Kono Oto Tomare-7-2

Kono Oto Tomare épisode 7 : une prestation centrée sur l’amitié

Pour bien terminer cette semaine et débuter le week-end sous les meilleurs auspices, on était obligé de finir sur une note particulièrement positive. Comme chaque jour, on vous partage l’une de nos reviews complètes et l’on garde toujours un anime en particulier pour ce moment. Il a déjà su nous faire vibrer un nombre incalculable de fois et est bien déterminé à continuer cela sans vraiment prendre de pause. On parle bien sûr de la saison 2 de Kono Oto Tomare qui a su sublimer le catalogue d’ADN. Alors que l’on avait été grandement surpris par notre dernière virée dans ce récit, ce septième épisode va être dans la droite lignée de ce dernier tout en offrant un contraste bien différent. Les ombres que l’on avait pu découvrir précédemment s’évaporent peu à peu pour ensoleiller notre escapade à travers le sourire de tous ces acteurs. Un revirement de situation s’inscrivant parfaitement dans les thématiques abordées et surtout collant à l’ambiance chaleureuse de cette série. Le temps est donc venu de ressortir son koto et de suivre attentivement les enseignements d’une prof tourmentée.

Un enseignement à double sens

Comme à notre habitude, on va débuter cette chronique en résumant les événements précédents. Une étape importante afin de bien se remémorer ce qu’il s’est passé et ainsi se tourner pleinement vers la suite. Kono Oto Tomare, réalisé par le studio Platinum Vision, avait pris son temps afin de nous raconter l’histoire d’Akira. Cette jeune demoiselle, qui s’était proposée pour enseigner le koto aux membres du club, avait en réalité un plan bien différent. En rejoignant ce groupe, elle souhaitait voir pourquoi Satowa avait réussi à retrouver le goût à la musique et à la vie elle-même au contact de ces gens. Elle ne pouvait accepter le fait que cette jeune fille qui était profondément perdue dans l’abysse qui s’était créé dans son cœur puisse retrouver le goût de rire et sourire. Malheureusement, ce qu’elle vit au contact de ses nouveaux élèves eut l’effet inverse de ce qu’elle espérait. Sa haine ne fit que se renforcer en voyant à quel point ils ne connaissaient rien aux bases de cet art. Cette enseignante continua donc d’afficher un air froid et distant tout en prodiguant ses leçons qui ne firent pas l’unanimité au départ.

Cependant, les membres de cette équipe se rendirent compte de l’écart qu’il pouvait y avoir entre eux et cette nouvelle venue. Bien obligé d’accepter ce fait, ils comprirent que tout ce qu’elle indiquait était exact. Ils s’entraînèrent alors en secret afin de rattraper leur retard et espérer ainsi se rapprocher du niveau qu’Akira souhaitait. Qu’elle ne fut pas son choc en découvrant les progrès qu’ils parvenaient à faire en si peu de temps. Peu à peu, elle commençait à entrevoir ce qui avait pu attirer Satowa entre ces murs. Une lueur brillait au-dessus de cette team et ne cessait de s’étendre pour finalement se confronter à ses propres ténèbres. Alors qu’elle pensait enfin pouvoir s’extirper de ces dernières, son passé et le fardeau qu’elle porte sur ses épaules a finalement eu raison d’elle. Ne pouvant plus supporter l’idée de devoir côtoyer ces individus rayonnants de joie, elle décida de prendre une décision radicale. Son arrivée avait beau avoir eu lieu il y a peu, Akira souhaitait déjà prendre congé et passer le relais au professeur référent. Cette décision ne serait-elle pas une preuve qu’elle préfère baisser les bras plutôt que de retrouver son amour pour cet instrument ? C’est un tout nouveau chapitre de sa vie qui s’apprête à s’écrire.

On a pu le dire un peu plus haut, mais Kono Oto Tomare sait bien jouer la volte-face. Tandis que tout nous avait été montré comme étant très sombre dans la vie d’Akira, on peut percevoir à travers ces quelques minutes un changement à la fois subtil et radical au plus profond de son être. Une évolution pertinente et qui va aussi s’accompagner d’un bouleversement important au sein de ce club. Une progression qui va avoir une incidence sur l’ensemble de la prestation de nos amis qui avancent main dans la main.

Kono Oto Tomare 7 1

Un revirement de situation.

Une toute nouvelle approche

Comme on avait pu l’évoquer lors de notre précédente review, il est surprenant de voir Akira comme étant l’une des actrices principales de ce récit. Après tout, elle fut rapidement présentée comme une potentielle menace pour l’équilibre et la joie animant ce club. Pourtant, notre précédente escapade avait su nous montrer à quel point elle était plus une victime de toute la pression qu’elle subissait de la part de son entourage. On avait donc pu découvrir un tout nouveau visage de cette dernière et ainsi avoir une profonde empathie à son égard. Le fait que l’on continue d’observer cette histoire à travers ses yeux n’est donc pas étrange et va même jusqu’à sublimer l’ambiance que l’on a pu savourer depuis les débuts de l’anime. En vrai, le fait d’accompagner cette enseignante au contact de ces jeunes permet de souligner encore plus cette solidarité qui les caractérise. C’est même encore plus impressionnant durant ces quelques minutes de par la dualité qui se forge entre les deux camps. Face aux ténèbres insondables habitant l’être d’Akira se confronte la chaleur et la douceur de ce club qui n’hésite pas à se soutenir pour se permettre d’avancer toujours plus loin. Elle qui a abandonné tout espoir de bonheur ne peut qu’être aveuglé par ce qu’elle a devant les yeux.

De plus, il ne faut pas croire que cela est à sens unique. Sans même s’en rendre compte, elle a apporté énormément de valeurs et de leçons à ces musiciens. Elle leur a permis de faire un pas supplémentaire vers la concrétisation de leur but malgré sa volonté de souligner leur faiblesse afin de les faire abandonner. En réalité, chacune de ses remarques s’avérait tellement vraie qu’elles ont permis à nos héros d’ouvrir les yeux et de gommer les erreurs qu’ils pouvaient commettre. La relation qui commence à se tisser alors entre les deux partis est tellement emplie d’une profonde sincérité que l’on ne peut que se réjouir en voyant l’évolution du personnage d’Akira. D’ailleurs, il est aussi remarquable de voir certaines idées très bien pensées permettant d’opposer les deux visions que l’on a. Cela s’exprime par des jeux d’ombres, des regards et des morceaux qui soulignent ce conflit qu’il y a entre la perte de confiance en soi et les encouragements que peuvent donner de véritables amis. Un épisode qui met en avant ces valeurs de partage et d’entraide avec une efficacité redoutable. Chaque élément est alors pensé pour accentuer cet aspect et nous en mettre ainsi plein la vue tout en nous touchant profondément.

Kono Oto Tomare ne cesse de nous prouver, semaine après semaine, qu’il mérite amplement sa place de coup de cœur. On est toujours tiraillé entre tous ces sentiments qui nous assaillent et qui nourrissent notre esprit autant que notre âme. Au même titre que les acteurs de cette pièce, on ouvre les yeux sur la force que l’on peut avoir si l’on prend le temps de parler, échanger et lutter aux côtés de ses amis autour d’une cause commune. La musique ici rythme la vie de ces étudiants qui partagent maintenant la même passion.

Kono Oto Tomare joue avec le coeur

Alors que notre précédente excursion s’était étonnamment concentrée sur la noirceur pouvant habiter Akira, on change totalement d’ambiance. Si l’on reste toujours centré autour de ce personnage, on commence peu à peu à voir sa carapace se fissurer. Une très continuité permettant d’approfondir et de développer sa personnalité et son histoire. Il suffit de quelques instants pour que les ténèbres pouvant assombrir ce cœur s’évaporent. Le studio a réussi à transformer l’amitié liant tous ces adolescents sans pour autant que l’on reste dans la camaraderie classique. Tout est fait avec une sincérité exemplaire à tel point qu’on ne peut rester insensible devant un tel spectacle. Un exemple parfait de ce que peut insuffler une série qui va bien plus loin que le simple divertissement. C’est avant tout une magnifique leçon de douceur humaine et d’entraide qui peut montrer à quel point un simple sourire ou une main tendue peut faire la différence. Tout est pensé de manière à mettre à l’honneur cette galerie de personnages qui ressemble à n’importe quel individu lambda cherchant juste à profiter de ces quelques instants de bonheur que peut lui procurer la vie.

On l’a déjà dit maintes fois, mais on maintient notre avis sur cette saga absolument fantastique. Rarement un school-life nous aura autant accrochés de par la poésie qui s’en dégage ainsi que son humanité débordante. Une fabuleuse fresque qui met en parallèle la pression que l’on peut avoir au quotidien avec le bonheur que l’on peut trouver en compagnie des gens qui partagent notre vie même si cela ne dure qu’un temps. A la fois drôle, touchant et poignant, Kono Oto Tomare frappe décidément très fort avec cette deuxième saison. Une nouvelle invitation à observer ces artistes à en devenir et à admirer le fruit de leurs efforts combinés. Les quelques échauffements dont on peut être témoin suffisent amplement à nous rassurer quant à la prestation qu’ils devront faire prochainement. Maintenant, il reste toujours des questions en suspens afin de nourrir notre curiosité et notre désir de prolonger l’expérience. Akira va-t-elle définitivement rejoindre le groupe ? Quels obstacles se tiendront sur leur route ? Que va comploter la grand-mère de celle-ci ? Le peu de temps qu’il reste à nos amis sera-t-il suffisant pour leur permettre de progresser ? On a hâte de voir si leur rêve deviendra réalité.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce septième épisode de Kono Oto Tomare. Pensez-vous qu’Akira va se donner corps et âme à l’enseignement de ces jeunes pousses ? Croyez-vous que l’on va avoir le droit à une intervention de la part de sa grand-mère ? Trouvez-vous que la bonne humeur et l’entente de ce groupe parvient à déteindre sur l’ensemble des personnes gravitant autour d’eux ? Qu’attendez-vous de la suite de cette aventure ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger et débattre autour de cette franchise. 🙂

Kono Oto Tomare 7 4

Une équipe incroyable.

© Amu/SHUEISHA, KONOOTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *