Kaname

Quand tous les coups sont permis : la transformation de Kaname

En abordant ce thème pour cette semaine, on avait déjà en tête de nombreux exemples pour donner naissance à nos chroniques. Cependant, on souhaitait aussi pouvoir aborder des cas qui donnent à réfléchir et qui ne sont pas uniquement centrés sur des êtres dont la morale n’est que peu ou pas existante. Des fois, c’est le contexte et l’environnement dans lequel évolue certains protagonistes qui font d’eux des individus prêts à tout pour réussir leur objectif. Dans cette catégorie, il y a un personnage qui sort forcément du lot à nos yeux. Il s’agit de ce cher Kaname, le héros de Darwin’s Game dont le manga est édité chez Ki-oon et l’anime disponible sur Wakanim. Il faut savoir que cet acteur a eu le droit à un traitement bien singulier tout au long de cette oeuvre et qu’il va être le miroir reflétant à quel point ce jeu maudit peut transformer ses participants. Un survival-game qui prend tout son sens non pas dans la victoire de certains et le trépas d’autre, mais dans les changements qu’il provoque chez ceux qui lancent cette application. Il est donc grand temps de prendre notre courage à deux mains et de se laisser mordre par ce fameux serpent.

Un étudiant lambda

Kaname-changement

Le début du cauchemar.

Avant de pouvoir attaquer le coeur du sujet, il est important de poser les bases concernant ce cher Kaname. Il s’avère être un élève tout à fait lambda et c’est ce qui va faire le gros intérêt de l’oeuvre au départ. En effet, le fait de plonger un étudiant ordinaire dans un jeu sans lui expliquer la moindre chose va provoquer un immense chamboulement. D’abord, on va le voir totalement perdu et tenter de son mieux de survivre face aux autres joueurs qui chercheront à le tuer. Ainsi, on peut facilement s’identifier à ce garçon qui se retrouve embarqué dans une aventure bien trop grande pour lui. Malgré cela, il va faire de son mieux pour ne pas périr, et même apprendre pour pouvoir survivre. On est donc totalement captivé par cette quête d’adaptation qu’il va essayer d’accomplir tout au long des premiers tomes. Un autre point important de sa personnalité vient du fait que contrairement aux autres joueurs, il refuse absolument de franchir la barrière du meurtre. Il est donc constamment sur la défensive et va toujours chercher un plan pour franchir chaque épreuve avec le moins de victimes. Un choix bien complexe surtout quand on observe ses concurrents qui prennent parfois un malin plaisir à torturer et massacrer leurs congénères. Kaname représente donc une lueur d’espoir dans ce monde où la violence est souvent la seule solution.

Mais alors que fait-il là en tant que sujet de cette semaine thématique ? Si l’on va aborder la raison de sa présence dans cette sélection d’articles, il fallait tout de même évoquer ce premier contact que l’on avait avec lui pour comprendre encore mieux ce qu’il va advenir suite à cela. Darwin’s Game débute en souhaitant nous montrer le combat d’un jeune homme pour éviter de sombrer dans les tréfonds de ce survival-game qui engloutit tout sur son passage. Il n’y a quasiment aucun autre concurrent, à part quelques exceptions, qui ne sont pas corrompus ou qui ne profitent pas pleinement du potentiel de cet environnement inédit. On a donc une profonde sympathie et empathie pour notre héros qui va à contre-courant de tous ceux que l’on croise et qui parvient même à déteindre sur certains autres combattants. Le lecteur est donc en droit de se dire que ceci n’est que le prélude à un changement drastique au sein même de cette compétition macabre. On ne sait pas alors à ce moment à quel point on pouvait se tromper lourdement. Le duo de mangaka se trouvant derrière ce titre va en effet nous montrer qu’il suffit d’un désastre pour retourner totalement la situation. Un événement qui va avoir un effet désastreux sur notre protagoniste et ainsi l’entraîner sur une pente qu’il n’aurait jamais pensé descendre.

C’est là que la série va prendre tout son sens et montrer aussi à quel point le Darwin’s Game est bien plus redoutable qu’il n’y paraît. Les règles de ce jeu vont avoir une influence plus que néfaste sur ce garçon paisible qui va brusquement changer de personnalité. Tout n’est alors plus qu’une question d’objectif, et cela, peu importe le chemin à prendre. S’il y a toujours certaines valeurs qui guident Kaname, celui-ci va aussi comprendre qu’il faut parfois se salir les mains pour arrêter un massacre plus grand. La nervosité du novice s’efface pour laisser place à la mine sombre du joueur expérimenté.

Un changement radical

Il aura fallu d’une rencontre fatidique pour totalement bouleverser notre protagoniste qui va alors éveiller un côté froid et calculateur que l’on ne le connaissait pas. En effet, c’est durant sa confrontation avec One et son gang que l’impensable va se produire. Après avoir assisté au terrible spectacle que lui ont offert ces tueurs, un déclic va avoir lieu dans l’esprit de Kaname qui ne va plus hésiter un seul instant à appuyer sur la gâchette. D’un coup, le voilà prêt à enlever une vie afin de faire justice lui-même et en finir avec toute cette violence. Le sang répond donc à présent par le sang pour lui et ce simple geste va l’emmener sur une route dont il ne pourra plus dévier ou tout simplement qu’il ne désira plus quitter. A partir de cet instant, il sera prêt à beaucoup de choses pour venir à bout de ses opposants et surtout éviter des sacrifices inutiles. Chantage, affrontement, et même violence sont au programme pour cet homme qui ne désirait que s’échapper de ce jeu. C’est suite à cela que l’on va comprendre que ce revirement de situation est loin d’être anodin et à une portée bien plus grande. En agissant de la sorte, Kaname se retrouve à agir comme bon nombre de concurrents même si cela est dans le but de limiter la casse. Il ouvre les yeux sur la futilité de sa vision de choses jusqu’ici et décide alors qu’il jouera pleinement le rôle du game master pour pouvoir l’attraper.

Si cela lui permet de décrocher la victoire et surtout d’instaurer une certaine paix chez l’ensemble des participants du Japon, il a en réalité subi une défaite incommensurable. Celui qui a fait son entrée dans les premières places du classement a obtenu ce siège en perdant son plus gros combat contre le Darwin’s Game lui-même. C’est un échec total contre le système qu’il finit par accepter et utiliser pour atteindre ses fins. On est donc sous le choc en voyant ce retournement de veste qui ne va pas transformer notre ami en un monstre dépourvu de coeur, mais en une âme perdue dont on ne peut ressentir à son égard qu’une profonde tristesse. En tirant cette balle, ce jeune garçon a autant éliminé son opposant que celui qu’il était avant. Une croix définitive sur son passé afin de renaître en tant que véritable tacticien et expert de cette partie. S’il attirait les regards au départ de par ses exploits en tant que novice, c’est à présent de par ses agissements et surtout ses choix qu’il va établir sa légende. D’ailleurs, cet état de fait va être rappelé à de nombreuses occasions afin que cela ne s’arrête jamais de résonner dans notre esprit. Les événements ont beau s’enchaîner, on ne peut oublier l’image de cet étudiant qui rêvait juste de s’acheter une moto et qui maintenant se jette dans la mêlée sans aucune crainte.

La construction de cet acteur principal est donc une parfaite réussite étant donné qu’elle a une importance bien plus grande qu’on ne pourrait l’imaginer. De par cette nouvelle voie, Kaname va changer le destin de beaucoup de monde et surtout prouver que ce jeu de survie est bien plus retors qu’il n’y paraît. Personne ne semble pouvoir se défaire de cette emprise qu’a cet environnement sur ceux qui y pénètrent. Un univers où tous les coups sont permis et qui préconise avant tout de chasser avant d’être chassé. Pourtant, le récit ne s’arrête pas là pour ce jeune homme désireux de sortir de cet enfer.

Kaname ouvre les yeux

Kaname-expert

Un changement radical.

Il était donc très difficile, au départ, de considérer que Kaname puisse faire partie de cette catégorie de gens. Même encore aujourd’hui, on a toujours ce sentiment qu’il peut arriver à ses fins sans pour autant tomber dans la violence. Cependant, force est de reconnaître qu’il y a eu un avant et un après le Darwin’s Game. Deux images totalement différentes du personnage et qui montre à quel point certaines expériences peuvent drastiquement changer l’attitude de quelqu’un. A partir du moment où il assisté au pire de ce que l’être humain est capable et dont il est même encouragé à faire ça, il ne pouvait plus y avoir d’échappatoire possible. En réalité, la confrontation entre One et Kaname symbolise de manière subtile le combat qui peut se jouer entre l’innocence d’une vie lambda et l’enfer créé de toutes pièces par le créateur de ce jeu. Face à tant de haine, de violence et de sang, Kaname ne pouvait plus rester le lycéen rêveur et effrayé. Ce fut l’épreuve qui fit de lui un vrai joueur du D-Game et d’ailleurs son esprit va totalement changer à partir de cet instant. S’il est toujours guidé par ce désir de mettre fin à toute cette histoire, éliminer ses adversaires n’est plus un frein pour lui. Il considère que ceux qui sont assez hostiles pour s’en prendre aux autres participants ne méritent pas sa pitié. Une leçon qu’il a apprise à ses dépens et qui fait de lui un personnage aux multiples nuances.

Ce manga, imaginé par FLIPFLOPs, a su parfaitement torturer son protagoniste afin d’en approfondir l’écriture et surtout qu’il puisse devenir la représentation de ce dont est capable de jeu cruel. Là où il était question à la base de stratégies pour éviter l’affrontement direct et remporter la victoire par des moyens détournés, on découvre maintenant un garçon qui tire dès que l’occasion se présente si cela lui permet d’en finir au plus vite. La notion de vie humaine perd alors peu à peu de sa force au fur et à mesure que l’on s’engouffre dans cette aventure où tout n’est plus qu’une question de savoir qui finira premier. Le jeune homme perdu et abasourdi a muté pour devenir un chef expérimenté, craint et surtout sans le moindre remords concernant ceux qui osent enfreindre ces règles. Kaname a donc tout perdu de son ancienne existence, et cela, à cause de l’environnement dans lequel il fut propulsé. Un autre exemple de l’influence que peuvent avoir des éléments extérieurs et surtout de la confusion dans laquelle on peut se retrouver dès lors que le pire a eu lieu devant nos yeux. N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis sur la question ainsi que sur le thème de cette semaine. Pensez-vous que notre ami pourra retrouver une existence paisible ? Son chemin est-il voué à le guider jusqu’à son propre échec ? Est-ce que sa vie n’appartient pas déjà totalement à cette prison dans laquelle il s’est retrouvé ? Voilà qui vient clore notre semaine spéciale et on espère qu’elle vous aura plu ! On se retrouve très prochainement pour de nouvelles chroniques. 🙂

© 2013 FLIPFLOPs (AKITASHOTEN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *