de Teacher Killer. Avez-vous été séduit par la naissance de ce nouveau tandem ? Cet univers glauque et sanglant est-il parvenu à vous emporter ? Qu’espérez-vous pour la suite des évènements ? Quelle sera, selon vous, la prochaine cible de nos anti-héros ? Pensez-vous que Riko pourra accomplir sa quête ? On est impatient de connaître vos réponses à ces questions et de pouvoir échanger avec vous. 🙂

© Hanten Sharou / Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *