Demon Slayer T5

Demon Slayer tome 5 : la chasse aux araignées continue

Il y a des retours qui parviennent à se démarquer encore plus que la première version de leur récit. Des secondes vies qui permettent de redécouvrir des mangas fabuleux et surtout d’offrir un second souffle à des licences prometteuses. C’est exactement le cas de Demon Slayer, édité chez Panini, dont 2019 fut vraiment son année. Entre l’anime et toute l’affaire autour de sa place dans les classements, l’histoire de Tanjirô n’a eu de cesse d’être mis sur le devant de la scène. Concernant le manga, on a pu se faire plaisir en se lançant, une fois de plus, dans cette incroyable aventure qui laissait entrevoir un fort potentiel tout au long de ces précédents tomes. A la fois épique, drôle et aussi émouvant, cette lecture jouait avec habileté sur tous ces tableaux sans jamais dénaturer le coeur de son récit. Alors que l’on venait tout juste d’entamer un arc narratif palpitant, cette cinquième excursion va nous prouver à quel point on a devant nous une épopée qui s’empare de nous et nous laisse sans voix devant le combat de ces jeunes guerriers. Il est donc grand temps de voir ce qui a bien pu se passer au sein de cette sinistre forêt.

Une famille diabolique

Demon Slayer-adversaire

Mieux vaut se replier.

Demon Slayer, imaginé par Koyoharu Gotouge, s’était arrêté alors que Tanjirô venait de constituer un groupe pour le moins surprenant avec deux autres pourfendeurs de démons. Parmi eux se trouvait d’abord Zen’itsu, un jeune homme constamment en proie à une terrible frayeur et convaincu qu’il ne tarderait pas à mourir en faisant ce métier. Maîtrisant l’art de l’épée et de la foudre, il n’était pas conscient lui-même de la puissance qui pouvait circuler en lui et n’avait de cesse de se remettre en question et de s’abaisser. L’autre énergumène du groupe répondait au nom d’Inosuke, un garçon au caractère bien trempé qui dissimulait son visage derrière un masque de sanglier. Cherchant toujours à affronter de nouveaux adversaires, sa rencontre avec son collègue de travail ne se fit pas sans heurt et il était même étrange que cette boule de nerf finisse par accompagner cet adolescent qu’il considérait comme un rival. Après avoir vaincu un démon particulièrement redoutable et sauvé la vie d’une fratrie, notre trio ne pouvait continuer son chemin au vu de leur blessure. Ils durent alors s’arrêter dans un lieu isolé de tous permettant aux chasseurs de se reposer loin de leur quotidien brutal. En cet endroit, ils récupérèrent leurs forces et furent interpellés par les dires de la propriétaire des lieux.

Après un repos bien mérité, nos jeunes traqueurs reprirent finalement leur route ensemble. Ils firent à peine quelques pas que leur corbeau leur annonce qu’il devait se rendre non loin d’ici afin de venir en aide à un autre groupe d’épéistes. C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent devant une forêt pour la moins lugubre. Malgré les protestations de notre peureux de service, ces deux compères s’enfoncèrent à l’intérieur. En seulement quelques minutes, ils découvrirent alors la menace qui se dissimulait dans l’ombre de ce lieu. C’est toute une équipe de démons qui avait élu domicile dans cette zone et qui prenait un malin plaisir à chasser les intrus qui osaient envahir leur domaine. Le temps était à présent compté pour nos héros qui devaient absolument se précipiter s’ils souhaitaient libérer leurs confrères. Malheureusement, ils ne s’attendaient pas à devoir se confronter à une résistance aussi violente. Un nouveau conflit s’apprêtait à entacher ces terres du sang des deux camps. La question est maintenant de savoir si Tanjirô et ses compagnons pourront vaincre ces monstres ayant déjà fait de multiples victimes. Une bataille qui va aussi réveiller l’âme de ces jeunes guerriers dont le potentiel ne fait que grandir au fil des missions.

Demon Slayer prouve, une fois de plus, qu’il est un titre bien à part de ce que l’on peut avoir l’habitude de lire. Mélangeant avec efficacité action et émotion, cette série nous a déjà montré que nos alliés autant que les ennemis que l’on rencontre ne sont que les victimes des caprices d’une créature des ténèbres. De ce fait, chaque lutte parvient autant à nous en mettre plein les yeux qu’à nous faire vibrer face au destin tragique pouvant attendre ces adversaires qui auraient très bien pu avoir une toute autre vie.

Entre action et émotion

Ce qui nous saute aux yeux lors de cette nouvelle lecture de Demon Slayer est bien sûr l’aspect épique de ses confrontations. Après tout, on est ici au coeur de cet arc narratif où les combats sont les plus violents. Si l’on a déjà eu le droit à des passes d’armes marquantes par le passé, celles que l’on peut admirer au sein de ces cases atteignent un tout autre niveau. En effet, si c’est toujours plaisant et surtout divertissant de voir nos jeunes héros se lancer à corps perdu dans la mêlée, les affrontements que l’on observe vont nourrir le développement de ces derniers. En fait, il est intéressant de voir que c’est dans la défaite que nos amis pourfendeurs de démons parviennent à atteindre un nouveau stade dans leur évolution. Face à de tels adversaires, ils vont se rendre compte de leur faiblesse et s’ils parviennent à éviter une sentence funeste, ils ne peuvent qu’être profondément chamboulé par tout le chemin qu’il leur faut encore parcourir. Ce n’est que grâce à une intervention externe qu’ils peuvent espérer s’en sortir. Une manière aussi de nous montrer qu’ils ont encore une grande marge de progression et que même s’ils ne peuvent espérer vaincre de tels adversaires actuellement, cela n’est pas inscrit dans le marbre.

Outre cela, il y a un autre point qui se démarque au sein de ces pages et que l’on a déjà pu aborder dans nos précédentes chroniques. Il s’agit de la tristesse et la souffrance se cachant derrière chaque démon. Si cela fut déjà largement traité lors de nos précédentes pérégrinations, cette mission va accentuer grandement cet aspect important de Demon Slayer. C’est toujours suite aux diverses confrontations dont on est témoin que l’on va en apprendre plus sur ces ennemis redoutables et pourtant si tristes. Ils ont beau commettre des actes innommables, on ne peut avoir que de l’empathie à l’égard de ces victimes qui ne font qu’essayer de survivre en répondant à leurs nouveaux instincts. Chacune de ces créatures fut choisie de par la tragique existence qu’ils menaient alors qu’ils étaient encore humains. Le mangaka parvient à créer une véritable relation entre le lecteur et ces opposants qui trouvent une certaine grâce à nos yeux. On se dit qu’il aurait tellement pu en être autrement et on est à la fois ému et soulagé quand Tanjirô abat son épée. Ce n’est que par sa main que ces êtres emplis de blessures parviennent enfin à trouver la paix. On est alors ébahi par la manière dont notre jeune montagnard parvient à se mettre à la place de ses adversaires et qui cherche autant à protéger la population qu’à apporter le salut de ces âmes perdues. 

Depuis le début de la série, Demon Slayer a toujours réussi à capter notre attention. Qu’il s’agisse des drames dont on est témoin, de l’humour venant briser le sérieux du récit ou bien ses personnages se développant sans cesse au fil des combats, tout est parfaitement maîtrisé pour nous donner envie de lire la suite. A travers ces quelques pages, l’auteur nous délivre ici sa plus belle prestation en nous contant un combat grandiose et dantesque qui va être révélateur de bon nombre de choses concernant les acteurs de cette pièce.

Demon Slayer aime jouer avec le feu

Demon Slayer-menace

Le pire adversaire possible.

C’est encore un franc succès pour Demon Slayer qui nous démontre ici toute sa puissance. Sans même s’attarder en longues phases de dialogues, le récit parvient à nous conter une histoire profonde et incroyable rien que par ses diverses passes d’armes. Quelques échanges parlent plus que des centaines de mots et nous permettent de sortir toute la quintessence de cette oeuvre. On a sans doute devant nous l’arc narratif le plus palpitant de cette licence depuis ses débuts. Outre cela, la lutte qui a lieu au sein de cette zone mortelle va aussi nous permettre d’en apprendre plus sur l’univers propre à nos pourfendeurs de démons. De nouveaux visages se dévoilent et permettent d’enrichir le background de ce monde qui ne cesse de nous épater par sa grandeur. L’auteur parvient à distiller toutes ses informations de manière cohérente et en parvenant à conserver toujours suffisamment d’intérêt pour nous donner envie de lire la suite. Une aventure qui ne mise pas uniquement sur son côté combatif, mais aussi sur les sentiments qui peuvent naître chez le lecteur en voyant tous ces acteurs se débattre pour survivre.

Demon Slayer préserve la très belle place qu’il a dans nos coups de coeur au vu de tout ce qu’il parvient à nous montrer. Un shônen qui sait tirer le meilleur de chacun de ses éléments et à donner naissance à un récit qui mise autant sur son aspect divertissant que l’humanité parvenant à se dégager de chaque individu. On est alors totalement embarqué dans ce passage qui va grandement apporter au développement de nos héros et surtout laisser présager d’un avenir absolument grandiose pour cette fresque. Une épopée efficace et qui parvient toujours à nous laisser entrevoir de nombreuses possibilités pour l’avenir de la franchise. Bien sûr, on est maintenant en droit de se poser diverses questions concernant le futur de nos compagnons. Pourront-ils s’améliorer afin de ne plus jamais devoir compter sur l’aide des autres ? Que va-t-il advenir d’eux suite à ce conflit ? Va-t-on en apprendre plus sur les pourfendeurs et leur organisation ? On a hâte d’avoir les réponses à toutes ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce cinquième volume de Demon Slayer. Avez-vous été séduit par les multiples affrontements ponctuant cet arc ? Avez-vous eu de l’empathie pour ces démons ayant vu leur vie détruite par l’apparition de celui à l’origine de tous ces malheurs ? Quel est le personnage qui s’est le plus démarqué, selon vous, durant ces confrontations ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette épopée ? Comme toujours, on reste à votre disposition pour pouvoir échanger et discuter autour de cette saga épique. 🙂

© Gotoge Koyoharu /Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *