Alpi the Soul Sender

Alpi the Soul Sender tome 1 : un devoir de la plus haute importance

S’aventurer dans une oeuvre pour la première fois est toujours quelque chose d’unique. On ne sait jamais ce qui nous attend même si l’on s’est renseigné auparavant. Le lecteur est alors sensible à tout ce qu’il découvre et ressent donc une myriade d’émotions à travers chaque case. Cela peut être le rire, la joie, la tristesse ou simplement le fait d’être ébloui par ce que l’on découvre. C’est cet effet de surprise qui fait aussi la magie d’un manga et l’on a clairement été hypnotisé par le titre dont on va parler aujourd’hui et qui vient faire grandir le catalogue de Ki-oon. En effet, on va parler de la nouvelle licence de l’éditeur qui n’est autre que Alpi the Soul Sender dont le premier volume est arrivé il y a seulement quelques jours. Si l’on avait déjà été interpellé par le résumé ainsi que la couverture, on s’est dit que l’on allait sauter sur l’occasion pour nous lancer dans cette aventure inédite. On n’était pas préparé à vivre un premier acte aussi poétique et touchant où l’homme et la bête doivent vivre en harmonie. Une errance nous faisant éprouver une multitude de sentiments incroyable. L’heure est donc venue d’accompagner une demoiselle dans sa mission à travers le monde.

Le voyage d’une petite fille

Alpi the Soul Sender - duo

Un duo touchant.

Alpi the Soul Sender, imaginé par Rona, nous plonge dans un monde de fantasy où les esprits divins ne cessent d’apporter leur bienfait aux hommes. Véritable source de vie, ces êtres mystiques sont vénérés et amènent souvent les gens à vivre à leurs côtés. Des communautés qui coexistent sous leur protection et peuvent ainsi profiter de l’environnement luxuriant et fertile qui entoure ces habitats. Malheureusement, un tel don ne peut être procuré sans une grosse contrepartie. C’est lorsque le protecteur d’une de ces régions relâche son dernier souffle qu’il se transforme en un immense calvaire pour ceux qui peuplent la région. En mourant, ils déclenchent une violente malédiction qui détruit et corrompt tout ce qui entoure leur carcasse. Le commun des mortels ne peut rien faire contre cela et n’a que deux possibilités. Soit les gens doivent quitter leur foyer pour trouver un autre lieu où se poser ou bien essayer de contacter l’un des fameux soul senders. Ces élus ont la capacité d’absorber la pollution maléfique qui émane du corps des esprits divins dès lors que la vie quitte leur corps. Cela leur permet d’atteindre leur cadavre pour procéder au rituel de purification permettant de libérer l’âme de ces êtres qui ne constituent alors plus une menace. Un devoir sacré, mais qui n’est pas sans conséquence pour ceux chargés de suivre cette voie.

C’est là que l’on fait la connaissance d’Alpi. Cette demoiselle a beau afficher un jeune âge, cela ne l’empêche pas de faire partie de cette caste renommée. Accompagnée par son loyal serviteur Pelenai, elle parcourt le monde pour accomplir sa mission peu importe la difficulté qui se dresse devant elle. Peu importe qu’elle souffre au contact des ténèbres qui s’écoulent de ces créatures, elle endure tout pour pouvoir leur offrir le salut qu’ils méritent. Cependant, il y a aussi une autre raison qui la pousse à mener cette odyssée éprouvante. Parcourir autant de kilomètres est aussi un moyen pour la jeune fille de suivre la trace de ses parents. Suivant les dernières indications qu’ils ont laissé, elle espère du fond de son coeur pouvoir les retrouver. Alors qu’ils sont aussi des soul senders, ils n’ont plus donné signe de vie suite à leur dernière mission. Son périple va alors la conduire à faire la rencontre de nombreuses âmes cherchant juste à vivre en paix, mais qui doivent inlassablement subir ce cycle sans fin de joie et de tristesse. Au contact de la mort de ces êtres mythiques, Alpi ne peut enlever de son esprit l’importance de son rôle et du leur qui est le seul moyen pour permettre à l’être humain de perdurer. Un voyage qui va l’amener à lutter vaillamment pour ses convictions et pour la sauvegarde de cette nature dont l’harmonie a toujours un prix.

S’il y a bien une chose qui caractérise Alpi the soul sender, c’est bel et bien son mélange incroyable entre cette beauté quasiment poétique et les situations particulièrement dures que l’on observe. A travers les yeux de cette demoiselle et de son compagnon de route, on pose un regard sur ce monde peuplé d’êtres fantastiques et où le monstre peut prendre forme humaine. On est alors plongé dans un univers où la féerie est autant source de joie que la cause de nombreuses inquiétudes pour l’ensemble de la population. Un périple dont la forte symbolique sublime chacun de nos pas.

Quand la beauté rencontre l’adversité

Ce qui est formidable avec cette introduction à Alpi the Soul Sender, c’est à quel point l’autrice réussit à transposer deux réalités bien distinctes et pourtant étroitement liées. En effet, au premier abord ce monde nous est présenté comme sublime et porteuse d’espoir pour les gens qui se regroupent autour de ces bêtes bienfaitrices. Pourtant, c’est par ces mêmes créatures que va arriver les pires malheurs. Un constat qui est accepté par ces habitants qui essayent juste de profiter un maximum de ce temps limité en espérant juste avoir la chance qu’un des élus viennent quand le moment fatidique frappera. La beauté de l’instant flirte donc constamment avec la terreur du futur qui finira inlassablement par arriver. Une manière de montrer que toute vie a une fin et qu’une mort peut aussi être le début d’une nouvelle vie. C’est ce cycle éternel dans lequel on se retrouve emporté et qui nous éblouit à chaque instant. Ce manga a clairement une portée poétique et philosophique et parvient à nous faire réfléchir à bon nombre de sujets en seulement quelques cases. Que cela soit dans le rôle des soul sender ou bien ce que l’être humain est capable de faire pour pouvoir contrôler ce bonheur qui est pourtant éphémère. Il y a constamment une grande justesse dans chacun des messages véhiculés au sein de cette oeuvre qui n’en est qu’à ses balbutiements.

De ce fait, on a une vision bien spécifique de ces esprits divins qui ne sont en vérité qu’une représentation de la nature octroyant ses bienfaits à la zone qui l’entoure. Ainsi, chacune de ses rencontres à une saveur particulière pour nous étant donné que l’on voit ces créatures avant tout à travers les yeux d’Alpi. De par sa mission, elle est la première au contact de ces êtres apportant autant la vie que la mort. Une gardienne de l’équilibre qui souhaite juste que ces créatures puissent reposer en paix après avoir mené une existence paisible. On a donc constamment envie de voir ces êtres mythiques pouvoir trouver le repos qu’il mérite et c’est là que l’oeuvre va encore plus briller. En effet, le voyage de cette jeune femme va la forcer à côtoyer de nombreuses cultures, peuples et surtout personnalités différentes. Cela peut autant aller des gens acceptant le sort qui leur est réservé que ceux faisant des courbettes à l’arrivée d’un soul sender en passant par des individus ayant sombré totalement dans le désespoir et ne voulant plus y retrouver goût. En allant au contact de cette fantasy, le lecteur va fréquenter avant tout ce qui peut animer l’être humain. Il n’est alors jamais question de bien ou de mal, car tout se mélange et rend notre lecture encore plus palpitante et enrichissante. Que cela soit certains agissements horribles ou la volonté de rester coûte que coûte au sein de leur foyer, on est le témoin privilégié de cette cohabitation parfois pénible entre l’homme et la nature. Alpi the Soul Sender devient alors une ode au voyage, mais aussi à l’équilibre où aucun des deux camps ne doit jamais supplanter l’autre.

Alpi the soul sender est le type de manga qui parvient à nous amener sur un terrain que l’on n’a pas forcément l’habitude de côtoyer. Rien que par la magie qui transpire de cet univers, la série parvient à capter notre attention. On a des étoiles plein les yeux en observant certains paysages ainsi que ces bêtes qui sont autant vénérées que craintes par ceux qui dépendent de leur bienfait. Le lecteur que l’on est assiste alors à cette boucle sans fin qui représente le cycle de la vie régissant ces terres. Des adieux déchirants introduisant une nouvelle vie réjouissante.

Alpi the Soul Sender réussi son premier rituel

Alpi the Soul Sender - créature

Un triste spectacle.

Alpi the Soul Sender fait clairement partie de cette catégorie de mangas que l’on adore de par cette alliance entre beauté et réflexion. C’est à travers ce type d’ouvrages que l’on peut autant être ébloui par les dessins qui se trouvent devant nous qu’interpeller par le message transmis par la mangaka. Un titre qui a parfaitement su introduire son récit et surtout utiliser son idée de base pour pouvoir amener le lecteur à se poser de nombreuses questions qui dépassent largement le cadre de la simple fiction. En plus de la portée poétique et métaphorique de ce premier contact, on a aussi une réelle sympathie qui naît à l’égard de notre héroïne. Au vu de tout ce qu’elle doit endurer, de son âge, mais aussi de sa détermination, le spectateur ne peut qu’avoir envie de la soutenir. On partage alors aisément ses doutes, ses peines ou bien sa volonté de toujours avancer. Un personnage dans lequel on s’investit rapidement et qui cherche à tout prix à accomplir son devoir sans pour autant tomber dans une quête aveugle la privant de tout bon sens. C’est justement en la voyant agir de manière aussi surprenante que pertinente que l’on va prendre conscience à quel point cette jeune fille a raison dans ses propos et ses actes. Un contraste est ainsi fait entre l’adulte et l’enfant qui observent le monde à travers deux visions bien distinctes. L’un est influencé par tout ce qu’il a vécu tandis que l’autre bénéficie d’une innocence lui permettant de braver tous les obstacles.

Vous l’aurez donc aisément compris, mais c’est un immense oui pour ce premier volume d’Alpi the Soul Sender. Un gros coup de coeur pour ce premier acte qui représente à merveille tout ce qui peut faire la force de la série dans le temps. Si vous aimez les aventures cherchant autant à faire ressentir des émotions par le visuel que par les paroles ou bien que vous souhaitiez une lecture profonde et riche alors cette licence devrait vous convenir. On est vraiment ébahi par cet équilibre qui fut trouvé de la part de l’autrice afin de toujours conserver cette justesse entre la thématique de la nature et le comportement humain. Une fresque aux multiples couleurs qui mêle deux mondes étroitement liés, mais pouvant causer aussi de terribles dégâts l’un envers l’autre. Une magnifique preuve du cycle éternel de la vie qui doit forcément péricliter un jour pour pouvoir permettre à une nouvelle pousse de voir le jour. A présent, on ne peut bien sûr évoquer ce premier contact sans parler des multiples questions qui hantent notre esprit. Est-ce que l’être humain et les créatures divines vont-ils toujours pouvoir coexister ? Est-ce que l’Homme ne va pas chercher à maîtriser cette force qui le dépasse ? Alpi pourra-t-elle trouver les réponses qu’elle souhaite à la fin de son périple ? On est, en tout cas, impatient de nous jeter sur la suite !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce premier volume d’Alpi the soul sender. Que pensez-vous de ce voyage qui vient tout juste de débuter ? Avez-vous ressenti une profonde sympathie à l’égard de ce tandem que l’on accompagne ? Trouvez-vous que la manière dont sont traitées ces créatures mythiques est bien amenée ? Croyez-vous que notre chère prêtresse pourra accomplir le but qu’elle s’est fixée ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

©2018 by RONA/NSP Approved No. ZCW-147F

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *