Tokyo Revengers

Hinomaru Sumo T16 et Tokyo Revengers T3 : deux lectures fracassantes

Comment choisir quelle oeuvre traitée lorsqu’il est impossible de faire un choix entre deux sublimes lectures ? Voilà la question que l’on s’est posé récemment après avoir passé notre week-end le nez dans notre dernier loot. Parmi la pléthore de mangas que l’on a pu découvrir ces derniers jours, il y a deux tomes dont on voulait absolument parler. Provenant du catalogue de Glénat, ces deux suites ont su conserver tout ce qui faisait la force de leur histoire tout en amenant celle-ci à un tout autre niveau. On parle ici du seizième volume d’Hinomaru Sumo ainsi que le troisième volume de Tokyo Revengers. Deux épopées bien différentes et qui pourtant nous ont autant marqué de par tout ce qu’elles proposent. C’est donc pour cette raison que l’on a décidé de faire une chronique où l’on s’attarderait sur chacune de ces formidables épopées. L’heure est donc venue d’assister à des confrontations grandioses parvenant à amener de multiples sujets sur le devant de la scène.

Hinomaru tome 16

Hinomaru Sumo Vol. 16Hinomaru Sumo, imaginé par Kawada, nous avait laissés en plein tournoi par équipe. On avait eu le droit à des rencontres dantesques entre les différents lycées. C’est d’ailleurs pendant leur progression dans cette compétition que le lycée Ôdachi est parvenu à réaliser un exploit incroyable en arrivant à vaincre la team de Tennoji. Celui qui pouvait facilement être qualifié de véritable démon dans ce sport avait été mis à terre par Hinomaru. Cela avait permis à ce dernier de prouver, une fois de plus, que ce n’est pas la taille qui compte et qu’une détermination sans faille est souvent la plus puissante des armes pour se débarrasser des obstacles devant soi. A présent, lui et ses amis sont maintenant prêts à attaquer la finale, mais cela risque d’être compliqué au vu de la montagne qui se dresse devant eux. En effet, c’est le lycée Eiga qui se retrouve en face d’eux et cela signifie aussi qu’ils vont devoir s’opposer à celui qui s’est hissé au sommet du tournoi individuel à savoir Kuze. Les combattants s’apprêtent à mettre le pied sur le dohyô pour une conclusion qui s’annonce grandiose et qui symbolise aussi la fin de cette compétition et de ce sport en général pour certains d’entre eux. Il va donc falloir redoubler d’efforts pour notre petit guerrier et ses compagnons pour qu’ils puissent espérer se tenir au sommet du podium. Malgré cette pression énorme, il va surtout leur falloir s’amuser et combattre de manière à n’avoir aucun regret.

Il est clair que l’on pourrait encore parler une fois du talent de l’auteur à mettre en scène des confrontations explosives. Le dessin souligne toujours avec autant de précision et de puissance ces duels qui restent gravés dans notre mémoire. Cependant, cette nouvelle excursion dans le monde du sumo ne nous a pas séduit uniquement par ces traits soignés. Comme toujours, chaque face-à-face que l’on observe parvient à nous raconter des détails intéressants et importants sur tous les participants. Ce n’est pas seulement une question de victoire qui est en jeu, mais aussi de dépassement de soi et d’envie d’aller de l’avant. Cela est parfaitement exprimé dans ce tome qui alterne habilement entre scènes épiques et des moments plus touchants. La grande majorité des membres du lycée Ôdachi ont droit à une mise en avant et permet autant d’accentuer la sympathie qu’on peut avoir à l’égard de chacun que d’admirer la formidable cohésion qui existe entre eux. Il y a notamment deux points à noter qui ont rendu cette lecture absolument incroyable. Cela concerne le traitement de deux de nos combattants. Le premier n’est autre que Tsuji qui va enfin avoir l’occasion de ressentir l’excitation d’un match. Malgré son handicap et les problèmes de santé qu’il peut avoir, il donne tout ce qu’il a pour montrer qu’il peut lui aussi aider à décrocher la victoire. On se retrouve alors bluffé devant les capacités de cet adolescent qui a parfaitement su cacher son jeu. L’envie de le soutenir nous pousserait presque à crier devant chaque page comme si on faisait partie de l’assistance. C’est d’ailleurs ce qui fait aussi tout le charme et l’efficacité de cette licence. On est complètement aspiré par ces duels qui nous font oublier tout le reste.

Le dernier point à retenir n’est autre que le magnifique hommage dont on a le droit de la part de Yuma. Celui qui n’était qu’une petite frappe au début de ce manga montre ici toute son évolution. Il est un tout autre homme et est finalement parvenu à passer outre ses regrets et ses doutes pour pouvoir pleinement s’éclater durant son match. Il y a même un sublime parallèle qui est fait entre ce qu’il fait endurer à son adversaire et ce qu’il a subi de la part d’Hinomaru lors de leur première rencontre. Voici sans doute l’un des protagonistes qui nous aura fait le plus vibrer de par tout ce qu’il a dû traverser et le chemin de croix qu’il s’est infligé. Tout ce tome nous montre à quel point l’important n’est pas tant de gagner. Si la victoire est toujours la plus belle des récompenses, elle laisse ici sa place à l’amour que l’on peut avoir pour un sport qui nous permet de changer et d’aller au-delà de nos limites. Une lecture qui nous prend aux tripes du début jusqu’à la fin et parvient à nous faire sourire au contact de ces lycéens qui ont bien progressé depuis leur début. On ne peut que recommander cette saga sportive fabuleuse.


Tokyo Revengers tome 3

Tokyo Revengers Vol. 3Tokyo Revengers est né de l’imagination de Ken Wakui. Ce manga s’était arrêté alors que Takemichi venait d’apprendre qu’un terrible événement allait avoir lieu dans le passé. En effet, l’une des causes ayant entraîné la corruption du Tokyo Manji-kai est la scission qu’il y a eue entre Mickey et Draken. Ces amis de longue date allaient finalement s’entredéchirer et cela devait entraîner la mort de celui incarnant la raison du groupe. Pour empêcher cela, notre héros reparti une fois de plus dans le passé afin d’arrêter cette querelle qui trouverait ses racines dans la confrontation opposant le clan qu’il a rejoint à celui de Moebius. Même si cela semble difficile, il est bien déterminé à retenir ses amis de déclencher une guerre entre les deux groupes qui causeraient des dégâts irréversibles. Malheureusement, malgré toute sa bonne volonté, rien ne semble pouvoir stopper le conflit qui s’annonce. Alors que les prises de bec se font de plus en plus nombreuses entre les deux grandes figures du Tokyo Manji-kai, leur adversaire fait son apparition. Les hostilités semblent lancer alors que les deux chefs se font face et sont désireux d’en découdre. Est-il encore trop tard pour changer le futur ? Takemichi ne peut se retenir d’avoir cette question en tête alors qu’il semble totalement impuissant. Les prochaines actions de notre trio pourraient bien avoir des répercussions irrémédiables sur de nombreuses vies.

Si l’on trouvait déjà le récit haletant à travers les deux premiers volumes, force est de constater que cette troisième escapade monte le niveau d’un cran. En effet, cette fois on se retrouve au coeur de l’action où la seule règle pour s’en sortir est de s’imposer par la force. On est clairement propulsé dans ce qui fait à la fois toute la saveur et la puissance de ce style d’oeuvre. Ainsi, on assiste à des affrontements de grande envergure qui sont tout simplement grisantes. Pourtant, il ne faut pas limiter cette lecture à ces simples scènes d’actions. L’intrigue elle aussi prend une toute autre tournure et l’on est happé par ce qui se passe dans ces cases. On a vraiment la sensation que chaque décision que pourrait prendre Takemichi aura une grande influence sur son entourage. C’est cette crainte de tout perdre et de devoir supporter le fardeau de l’avenir de ses camarades qui va le pousser à prendre un peu plus d’assurance. Peu à peu, on le voit évoluer et son courage s’éveiller au contact de ses personnes qu’il a toujours admiré. Un point crucial qui permet d’apprécier toujours plus cette épopée que l’on partage en sa compagnie. On ressent presque une fierté et un respect pour ce garçon qui prend toujours plus d’assurance et qui mise avant tout sur des valeurs humaines comme l’amitié.

D’ailleurs, même s’il n’est pas un pro du combat et qu’il se fait souvent rétamer, son côté fidèle et touchant est un grand plus pour ce groupe qui va parfois dans tous les sens. Si Draken représente la raison et si Mickey symbolise le groupe, Takemichi est celui qui permet aux autres de ne jamais se perdre de vue alors que tout peut sembler sombre dans cet environnement sans foi ni loi. Bien sûr, il est aussi pertinent de voir la place que prend le futur et surtout la notion de changement qui est difficile à appliquer pour notre héros. Malgré tous ses efforts, il lui semble toujours impossible de pouvoir accomplir son but. Même lorsqu’il parvient à réaliser un véritable exploit, cela ne semble que peser très peu dans la balance. Alors que ses compagnons se battent face à l’ennemi qui se trouve devant eux, notre adolescent lui est confronté à un adversaire bien plus tenace et complexe à battre. C’est ce qui fait toute la puissance et l’intérêt que l’on peut avoir pour cette licence qui s’élance pour briller toujours plus haut dans le ciel. On est vraiment curieux de voir comment va évoluer la suite de l’histoire au vu de la fin de ce volume qui nous laisse sur un sacré suspens. Une petite pépite qui vaut largement le coup d’oeil et affiche un énorme potentiel pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *