Sacred Beasts-8-1

To the Abandoned Sacred Beasts épisode 8 : le chant de la sirène

Si l’on devait citer un seul anime qui serait parvenu à nous convaincre jusqu’à maintenant de sa puissance, ce serait bien To the Abandoned Sacred Beasts. On ne parle pas forcément d’action trépidante, mais de charge émotionnelle. Sur ce point, cette série est parvenue à se hisser à un sacré niveau en seulement quelques épisodes. Après notre dernier visionnage, on était impatient de voir ce que cette huitième excursion allait nous proposer. Un passage choc qui apporte pas mal de nouveautés concernant un Divin et qui va même jusqu’à sublimer notre rencontre avec cette créature légendaire. Un pari qui marche à la perfection tant on arrive à ressentir toute la tristesse de ce moment. Un épisode, disponible sur Crunchyroll, qui sera parvenu à monter d’un cran l’intensité de cette oeuvre qui n’en finit plus de nous étonner. Le récit d’une rencontre touchante, mais qui va très vite être rattrapé par la dure réalité de ce monde. On espère donc que vous êtes prêts pour faire la connaissance d’une chanteuse hors du commun.

Une diva qui ne pouvait plus chanter

On va commencer par notre habituel récapitulatif afin de se remettre dans le bain. To the Abandoned Sacred Beasts, réalisé par le studio MAPPA, nous avait laissé alors que Hank avait fait de sacrés ravages suite à sa transformation. Après l’incident de la soirée mondaine organisée par Cain, ce dernier et les autres Divins déclarèrent leur indépendance. C’est ainsi qu’un nouvel état se forma où seuls ces individus aux pouvoirs surhumains et leurs partisans pouvaient vivre. Un tel évènement apporta de nombreux changements sur la scène politique et militaire. Il était presque sûr que la guerre allait reprendre de plus belle avec l’apparition de ce troisième camp. Pour anticiper cela, le gouvernement du nord décida d’intensifier la chasse aux monstres en ordonnant à son bataillon “Coup de Grâce” d’éliminer toutes les créatures qui pouvaient encore rôder sur leur territoire. Même l’ancien commandant de l’escouade des Divins était une cible, mais il avait totalement disparu des radars depuis cette fameuse nuit. Il ne laissa derrière lui que de multiples ruines ainsi que Charlotte qu’il croyait morte. Une séparation tragique où chacun a dû entreprendre sa propre voie.

Notre chère demoiselle, pour sa part, décida de rentrer dans son village. Cependant, les choses se gâtèrent quand elle apprit qu’un dragon rôdait dans les parages. Il était impossible que son père soit encore vivant et pourtant c’était le cas. Après tout ce qu’elle a vécu et vu au côté de son ancien partenaire, elle comprenait un peu mieux ce que pouvait ressentir son géniteur. Malgré sa réticence et en voyant le combat acharné qui opposait cette créature aux soldats, elle accepta de porter le coup de grâce. C’est donc les larmes aux yeux qu’elle décida de mettre un terme aux souffrances de son père et d’éviter ainsi de nouvelles victimes. Après cet incident, Charlotte, encore un peu confuse, prit la décision d’accompagner cette fameuse escouade dans leur périple. Un moyen pour elle de continuer son voyage afin d’être toujours au contact de ces gens qui ont tout perdu. Elle ne le sait pas encore, mais sa prochaine rencontre avec l’un d’entre eux pourrait bien la marquer pour toujours. Sans savoir ce qui l’attend, elle reprend la route en se demandant où peut bien être Hank en ce moment. Deux destins bien éloignés l’un de l’autre, mais qui pourrait très bientôt se retrouver.

Après tous les évènements que l’on a pu vivre précédemment, To the Abandoned Sacred Beasts va reprendre sa petite routine. Cependant, il y a plusieurs choses à noter de très intéressante concernant ce passage qui fut à la fois modifié et qui s’avère pertinent sur de nombreux points. Notre rencontre avec celle que l’on surnomme la Sirène va se graver à jamais dans notre esprit tant celle-ci est traitée avec soin et une sacrée dose d’émotion. Une nouvelle traque qui est autant déchirante pour nous que pour notre jeune héroïne.

Sacred Beasts 8 3

Une créature à la fois belle et dangereuse.

Un torrent d’émotions

Il faut tout d’abord noter que ce passage a subi quelques petits changements par rapport au manga. En effet, dans ce dernier on se retrouve tout de suite aux prises avec cette femme qui s’attaque aux habitants d’une ville. On est donc tout de suite impliqué dans la confrontation qui s’ensuit. Cependant, l’anime prend un tout autre chemin ici en nous montrant une sirène bien loin d’être hostile. Elle va même jusqu’à se cacher pour ne pas avoir à se confronter aux gens. De ce fait, on a avant tout ici l’image d’une sublime demoiselle qui se dissimule loin des regards en repensant inlassablement à son rêve. Elle qui prenait plaisir à aller sur scène pour égayer la journée des clients de par sa voix mélodieuse est obligé de renoncer à cela de par son statut actuel. Chanter est devenu entre ses mains une puissante arme alors qu’elle voulait juste pouvoir continuer à apporter du bonheur aux autres. On a donc une approche différente qui nous met directement au contact avec le côté humain de ce Divin. Le spectateur va alors éprouver la même chose que Charlotte en voyant ce spectacle à savoir de la compassion et une profonde tristesse pour cette femme.

Ainsi, toute la première partie de cet épisode va être là pour nous faire sympathiser avec elle et ainsi que l’on s’attache à ce personnage. Rien ne semble indiquer qu’elle pourrait succomber à ses pulsions sauvages et on a envie qu’elle s’en sorte. Malheureusement, c’est finalement l’être humain qui va être la cause du drame qui va suivre. C’est suite à un terrible acte de leur part que Sirène va finalement sortir de son antre. A cet instant, on a envie de la retenir, car on sait pertinemment vers quel destin elle se dirige. On est alors, une fois de plus, cantonné au rôle du témoin impuissant qui est obligé d’assister à la destruction de cette existence qui n’avait absolument rien de maléfique. Si l’on est autant impliqué dans ce passage, c’est justement parce que la construction de cet épisode fut faite de manière à ce que l’on s’attache en premier à ce Divin avant d’assister au dénouement final. Il y a même aussi un autre point qui ajoute encore plus de souffrance à ce passage. Cela concerne le bataillon que l’on suit. Lorsque l’on contemplait Hank dans ses différentes traques, on ne pouvait jamais vraiment lui en vouloir. Il savait la douleur que pouvait avoir ces anciens camarades et il avait toujours une forme de respect pour eux. Ici, “Coup de Grâce” n’a que faire des états d’âme. Les soldats se contentent juste d’exécuter les ordres et il y a donc une profonde froideur qui se dégage de cette chasse. Aucune empathie ne se dégage d’eux qui ne sont que des instruments de mort. Un passage qui nous met les larmes aux yeux et qui est un exemple à suivre en matière de construction narrative et de charge émotionnelle.

Sacred Beasts nous a sûrement concocté ici son meilleur épisode. Bien sûr, il n’apporte pas tant de choses que cela à l’intrigue, mais il arrive à transcender ce qui fait toute l’âme de cette licence. En seulement quelques minutes, tout est raconté à travers la vie tragique de Sirène. Il suffit de voir le destin tragique qui l’attend pour comprendre vers quoi on se dirige et d’être autant effrayé que captivé par ce futur. On a beau savoir que cela va être déchirant, la curiosité finit toujours par l’emporter.

Sacred Beasts 8 2

Impossible de voir un monstre ici.

Sacred Beasts nous délivre sa plus tragique histoire

Il est difficile de pouvoir s’avancer sur la qualité globale d’une série sans avoir vu l’ensemble de ce qu’elle propose. De plus, les divers animes de cet été ont tous su proposer des récits prenants. Malgré tout, il est clair que To the Abandoned Sacred Beasts parvient à se hisser à un niveau que l’on n’aurait rarement pu imaginer. Tout est parfaitement construit pour que l’on ressente la détresse des divers protagonistes et surtout de ces hommes et femmes qui sont traqués sans relâche. On passe d’un sentiment à l’autre avec une facilité déconcertante alors que l’on prend peu à peu le parti des Divins. On ne parle pas forcément ici de Cain et de toute sa clique, mais bel et bien de tous ces soi-disant monstres qui cherchent juste à vivre dans l’espoir de retrouver une partie de leur ancienne existence. Une série qui nous montre amplement qu’il ne faut pas se fier aux apparences et que derrière le monstre peut se cacher une âme profondément douce et pure.

En traitant cette rencontre de cette façon, le studio est parvenu encore une fois à ajouter sa propre touche personnelle et qui s’inscrit parfaitement dans l’univers. S’il y a une excursion qui peut facilement vous convaincre à découvrir cette saga, c’est bien celui-ci. Tout y est et on ne voit nullement le temps défiler au contact de cette chanteuse qui nous offre sa dernière prestation. On finit alors par avoir l’estomac noué en pensant que tout cela aurait pu être évité et qui montre à quel point ce récit est sans pitié. Une aventure qui nous prend aux tripes et nous implique à chaque seconde que l’on passe dans ce monde où le fantastique s’invite dans la réalité. Une splendide prouesse qui nous laisse sans voix. On a beau savoir que la suite de ce parcours sera tout aussi compliqué, on ne peut s’empêcher de s’aventurer toujours plus loin afin de pouvoir être le témoin de l’avenir de ces terres. Un véritable coup de coeur que l’on continue de recommander chaudement.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce huitième épisode de To the Abandoned Sacred Beasts. Avez-vous été touché par le récit de la Sirène ? Auriez-vous aimé que cela se finisse autrement ? Quel Divin a retenu votre attention jusqu’à aujourd’hui ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette épopée ? Pensez-vous que la guerre est sur le point d’éclater entre ces différents états ? On est impatient de connaître vos réponses. 🙂

© Maybe / MAPPA / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *