Asuma

Plus qu’un simple combat : l’héritage d’Asuma

En ce nouveau début de semaine, on a décidé de revenir sur une thématique qui a encore beaucoup de choses à nous dire. On a déjà eu l’occasion d’en parler à maintes reprises, mais il existe encore bien des affrontements qui méritent d’être analysés. Que ce soit pour l’émotion véhiculée ou bien ce que peut apporter la conclusion d’un tel duel pour les personnages, il y a énormément de choses à dire. C’est donc pour cette raison que l’on a choisi de lancer cette troisième série d’articles concernant ce sujet qui nous fascine. Pour débuter les hostilités, on a décidé de revenir sur l’une des confrontations les plus marquantes de Naruto. Il s’agit du duel entre Asuma Sarutobi et Hidan. Un passage qui apporte de nombreuses évolutions dans le récit et notamment concernant certains personnages tout en nous faisant vibrer et verser notre petite larme. L’heure est donc venue de revenir sur ce moment qui a marqué tant de spectateurs et lecteurs. Un combat qui aura permis de transmettre à la nouvelle génération la flamme de Konoha.

Le combat des immortels

Il y a une chose que l’on souhaite d’abord évoquer et qui concerne le traitement que fut celui d’Asuma dans l’œuvre. En réalité, jusqu’à ce fameux passage, ce shinobi a toujours été très effacé par rapport à certains de ses compères. On ne le voyait qu’à de rares occasions et il paraissait surtout être un symbole de la force tranquille. Il arborait toujours un profond calme en toute situation et semblait avoir forgé un puissant lien avec ses élèves. Ce n’est finalement que dans Shippuden que l’on a pu en apprendre plus sur lui et son passé. C’est alors que notre regard sur lui a totalement changé. Tout d’abord, le fait de savoir son nom et tout ce qui venait avec lui apportait une aura assez singulière. Cependant, c’est bien dans la fameuse confrontation contre l’Akatsuki qu’il va autant nous en mettre plein les yeux que donner naissance à une scène larmoyante. Si l’impact de cette scène est aussi importante, c’est autant grâce au traitement offert à ce personnage que l’ennemi qu’il affronte. En effet, c’est à cet instant du manga que l’on fait la connaissance du duo immortel de l’organisation criminelle. Hidan et Kakuzu nous sont montrés, au départ, comme un tandem assez instable et dont on ignore tout. On a beau avoir le droit à quelques petits passages permettant d’entrevoir leur puissance, ces deux membres restent bien mystérieux.

C’est finalement durant leur confrontation avec l’équipe de Sarutobi que l’on découvre toute l’étendue de leur pouvoir. On est alors totalement stupéfait et ébahi devant une faculté pareille qui les propulse direct comme des ennemis presque impossible à vaincre. Après tout, comment vaincre quelqu’un qui ne peut mourir ? Il y a donc une atmosphère bien particulière qui englobe ce combat et notamment durant le duel entre Asuma et Hidan. L’autre élément important vient de la technique de ce dernier. Celle-ci est quasiment fatale à coup sûr et engendre une énorme tension tout au long de ces échanges de coups. On se dit qu’il suffit d’une seule ouverture pour que son adversaire soit obligé de périr. Il y a donc une profonde notion de danger qui englobe tout ce passage et rend l’atmosphère presque étouffante. On sent véritablement l’enjeu qu’il y a pour notre ninja de Konoha et la mort qui est prête à bondir sur lui à tout instant. Un parfait exemple de ce que peut offrir un duel intelligemment écrit et qui sait jouer sur un suspens insoutenable. C’est donc, en premier lieu, un face-à-face qui marque de par tout ce qui l’entoure et cette immense épée de Damoclès qui plane au-dessus de la tête de notre chef d’équipe.

Cependant, l’autre grand atout de ce combat va reposer sur sa conclusion. Si l’on est pris dans la mêlée qui a lieu entre Asuma et Hidan, c’est bien sa conclusion qui va rester gravé dans notre esprit. On ne peut oublier ce final qui va nous faire verser une petite larme et qui sera parvenu à sublimer un personnage qui a eu le droit, en seulement quelques scènes, à un développement quasiment parfait. L’héritier des Sarutobi nous montre alors de quoi il est capable et en un claquement de doigts, on se met à avoir une profonde sympathie à son égard.

Asuma VS Hidan

Un sublime et terrifiant combat.

Asuma passe le flambeau

Lorsque l’on y pense, il n’y a finalement que très peu de fin marquante pour certains des personnages de Naruto. Malgré tout, chacune de ces disparitions est toujours amenée d’une main de maître, car elles sont autant le symbole d’une profonde tristesse pour ceux qui restent qu’une étape à franchir pour cette nouvelle génération qui prend conscience de tout ce qu’elle doit faire pour faire perdurer leur mémoire. Asuma fait clairement partie de cette catégorie. Alors que l’on ne s’attendait pas à le voir périr, on reste sous le choc en voyant ce défilement d’images que l’on a du mal à accepter sur le moment. En quelques instants, on avait appris à apprécier ce sensei proche de ses élèves et qui doit maintenant leur laisser la place. On est alors autant chamboulé que notre trio qui ne peut supporter de voir leur maître partir. Même Shikamaru l’impassible ne peut s’empêcher de pleurer et cela nous montre à quel point le lien entre tous ces protagonistes est fort. On a beau ne pas avoir vu tout ce qu’ils ont dû traverser, on peut pleinement ressentir toute l’amitié et le respect qu’il pouvait y avoir entre eux. Une famille de shinobi qui n’est pas lié par le sang, mais par la camaraderie et les épreuves surmontées.

Tandis que l’on est obligé d’avoir un pincement au coeur devant ces adieux larmoyants, l’auteur est encore loin d’en avoir fini. Après tout ce passage déchirant et tragique, Asuma va encore avoir le droit à quelques paroles qui vont montrer toute sa grandeur et surtout sa volonté de léguer sa détermination à celui qu’il a soutenu tant d’années. Il donne alors un dernier conseil à chacun de ses apprentis et finit par leur déclarer que même s’il part, la flamme qui l’animait continuera de brûler dans leur coeur. Konoha ne pourra jamais être détruit tant que cette énergie animera ses habitants. C’est cet héritage qu’il laisse derrière lui et qui nous montre à quel point on est à un tournant dans la licence. Si l’on a toujours suivi nos jeunes ninjas depuis leur début, c’est l’une des premières fois que l’ancienne génération passe le flambeau. C’est maintenant à Shikamaru de défendre leur ville et de suivre leur propre chemin. Un dernier cadeau aussi triste que touchant de la part de leur maître qui a toujours été une figure paternelle pour eux. Une fin nécessaire pour permettre à ce trio de grandir et de voir un véritable brasier naître au fond d’eux. Un remarquable acte qui, aujourd’hui encore, nous bouleverse grandement et reste l’un des meilleurs de la série.

N’hésitez pas à nous dire et à nous partager dans les commentaires votre avis sur cette confrontation. Pensez-vous que l’on a devant nous l’un des passages les plus intéressants et prenants de Naruto ? Trouvez-vous qu’Asuma a eu le droit à une construction intéressante ? Qu’est-ce que vous avez ressenti la première fois que vous avez vu ce duel ? On est impatient de pouvoir en discuter avec vous et d’échanger sur ce sujet ! 🙂

Asuma fin

Les dernières paroles d’un grand homme.

Pour rappel, Naruto est disponible aux éditions Kana pour le manga tandis que l’anime est accessible sur ADN.

© Kishimoto Masashi / Shueisha / Studio Pierrot / Naruto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *