Kono Oto Tomare-2-4

Kono Oto Tomare épisode 2 : les liens se renforcent

Parmi les innombrables séries que l’on suit durant cette saison, il y a des suites que l’on ne pouvait rater sous aucun prétexte. Kono Oto Tomare fait clairement partie de cette catégorie. Ce récit émouvant que l’on a pu retrouver sur ADN nous avait déjà livré un premier épisode prometteur pour cette seconde partie. On avait retrouvé tout ce qui faisait le charme de la franchise tout en allant plus loin dans le développement des divers protagonistes. Ainsi, on ouvrait les yeux sur la féroce compétition qu’il allait y avoir et les efforts devant être fournis pour que ce club réussisse à atteindre un tel niveau. Si l’on pouvait espérer en voir plus, ce deuxième épisode va prendre un tout autre chemin en s’axant énormément sur un élément crucial de cette entente qui règne au sein de l’équipe. Une petite touche de douceur et de sentiments qui trouvent pleinement leur place dans cette histoire. On se retrouve alors devant des scènes touchantes qui amènent cet anime à un tout autre niveau. L’heure est donc venue d’observer ces adolescents qui ne cessent de grandir et de découvrir ce que peut offrir la vie comme surprise.

Du changement pour la suite

On ne va pas déroger à notre règle habituelle en vous proposant tout d’abord un petit récapitulatif des derniers événements. Kono Oto Tomare, réalisé par le studio Platinum Vision, s’était arrêté alors que l’on venait tout juste de découvrir le palmarès du dernier concours. Alors que nos amis du club de Koto avait tout donné malgré quelques difficultés, leur déception fut grande en découvrant qu’ils ne faisaient pas partie des premières places. Ils avaient beau savoir que cela serait presque impossible, il y avait quand même une petite lueur d’espoir qui brillait en eux. Finalement, nos héros doivent reprendre le chemin du lycée en sachant qu’ils n’ont pas réussi à exploiter au mieux leur talent. C’est grâce au discours tenu par leur professeur et la détermination qui les anime que chacun des membres va redresser la tête. Cette épreuve n’était que la première étape vers la renaissance de ce club qui a déjà franchi tant d’obstacles. Après avoir autant galéré pour remettre cette équipe sur le droit chemin, il est impossible à leurs yeux d’en rester là. C’est donc avec une toute nouvelle volonté qu’ils décident que tout cela n’a que trop durer.

Leur regard se tourne alors vers l’avenir en sachant qu’ils ne peuvent maintenant que progresser. Si la prestation effectuée est parvenue à faire vibrer une bonne partie de la salle, cela signifie qu’ils ont tout de même réussi à transmettre ce qu’ils désiraient. Tout n’est plus qu’une question de travail et d’effort. Même si personne ne croit en eux, cela ne fait rien car le lien qui les unit sera suffisamment puissant pour faire face à l’adversité. Une épreuve qui aura apporté de nombreux changements en eux et qui leur aura montré les faiblesses qu’ils doivent combler pour se hisser au sommet. A présent, il faut surtout qu’ils engrangent de l’expérience sur scène pour ne pas succomber à la pression. Une tâche bien difficile, mais qui va aussi leur permettre de grandir et de pouvoir partager avec le spectateur toute la beauté de leur composition. Cependant, il se pourrait bien qu’autre chose entre dans la balance alors que certains de nos compagnons commencent à sentir un changement en eux. Le voyage ne fait que commencer et celui-ci est encore parsemé d’embûches.

On a beau être au coeur d’une oeuvre s’axant sur un art musical, cela ne représente qu’une infime partie de la beauté de Kono Oto Tomare. C’est avant tout la diversité et la personnalité de toutes ces âmes qui vagabondent autour qui rendent cette saga aussi palpitante et frissonnante. En seulement quelques minutes, on prend conscience de toute la richesse et la profondeur de chacun de ces individus qui pourraient très bien être des personnes que l’on connaît. Une humanité sincère se dégage de ces acteurs qui nous livrent la représentation de leur vie.

Kono Oto Tomare 2 2

Une sacrée équipe.

Les sentiments s’éveillent

S’il y a bien un élément qui fait toute la force de cette série en dehors de l’aspect musical et du Koto, c’est bien sûr les relations qu’il y a entre les différents protagonistes. Cet épisode va être l’occasion de voir beaucoup de choses changer peu à peu. On le sait depuis un moment et surtout après avoir assisté à la première saison qu’il y a des sentiments entre certains de nos étudiants. On est ici aux premières loges pour voir fleurir ces derniers qui ouvrent peu à peu les yeux sur ce que leur coeur peut éprouver au contact de telle personne. Cela peut sembler couper l’élan qui avait été organisé la semaine précédente, mais cela n’est en réalité que la continuité de tout ce qui s’est passé auparavant. Kono Oto Tomare est bien plus qu’un simple anime où un club doit se hisser au sommet de son art. On est avant tout dans une histoire humaine où les liens sont d’une importance capitale pour l’évolution de ce groupe. D’ailleurs, tout est fait avec tellement de tendresse et de douceur que l’on ne peut qu’être touché en voyant les réactions de ces adolescents qui écoutent de plus en plus leurs émotions. Le spectateur est alors heureux de voir certains duos se démarquer des autres et cela nourrit notre envie de voir jusqu’où cela ira.

Cependant, il ne faut pas croire que tout tourne aussi autour de la romance et de l’amour. On a aussi le droit à des passages mettant parfaitement en valeur la notion de camaraderie et aussi d’amitié. Il n’y a qu’à voir notre président et Kudô pour comprendre que derrière leurs échanges se cache un profond respect ainsi que des remerciements sincères envers tout ce qu’ils ont fait. Malgré les épreuves et la défaite qu’ils ont dû encaisser, on garde toujours cet aspect positif où chacun essaye de tirer les autres vers le haut. Cela ne fait que renforcer notre affection pour cette équipe qui pourrait presque ressembler à une très grande famille où chacun joue un rôle déterminant. On prend alors conscience à quel point ce local est devenu un second foyer pour ces étudiants qui étaient perdus depuis un long moment. Chaque scène est porteur de ce genre de messages qui sublime l’expérience vécue tout au long de cette deuxième excursion. Il n’y a rien à faire, on se laisse rapidement submergé par l’attachement que l’on a pour eux et c’est ce qui rend ce second acte encore plus touchant et bouleversant que les précédents. Un mélange d’humour et de chaleur humaine qui fait plaisir à voir et nous donnerait envie de faire partie de cette joyeuse troupe.

Il n’y a pas à dire, Kono Oto Tomare sait toucher la corde sensible chez ceux qui regarde l’anime. On sent constamment un petit frisson ainsi qu’un pincement au coeur lorsque l’on voit nos héros devoir faire face à l’adversité et redoubler d’efforts pour montrer qu’ils sont capables de réussir. Que ce soit sur le plan de leur art que personnel, chaque acteur progresse à sa manière et au contact des autres. Une formidable épopée humaine réchauffe le coeur et nous fait passer un merveilleux moment.

Kono Oto Tomare sait nous émouvoir

Si l’on savait toutes les qualités qu’avait cette licence après avoir visionné la première saison, la question était de savoir si cette suite allait parvenir à faire perdurer cela. La réponse est tout simplement oui et ce début va même transcender nos attentes pour nous surprendre agréablement. Plus qu’une simple progression, c’est un très gros tournant qui commence à se préparer au sein de ce second épisode. On ne parle pas tant de la musique et des entraînements de nos camarades que leur avancée au niveau de leurs sentiments. On est propulsé dans un tourbillon d’émotion qui nous fait à la fois sourire et être heureux pour ces personnages que l’on apprécie. Une invitation à redécouvrir cette galerie d’individus sous un tout nouveau regard alors qu’ils ouvrent peu à peu leur coeur. Le studio a parfaitement su ressentir cette tendresse, mais aussi une fragilité qui renforce cette empathie que l’on peut avoir pour eux. On partage chacun de ces moments en leur compagnie comme si on faisait partie intégrante de ce groupe. Le début d’un nouvel acte qui s’annonce à la fois fort et poignant.

C’est donc avec le plus grand des plaisirs et une immense joie que l’on recommande chaudement cet anime qui est le parfait exemple d’un récit qui tire toute sa puissance de ses acteurs. Il est presque impossible de ne pas ressentir une profonde empathie pour eux au vu de toute la sincérité qui se cache derrière chacun de leur geste ou parole. On finit alors par être totalement conquis par ce que l’on observe et en sachant pertinemment que l’on est encore qu’aux prémices du club. Il reste encore un long chemin à parcourir et on sait déjà que celui-ci pourra autant être chaleureux que larmoyant. Voilà une petite pépite qui sait comment nous faire couler notre petite larme au contact de ces adolescents qui essaient juste de trouver leur place en ce monde parfois cruel. C’est pour l’instant un sans-faute pour cette seconde partie et l’on espère de tout coeur que cela continue. D’ailleurs, il y a bien sûr tout un tas de questions qui nous trottent dans la tête. Est-ce que l’on va voir la naissance de plusieurs couples au sein du club ? Leur entraînement va-t-il porter ses fruits ? Parviendront-ils à conserver cette entente qui fait leur force ? Réussiront-ils à accomplir le défi proposé par leur enseignant ? Des interrogations qui nous donnent juste envie de nous poser devant la suite !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce deuxième épisode de Kono Oto Tomare. Appréciez-vous l’évolution des différents membres du groupe ? Quel est le duo que vous appréciez le plus ? Pensez-vous qu’ils sont enfin parvenus à trouver une synergie suffisante ? Quel est, selon vous, le prochain obstacle qu’ils devront surmonter ? Qu’attendez-vous de leurs prochaines représentations ? On reste à votre disposition si vous souhaitez discuter et échanger autour de cette fabuleuse licence. 🙂

Kono Oto Tomare 2 3

Le duo par où tout a commencé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *