Sir Nighteye

Sir Nighteye : l’homme emprisonné par le futur

Alors que le confinement perdure et qu’il est donc difficile de revenir sur les titres qui auraient du sortir en cette période, on s’est mit à réfléchir longuement à ce que l’on pourrait vous proposer. Pour cela, on a pensé qu’il serait intéressant de faire revivre nos chroniques centrées sur des personnages en particulier. C’est donc une sorte de nouvelle semaine thématique qui démarre aujourd’hui et on va débuter cela en allant crier haut et fort Plus Ultra. En effet, c’est du côté de My Hero Academia que nos premiers pas vont nous conduire en ce jour. Pour rappel, le manga est édité chez Ki-oon tandis que l’anime est disponible sur ADN. On le sait, cette licence a su donner naissance à une tonne de personnages plus intéressants les uns que les autres. Si l’on aurait pu s’attarder sur l’un de nos chers protagonistes ou antagonistes, on s’est dit que l’on allait prendre le temps d’étudier un individu plus en retrait. Même s’il est sur le devant de la scène pendant un long moment, Sir Nighteye a toujours laissé une certaine place à la jeune génération. Cela ne l’empêche pas pourtant de nous proposer un récit personnel touchant et surtout une thématique finement travaillée à travers sa façon de penser et ses actes. On espère donc que vous êtes prêts à suivre de nouveau le parcours de cet homme pas comme les autres.

Un pouvoir semblable à une malédiction

Sir Nighteye-sourire

Étrange comme sourire.

Il est très intéressant de noter tout d’abord la façon dont on fait la connaissance de cet homme alors qu’il teste Deku. Si l’on peut déjà ressentir à quel point il semble contre le fait que celui-ci soit l’héritier d’All Might, ce n’est qu’au fil de ces premiers échanges que l’on va pouvoir ouvrir les yeux sur ce qu’il est et notamment son Alter. En voyant qu’il a la possibilité de voir le futur de la personne qu’il touche, on se dit déjà qu’il a une faculté incroyable pouvant lui permettre de se débarrasser des ennemis les plus retors. Pourtant, cette capacité va s’avérer être une lame à double tranchant pour lui. Après tout, cela signifie aussi qu’il est témoin de ce qu’il peut advenir des gens qu’il chérit et parfois du sort funeste pouvant les attendre. Si l’on peut facilement imaginer qu’il a dû vérifier s’il pouvait changer cet avenir souvent cruel, il s’est finalement résigné en voyant qu’il lui était impossible de modifier cela. Peu importe ce qu’il tente de faire, le fil du destin qu’il a vu se tisser ne peut être dévié de sa route. Cela implique autant les bonnes choses que les mauvaises et on comprend alors à quel point cet Alter doit peser sur sa conscience. Il a fini par devenir le gardien silencieux de tous ces futurs qu’il a pu observer et ne peut finalement qu’être un simple spectateur de la destruction finale de ses proches et notamment de celui qu’il idolâtre plus que tout.

Ainsi, on a beau le voir au premier abord comme une personne voulant barrer la route au rêve d’Izuku, on comprend qu’il y a quelque chose de bien plus profond qu’une simple haine de voir cet adolescent prendre la place de celui qu’il considère comme le plus apte à reprendre le flambeau. Une confrontation entre deux poulains qui va alors prendre tout sons sens tandis que l’affrontement contre Overhaul approche à grand pas. Au fil du temps qu’il passe avec Deku, Sir Nighteye va percevoir le potentiel du garçon et surtout de son rapprochement avec All Might que cela soit par son envie de protéger les innocents que de devenir un symbole de la paix. Malgré cela, il ne peut s’empêcher de le voir comme l’une des causes de la déchéance de son ancien ami et va autant le réprimander que le conduire à réfléchir sur ce que cela implique que d’entreprendre ce long et périlleux chemin. C’est donc ainsi que l’on va faire sa connaissance et que cette première impression va être bien loin de ce qu’il est vraiment. Un individu qui ne peut se défaire des chaînes de son passé et de ce qu’il a pu entrevoir dans le futur. Son unique but est alors de sauver celui qui fut un modèle pour lui en trouvant le véritable héritier qui siérait le mieux pour reprendre le flambeau.

Pourtant, toute cette histoire de futur, d’avenir et de destinée va prendre tout son sens alors que lui et les autres vont se mettre à la recherche des huit préceptes. Un groupe particulièrement dangereux et qui vont alors l’enfoncer encore plus dans cet abîme sans fond dans lequel il fut projeté depuis de nombreuses années. Une route de héros qu’il a fini par perdre en chemin pour ne se concentrer que sur ce qui compte vraiment à ses yeux, et cela, peu importe le prix.

La fatalité du destin

Malgré la puissance de son pouvoir et surtout l’importance que revêt ce futur qu’il peut entrevoir, l’arc narratif dans lequel il est introduit va aussi jouer un rôle capital sur cette peur qui l’assaille. Il n’y a pas à dire, tout est fait pour nous montrer que cette capacité est autant un don qu’un effroyable pouvoir. De par son alter, Sir Nighteye va s’avérer être un atout de taille pour découvrir autant le lieu où se trouve le fameux Overhaul que l’endroit où ce dernier cache Eri. Malheureusement, plus on avance dans leur expédition pour sauver la demoiselle et stopper les agissements de ce mafieux et plus on sent un profond malaise s’installer dans le coeur de ce héros. Lui qui d’habitude est si calme et posé va commencer à craindre pour ceux qui l’entourent en voyant la puissance de leur adversaire, mais surtout en observant l’avenir qui est sensé se passer au contact de ce monstre. Il faut tout d’abord noter que le fait de voir son apprenti dans un tel état suite à sa confrontation avec le chef de cette organisation va aussi le pousser à agir dans une volonté de protéger les autres, mais aussi d’exprimer cette rage qui sommeillait en lui en observant l’état de son disciple. Pourtant, malgré tous ses efforts, l’issue de sa confrontation va s’avérer fatale pour lui.

Mortellement blessé et souffrant le martyr, Sir Nighteye va tout de même réussir à entrevoir l’avenir de son opposant. Ce qu’il va alors pouvoir contempler va lui glacer le sang étant donné que tout ce qu’il y voit n’est autre que la défaite totale de leur camp. Des cadavres jonchent ses pieds tandis qu’Eri est obligé de retourner dans les bras de son tortionnaire. Alors qu’il s’était juré de ne plus revoir l’avenir d’une personne aussi loin, il est abattu et résigné à ce qu’il va se passer. Malgré tout, il souhaite de tout coeur que ces jeunes qui sont sous sa tutelle puissent s’enfuir et ce fut aussi l’une des raisons de son combat qui semblait bien perdu d’avance. Après tout, il est le premier à dire que l’horizon qu’il peut observer est impossible à changer et que les événements qui défilent devant ses yeux ne peuvent être altéré. Il a beau avoir essayé de toutes ses forces de changer cela auparavant, cela n’a rien fait du tout. Un résultat qui n’a fait que l’enfoncer encore plus dans ces ténèbres qui l’entourent et de prouver à quel point connaître l’avenir de quelqu’un est terrible. Pourtant, il ne s’attendait pas du tout à ce qui allait se passer par la suite au vu du combat entre Izuku et Overhaul. Alors que la défaite du garçon semble inéluctable, la présence d’Eri, mais aussi la résistance de celui-ci vont lui permettre d’aller à l’encontre de tous les pronostics.

En réalité, le parcours de Sir Nighteye est un parfait exemple de la traversée d’un homme dans un immense couloir sombre qu’il a lui-même bâti. Il a beau sans cesse répété qu’il faut sourire et donner de l’espoir aux gens, il était en fait celui qui avait le plus besoin d’être sauvé. C’est finalement grâce à l’intervention de celui qu’il ne pouvait considérer comme le disciple d’All Might qui vint finalement apporter une lueur d’espoir au bout de ce tunnel. Son visage a alors fini par s’illuminer même si cela ne fut que pour quelques secondes.

Un dernier sourire plein d’espoir

C’est finalement dans les derniers instants de sa vie que Sir Nighteye va enfin trouver la paix et surtout le sourire. Il a beau sentir son dernier souffle venir, cela ne l’empêche pas de voir l’avenir sous un tout nouveau regard grâce à Mirio et Deku. Lui qui craignait sans cesse de devoir assister impuissant à un futur inéluctable, il a finalement été le témoin de l’incertitude concernant ce fameux destin qui l’emprisonne. C’est à travers cette bande de jeunes apprentis-héros qu’il a compris que son Alter n’était pas gravé dans le marbre et que tout pouvait basculer à force d’efforts, de détermination, mais aussi de courage. Plus que de simplement combattre un adversaire, c’est avant tout se confronter à la possibilité de perdre pour pouvoir changer la donne qui fait de ces individus de véritables héros. En restant enfermé dans sa crainte de voir ses visions se concrétiser, Nighteye a fini par refuser de continuer d’avancer et ce n’est que face à une mort certaine qu’il finit par comprendre cette leçon. Privilégiant avant tout la santé de ses stagiaires, il va endurer des souffrances inimaginables dans l’espoir de leur permettre de se sauver. En faisant cela, il agit comme le justicier qu’il a toujours été.

Si c’est en voyant l’état dans lequel s’est retrouvé son protégé qui l’a poussé à agir, il a surtout été ébloui par la force de caractère de ces deux adolescents qui, malgré ses avertissements, ont continué de lutter jusqu’au bout pour accomplir leur devoir. Ainsi, sa malédiction a finalement volé en éclats au moment où le fil qu’il avait entrevu dans le futur de Deku se brisa pour former une toute autre ligne où l’espoir était permis. Un exploit sans précédent et qui permet alors à Sir Nighteye de sourire et de se libérer enfin de ce fardeau qu’il s’était imposé depuis bien trop longtemps. C’est à travers cette écriture presque torturée que l’auteur nous démontre ainsi toute la richesse de ce personnage et surtout l’évolution de ce dernier. En plus de nous émouvoir grandement de par le sort qui lui est réservé, ce héros professionnel a aussi trouvé grâce à nos yeux de par toute cette histoire qui a autant permis de souligner l’obscurité qui l’entourait que la lumière qui est entrée dans sa vie en la personne de ces jeunes individus. Un homme expérimenté, mais qui a finalement dû s’incliner avec joie devant la flamme qui brûle dans le coeur de ces apprentis.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant le personnage de Sir Nighteye. Trouvez-vous que l’on a là un personnage d’une grande richesse et surtout affichant une symbolique profonde ? Pensez-vous que l’on a eu le droit à la meilleure évolution possible pour ce dernier ? Quel est le meilleur souvenir que vous ayez de cet individu pouvant voir l’avenir ? Est-il, selon vous, l’un des acteurs les plus importants de la confrontation contre Overhaul ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

Sir Nighteye-avenir

Un futur incertain.

© 2014 Horikoshi Kohei, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *