The Alexis Empire Chronicle -Vol.-1

The Alexis Empire Chronicle tome 1 : construire sa légende

Vous le savez, s’il y a une chose que l’on apprécie énormément dans l’univers du manga, c’est quand le folklore, les mythes ou bien l’Histoire entre en jeu. Il est toujours très intéressant de se pencher sur ces oeuvres qui souhaitent se baser sur des légendes que l’on a pu découvrir et qui ont aussi permis de façonner de nombreuses cultures. On peut ainsi voir comment l’auteur a perçu ce conte pour mieux le retranscrire dans son travail. C’est chez Doki-Doki que l’on va pouvoir ainsi trouver notre bonheur en la matière avec l’une de leurs dernières licences. Il s’agit bien sûr de The Alexis Empire Chronicle dont le premier tome est arrivé la semaine dernière. Si l’on avait déjà été interloqué par l’extrait que l’on avait pu lire et qui avait su nous montrer le soin apporté aux dessins ainsi qu’une histoire qui semblait captivante, le résultat final est encore plus efficace. En nous lançant dans cette épopée inédite, on ne s’attendait pas à avoir le droit à une oeuvre à la fois sombre, puissante et utilisant habilement les codes du récit folklorique.

Défendre son royaume

The Alexis Empire Chronicle - combat

Se battre pour son foyer.

The Alexis Empire Chronicle, imaginé par Akamitsu Awamura et dessiné par Yû Satô, nous plonge dans un univers médiéval et plus précisément au sein de l’empire de Klaud. Si l’ensemble du royaume semble vivre des jours paisibles, celui-ci est en réalité le théâtre de vives disputes politiques entre les régents des différentes régions. Pour ne rien arranger à cela, le pays tout entier se retrouve fréquemment attaqué par son voisin du nord Admorf. C’est donc dans ce contexte très particulier que l’on fait la connaissance du jeune Léonate, le huitième prince de Klaud et ayant vu le jour d’une relation entre le suzerain de ces terres et une plébéienne. Du fait de sa naissance, le jeune homme a toujours été considéré comme un paria parmi la classe noble qui va même se réjouir du décès de sa génitrice, allant même jusqu’à fêter l’événement pendant les funérailles. Ne pouvant que subir cela, le jeune garçon fait de son mieux pour contenir ses larmes et c’est finalement l’arrivée de sa tante, régente d’Alexis, une province qui sert de premier rempart aux assauts des troupes du nord. Il va alors y découvrir une toute nouvelle vie où les rires, le bonheur et la camaraderie accompagneront chacun de ses pas. Les années défilent et l’adolescent considère maintenant cette région comme son foyer et sa patrie.

Elevé par sa tante à l’art de la guerre, mais aussi de la stratégie militaire, cette dernière souhaite à tout prix faire de lui une personne qui pourra soutenir le peuple. C’est alors que des mouvements étranges chez Admorf se présentent qu’une terrible catastrophe va avoir lieu. C’est durant l’une de leurs tentatives d’invasions d’Alexis que cette armée ennemie va se frotter au guerrier qu’est devenu Léonate. Si tout semble indiquer que les troupes envoyées sont largement supérieurs aux défenseurs, cela n’empêche pas aux troupes de la province de gagner de nombreuses victoires. Cette réussite se doit surtout à la connaissance du terrain et à la mise en place de tactiques visant la chaîne de ravitaillement. Malheureusement, les réjouissances vont être de courte durée alors que le conflit s’enlise petit à petit. Alors que le moral est au plus bas, une trahison va venir porter le coup de grâce à ces hommes et femmes luttant pour leur patrie. La fuite est donc la seule solution pour la population restante qui rentre chez leurs alliés la tête basse. Léonate va être même couvert d’infamie alors qu’il est surnommé à voix basse le “Prince Vampire”. Si le désespoir est à deux doigts de l’atteindre, il ignore encore que tout cela n’est que l’introduction de sa propre histoire. Le temps de se morfondre n’est pas venu pour cet homme qui va devoir mener une violente riposte et exercer sa vengeance afin d’éliminer le mal qui gangrène l’empire.

The Alexis Empire Chronicle nous offre rapidement l’occasion de nous plonger dans les intrigues politiques de ce royaume qui vont autant avoir une influence sur la vie des habitants que sur le plan militaire. Cependant, il est très intelligent de la part de l’auteur d’avoir su transformer cet aspect géopolitique en un tremplin permettant d’aborder sûrement l’un des plus beau atouts de l’oeuvre. Celui-ci n’est autre que la manière dont va être traité le fait de devenir une légende et l’effet que cela peut avoir sur toute une population. Quand un homme devient un héros et que celui-ci finit par se transformer en légende, ses actions peuvent alors faire bouger des milliers d’âmes.

Un combat important sur le folklore

Il faut tout d’abord reconnaître à ce premier tome de The Alexis Empire Chronicle qu’il parvient habilement à introduire cet univers. On est littéralement emporté par les enjeux militaires et politiques qu’il y a et surtout on apprécie grandement tout ce que symbolise la province d’Alexis dans ce monde où la corruption règne. Un véritable petit paradis où les sourires nous réchauffent le coeur et rendent la suite du récit encore plus dramatique. Si tout cela contribue grandement au plaisir que l’on éprouve lors de cette lecture, il y a un autre aspect qui va grandement entrer en ligne de compte. D’ailleurs, cet élément va être présenté de manière très intelligente tout au long de l’oeuvre. Il ne s’agit nul autre que du principe de nous embarquer sur le terrain du récit folklorique. Cependant, il ne s’agit pas ici de découvrir une légende existante, mais bel et bien d’en créer une de toute pièce. Un parti-pris qui est pertinent autant pour la construction de l’oeuvre que pour l’originalité dont fait preuve l’auteur. Ainsi, on nous montre comment se construit un mythe qui peut ainsi faire mouvoir toute une population afin de la guider sur une autre voie. Il y a donc une réflexion encore plus grande qui est proposée tout au long de ces cases qui ne se cantonnent pas de régaler nos yeux. On va ainsi se retrouver impliqué dans la mise en place de ce conte qui va essayer de transformer cette réalité afin d’y ajouter un peu de fantastique.

C’est là qu’arrive toute l’ingéniosité de ce premier volume qui transforme tous les malheurs vécus par ces gens en une arme redoutable. En effet, le sobriquet de Prince Vampire a beau ne pas être au goût de Léonate, cela va finalement être l’occasion parfaite pour lui de faire résonner son nouveau nom. On va donc être transporté dans une quête à la fois prometteuse, captivante et surtout très symbolique. Tout n’est plus qu’une question d’apparat et de haut fait permettant ainsi à la légende de cet homme de débuter. Une tâche à la fois éreintante et complexe de par le peu de temps dont il dispose, mais qui rend cela encore plus palpitant à suivre. Le lecteur ne peut alors s’empêcher d’observer avec attention tous les petits détails qui vont façonner ce récit épique. Outre tout cela, ce début montre aussi à quel point le mangaka maîtrise son sujet en parvenant à nous plonger au coeur d’un conflit sur plusieurs fronts. Les batailles s’enchaînent sans nous laisser le temps de respirer et l’on partage pleinement le ressenti de tous ces gens qui font tout pour protéger leur foyer. La tension est palpable et cela permet à cette série de montrer une diversité impressionnante dans tout ce qu’elle peut raconter. Un prélude phénoménal qui nous prépare pour la naissance d’un nouvel être dont l’histoire sera transmise de génération en génération.

The Alexis Empire Chronicle nous offre un premier acte du plus bel effet. Il n’y a pas une seule seconde où l’on n’est pas attiré par ce qui se passe devant nous. En un seul tome, le mangaka est parvenu à mélanger habilement conflit de grande envergure, art de la guerre, politique et manipulations tout en amenant aussi une portée plus mythique à son oeuvre. Chacun de ces éléments s’emboîte parfaitement sur cette trame principale qui ne cesse de grossir et de nous éblouir. Un conte ayant un potentiel gigantesque et qui laisse notre cerveau en pleine ébullition à force d’imaginer ce qu’il pourrait advenir par la suite.

The Alexis Empire Chronicle lance les hostilités

The Alexis Empire Chronicle - Léonate

Une bête sur le champ de bataille.

The Alexis Empire Chronicle regroupe tout ce que l’on aime dans ce genre de récit. Les batailles s’avèrent épiques, les personnages loin d’être caricaturaux, une parfaite maîtrise de la politique et de la corruption qui peut en surgir ainsi qu’une approche pertinente de la création d’un mythe. Une introduction qui peut paraître dense, mais où l’on ne s’ennuie à aucun moment tant le rythme est équilibré. Chaque partie nous apporte ainsi son lot d’informations, de présentations, mais aussi d’émotions. Tel un tableau aux multiples nuances, ce manga réussit cet exploit d’hypnotiser notre regard alors que l’on regarde cette toile se dessiner au fil des pages. En plus de tout cela, il y a un énorme potentiel qui se dégage de cette oeuvre pouvant vraiment approfondir son sujet de base afin de nous permettre d’être le témoin privilégié de toutes ces étapes qui permettront de construire la légende du prince vampire. En prime, les dessins reflètent à merveille cette obscurité qui envahit peu à peu ce continent où les riches ne pensent qu’à leur profit pendant que le peuple se révolte et crie famine. Un premier pas d’une richesse incroyable et qui suffit amplement à nous donner envie de nous projeter vers la suite. Le conflit qui se présente alors devant nous risque d’être aussi violent qu’important pour le royaume de Klaud qui s’apprête à connaître un tournant majeur.

C’est un réel coup de coeur que l’on a eu pour le prélude de cette série qui a tellement de choses à nous raconter et à nous partager. On recommande donc chaudement cette nouvelle licence qui nous a vraiment bluffé et qui a maintenant toutes les cartes en main pour peaufiner ce chemin qu’elle souhaite entreprendre. Une saga qui vient tout juste de débuter et qui plaira autant aux amoureux de récit chevaleresque que de tout ce qui tourne autour de la géopolitique et du folklore. Voilà un titre dont la magie opère encore même après avoir fini ce premier tome. Notre esprit ne peut s’empêcher d’imaginer des tonnes de scénarios possibles pour ce qui arrivera concernant le destin de Léonate et de ses hommes. Une oeuvre à la fois sanglante et puissante où une mauvaise réputation peut devenir la plus redoutable des armes. Un homme transcende son état dès lors que son nom suffit amplement à instaurer la crainte chez ses opposants et la joie pour tous ceux qui le suivent. Bien sûr, on ne peut terminer une chronique sans avoir une myriade de questions qui attendent impatiemment leur réponse. Est-ce que Léonate deviendra le héros du peuple ou bien le monstre que les gens imaginent ? Est-il réellement possible de retrouver ce qui a été perdu en se frottant à une armée bien plus imposante ? Quelle voie prendra la légende de ce jeune garçon qui a entre ses mains le destin de nombreuses vies ? Il ne tient qu’à lui de décider comment sa présence sera perçue. Les fondations d’un mythe dont l’histoire sera chantée par les bardes.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant le premier volume de The Alexis Empire Chronicle. Avez-vous apprécié la manière dont sont traités les différents personnages de ce manga ? Pensez-vous que l’on va assister à la naissance d’une toute nouvelle légende ? Appréciez-vous le fait que le récit folklorique soit traité de cette façon ? Croyez-vous qu’il y ait encore une chance pour que la population puisse trouver le chemin de la paix ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2018 Sato Isamu / Awamura Akamitsu, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *