Shinra

Plus qu’un simple combat : Shinra le démon devient un sauveur

Pour continuer cette série thématique autour de ces affrontements dépassant le cadre du simple combat, on va se pencher du côté de nos amis les pompiers. En effet, notre escale du jour sera au sein de Fire Force dont le manga est édité chez Kana alors que l’anime est disponible sur Wakanim et ADN. On peut clairement dire que cette licence a su nous offrir notre lot de confrontations dantesques, mais il y en a une qui a su nous envoûter de nombreuses façons différentes. Apportant énormément de profondeur aux deux combattants et faisant surtout un pertinent parallèle entre deux opposés surprenants, on va s’attarder aujourd’hui sur le duel confrontant Shinra et Rekka. Le pompier respecté de tous va se retrouver la cible du fameux démon que tout le monde préfère éviter comme la peste. Pourtant, la situation va se retrouver totalement inversée lorsque l’on comprend à quel point même un homme représentant l’église peut succomber à la folie. Dans ces moments, c’est dans celui que l’on considère comme un monstre que l’on peut trouver une véritable source d’espoir. Il est donc grand temps de revivre cette lutte extraordinaire où il ne faut absolument pas se fier aux apparences.

Un prêtre ayant perdu les pédales

Il est nécessaire, avant de plonger au coeur de ce conflit, de remettre le décor en place. Alors que la huitième brigade cherche activement à savoir qui se cacherait derrière les transformations des gens en torche humaine, tout semble pointer vers la première escouade. Celle-ci est étroitement liée à l’église et tous les pompiers qui y servent sont profondément respecté. Ainsi, on commence déjà à entrevoir que derrière cette blancheur immaculée puisse se trouver une part de ténèbres bien plus sombre que toutes celles vu jusqu’à présent et qui ne cessent de grandir. On entre donc dans ce QG qui, en apparence, est un lieu de culte et sacré pour les gens. Pourtant, on ne peut s’empêcher de ressentir un malaise en parcourant ces couloirs en compagnie de ces jeunes recrues, car on a le sentiment que tout ceci n’est pas réel. On a cette sensation que quelque chose de terrible se dissimule entre ces murs. C’est ainsi que l’on va commencer à porter nos soupçons sur tous ceux que l’on croise et c’est lorsque la vérité éclate que l’on reçoit le coup de massue. Celui qui était derrière les combustions spontanées de cette zone n’était autre que Rekka, l’homme qui semblait le plus prompt à annihiler ces êtres devenus monstres et à leur permettre de reposer en paix.

Cependant, ce choix est bien loin d’être anodin car il permet d’accentuer encore plus cette opposition entre son rôle en tant que pompier et les crimes qu’il commet et qui vont en totale contradiction avec son métier. On se retrouve donc encore plus choqué par ce que l’on apprend et cela ne fait que renforcer notre dégoût à l’égard de ce pompier qui a rompu son serment et jouer avec le feu. Pourtant, cela ne s’arrête pas juste ici étant donné que chaque minute que l’on va passer en sa compagnie va venir renforcer ce malaise que l’on éprouve. En effet, sous prétexte d’une quelconque fois, Rekka ne va cesser de confirmer que ce qu’il fait est juste et va donc s’enfoncer dans ces sombres convictions qui animent son coeur. Une plongée dans la folie d’un homme qui a pris une route avant de bifurquer à l’exact opposé de celle-ci. On se demande donc constamment comment ce garçon qui semblait si pur et prêt à aider son prochain a pu se retrouver dans une telle situation. Tout un tas de questionnements qui vont alors finir par s’effacer au moment où l’on va être le témoin horrifié de ce qu’il fait. On comprend dès cet instant qu’il n’y a plus de marche arrière possible pour ce héros qui s’est perdu en cours de route. Ce symbole de lumière pour beaucoup doit alors être arrêté et c’est là qu’une profonde et pertinente dualité va débuter avec l’arrivée de Shinra.

On se retrouve alors propulsé dans cette confrontation qui, en plus d’être épique et finement orchestré, va autant servir les deux camps. Que cela soit du côté de notre antagoniste que de son opposant, il y a quelque chose de très intéressant qui va se dégager à chaque fois que l’on aura le droit à un choc de leur part. L’ange et le démon s’affrontent et c’est là que l’on peut découvrir que le véritable monstre n’est pas forcément celui que les gens pensent. Un duel d’une incroyable puissance qui va presque revêtir une importance capitale pour cet univers si complexe.

Fire-Force-9-4

Le choc de deux visions

Si le combat en lui-même est avant tout là pour nous en mettre plein les yeux, il est intéressant de noter le parallèle qui est fait tout au long de celui-ci. D’un côté, on a Rekka un pompier respecté et homme de foi que tout le monde admire. Rien ne laisse supposer qu’il puisse commettre un crime et c’est en cela que son comportement provoque la surprise et le dégoût. Entachant à jamais ses habits immaculés de la souffrance de ses victimes, cet homme va ainsi aller à l’encontre de tous les principes liés à sa fonction pour suivre un tout nouvel ordre. L’espoir qu’il suscitait chez les plus jeunes et le garçon un peu loufoque que l’on a appris à connaître ne laisse place qu’à un contrôleur du feu qui conserve le sourire en faisant du mal à ceux qui l’entourent. Pourtant, tout au long du combat, il y a toujours cette espèce d’aura quasi-divine qui l’entoure et qui nous rappelle ce qu’il était auparavant. Tout cela appuie grandement à quel point ses pas l’ont conduit bien loin de ce qu’il aurait dû être et dont il est pourtant persuadé d’être dans le bon chemin. Ainsi, ses convictions personnelles prennent le pas sur son devoir sans pour autant que Rekka imagine une seule seconde qu’il est en train de sombrer dans une spirale infernale où la folie le ronge un peu plus chaque jour. Sa veste resplendissante va alors juste servir à cacher la noirceur qui grandit en lui.

Un traitement plus que réussi qui joue habilement sur toutes ces nuances et qui ne s’arrêtent pas là. En effet, en face de lui se trouve aussi un individu ayant fort à dire dans la manière qu’il a de se présenter. Shinra a toujours voulu être un héros et suite à l’incident ayant détruit sa vie, son tic de sourire constamment lui ont valu d’être traité comme un démon. Même au moment d’intégrer la huitième brigade, son visage déformé par son rictus provoque quelques malaises même si ses compagnons finissent vite par l’accepter. Malgré tous ses dires, Shinra a beaucoup de mal à se débarrasser de cette image qui lui colle à la peau et qui fait de lui, aux yeux des autres, un monstre qui n’éprouve que de la joie dans la souffrance des autres. Une pensée collective bien loin de la vérité et qui l’oblige à redoubler d’efforts pour montrer qui il est vraiment. Pendant cet affrontement, on ne va avoir de cesse de le visualiser en tant que ce démon de par la manière dont il nous est montré. Au contraire de son ennemi, Shinra lui est avant tout présenté comme quelqu’un de néfaste alors que la vérité est tout autre et qu’il est le seul à se dresser face aux intentions folles de cet ancien pompier. On a ainsi deux êtres qui vont à l’encontre de l’image qu’ils reflètent et qui sont en réalité à l’extrême opposé de cela. Un combat qui va donc faire ressurgir leur véritable nature et faire tomber les masques où l’un fait exprès de le porter tandis que l’autre est forcé de le mettre de par le regard des autres.

On a ainsi un duel qui a tout un attrait symbolique et qui mise énormément sur cette dualité entre les deux camps. De ce fait, notre regard est autant hypnotisé par ce qu’il y a devant nous que par tout ce qui est raconté derrière ce florilège d’actions grandioses. Le démon devient héros tandis que le justicier s’enfonce dans les ténèbres. Une allégorie prouvant aussi que l’on est bien loin d’une oeuvre manichéenne où il y a le bien et le mal. N’importe qui peut succomber à cet appel du chaos et de la folie et on vogue alors avec admiration au sein de ces nuances.

Fire-Force-8-4-Shinra

Shinra met le feu aux poudres

Alors que l’on a déjà pu voir hier un combat mettant en scène un antagoniste profondément lié à son opposant, ici c’est une toute autre chose qui est contée. On est avant tout dans une lutte entre deux visions du monde qui se percutent et explosent afin de laisser s’exprimer la vérité. Un passage de l’oeuvre qui nous prouve qu’il ne faut jamais se fier aux apparences et qui nourrit amplement tout le message véhiculé depuis nos premiers pas dans cet univers. On est alors subjugué, mais aussi conquis par cette mêlée qui parvient, en seulement quelques minutes, à nous faire prendre conscience de toute la dimension symbolique et réfléchie de cette licence. Un shônen qui va bien plus loin que la simple idée de terrasser un adversaire précis et qui prend chaque seconde de son temps pour travailler la psychologie et l’écriture des personnages que l’on rencontre. Même un adversaire comme Rekka a le droit à un traitement incroyable et permet de sublimer la richesse qui se cache derrière notre protagoniste principal. Un autre parfait exemple de ce que peut apporter un combat en plus de nous en mettre plein les yeux.

Fire Force est un titre qui brille de par sa multitude de personnages aux ambitions, caractères et personnalités bien différentes. On est bien loin de ce que l’on peut avoir l’habitude de lire ou regarder et c’est ce qui fait la force de cette oeuvre. Ce combat n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et il y a énormément de choses à dire sur tous. L’auteur ainsi que le studio ont parfaitement su retranscrire cette bataille des idéaux et surtout de prouver que le démon n’est pas forcément celui que l’on pense. Shinra, derrière son sourire carnassier, n’aura jamais été aussi flamboyant que dans cet instant où il affronte son exact opposé. Un héros ayant un long chemin à faire pour être accepté et atteindre son but et cela ne serait que plus compliqué s’il ne devait pas faire face à des ennemis aussi enrichissants pour lui et son entourage. Pour qu’un combat puisse rester gravé dans les mémoires, il faut autant un beau spectacle qu’une émotion palpable tout en parvenant à raconter quelque chose d’important pour la saga dans sa globalité.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant cette confrontation qui va bien au-delà du simple divertissement. Une oeuvre qui regorge de ce type de messages à la fois captivant et pertinent. Appréciez-vous de voir des affrontements qui parviennent à raconter autant de choses ? Trouvez-vous que l’on a ici un parfait exemple de ce que peut proposer un duel en terme de richesses et de détails ? On est impatient de connaître vos propositions et on se retrouve dès demain pour un autre choc mémorable.

© 2015 Ohkubo Atsushi, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *