Cop Craft-3-3

Cop Craft épisode 3 : les choses s’emballent

Les reviews s’enchaînent et l’on peut de plus en plus confirmer ou détruire les avis que l’on pouvait avoir au prélude d’un anime. Parmi cette saison particulièrement riche en adaptation, on était curieux de voir quel titre original allait réussir à se démarquer. Si l’on a déjà porté notre attention sur de multiples séries, il y en a une qui a su montrer tout son potentiel dès le premier épisode. On a déjà pu en parlé auparavant et l’on continue d’analyser chaque nouvelle excursion que l’on passe dans ce monde. Il s’agit de Cop Craft, disponible sur Wakanim, qui revient très fort à travers un troisième voyage qui accélère grandement le rythme du récit. En effet, le temps des enquêtes est fini et il grand temps pour notre duo de foncer dans le feu de l’action. Un passage qui amène de nombreux éléments à l’intrigue et qui va même nous surprendre sur de nombreux plans qui nous font grandement réfléchir pour la suite. L’heure n’est donc plus aux palabres, mais bien à sauter dans la mêlée pour espérer sauver la fameuse fée.

L’horloge tourne

Pour rappel, Cop Craft est réalisé par le studio Millepensee. Afin de remettre les événements dans leur contexte, voici notre petit récapitulatif de ce qu’il s’est passé jusqu’à maintenant. Alors que l’on faisait la connaissance de Kei, un policier sous couverture, qui était en charge d’arrêter une vente illégale de fée, il fut attaqué et son partenaire mourut des mains d’un homme manipulé à distance. Afin d’élucider cette affaire, son supérieur lui assigne donc un nouveau coéquipier qui ne va pas forcément être à son goût. Alors qu’il est bien décidé à retrouver celui qui a fait ça, le voilà à devoir faire équipe avec une chevaleresse provenant de l’autre monde. Répondant au nom de Tilarna, elle fut personnellement chargée de retrouver la créature kidnappée et de la ramener chez elle. Malheureusement, on ne peut pas dire que ces deux personnages haut en couleur s’entendent à merveille. Malgré tout, ils vont tout faire pour remonter la piste de ceux se trouvant derrière cette succession de crimes.

Grâce à son informateur, notre policier va retrouver la piste d’un homme qui pourrait bien avoir été en contact avec le cerveau de l’opération. Malheureusement, celui-ci est dans le même état que l’homme ayant assassiné son camarade et il est donc impossible pour eux d’en tirer quoi que ce soit. Se retrouvant dans une impasse, nos deux amis retournent à la case départ. Ce n’est qu’à travers le suicide bien étrange de deux policiers que notre duo va alors pouvoir dénicher un nouvel indice qui leur permet d’avoir un nom et un visage. Se demandant alors comment s’y prendre, Tilarna décide de la jouer en solo et abandonne Kei pour se lancer à l’assaut de ce criminel. Tous les acteurs convergent dès à présent sur une toute nouvelle scène où le danger est omniprésent et qui pourrait bien réserver de tristes surprises pour nos protagonistes qui se jettent dans la gueule du loup.

Ce qui est clair ici, c’est que Cop Craft est bien décidé à nous faire tourner la tête. Il faut dire que les révélations sont nombreuses et les rebondissements s’enchaînent alors que l’on constate que tout ceci fait partie d’une machination bien plus grande. C’est d’ailleurs ce qui fait tout l’intérêt de cet épisode. On est bluffé de voir à quel point cette histoire de marché noir cache en réalité une vérité bien plus sombre qu’on ne pouvait l’espérer. C’est maintenant une course contre la montre qui se joue pour notre duo.

Cop Craft-rencontre

Un échange pour le moins animé.

Un enjeu bien plus grand

Tout ce qui fait le sel de cet épisode est de voir l’envers du décor. Ainsi, la rencontre entre Tilarna et celui qui tire les ficelles est importante de par tout ce qu’elle apporte. On est plus dans une phase de recherche, mais bel et bien dans une course-poursuite où le moindre faux pas peut autant causer la mort de nos deux figures de l’ordre que d’un nombre incalculable de civils. Il y a donc constamment cette notion de danger qui englobe cet épisode qui n’en est que plus pesant et prenant. Si l’on pourrait croire que cela va vite, cette accélération prend tout son sens alors que l’on visite le quartier général de l’ennemi. On prend alors compte de ce que représentent les activités de cet étranger qui n’a aucune pitié envers ses congénères. L’atmosphère devient plus oppressante et l’on est vraiment plongé dans ce qui se fait de pire au sein de ces bas-fonds. Ainsi, on s’imprègne totalement de ce milieu dont la sphère d’influence ne se limite pas uniquement aux criminels et autres terroristes. Bien au contraire, l’enjeu va même jusqu’à impliquer des hauts fonctionnaires et c’est ce qui fait que le récit prend une toute autre tournure.

Alors que l’on est à présent habitué à voir la justice de nos deux héros en action, on est troublé de voir celles de certains. En effet, Tilarna et Kei, malgré leurs désaccords, ont toujours été fidèles à leur sens des lois et leur envie de protéger les autres. Cependant, leurs principes vont se confronter à une pensée bien plus terrifiante et qui s’étend de jour en jour. Il s’agit de la peur de l’autre. En effet, toutes ces manigances n’ont qu’un seul but et lorsque l’on prend conscience de cela, on remarque à quel point l’anime joue à fond sa carte maîtresse. Sans pour autant aller dans le cliché du genre, le studio a su mettre en place une histoire où la crainte de l’inconnu et la rencontre avec un autre monde joue forcément sur la manière d’agir des humains. On est donc emporter par cette spirale de haine qui commence à se dessiner et que seul notre policier et notre chevaleresse semble pouvoir arrêter. Cet épisode fut donc l’occasion de proposer une narration plus rythmée, mais surtout de traiter d’un gros problème de société qui est amené de manière logique et surtout cohérente avec l’univers que l’on observe. Une très belle réussite sur ce plan qui permet de relancer l’intrigue et surtout de nous faire nous questionner concernant l’avenir possible de ces deux mondes.

Au final, un épisode qui bouge bien plus que les précédents et qui offre de très bonnes idées que ce soit au niveau du scénario que de la mise en scène. Cop Craft s’inscrit toujours plus comme la belle surprise de l’été et qui pourrait bien entamer un chemin à la fois intéressant à analyser et palpitant à suivre. Ce qui ne devait être qu’une affaire de kidnapping se transforme en une possible déclaration de guerre entre les deux univers qui n’ont de cesse de se rapprocher. Le futur s’annonce aussi incertain que difficile pour nos héros.

Cop Craft-piège

On a un problème.

Cop Craft accélère le pas

Cop Craft n’a pas fini de nous séduire au fur et à mesure des épisodes. Si l’on était déjà dans un polar très noir au départ, ce que cette nouvelle excursion a révélé pousse encore plus cette notion d’angoisse. Les trahisons sont là et il est presque impossible de savoir à qui se confier sans recevoir un tir dans le dos. De plus, l’antagoniste qui nous est dévoilé affiche une part de mystère et un certain charisme qui fait que l’on accroche rapidement à ce personnage. Un homme qui ne semble aucunement inquiet et qui a plus d’un tour dans son sac. Encore une fois, on a le droit à une ambiance magistrale qui rappelle les meilleurs thrillers et l’ajout de la fantasy est un plus non-négligeable pour cette série qui n’en est que plus puissante. Les promesses sont, pour l’instant, tenues et cela va même bien au-delà de toutes nos espérances. Voilà le genre de série que l’on savoure pleinement, car il est presque impossible de savoir sur quel terrain elle va nous emmener. Outre cela, on tient aussi à souligner le très bon travail du studio concernant le suspens qui reste entier jusqu’à la dernière seconde. On finit toujours par se dire que l’on veut la suite pour savoir ce qu’il va se passer.

C’est donc avec toujours autant de joie que l’on recommande ce titre qui dévoile peu à peu toutes ses qualités. Un récit qui prend une ampleur remarquable et qui pourrait bien nous entraîner sur une quête à laquelle on ne s’attendait pas. En plus de tout ça, il faut aussi noter les quelques bribes d’informations qui suscitent encore plus de questions dans notre esprit. Il n’y a qu’à voir les petits flashbacks de Kei pour se dire que l’on souhaite connaître son passé. Une très bonne maîtrise du rythme pour un épisode qui ne nous laisse que peu de moments de répits. Il y a encore tellement de choses pouvant être raconté que l’on peut qu’être impatient de voir les prochaines aventures de notre duo implacable. Tilarna va-t-elle totalement s’acclimater à son nouvel environnement ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour Kei dans son ancienne vie de soldat ? Parviendront-ils à arrêter le massacre qui s’annonce ? Plus que quelques jours à attendre pour peut être avoir la réponse à ces questions. En tout cas, Cop Craft est un anime qui change de ce que l’on peut avoir l’habitude de visionner et qui mérite vraiment le coup d’œil.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur cet épisode et le début de Cop Craft. Qu’attendez-vous pour la suite ? Pensez-vous que l’on va en avoir terminé avec toute cette affaire ? Pensez-vous que cela va jouer un rôle crucial dans la relation liant les deux mondes ? Selon vous, est-il possible que notre tandem puisse être une bonne représentation de l’entente entre ces deux peuples ? On est impatient de connaître vos réponses et de pouvoir échanger avec vous sur le sujet ! 🙂

© Gatou Shouji / Millepensee / Wakanim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *