Kingdom T33-34

Kingdom tome 33 et 34 : l’avènement d’une nouvelle ère

Vous le savez à présent, il y a un rendez-vous que l’on ne manque absolument pas chaque mois. Il s’agit de notre virée dans le monde fascinant et en guerre de Kingdom, édité chez Meian. Cette lecture est devenue l’un de nos grands plaisirs et c’est toujours avec autant de joie que l’on se lance dans cette folle et immense aventure. En réalité, il y a toujours quelque chose à dire sur chacun de ces tomes qui nous délivrent toujours des prouesses mémorables. Ces deux volumes ne changent pas cela étant donné qu’en seulement quelques pages, on se retrouve à devoir gérer de nombreuses informations et changement concernant les forces qui se sont jetés dans la bataille. On arrive une fois de plus à un tournant majeur du récit qui bouscule ainsi de nombreux points pour notre plus grand plaisir. Shin et ses compagnons s’apprêtent à attaquer un nouveau chapitre de leur légende qui s’annonce aussi impressionnant que douloureux pour eux. La voie pour unifier la Chine est longue et sinueuse pour nos héros qui ne peuvent jamais se reposer. Le temps est donc venu de retourner au pays de Qin afin d’assister à un tout autre type de conflit.

La coalition se heurte à un mur

Kingdom T33-34-Shin

La vengeance a sonnée !

Kingdom, imaginé par Hara Yasuhisa, nous avait laissés en plein coeur de la ville de Sai. Alors que la coalition, menée par Riboku, prenait chacun des bastions sur leur chemin, ils furent obligés de s’arrêter devant cette cité. Ce dernier rempart, protégeant la capitale, ne devait absolument pas s’effondrer sous peine de voir Qin disparaître à jamais. Le dernier espoir pour cette contrée reposait entre les mains des habitants de cette base et leur envie de défendre leur foyer. Même si l’arrivée de Shin et de ses hommes avait pu donner un petit coup de fouet, c’est avant tout l’inspiration en voyant le roi débarquer qui permit à ce peuple de prendre les armes. Face aux redoutables assauts de leur ennemi, ils luttèrent tant bien que mal et purent ainsi gagner de précieux jours. Cependant, l’énergie de chacun diminuait en même temps que le nombre de survivants chaque matin. Le combat semblait maintenant perdu d’avance et seule la présence d’Ei Sei et le courage des officiers présents dans cette enceinte permettait à la population de tenir bon. Même le stratège et investigateur de l’ennemi commençait à s’agacer de voir de simples paysans réussirent à contenir ses plans et l’avancée de ses troupes. Le temps était à présent compté pour les deux forces qui décidèrent de tout donner dans un ultime combat.

C’est alors qu’une intervention inespérée fit basculer le cours de la bataille en la faveur des défenseurs. Ceux qui étaient qualifiés de sauvages du nord descendirent de leurs monts pour prêter main forte au suzerain qui avait osé venir jusque sur leur territoire pour quérir leur aide. Alors que la dernière bataille réunissant Qin et les tribus sauvages dataient de la reprise de pouvoir d’Ei Sei, voilà que les puissances s’unissent une fois de plus pour repousser cet envahisseur. Une aide qui surprend et met en déroute la majorité de ces hommes. Même l’arrivée de Houken ne suffit pas à renverser la bataille alors que ce monstre trouve un opposant digne de ce nom en la personne de Shin. Un revirement de situation qui permit à ce champ de bataille d’entrer dans l’Histoire et surtout à permettre à ces terres de pouvoir souffler un peu. Cependant, le danger est loin d’être écarté, car nombreux sont les ennemis à attendre dans l’ombre qu’une nouvelle faille se dévoile afin de ravager tout ce que ce groupe d’amis a mis tant de temps à construire et protéger. Unifier la Chine a beau devenir de plus en plus réel, il reste encore un long chemin à parcourir pour espérer vaincre tous ces concurrents.

Ce qui marque avant tout la lecture de ces deux tomes vient du fait que Kingdom entame un tout nouveau virage. Après un arc qui fut grandiose et qui a séparé bon nombre de gens, on va assister à la réunification de toutes ces âmes. Les quêtes personnelles se terminent pour certains tandis que d’autres franchissent un cap de plus à la réalisation de leur rêve. Deux lectures qui auront permis de souligner grandement l’évolution de chacun et de surtout pouvoir se projeter vers l’avenir aux côtés de tout ce beau monde.

Des chemins qui se croisent de nouveau

Comme on le dit un peu plus haut, la coalition se termine et c’est donc un soulagement pour nos généraux qui ont réussi à tenir face à cette imposante armée. On arrive donc à une transition bienvenue qui va permettre de s’attarder sur les évolutions de chacun et surtout sur la quête personnelle de cette chère Kyoukai. La jeune femme s’était sentie obligée de quitter l’unité Hi Shin tant qu’elle n’avait pas accompli sa vengeance et l’on assiste donc ici à la concrétisation de son objectif. Si l’on est toujours autant impressionné par ses progrès et son maniement de l’épée, ce qui nous a avant tout marqué est le changement qui s’est effectué en elle. Alors qu’elle ne voyait pas d’autres raisons de vivre une fois qu’elle aurait tué la meurtrière de sa soeur, elle se rend compte qu’elle a finalement un foyer où rentrer. Ainsi, cette excursion symbolise autant la fin de son but que le début d’une nouvelle vie accompagnée d’un rêve inédit. Si cette redoutable demoiselle prend une part importante dans le récit, les autres personnages ne sont pas en reste. On peut bien sûr évoquer le cas de Shin qui se rapproche inéluctablement de son souhait le plus cher suite à l’intense et dantesque duel qu’il a fait contre celui ayant fait trembler l’ensemble des royaumes. En réalité, chacune de ces cases permet de souligner le changement chez tous ces acteurs qui entament une nouvelle partie de leur existence et de leur mythe.

D’ailleurs, il y a aussi un autre élément qui se cache derrière chaque chapitre de cette histoire. Il s’agit de se regrouper pour faire face à l’adversité. Cela peut autant compter sur Kyoukai que pour Shin et ses rivaux. En réalité, tout ce qui fut fait jusqu’à présent était dans l’unique but de laisser la place à ces nouvelles pousses prometteuses et aux officiers n’ayant jamais eu l’occasion de briller. Au vu de ce qu’ils ont dû affronter et de ce qui les attendent par la suite, le seul moyen pour surmonter cela fut de s’unir face à l’adversité malgré les ambitions de chacun. Cela risque d’être encore plus vrai pour la tempête qui s’annonce et qui pourrait bien diviser encore plus ce royaume qui se tient toujours debout. Tout tourne autour de ce rapprochement qui s’exprime de nombreuses façons tout aussi pertinentes les unes des autres. On ne peut alors que ressentir un plaisir certain et une profonde joie à l’idée que tout ce beau monde puisse se retrouver et avancer ensemble. Même si la paix est encore loin d’être réelle, notre envie de voir tout ce qu’ils peuvent faire ensemble ne fait que nourrir notre désir de voir ce qu’il va se passer par la suite. Une notion qui parvient autant à offrir des moments émouvants que des passages laissant entrevoir un immense potentiel.

Outre le fait de voir nos amis être de nouveau réunis, Kingdom va aussi débuter un nouvel arc narratif encore plus captivant de par la tournure des événements. Si le danger est toujours bien présent concernant les autres pays, la véritable menace va se trouver bien plus proche cette fois-ci. Cette période de calme pourrait bien dissimuler une terrible tempête pouvant chambouler les fondations même de Qin. La suprématie pour le trône de ce pays n’a que trop duré et chaque camp se met à bouger ses pions.

Avoir son ennemi proche de soi

Kingdom T33-34-Kyoukai

Une dernière danse.

S’il y a un point marquant dans cette nouvelle virée que l’on a pu vivre, ce sont bien les nouveaux tourments d’Ei Sei. Alors que le pays vient tout juste de sortir d’une terrible guerre, on constate qu’il n’y a absolument pas le temps pour nos héros de se reposer. Si tout semble paisible à l’extérieur, le vrai danger se cache au sein même du palais. On retourne donc dans une confrontation bien plus politique, mais qui n’en reste pas moins fascinante à suivre de par la manière dont elle est traitée. En effet, si cela se joue avant tout par les mots et l’argent, ce duel de l’ombre qui a lieu au sein de ces murs n’a rien à envier en terme de ravages possibles à deux armées qui s’entrechoquent. Ce qui est remarquable, c’est à quel point l’auteur parvient à rendre Ryo Fui aussi puissant et charismatique. Cet ennemi politique du roi n’a eu de cesse de vouloir s’emparer du pouvoir, et cela, sans même montrer le moindre signe de doute ou bien de peur. Prenant tout cela comme un immense jeu pouvant rapidement l’ennuyer, on avait déjà pu admirer son talent en tant que politicien et aussi les dégâts pouvant être causés par ses ruses. On s’était donc rapidement dit qu’il n’était pas un homme à sous-estimer et cela s’était confirmé au fil des tomes. Heureusement, la victoire magistrale d’Ei Sei va lui permettre de se battre à armes égales avec sa némésis.

Enfin, c’est ce que l’on pouvait croire au premier abord. La réalité est bien différente et l’auteur ne nous ménage pas afin de nous faire comprendre que rien ne semble pouvoir aller contre les ambitions du Grand Chancelier. En seulement quelques pages et une phrase, on est totalement retourné par toutes les richesses de cet individu dont le masque ne semble pas prêt de tomber. D’ailleurs, ce qui est aussi très bien pensé est la manière dont est amené le frère d’Ei Sei. Celui qui fut le premier grand adversaire de ce récit a grandement changé et va jouer un rôle clé dans cette lutte pour la suprématie de ces terres. Ainsi, le mangaka nous montre qu’il ne laisse aucun de ses personnages de côté et leur permet à tous de briller à leur manière. Cette habileté avec laquelle on passe d’une bataille épique à des moments plus tendres et intimes avant de reprendre de plus belle nous en met plein les yeux. Un rythme infernal qui ne nous laisse nullement le temps de respirer alors que l’ensemble des royaumes vivent de multiples bouleversements. L’aspect géopolitique de l’œuvre n’aura jamais été aussi développé qu’au sein de ces cases. Les deux camps ouvrent les hostilités et c’est maintenant un conflit interne qui s’apprête à avoir lieu. Une nouvelle épreuve dont les prémices viennent tout juste de nous hypnotiser.

Kingdom arrive constamment à nous délivrer des expériences fortes et différentes. Tandis que l’on pensait la dernière heure de ce royaume arrivé, la surprise est grande et nous laisse alors sur de nouvelles épreuves à surmonter pour nos héros. Un enchaînement de situations aussi importantes que vitales à l’intérêt que l’on peut avoir pour le manga. On est alors totalement happé par ce qui se passe devant nous tandis que l’on se demande si nos amis pourront vraiment venir à bout d’un adversaire dont les ressources semblent infinies.

Kingdom nous plonge dans un autre récit

On pourrait se dire qu’après tant de volumes, on aurait déjà pu tout évoquer concernant Kingdom. Pourtant, chaque nouvelle visite que l’on fait de ce monde ne cesse de nous surprendre et de nous donner de la matière à étudier. Rien qu’à travers ces deux excursions inédites, Hara Yasuhisa nous délivre une fabuleuse et remarquable prestation. Un acte qui nous abreuve d’informations importantes et surtout d’un formidable travail au niveau des nombreux personnages que l’on rencontre à chaque chapitre. Tout est parfaitement maîtrisé et l’on passe d’un arc à un autre sans sentir la moindre faiblesse dans le récit. Rien que par le nouveau combat qui s’annonce, notre intérêt est pleinement conservé, car on découvre ici un adversaire redoutable qui est encore loin de nous avoir dévoilé tout son potentiel. Les multiples sujets traités ne font qu’apporter encore plus de richesse à une épopée déjà grandiose. On tient aussi à souligner l’excellente écriture de certains personnages qui pouvaient sembler avoir disparu et qui font un retour plus que triomphale. Une façon habile de construire de nouveaux défis pour nos héros et surtout de montrer que rien n’est écrit dans le marbre en faisant des ennemis d’autrefois de potentiels alliés.

Alors que l’on pourrait croire qu’il aurait été difficile de faire mieux après un arc aussi intense et prenant que celui de la coalition, on nous montre une fois de plus que l’on a tort. Même s’il ne peut y avoir la même puissance que lors des précédentes confrontations, les différents passages que l’on peut suivre au coeur de ces deux ouvrages s’avèrent bien plus personnels et intelligents dans leur façon d’être réalisés. Des épreuves qui auront permis d’unir et de renforcer une équipe déjà bien soudé afin de les préparer au chamboulement qui pourrait bien approcher. A peine avons nous pu admirer et profiter de la quiétude de l’après-guerre que l’on doit déjà retrouver nos compagnons sur un tout nouveau champ de bataille où le nom de chacun pourra résonner une fois de plus pendant des centaines d’années. En envisageant le futur de ces acteurs, de nombreuses questions arrivent dans notre esprit. Ryo Fui est-il vraiment un homme impossible à prendre de court ? Ei Sei peut-il encore espérer régner sans devoir constamment regarder derrière lui ? Shin sera-t-il encore un acteur majeur pour l’avenir de ces terres ? Il faudra prendre notre mal en patience pour connaître la réponse à tout cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux volumes de Kingdom. Avez-vous apprécié la fin de l’arc de la coalition ? Trouvez-vous que l’affrontement entre nos deux camps politiques peut donner lieu à des moments captivants ? Qui, selon vous, va pouvoir s’en sortir dans cette lutte d’un autre genre ? Quel est le personnage qui a le plus évolué, à vos yeux, depuis le début de la licence ? Qu’attendez-vous pour la suite de ce manga ? On reste à votre disposition pour pouvoir discuter et échanger autour de ce sujet ! 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *