Why Nobody Remembers My World

Why Nobody Remembers My World tome 1 : un potentiel énorme

En ce mercredi, on s’est dit que pour la suite de notre voyage interminable dans le monde otaku, on allait se concentrer sur un univers qui a su émoustiller notre créativité. Parmi la montagne interminable de mangas que l’on peut découvrir tout au long de l’année, il y a un genre qui tient le haut du panier à nos yeux. Il s’agit des œuvres réussissant à faire preuve d’une telle imagination que cela affecte l’expérience du lecteur qui va lui aussi se mettre à créer de multiples scénarios possibles. C’est en tout cas ce que l’on a pu ressentir lors de notre escapade dans le monde de Why Nobody Remembers My World dont le premier tomes est arrivé la semaine dernière. La nouvelle licence des éditions Doki-Doki a tout de suite su nous interpeller de par son postulat de base et son design accrocheur. Maintenant que l’on a pu lire les premiers chapitres de ce récit, on peut clairement dire que le titre est à la hauteur de nos attentes et va même nous gratifier de plusieurs surprises fort plaisantes. Un voyage aux multiples atouts et que l’on trouvait intéressant d’étudier. Il est donc grand temps de se pencher sur cette saga qui transforme une vie de rêve en un véritable cauchemar.

Quand la paix disparaît à jamais

Why Nobody Remembers My World-démon

Les démons sont de retour.

Why Nobody Remembers My World, scénarisé par Sazane Kei et dessiné par Arikan, nous plonge dans un monde inconnu ayant connu il y a de cela de nombreuses années la Grande Guerre. Un terrible conflit qui opposa les cinq races présentes sur ces terres et qui fit de multiples victimes. Au sein de cet affrontement, l’Humanité était clairement désavantagé. N’ayant ni pouvoir magique, ni armes redoutables ou bien de capacités surhumaines, elle perdait de plus en plus de terrain. Heureusement, c’est grâce à son intelligence qu’elle parvint à concevoir des outils permettant de rivaliser avec leurs opposants. Cependant, cela n’était clairement pas suffisant pour mettre un terme à ce règne de souffrance et de mort que connaissaient ces contrées. Ce n’est finalement que grâce à l’intervention quasi-divine d’un homme que tout bascula. Répondant au nom de Sid, ce guerrier portant une épée de lumière réussi à conduire l’être humain à la victoire et à enfermer les quatre autres espèces dans des pyramides sans qu’ils ne puissent avoir la moindre chance de s’en sortir. Une période de paix put enfin débuter après tant de temps à vivre dans la peur pour le peuple qui se remit peu à peu à vivre comme si de rien n’était.

Aujourd’hui, les quatre prisons sont étroitement surveillés et sont appelés les tombeaux. Alors que tout est en ordre depuis maintenant un long moment, Kai et ses camarades sont chargés de veiller à l’un de ces tombeaux. Une mission que celui-ci prend particulièrement au sérieux contrairement à ses deux amis qui l’accompagnent. Pour eux, tout ce cirque ne sert à rien étant donné que cela fait des années que tout cela s’est déroulé. Mais soudain, un événement inattendu va venir bouleverser le quotidien de ce soldat qui était totalement dévoué à son devoir. Le monde va être réécrit sous les yeux médusés de ce dernier qui se réveille dans une cité en ruines. Il découvre alors que la guerre ne s’est jamais terminée et que l’Humanité s’est totalement retrouvée en mauvaise posture. Celle-ci a totalement perdu face à la puissance des autres nations étant donné que Sid n’a jamais fait son apparition. Choqué de comprendre que tout ce qu’il a connu est maintenant de l’histoire ancienne, Kai va être encore plus surpris en découvrant que personne ne se souvient de lui. Devant se réfugier avec les quelques survivants de l’espèce humaine, il se prépare à prendre les armes pour espérer rectifier le futur.

Why Nobody Remembers My World a beau avoir un nom particulièrement long, celui-ci reflète habilement tout ce qui fait le coeur de ce récit. On est avant tout plongé dans une oeuvre mettant en avant un individu devant dire adieu à son petit paradis pour vivre un enfer sans nom. Un voyage que l’on fait en sa compagnie et qui nous permet d’ouvrir les yeux sur l’imagination débordante d’un auteur qui laisse exprimer tout son talent. Un premier contact qui nous délivre ici de très belles promesses et qui surtout met en place un décor à la fois apocalyptique et fascinant.

Un folklore naissant fantastique

Ce que l’on a pu retenir lors de notre escapade dans l’univers de Why Nobody Remembers My World est la richesse de sa mythologie. Un point que l’on tient beaucoup à souligner de par tout ce qu’il engendre dans l’esprit du lecteur qui se laisse guider par toutes ces histoires. Tout d’abord, le fait que l’on découvre qu’il y ait autant de races ayant parcouru ces terres autrefois nous laisse imaginer à quel point ces différents continents pouvaient grouiller de vie. Même s’il y a toujours l’ombre de la guerre, on a envie de savoir dès les premières secondes ce qui pouvait bien différencier tous ces peuples et surtout leur manière de s’imposer sur le champ de bataille. D’ailleurs, le récit de ce conflit est très bien orchestré, car tout nous est raconté comme si cela n’était qu’un lointain souvenir. Un semblant de légende que l’on raconte aux enfants pour les faire dormir et leur dire de bien se comporter au risque de voir ces monstres sortir de leur prison. Même le fait de contempler l’une de ces pyramides créé en nous un désir de voir ce qui est à l’intérieur. Le danger a beau être bien présent, cela ne change rien au fait que l’on est curieux de connaître tous les secrets de ce monde. Ainsi, l’interdit nourrit notre désir de voir ce qu’il se serait passé à l’époque.

C’est alors qu’arrive la réécriture de toute cette histoire comme si on avait entendu notre souhait. D’ailleurs, on peut aussi remarquer à quel point le basculement est bien amené, car le fait que personne ne connaisse Kai ni la vie qu’il menait il y a encore quelques minutes ajoute presque une incertitude à ces dires. Tout cela semble presque la forme d’un rêve qui s’est terminé et qui a ramené notre jeune guerrier dans une réalité bien plus terrifiante. Le parallèle est ainsi forgé entre ce que l’on a pu vivre au départ et ce à quoi on doit faire face au vu de la tournure de cette guerre. Deux faces d’une même pièce montrant juste deux avenirs opposés. Outre tout cela, tout l’imaginaire autour des armes, des races et autres éléments propres au lore de ce manga permet d’entrouvrir une multitude de portes vers des futurs possibles. En tant que lecteur, il est presque impossible de ne pas succomber à l’appel de tous ces détails qui mettent notre cerveau en ébullition. Plus on s’imagine ce que pourrait raconter cet affrontement et ses acteurs et plus on est désireux de voir comment l’auteur va bien pouvoir nous surprendre. Une relation qui ne fait qu’accentuer notre immersion au sein de ce titre et de nous projeter vers l’avenir. Un pari plus que réussi et dont cette introduction ne montre qu’une infime partie de la richesse et surtout du potentiel de ce folklore.

Si l’on était grandement intrigué par Why Nobody Remembers My World, le résultat est largement au-dessus de nos espérances. De par tout ce qui constitue sa mythologie, ses lois ou même ses multiples races qui s’entrechoquent, ce manga a clairement tous les outils pour donner naissance à un périple d’une richesse incroyable. Rien que les quelques éléments que l’on peut découvrir au sein de ces cases permettent de stimuler notre propre imagination en rêvant de ce qui pourrait bien arriver à Kai dans ce futur désastreux qu’il doit subir.

Why Nobody Remembers My World frappe un grand coup

Why Nobody Remembers My World-attaque

Tout les moyens sont bons.

Why Nobody Remembers My World est le genre d’œuvre que l’on adore de par tout ce qu’il nous apporte et surtout la façon qu’elle a de faire travailler notre imagination. En effet, rien qu’à travers cette introduction, ce titre parvient à apporter énormément d’éléments permettant de montrer à quel point cet univers est d’une richesse incroyable. On se laisse alors guider par tous ces petits détails et surtout le folklore propre à cette épopée en laissant notre esprit vagabonder parmi toutes les possibilités qui se mettent à germer dans celui-ci. Outre cela, tout est parfaitement maîtrisé pour que l’on ai envie de voir si ce jeune garçon va pouvoir changer le destin de ce monde réécrit et qui lui donne l’occasion de mettre en pratique toutes ces années d’entraînements. En plus de cela, la patte graphique de l’auteur permet de souligner habilement tout le désarroi propre à cette époque de trouble qui remplace cette paix éphémère. En seulement quelques minutes, on plonge de la lumière à l’obscurité et cela permet de détruire totalement cette tranquillité qui commençait à naître en nous pour nous faire prendre conscience que l’issue de cette guerre se serait déroulé autrement en l’absence d’un seul individu. Une narration et un rythme qui ne cesse de s’accélérer pour notre plus grand bonheur.

On tient devant nous l’un de nos gros coups de coeur de ce mois de mars. En seulement un volume, Why Nobody Remembers My World parvient à installer des bases solides et surtout à placer de manière intelligente tous ces acteurs pour préparer une représentation grandiose. Si vous aimez la fantasy ou que vous désiriez vous lancer dans une saga à l’immense potentiel alors ce titre aura largement de quoi vous plaire. On apprécie grandement la tournure des événements et surtout de voir jusqu’où pourra mener ce revirement de situation poussant l’Humanité à reprendre les armes alors que la quiétude semble déjà n’être qu’un lointain souvenir. On oublie alors tout ce que l’on a pu apprendre pendant ces premières pages afin de se consacrer sur ce conflit qui fait rage et qui a déjà commencé à façonner l’Histoire d’une toute autre manière. Bien sûr, il est évident que l’on ne peut que quitter un tel premier tome sans avoir une myriade de questions. Quel va être le rôle joué par les autres races ? L’être humain a-t-il vraiment une chance de récupérer ce qui lui revient de droit ? Est-il encore possible de faire que la guerre puisse prendre le chemin qu’elle aurait dû suivre ? On est impatient de pouvoir connaître la suite de cette aventure aux multiples promesses.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Why Nobody Remembers My World. Trouvez-vous que l’on tient là un univers d’une grande richesse ? Croyez-vous que l’on aura l’occasion de découvrir tout le potentiel de cette aventure ? Pensez-vous que l’on apercevra les autres races qui dominent ces terres ? Etes-vous curieux de comprendre ce qu’il s’est passé pour notre jeune héros ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette épopée ? On reste à votre disposition, comme toujours, pour pouvoir échanger et débattre autour de ce sujet vraiment intéressant. 🙂

© 2018 Arikan / Sazane Kei, Kadokawa Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *