CARNET-DE-VOYAGE-OTAKU-kurokawa

Carnet de voyage d’un otaku spécial Kurokawa chapitre 1

Vous n’êtes pas sans le savoir, il y a de plus en plus de titres qui débarquent dans nos librairies. De nombreuses lectures qui, si cela ravit notre soif intarissable d’aventures, s’avèrent par moments compliqués à tous traiter que ce soit par un article complet ou bien des mini-avis. On s’est donc dit que l’on allait transformer un peu notre concept de carnet de voyage pour pouvoir traiter un maximum de ces titres. Ainsi, on vous proposera fréquemment ce rendez-vous où l’on s’attardera sur les titres spécifiques d’un éditeur que l’on a pu lire en une semaine. Pour bien commencer cette nouvelle tradition, on a décidé de débuter par Kurokawa qui nous aura délivré la semaine dernière deux tomes palpitants que l’on voulait absolument analyser en détail. On va donc passer d’un space opera absolument dantesque à un thriller qui parvient à nous glacer le sang tout en se renouvelant sans cesse. Deux voyages ayant chacun leurs propres atouts et qui méritent amplement que l’on s’attarde dessus. On espère que vous êtes donc prêts pour une toute nouvelle virée qui s’annonce déjà fort intéressante.

My Home Hero tome 7

Kurokawa-My Home HeroMy Home Hero, scénarisé par Naoki Yamakawa et dessiné par Masashi Hasaki, nous avait laissés sur un suspens insoutenable. Alors que Tetsuo pensait en avoir fini avec toute cette histoire, les fantômes de son passé ont fini par ressurgir même s’il est encore loin d’avoir été démasqué. Tandis que le père de famille pensait enfin pouvoir couler des jours heureux avec les siens, le destin en décida autrement. Le deuxième corps qu’il avait dissimulé avait subi les aléas de la météo et était finalement ressorti de terre. Il n’avait pas fallu longtemps pour que la police se décide à enquêter sur cette macabre découverte. En plus de cela, l’homme se trouvant derrière cette enquête semblait éprouver un intérêt certain pour Tetsuo et les siens. Le cauchemar allait donc reprendre pour ce dernier qui se triturait les méninges pour que rien ne puisse remonter jusqu’à lui. Pour ne rien arranger à cette situation, il semblerait que sa fille soit à nouveau la cible des malfrats qu’il avait rencontré et qui lui avaient causés tant de soucis. Cependant, il lui est toujours impossible d’enquêter à coeur ouvert auprès de cette dernière sous peine de révéler ce qu’il a fait. C’est donc une nouvelle course contre la montre qui se joue pour ce père de famille qui doit se triturer les méninges une fois de plus pour éviter la catastrophe. Ce qui pourrait être comme un recommencement n’est autre que la continuité des conséquences de ses actes. La confrontation semble presque inévitable.

Concernant notre virée autour de My Home Hero que dire si ce n’est que l’on a été une fois de plus complètement sous le charme de ce que l’on a pu découvrir. Bien loin de se reposer sur ses acquis, l’auteur n’hésitez jamais à bousculer son personnage central pour le mettre dans des situations délicates. C’est encore plus vrai au sein de ce septième voyage qui va débuter ce nouvel arc de la plus remarquable des manières. Ce qui est avant tout intéressant, c’est la façon dont le crime qu’il a commis pèse sur les épaules de ce père de famille. Même s’il ne regrette pas son acte étant donné qu’il faisait cela pour protéger sa fille, il ne peut plus se sentir en paix avec ce qui l’entoure. Le moindre élément surprenant dans son quotidien va le faire devenir paranoïaque et lui faire craindre pour la vie de ses proches. Il vit donc un cauchemar sans fin qui ne disparaîtra qu’une fois qu’il aura lui-même disparu ou que la justice l’aura finalement attrapé. Une très pertinente description du cercle vicieux dans lequel il est entré et dont il ne peut plus s’extraire. Outre l’aspect psychologique de ce volume, il faut souligner à quel point les autres personnages sont mis en avant. Que cela soit des nouveaux arrivants ou bien le retour de certains individus, chacun à le droit à son moment sur le devant de la scène. On se met alors à prendre de la hauteur afin d’entrevoir le schéma qui se dessine. Une affaire bien plus complexe qu’il n’y paraît et où chacun semble se rapprocher de notre criminel. Le lecteur se retrouve donc constamment tenu en haleine et cela est encore plus efficace après que l’on ait pu profiter des quelques instants de paix qu’avaient pu vivre ce foyer. Un thriller qui multiplie les pistes et joue habilement avec son lectorat pour notre plus grand plaisir.


Les Héros de la galaxie tome 8

Kurokawa-les héros de la galaxieLes Héros de la galaxie, imaginé à la base par Yoshiki Tanaka et dont le manga est dessiné par Ryû Fujisaki, continue de nous mettre aux prises avec la guerre opposant l’Alliance et l’Empire. Alors que dans ce dernier, le jeune Reinhard ne cesse de grimper les échelons et d’asseoir son pouvoir et son autorité en tant qu’officier, l’opposant a beaucoup plus de mal à accepter Yang comme un véritable héros. De plus, les nombreuses défaites face à la forteresse d’Iserlohn a contraint les hautes autorités à réfléchir à un autre plan d’action pour pouvoir pénétrer sur les terres de leur adversaire. Le seul moyen qu’ils ont finalement trouvé était d’y envoyer leur petit prodige malgré le fait que celui-ci soit bien peu enclin à obéir aveuglément aux ordres. Constituant et dirigeant à présent sa propre flotte Yang Wen-li devait absolument trouver une solution pour capturer cet endroit que l’on considérait comme imprenable. Un défi pouvant sembler insurmontable, mais qui était déjà résolu dans l’esprit de ce génie. Il fallait maintenant espérer et avoir confiance envers les hommes qu’il avait envoyé sur place pour dégager la voie. Ce qu’il ne savait pas encore, c’est que ce possible coup d’éclat n’allait faire que renforcer sa présence sur la scène galactique et attiser la rivalité qu’il pouvait y avoir entre lui et celui qui pourrait bien être sa némésis. Les pièces sont une fois de plus sur l’échiquier pour une bataille qui risque fort d’avoir de graves conséquences sur l’ensemble des deux camps, et même bien au-delà. La guerre semble bien éternelle au milieu de tous ces astres qui sont témoins du sacrifice de tous ces gens.

Concernant cette huitième expédition dans cet espace aussi somptueux que terrifiant, on a pu ressortir énormément d’éléments intéressants. Tout d’abord, il est à noter le grand rôle qu’a Yang Weng-li dans toute cette partie. En effet, si l’on a déjà été témoin de ses prouesses, c’est bel et bien la première fois que l’on peut l’admirer en train de commander des hommes sur toute une mission. Ainsi, on peut admirer le génie de cet homme partisan de l’idée qu’une bataille ne peut être gagné qu’en sacrifiant le moins d’hommes possible, et cela, dans les deux camps. Une approche qui peut sembler utopique, mais qui nous permet de conserver un espoir alors que le conflit entre les deux forces n’a jamais été aussi violent. C’est alors qu’arrivent la politique et les gens qui en font partie. Celle-ci va se montrer sous un visage bien peu resplendissant où les intérêts des plus grands et de simples rancunes pourraient bien provoquer un drame insurmontable. Une corruption du pouvoir en place qui subjugue notre regard et ne fait qu’accentuer notre envie de voir Yang réussir à changer tout cela. De plus, il ne faut pas croire que Reinhard est mis de côté au sein de ces pages. Bien au contraire, il va aussi jouer un rôle majeur dans l’appréciation que l’on a de ce volume. En effet, si l’action se concentre chez l’opposant, celui-ci doit aussi mener son propre combat afin de renforcer sa mainmise sur le pouvoir qu’il a pu obtenir. Se faisant de nombreux ennemis au sein même de l’aristocratie impériale, on va être témoin de sa lutte contre ces derniers où manigances et coups bas remplacent la plus puissante des flottes. Le lecteur se met alors à observer en silence l’ascension de ce jeune homme qui pourrait bien atteindre des sommets inégalés. Un individu qui s’avère être le plus grand ennemi à abattre pour l’Alliance qui ignore encore de quoi il est capable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *