Jiraya

Plus qu’un simple combat : la dernière leçon de Jiraya

Pour finir notre semaine thématique concernant les confrontations de légendes ayant eu un impact considérable sur une oeuvre, on a porté notre dévolu sur un duel mémorable. L’histoire d’un maître et de son élève qui se retrouvent à devoir s’affronter. On parle bien sûr de Jiraya et de Pain qui nous ont offert un duel aux répercussions inimaginables. Un passage qui est resté gravé dans l’esprit de bon nombre de lecteurs et spectateurs tant celui-ci fut surprenant, épique et surtout tragique. Un adieu qui nous a déchiré le coeur, mais qui est aussi porteur d’un nouveau futur pour ce monde. Après avoir parlé d’Asuma, on s’attaque à une autre grande figure paternelle pour l’un de nos personnages qui va laisser sa trace dans le coeur de nombreux fans. Une conclusion exceptionnelle qui est parfaite pour mettre un terme à ces quelques jours sous le signe de la baston. On espère donc que vous êtes prêts pour assister à une épreuve bien difficile pour notre ninja pervers et ce cher Naruto.

Des retrouvailles violentes

Pour bien comprendre toute la portée de cette confrontation, il est nécessaire de remettre certains éléments en place. Alors que Jiraya est bien décidé à découvrir la tête pensante de l’Akatsuki, il va se rendre dans une ville qui va lui réserver une surprise de taille. Tandis qu’il se confronte à Pain, il va découvrir peu à peu que ce dernier a un fort lien avec lui. Son passé ressurgit pendant qu’il se défend face aux assauts de ces ennemis et il va alors découvrir la triste réalité. Ce qui est en premier fascinant, c’est à quel point tout cet acte ajoute de la profondeur à notre cher sensei. Même si on savait quelque petite chose sur lui, on ne se doutait pas qu’il avait vécu tant de choses. C’est surtout la présence de ces trois autres disciples qui va nous surprendre, car on y retrouve tout ce que l’on a pu voir durant l’enseignement qu’il a inculqué à Naruto. De ce fait, l’aspect unique de cet apprentissage disparaît pour nous faire comprendre que notre ninja préféré n’est pas le seul à avoir eu ce privilège. La confrontation prend alors une toute autre importance de par le passif qui lie ces deux individus. On sent un profond désarroi à voir notre professeur devoir se confronter à celui à qui il avait tout appris.

On a beau se dire que cette bataille aurait pu se passer autrement, la haine qui ronge Pain à l’égard de son mentor qui a abandonné ses disciples est bien trop forte. Là où Jiraya a continué d’avancer et à trouver une certaine quiétude auprès de son nouvel apprenti, Nagito et ses autres compagnons n’ont cessé de combattre et de payer le prix du sang. Deux destins qui se sont séparés pour prendre des routes diamétralement opposées. Il y a donc une certaine quête de rédemption pour notre ninja légendaire qui souhaite expier ses anciennes erreurs. De son côté, Pain compte bien tirer un trait sur son passé en se débarrassant de la seule chose pouvant lui rappeler cette triste époque. L’un représente le pardon tandis que l’autre symbolise l’oubli. La volonté de celui-ci de tout faire disparaître n’est pas anodine, car elle est parfaitement représenté par son talent à tout ravager et à ne rien laisser derrière lui comme ce fut le cas pour Konoha. On se retrouve donc totalement happé par tout ce que cet affrontement tient à nous raconter et chaque coup à l’égard de Jiraya ne fait que raviver ses anciens souvenirs qu’il avait totalement enfoui dans sa mémoire.

Bien sûr, il y a un autre point qui a rendu ce duel aussi spectaculaire et marquant. Il ne s’agit nul autre que de sa conclusion qui va frapper en plein ventre la majorité des amoureux de la licence. Une surprise de taille qui s’inscrit en réalité parfaitement dans le récit. Tout a été pensé pour que cette sortie soit la plus touchante possible et surtout qu’elle soit porteuse d’espoir pour l’avenir malgré la tristesse du moment.

Pain vs Jiraya

L’élève dépasse le maître.

Un destin brisé

Lorsque l’on se met à contempler les prémices de ce combat, il est presque inenvisageable pour nous que Jiraya perde. Même si on a déjà eu par le passé la disparition de certains personnages comme Asuma, on ne peut se dire que l’on risque d’assister aux derniers instants de ce vieux ninja qui nous a tant fait sourire. C’est alors que la construction de ce duel va jouer à merveille son rôle. Il a beau se faire attaquer de toute part, notre shinobi de Konoha ne se laisse pas vaincre aussi facilement. Il continue de surmonter les obstacles, malgré la douleur et va même jusqu’à vaincre la majorité des corps de Pain. On ressent donc un énorme soulagement en assistant à cela, car on se dit qu’il va enfin pouvoir rentrer auprès des siens. Alors que l’on pensait la victoire acquise, on ne s’est finalement rapproché que d’un final déchirant. L’espoir que l’on a pu ressentir tout au long de ces longues minutes de confrontation a été parfaitement dosé pour que l’on puisse y croire. C’est à cet instant que l’auteur va dévoiler sa main et nous plonger alors dans un profond cauchemar. Il aura suffi d’une erreur pour que le rapport de force soit inversé.

Et pourtant, on continue d’y croire en voyant Jiraya se démener pour se sortir de cette situation. Même les révélations concernant son adversaire ne l’empêche pas d’essayer de s’échapper. On reste donc profondément silencieux en observant ce qui se passe. On finit alors par contempler impuissant à toutes les blessures infligés à ce sensei que l’on adore. Le peu de lumière que l’on avait pu entrevoir lors de ce face-à-face s’évanouit peu à peu pour ne laisser place qu’à une profonde noirceur. Cette descente aux enfers pour le spectateur et lecteur est ce qui rend en grande partie ce duel aussi mémorable. On connaissait les capacités de ce maître du ninjutsu et l’on avait même pu assister à certaines de ses prouesses. Malgré cela, il est tombé sur plus fort que lui et l’on a du faire nos adieux à ce personnage que l’on a appris à apprécier et qui a tant apporté à Naruto. Le fait aussi que ce soit un de ses anciens étudiants qui arrive à l’abattre ajoute encore plus de drame à cette scène. Le maître des crapauds ferme alors les yeux pour ne plus jamais les rouvrir, mais il y a tout de même une chose qui permet de ramener un filet de lumière au coeur de ces ténèbres.

Le dernier point que l’on va aborder n’est autre que l’héritage que laisse Jiraya à celui en qui il a placé toute sa confiance. Un jeune garçon qui ne savait pas faire grand chose lorsqu’il l’a rencontré pour la première fois. Ils ont alors traversé de nombreuses épreuves ensembles et sont parvenus à dépasser le cap du simple maître et élève pour quelque chose de bien plus fort.

Le maître laisse place à l’élève

Il était évident que l’on n’allait pas évoquer ce duel sans parler de la relation pouvant exister entre Naruto et son ancien mentor. Bien évidemment, le plus célèbre des ninjas n’a pas été personnellement présent durant la bataille. Cependant, il n’a jamais quitté les pensées de Jiraya. Si l’on a déjà traité du déroulement d’une grande partie de ce conflit, il faut aussi s’arrêter quelques secondes sur les derniers instants de ce ninja lubrique. En plus de parvenir à laisser un message important à ses camarades pour vaincre Pain, il y a un élément bien plus important à noter. Tandis que la vie s’échappe peu à peu de lui et qu’il sombre dans les profondeurs de cette ville, il se remémore tous les moments qu’il a passé avec ce jeune garçon qu’il considère presque comme son fils. Ses souvenirs vont même jusqu’à sa fameuse discussion avec Minato concernant la naissance de son fils. En voyant le visage de celui-ci, il ne peut retenir un sourire. La mort a beau venir le chercher, il s’éteint avec un visage apaisé en sachant pertinemment qu’il pourra compter sur son élève le plus turbulent pour régler toute cette affaire. Encore une fois, le maître expérimenté finit par succomber, mais c’est aussi par cela qu’il laisse la main à la nouvelle génération qui a déjà surpassé la leur.

On a beau être ravagé de savoir que l’on n’entendra plus ce professeur plaisanter et assister à ses nombreuses frasques, le spectateur que l’on est ne peut détourner le regard de cette lumière que représente Naruto. C’est lui qui va continuer à faire perdurer le nom de son maître à travers l’enseignement qu’il a acquis et surtout de par le souvenir de tous ces moments qu’il a passé à ses côtés. Il a beau n’avoir jamais connu ses parents, le porteur de Kyuubi avait réussi à trouver une figure paternelle en cet homme qu’il avait rencontré près d’une source thermale. C’est donc une terrible perte pour lui, mais qui va le pousser à se surpasser pour dépasser les attentes de son sensei. Pour protéger ceux qui restent et faire vivre tout ce que lui a transmis Jiraya, il va être obligé de réussir là où ce dernier a échoué. Un lourd fardeau qui symbolise parfaitement la confiance de notre ermite envers cet adolescent qui, il y a encore quelque temps, ne savait pas faire le moindre clone. Tous ces détails, cette narration et l’émotion qu’elle suscite font de ce duel un monument du genre. Chaque échange de coups parvient à raconter une histoire qui nous touche profondément. Le dernier combat d’un homme qui passe le relais à celui qu’il peut quasiment considérer comme son fils. Une leçon de bravoure de la part de Jiraya qui se confronte autant à son passé qu’à l’avenir et qui finit par s’effacer en laissant derrière lui le plus beau des héritages.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre analyse de cette confrontation ainsi que ce que vous avez pu ressentir en la découvrant. On espère que vous avez aimé ce type d’articles qui est toujours un plaisir à écrire. D’ailleurs, dîtes nous aussi si vous aimeriez que l’on renouvelle l’expérience avec une quatrième édition. Quoi qu’il en soit, on a hâte de pouvoir échanger avec vous sur le sujet ! 🙂

Pour rappel, le manga est disponible aux éditions Kana tandis que l’anime se trouve sur ADN.

Jiraya-disparition

Une fin qui laisse place à l’espoir.

© Kishimoto Masashi / Shueisha / Naruto / Studio Pierrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *