Yureka T3

Yureka tome 3 et 4 : un tournoi pleins de surprises

En ce jeudi, on s’est dit que l’on allait retrouver un univers qui nous avait déjà charmé il y a quelques semaines et qui méritait vraiment que l’on s’attarde un peu plus sur ce qu’il pouvait proposer. On parle ici de Yureka, édité chez Meian, qui était parvenu à offrir un prélude à la fois réussi en terme de divertissement qu’intriguant concernant les derniers éléments que l’on avait pu récolter. Ainsi, la curiosité de voir ce qu’il allait bien pouvoir se passer avec l’arrivée de ce nouveau membre dans l’équipe a eu raison de nous. C’est alors que l’on s’est retrouvé devant deux tomes très surprenant. Décidant de mettre l’accent sur l’action à travers une compétition de grande ampleur, ce nouveau décor va permettre de mettre en scène tout un tas de nouveaux personnages et surtout de s’attaquer à des sujets particulièrement pertinents et poussant à la réflexion. Deux lectures qui ont su apporter énormément à l’ensemble de ce conte qui se complexifie pour notre plus grand bonheur. On espère donc que vous êtes prêts pour découvrir une facette inédite de Lost Saga et des gens qui l’animent.

Gagner à tout prix

Yureka-tournoi

Que le tournoi commence.

Yureka, scénarisé par Soon Hee Joon et dessiné par Kim Youn Kyung, nous avait laissés alors que l’on avait fait la connaissance de Jangkun. Ce jeune garçon assez réservé et studieux a comme passe-temps de sillonner le vaste monde de Lost Saga, un VRMMO renommé, en compagnie de ses deux acolytes. A eux trois, ils forment un groupe redoutable connu sous le nom de la bande à Lotto. S’étant très vite hissé parmi les meilleurs joueurs du jeu, le jeune homme commence à chercher un autre titre pouvant lui permettre d’occuper ses journées. Cependant, une grande mise à jour est sur le point d’être effectué au sein de l’univers qu’il visite actuellement. Pour se préparer aux nombreux changements qui vont être opérés, ces trois amis sont déterminés à se renforcer afin de ne pas se laisser distancer par leurs concurrents. Malheureusement, ils pourraient très vite se rendre compte que certains ne jouent pas du tout dans la même cour au vu de leur ascension fulgurante. Malgré cela, ils ne lâchent rien et vont même participer à un grand tournoi organisé pour célébrer cette refonte. Alors qu’il se prépare assidûment et réfléchit à comment optimiser ses compétences, Jangkun va faire la connaissance dans le monde réel d’une demoiselle qui va laisser une carte de joueur.

La récupérant et n’ayant pas le temps de la rendre à son propriétaire, l’adolescent laisse sa curiosité l’emporter et décide de voir quel personnage est inscrit dessus. Il se retrouve alors dans la peau d’une jeune fille dont l’attirail de base dissimule en réalité toute la puissance de ses statistiques. En effet, cet avatar affiche des données bien supérieures à ce qui serait possible d’avoir en suivant le cheminement normal du jeu. Jangkun se demande alors s’il n’a pas mis la main sur un compte pirate. Laissant finalement tomber et reprenant son quotidien, il ne s’attend pas du tout à la surprise qui se rapproche. Lors de l’une de ses sessions, il va découvrir que le même avatar qui était sur la carte de la demoiselle vient de rejoindre les rangs du groupe. Une inconnue qui ne semble aucunement le reconnaître et dont la simplicité d’esprit donne l’impression qu’il s’agit réellement d’une débutante. Pourtant, toutes ces compétences correspondent bien à ce compte hors du commun. Un mystère qui va le propulser au coeur de nombreux problèmes à venir.

En mettant en place une compétition telle que celle-ci, Yureka cherchait absolument à mettre autant en valeur nos amis que ceux qui se dressent sur leur route. Une suite de combats qui vont nous permettre de comprendre qu’ils sont bien loin d’être les seuls adversaires retors de ce jeu qui accueille des gamers de tout horizon. Entre ceux qui se spécifient dans un domaine, les gens qui préfèrent être nimbés de mystères, et même ceux qui profitent pleinement du système propre à ce VRMMO, il y a toujours quelque chose d’intéressant à apprendre en les regardant se battre.

Des duos redoutables

Comme on l’a dit précédemment, ces deux volumes se concentrent avant tout sur le déroulement du fameux tournoi dont la récompense est plus qu’alléchante. Cependant, plus que l’obtention d’une arme légendaire et d’argent, cet événement va surtout être l’occasion d’en voir bien plus sur les différents joueurs qui y participent. Déjà, le fait de voir Lotto devoir faire équipe avec Yureka est singulier étant donné que l’on avait l’habitude de le voir en compagnie de ses deux compères de toujours. Cette fois, ils se retrouvent en opposition et permettent de souligner encore plus les capacités de chacun. Même si l’on conserve toujours l’aspect déjanté caractérisant ce groupe, cela n’est qu’un accompagnement pour renforcer le côté combat et surtout progression de chacun. En effet, c’est une bonne partie de l’élite qui se retrouve sur ce terrain et les quelques participants que l’on ne connaît pas finissent aussi par nous éblouir au vu du show qu’ils nous réservent. Ainsi, contrairement aux deux précédentes lectures, on se concentre avant tout sur le principe même du jeu et surtout sur la compétition qui peut avoir lieu entre les divers joueurs et ainsi apporter bien plus d’enjeux que seulement de suivre les péripéties de notre groupe d’amis. D’ailleurs, il est intéressant de noter que jusqu’à présent, ils étaient clairement considérés comme des pros que rien ne semblait pouvoir arrêter. L’arrivée de cet arc narratif ajoute ainsi une certaine concurrence bienvenue.

C’est ainsi que si l’on va voir notre nouveau tandem en action, notre regard va surtout se poser sur ces concurrents que l’on n’a encore jamais eus la chance d’observer en plein combat. De ce fait, notre attention est encore plus concentré sur ce qui déroule au sein même de ce stade et sur les atouts de toutes ces paires qui font à chaque fois des ravages lors de leur prestation. Même ceux qui se hissent au sommet du classement et que l’on a pu rencontrer par le passé font presque pâle figure face à ces joueurs de l’ombre qui aiment conserver le mystère. Cela ajoute une part d’inconnue qui rend chaque rencontre aussi imprévisible qu’excitante à suivre. Entre de multiples questions, le mystère entourant certains personnages et le divertissement que l’on éprouve à chaque quart de finale, on ne peut qu’être intrigué par tout ce qui se déroule devant nos yeux. Il y a presque une certaine tension qui commence à naître alors même qu’il ne s’agit que d’une compétition amicale. Cela est dû à l’excellent travail de l’auteur pour ajouter des éléments qui peuvent rendre chaque confrontation incertaine. Ainsi, on a le droit de récolter quelques bribes d’informations permettant de prendre conscience que derrière toute cette organisation pourrait bien se cacher d’autres surprises pouvant apporter une autre profondeur à l’ensemble de cet univers. Cela peut autant concerner la mystérieuse partenaire de notre héros que les autres combattants ou le fonctionnement même du système de Lost Saga.

Si le tournoi occupe une grande partie de la scène concernant ce passage de Yureka, on tenait aussi à souligner qu’il y a quelque chose d’autre qui ressort de cette lecture. Un élément qui ajoute un message très pertinent et intéressant concernant ce monde fictif où tout semble pourtant si réel. Pour la première fois, les PNJ se retrouvent bien plus mis en avant et servent donc pleinement à transformer ce récit d’aventure tirant sur le comique en une histoire faisant réfléchir autant notre protagoniste que le lecteur lui-même.

Une réflexion sur les PNJ

Yureka-épreuve

Cela ne rigole pas.

Il ne faut pas limiter Yureka à un simple shônen qui mise avant tout sur l’action et l’humour. Si les deux premiers tomes suivaient ce chemin afin de proposer des bases à la fois plaisantes et immersives, il y avait toujours un petit message de fond qui est venu se renforcer avec l’arrivée du nouveau membre de l’équipe. Pourtant, ce tournoi va aussi être le lieu idéal pour entrevoir un sujet potentiel qui pourrait très rapidement être mis sur la table et apporter une toute autre dimension à l’ensemble de l’oeuvre. Cela concerne bien sûr les personnages non-joueurs qui, comme nous le savons, sont avant tout là pour animer cet immense VRMMO. Des individus qui ne sont qu’un amas de données et qui ne peuvent renier les ordres pour lesquels ils ont été conçus. Cela a toujours été le cas dans n’importe quel jeu vidéo et il n’est pas rare de voir de nombreux titres évoquer le sujet de ces figurants qui, derrière leur existence fictive, se comportent pratiquement comme de véritables êtres humains. Cependant, les cas que l’on peut analyser dans ce manga s’avèrent très pertinents de par l’émotion qui s’en dégage et surtout l’attitude que certains ont à leur égard. Ils vont alors peu à peu s’insinuer dans l’esprit de tous les lecteurs qui, sans s’en rendre compte, vont commencer à avoir une certaine sympathie envers eux.

On pourrait par exemple citer le cas de Piri qui tient le magasin et qui semble attirer le regard de Lotto. Cette jeune demoiselle ne peut absolument pas quitter l’enceinte de sa boutique, et cela, malgré la volonté de notre héros de vouloir lui faire découvrir le déroulement des matchs. Il va alors se rendre compte à quel point le monde de cette dernière s’avère en réalité bien plus petit que celui qui se trouve à l’extérieur de cette coquille qui s’est formée autour d’elle. Pareil pour d’autres de ces semblables qui doivent subir les violences de certains joueurs, et même organisateurs qui ne voient en eux que des pions pouvant être remplacés et qui ne peuvent donc avoir une existence propre ainsi que des états d’âme. Chacune de ces scènes est amenée avec une telle pointe d’émotions qu’il est presque impossible de ne pas se sentir impliqué dans ce comportement que les individus ont à l’égard de ces acteurs du jeu qui sont à la fois essentiels et dénigrés par une majorité. Ainsi, il y a un message qui commence à se dévoiler au fur et à mesure que l’on progresse dans cette histoire et qui permet de mieux cerner la richesse et surtout la portée que peut avoir ce simple VRMMO. Un monde fictif parvenant à traiter de sujets très importants.

Yureka parvient, à travers ce troisième et quatrième volume, à enrichir autant l’environnement dans lequel on évolue que les multiples personnages que l’on rencontre. En plus de cela, il parvient surtout à amener un sujet à la fois important et captivant pouvant donner un tout autre niveau de lecture à cette série qui s’améliore de page en page. On se laisse alors envoûter par les multiples affrontements que l’on voit tout en réfléchissant aux chamboulements qui pourraient bien se dessiner au loin concernant Lost Saga et notamment avec l’intervention de cette nouvelle demoiselle.

Yureka renforce son univers

Si l’on avait déjà été séduit par nos premiers pas au sein de ce monde virtuel, force est de constater que ce sentiment s’est renforcé au vu de ce que l’on a pu découvrir au sein de ces deux nouveaux ouvrages. Alors que l’on aurait pu penser que l’on allait avoir le droit à un récit se basant avant tout sur les diverses péripéties de nos héros, un fil rouge a fini par se dessiner en la personne de Yureka. Tous les secrets englobant son existence ainsi que la création de cet avatar suffisent largement à éveiller notre curiosité. En plus de cela, le tournoi imaginé par l’auteur a beau rester dans cette veine de mélanger baston et humour, cela ne l’empêche pas aussi d’approfondir avec efficacité tout le lore de cet univers. On se pose alors tranquillement dans les gradins en tant que spectateur afin de contempler les prouesses de chacun. On rit, on est surpris et on est même poussé à la réflexion tout au long de cette expérience qui nous marque un peu plus à chaque case. Un parfait mélange entre comédie, action et aventure qui a encore largement de quoi nous occuper au vu de ce qui pourrait se profiler à l’horizon.

C’est donc toujours un grand oui pour ce récit qui suit la voie tracée par les deux précédents volumes tout en creusant un sillage toujours plus large afin d’englober plus de thématiques. L’auteur continue de prendre son temps pour raconter son scénario et surtout pour approfondir et présenter les personnes qui seront au coeur de son récit. On ne peut donc que continuer de conseiller cette épopée qui nous rappelle tellement de souvenirs dans sa façon d’être racontée et cette ambiance qui nous rappelle tant de vieux shônens. Une lecture qui nous dépayse autant qu’elle nous amuse et cherche avant tout à nous distraire sans que pour autant on oublie ce sourire qui se grave sur notre visage à chaque fois que l’on voit nos chers équipiers laisser libre court à leur folie. Le genre d’oeuvre qui axe avant tout sa force dans cette familiarité que l’on ressent pour ces âmes que l’on rencontre et qui nous rappelle des gens que l’on pourrait tout à fait connaître. On est maintenant très curieux de voir comment cette compétition va se terminer au vu des sacrés phénomènes qui y participent. Un résultat que l’on connaîtra rapidement, car il est sûr que l’on va très prochainement se jeter sur la suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux tomes de Yureka. Trouvez-vous que la licence prend un chemin particulièrement intéressant ? Trouvez-vous toujours que le groupe que l’on suit est captivant et attachant ? Quel est votre personnage préféré ? Qu’est-ce qui se cache, selon vous, derrière la coéquipière de Lotto ? Quel mystère entoure l’homme à la capuche à votre avis ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette histoire ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet fascinant. 🙂

© 2000 Son Hee Jun / Kim Yun Gyeong (manhwaga), Haksan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *