Dragon Metropolis

Dragon Metropolis tome 1 : une ville en proie au chaos

Pour bien finir cette semaine, on s’est dit que l’on allait se pencher sur une toute nouvelle série qui s’apprête prochainement à faire son apparition dans toutes les librairies. Il s’agit de Dragon Metropolis, édité chez Chattochatto, dont on a pu découvrir le premier tome. Alors que l’on avait déjà été interpellé par son annonce, on a pu se lancer dans cette aventure et voir si oui ou non nos attentes étaient comblées. Ce qui est sûr avec cette introduction, c’est que le récit a largement su nous montrer qu’il avait suffisamment de matières pour nous raconter une histoire aussi passionnante que riche. Rien que la découverte de ce monde est déjà une très belle réussite de par la manière dont cette cité est présentée et tout ce qui gravite autour. On se retrouve alors propulsé au coeur même d’un très gros bouleversement pour les habitants de ce lieu qui vont devoir se confronter à une évolution peut-être trop rapide de la technologie. Une plongée en compagnie d’un homme qui va représenter parfaitement l’association des deux univers. Il est donc grand temps de voir ce qui se cache derrière ce titre fort sympathique.

Un amnésique redoutable

Dragon Metropolis-ville

Un danger guette notre héros.

Dragon Metropolis, imaginé par Barz Jr, nous plonge au coeur de la Dynastie du Dragon. Ce pays, affichant une histoire vaste et riche, a toujours tiré une grande fierté de ses traditions et sa culture. Cependant, il y a bien une chose que la plus puissante des forces ne peut empêcher et il s’agit du progrès. Avec l’invention d’une redoutable machine à mouvement perpétuel, c’est toute la face du monde qui se met peu à peu à changer. De par tout ce qu’elle apporte, ce nouvel outil va amener prospérité et gloire à l’ensemble de la région qui met maintenant un point d’honneur à accroître ses recherches dessus. C’est au sein de ce royaume qu’existe la ville de Dragon Metropolis. Cette cité est le parfait exemple du changement qui s’opère un peu partout et de ce qu’une telle innovation peut apporter dans la vie de chacun. Cependant, tout cela à un prix et peu de personnes se sont rendu compte de ça. C’est au sein de ces ruelles que l’on va faire la connaissance d’un homme répondant au nom de Long Zhengyi. Cet individu semble totalement désorienté après s’être réveillé en ce lieu dont il semble tout ignoré.

Ayant subi de graves pertes de mémoire, cet inconnu cherche absolument à recoller les morceaux. C’est au cours de sa quête qu’il va faire la lumière sur la terrible vérité cachée de ce pays grâce aux quelques notes qu’il a pu écrire avant son amnésie. En réalité, cette ville est comparable à un immense gâteau dont les puissances étrangères se battent pour obtenir la plus grosse part. Des querelles qui n’ont que faire des gens qui habitent dans les bas-fonds et autres résidents originels de Dragon Metropolis. La machine baptisée Never-Ending a créé une véritable obscurité dans ce monde qui, derrière la beauté de ses progrès, cache une profonde pourriture. Prenant conscience de l’environnement dans lequel il se trouve, les dernières notes qu’il a pu poser sur le papier résonnent sans cesse dans son esprit. Un avertissement qui lui conseille vivement de quitter cette soi-disant ville idyllique le plus tôt possible sous peine de devoir sombrer avec elle. La question qui se pose maintenant est de savoir si Long va suivre ses propres suggestions ou bien décider de se battre pour apporter un peu de lumière ici-bas.

Ce qui va profondément marquer notre lecture de ce premier tome de Dragon Metropolis va avant tout venir de l’imagination de l’auteur pour construire un monde aussi époustouflant qu’inquiétant. Une invitation à pénétrer au coeur de ce labyrinthe difficile à refuser malgré le fait que l’on sait à quel point celui-ci peut nous dévorer. Chaque recoin que l’on parcourt devient alors une aventure unique et palpitante qui ne fait que consolider cette expérience littéraire. Une épopée aux nombreuses facettes et qui s’amusent à nous les dévoiler une par une.

Un univers aux multiples histoires

Outre le fait d’être intrigué par notre nouvel ami qui avance avec pour seul indice ce cahier qu’il a lui-même rédigé, il y a une chose qui permet à Dragon Metropolis de se différencier des autres. Il ne s’agit nul autre que du décor où va se jouer cette pièce qui regorge de nombreuses possibilités et surtout de récits à raconter. En effet, dès les premières minutes où l’on s’immerge dans ce monde, on se rend vite compte que l’on n’est clairement pas au bout de nos surprises. Entre la thématique de fond opposant le culte de la tradition à l’arrivée massive de nouvelles technologies et toutes les petites épopées que l’on peut vivre en compagnie des gens vivant ce lieu, notre regard est sans cesse interpellé par quelque chose. D’ailleurs, tout cela est fait de manière à ce que l’on soit tout le temps sous le charme de cette ville et que le fait de se perdre n’est pas quelque chose de mauvais. Bien au contraire, c’est un réel plaisir que de se laisser porter par la vie propre à ce lieu et d’en apprendre plus sur chacun de ces habitants. Bien sûr, chaque nouvelle rencontre permet d’appuyer en partie le conflit qui se déroule en toile de fond, mais on a aussi le droit à des contes plus personnelles. Une aventure qui vit autant par son personnage principal que par toutes ces figures secondaires que l’on croise.

En réalité, il n’y a pas vraiment de ligne directrice pour le moment concernant l’intrigue principal de la série. Si l’on peut déjà déceler quelques éléments intéressants et importants, on est avant tout là pour faire la connaissance de cette cité aussi attirante que dangereuse. C’est là que l’amnésie de Long est finement jouée, car elle permet de s’identifier un peu plus à lui de par notre ignorance de cet environnement. Même s’il a accès à quelques outils bien utiles, on reste dans cette volonté de découverte qui s’allie parfaitement à ce désir de montrer les inégalités au sein même de cette société. Un combat qui semble presque perdu d’avance comme le souligne si bien les mots écrits sur ce carnet, mais qui nous donne encore plus envie de voir les choses évoluer. C’est ainsi que notre héros devient autant le médiateur entre nous et le reste de cet univers que celui pouvant apporter un vent de changement à sa manière. Une immersion plus que réussie et qui donne toute sa saveur aux quelques moments que l’on passe à explorer ces ruelles et à rencontrer ces gens qui ne savent plus vraiment ce qui est juste ou non. On est donc constamment tiraillé entre ceux qui profitent pleinement des ressources propres à cette métropole et les gens qui essayent juste de s’adapter pour ne pas se faire engloutir par ces changements constants. 

Dragon Metropolis parvient donc à accomplir ce que tout bon premier tome doit faire. Il réussit à s’emparer de notre regard, et cela, sans pour autant que l’on soit concentré sur le scénario principal. Une oeuvre qui envoûte avant tout parce qu’elle dépeint et les nombreuses âmes qui virevoltent au sein de cette ville qui ne dort jamais. On se laisse alors engloutir avec délice dans cette zone qui ne s’arrête jamais de s’étendre pour nous laisser sur un potentiel aussi grand qu’intrigant. Une aventure qui laisse déjà des marques avant de pleinement poursuivre son assaut.

Dragon Metropolis démarre sa révolution

Dragon Metropolis-transformation

Plus question de rester passif.

Ce qui est remarquable lorsque l’on s’est lancé dans Dragon Metropolis, c’est que l’on ne savait vraiment pas dans quelle direction on allait. Si le synopsis pose les bases de l’univers, on reste quand même interloqué par le fil conducteur qui animera ce conte. Cela nous pousse à tenter cette expérience qui finit par s’emparer de nous, mais pas pour les raisons que l’on pouvait imaginer. De par son univers atypique, sa construction narrative et surtout ses personnages, cette oeuvre parvient aisément à capter notre regard. En réalité, cette introduction sert avant tout à poser les bases de cette aventure et surtout à mettre en avant la confrontation qui a lieu au sein de cette ville et, à plus grande échelle, sur l’ensemble de ces terres. Ces quelques éléments suffisent à nous prouver que l’on se lance dans une épopée ayant déjà un très grand background. On prend alors un immense plaisir à s’approprier chaque découverte pour enrichir nos connaissances sur cet environnement totalement inédit à nos yeux. Ainsi, tout comme notre héros, on repart de zéro afin d’assimiler la moindre information permettant de comprendre et surtout de survivre dans ce lieu mêlant tradition et technologie.

On peut donc dire que la reprise démarre sur les chapeaux de roues avec cet ouvrage qui nous a grandement séduit. Plus que par ses scènes d’actions ou bien les quelques affaires que l’on suit, c’est avant tout la promesse qui se dégage à travers cet univers qui fait que l’on accroche autant à tout cela. Une belle prouesse qui va autant sublimer cette expérience littéraire qu’ajouter une profonde écriture à tous ces acteurs qui entrent sur cette estrade. Une lecture parfaite pour tous ceux qui souhaitent découvrir un récit à l’immense potentiel et qui parvient à cultiver le mystère tout en conservant son aspect divertissant. Il y a tellement de questions dont on aimerait trouver les réponses que l’on ne peut qu’être jouasse à l’idée de pouvoir se projeter dans les futures aventures de Long Zhengyi. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’une telle lutte ait lieu dans cette cité ? Quels seront les prochains adversaires de notre homme aux redoutables capacités ? Pourra-t-il vraiment changer les choses ? Cet endroit est-il déjà totalement perdu ? Il faudra prendre son mal en patience pour pouvoir mettre la main sur la suite.

N’hésitez pas à nous donner vos attentes concernant cette nouvelle licence qui arrivera le 12 juin prochain. Qu’espérez-vous concernant ce premier volume de Dragon Metropolis ? Croyez-vous que l’on aura le droit à une série qui parviendra à durer dans le temps ? Avez-vous été attiré par cette annonce ? Quel est votre ressenti sur ce héros qui doit s’acclimater à ce monde dont il a tout oublié ? A votre avis, quelle sera sa vision des choses au fur et à mesure de sa progression ? Laissez libre cours à vos théories les plus folles et on prendra plaisir à échanger, discuter et débattre autour de cette saga. 🙂

© 2016 BARZ Jr., Sun Comics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *