Jujutsu Kaisen-Vol.-0

Jujutsu Kaisen tome 0 : un camarade pas comme les autres

Cette année, il y a eu énormément de grosses séries qui ont fait leur apparition. Des attentes qui ont totalement su capter notre attention et répondre à ce que l’on pouvait espérer d’eux. Pourtant, il est assez rare d’avoir le droit à une série nous proposant un tome zéro dont le rôle va être d’apporter des éléments supplémentaires à un univers déjà bien établi. Si l’on a quelques exemples en tête, cette pratique est peu courante et a surtout vocation de nous donner de nouvelles pistes pour le récit ou bien de nous dévoiler des informations enrichissant notre expérience au sein de ces mondes. Ce fut donc avec surprise que l’on a pu assister à l’annonce de Ki-oon qui nous proposait un ouvrage servant de préquel à Jujutsu Kaisen. En sortant simultanément le tome 5 et 0, l’éditeur souhaitait autant que l’on progresse dans l’intrigue du manga tout en ayant la possibilité de jeter un regard en arrière sur le passé de certains personnages. Si l’on se demandait ce que cela allait bien pouvoir donner, le résultat final est particulièrement convaincant. Il est donc grand temps de retourner sur les bancs de l’école en compagnie d’un nouveau compagnon.

Un nouvel arrivant chez les exorcistes

Jujutsu Kaisen-monstre

Une entrée fracassante.

Le tome 0 de Jujutsu Kaisen, imaginé par Gege Akutami, nous plonge dans le quotidien de Yuta Okkotsu. Ce jeune garçon de seize ans s’avère très particulier. En effet, celui-ci s’avère être hanté par un fléau d’une très grande puissance. Cependant, ce dernier ne semble pas vraiment prendre le pas sur lui et se contente surtout de le défendre dès lors que quelqu’un ose s’en prendre à lui. Un gardien qui traumatise son porteur qui sait parfaitement l’identité de cette entité. Cette dernière n’est autre que le fantôme de son amie d’enfance, Rika, décédée dans d’horribles circonstances il y a bien des années. Ne pouvant plus se dissocier d’elle, il vit constamment dans la peur qu’elle s’en prenne à ses proches et va même attirer l’attention le jour où une bande de voyous va vouloir s’occuper de son cas. Grièvement blessé, cet incident va autant faire de lui un monstre aux yeux de certains qu’éveiller l’intérêt d’un groupe de l’ombre. Il s’agit des exorcistes qui voient en lui une menace grandissante qu’il faudrait éliminer à tout prix. Il dépêche alors sur place le redoutable Satoru Gojo afin qu’il le capture et le ramène pour son exécution. Malheureusement, cet enseignant au sein de l’école d’exorcisme de Tokyo est connu pour son caractère très particulier. Véritable tête brûlée et faisant souvent fi des ordres, il préfère se fier à son instinct et va voir un immense potentiel dans sa cible.

Le capturant aisément, il va alors lui proposer une autre voie que celles qui s’offrent à lui. Bien sûr, il peut soit attendre d’être tué par ses collègues ou bien décider de se donner lui-même la mort, mais cela ne réglera aucunement le véritable problème. Satoru va donc lui donner l’occasion de montrer de quoi il est capable en rejoignant leurs rangs. Il promet alors de lui enseigner comment maîtriser l’énergie occulte afin qu’il puisse prendre le pas sur cette force qui le ronge de l’intérieur. Le jeune garçon, déboussolé par tout ce qui lui arrive, ne sait plus où donner de la tête. Malgré tout, il est prêt à tenter l’expérience même si au plus profond de lui il craint de causer d’autres dégâts. C’est ainsi que va débuter sa nouvelle vie où chaque jour sera un terrible combat contre ces fléaux qui ravagent la ville, mais aussi contre tous ces gens qui ne peuvent accepter sa présence. Parviendra-t-il à s’offrir ce nouveau départ qui pourrait tout changer ou sombrera-t-il dans les ténèbres ? Il est encore loin de se douter que cette classe pourrait autant symboliser une lueur d’espoir pour lui qu’une véritable descente aux enfers. Ce qui est sûr, c’est qu’il est le seul à pouvoir faire face à ce démon qui l’habite. La lutte millénaire entre exorcistes et démons est encore loin de se terminer. C’est à Yuta maintenant de décider quel sera son rôle dans cette histoire.

On l’avoue, on ne savait pas trop si ce volume zéro de Jujutsu Kaisen allait être pertinent dans ce qu’il racontait. Après tout, on se demandait comment des événements passés allaient pouvoir influencer un récit que l’on découvrait seulement depuis quelques tomes. C’est là que l’on retrouve la force de l’auteur qui va non seulement enrichir le lore de sa saga, mais aussi apporter un divertissement de haute volée. C’est une tonne d’informations que l’on découvre et qui réussit à étendre une partie encore peu explorée de la licence. On se retrouve alors totalement plongé dans cet établissement formant les futurs exorcistes.

Une histoire parfaitement condensée

Il est pertinent de dire que ce récit pourrait quasiment être un one-shot nous décrivant une histoire annexe tant ce volume zéro de Jujutsu Kaisen parvient à regrouper tout ce qui fait une épopée. En effet, cette lecture a beau se montrer très dense, cela n’entache en rien le plaisir de la lecture et bien au contraire on suit attentivement le parcours de ces jeunes gens que l’on connaît seulement depuis peu dans la série d’origine. En s’axant sur tous ces jeunes exorcistes en formation, l’auteur nous prépare ainsi à ce que l’on pourrait découvrir par la suite dans la trame narrative. Outre cela, force est de constater que l’ensemble de l’intrigue marche à merveille. On est fasciné en voyant Yuta faire de son mieux pour s’intégrer et surtout essayer de retrouver goût à la vie après avoir été rejeté par tout le monde. Son évolution au fil de ce tome est captivante à observer tant elle est sincère et réussie. On a ainsi autant le droit à une bonne dose d’émotions par moment que des affrontements grandioses durant ce retour dans le passé. D’ailleurs, on ne peut bien sûr ne pas s’empêcher de voir une corrélation entre ce qu’il se passe avec ce jeune homme et notre cher Yuji dans l’histoire principale. Deux individus totalement différents, mais qui partagent un fardeau pouvant sembler identique. Un petit rappel qui donne ainsi de l’espoir pour le dernier au vu de ce qu’il s’est passé pour la jeune recrue.

En réalité, ce périple fut largement suffisant pour nous impliquer dans le destin de tous ces acteurs et actrices qui ne faisaient, jusqu’ici, que de la figuration. Le fait de les voir en action, de partager leur crainte, d’en apprendre plus sur leur histoire et de les voir créer des liens n’a absolument pas de prix. On ne peut s’empêcher alors de sourire en voyant le personnage principal de cette courte histoire retrouver le sourire en compagnie de ceux qui normalement devraient s’en prendre à lui. Même la relation entre Yuta et le fléau qui l’habite finit par nous toucher et nous montre que tout est possible dans ce monde où le chaos semble régner. Il y a donc une construction efficace de toute cette galerie d’individus qui vont jouer un rôle primordial par la suite tout en nous dévoilant l’une des menaces qui restaient jusqu’ici dans l’ombre. Cette lecture n’est donc pas uniquement là pour nous divertir et proposer un spectacle de grande ampleur. Elle est aussi présente pour nous donner plein de petites informations cruciales pour le futur de la licence. En lisant ces quelques pages, on est autant emporté par l’affrontement qui a lieu devant nos yeux que par toutes ces possibilités qui s’offrent à nous pour l’avenir de nos autres héros. Un récit annexe qui sait comment apporter sa pierre à l’édifice tout en donnant naissance à un conte qui se détache aisément du reste. Une belle surprise qui change notre regard sur pas mal d’éléments.

On est toujours en droit de se demander si ce genre de récit annexe peut avoir une importance dans la trame principale d’une oeuvre. Jujutsu Kaisen nous montre que cela peut être pertinent étant donné que ce retour dans le passé permet surtout d’en apprendre plus sur la plupart des exorcistes que l’on a rencontré. Une manière d’étendre l’univers de la franchise et surtout de nous faire avoir une profonde sympathie pour ces combattants. Une histoire pleine d’action, riche et qui nous délivre une partie intéressante du folklore de cette école. C’est en tout cas une réussite et cela donne encore plus envie de se rapprocher de ces camarades qui se serrent les coudes face à l’adversité.

Jujutsu Kaisen nous délivre un prélude plaisant

Jujutsu Kaisen-rêve

Un garçon rêvant de normalité.

Si ce tome zéro de Jujutsu Kaisen n’est pas forcément vital pour comprendre la trame principale de la série, il serait tout de même dommage de passer à côté. En une lecture, l’auteur parvient à créer une aventure puissante et enrichissante pour cet univers qui ne cesse de s’étendre. Il n’y a pas un seul instant où l’on boude son plaisir au contact de ces exorcistes en herbe qui nous captivent autant de par leurs techniques que la camaraderie qui naît au sein de cette classe. Cela fait d’ailleurs du bien de voir que Yuta parvient peu à peu à sourire et à retrouver goût à la vie grâce à ces gens qui deviennent ses amis. En plus de cela, on ne peut citer cette aventure littéraire sans parler de l’incroyable combat dont on va être le témoin. En plus de nous révéler pas mal de choses, ce passage est épique et nous fait vibrer à chaque coup que l’on contemple. L’impact de chaque attaque se fait pleinement ressentir et montre aussi un bref aperçu de ce que l’on pourrait avoir par la suite au sein de la saga. C’est d’ailleurs une excellente chose d’avoir publié en même temps le volume zéro et cinq, car cela permet de mieux appréhender le caractère et le passé de ces compagnons qui font maintenant équipe avec Yuji. Comme si ce prélude était là pour préparer la collaboration entre tous ces jeunes guerriers qui s’apprêtent à se confronter à leurs collègues.

On a donc pris énormément de plaisir à observer cette histoire annexe qui peut très bien être pris à part de l’intrigue principale. Tout est parfaitement écrit pour que l’on ait une fin convaincante tout en saupoudrant ce chapitre perdu d’informations intrigantes concernant certains aspects de l’oeuvre. Si vous aimé Jujutsu Kaisen ou que vous souhaitiez démarrer cette licence, alors ce préquel pourrait largement vous surprendre. Tous les ingrédients de la franchise se combinent parfaitement ensemble et on a beau avoir passé peu de temps en compagnie de tous ces individus, cela ne nous empêche pas d’exprimer une profonde sympathie pour chacun d’entre eux. L’histoire d’un jeune homme perdu qui a finalement trouvé sa place parmi ceux qui désiraient se débarrasser de lui. On est donc maintenant en droit de se demander si cet exploit se réitéra pour ce cher Yuji qui doit faire face à des dangers bien plus grands que ce camarade dont il ignore tout. On a beau avoir eu le droit à une aventure annexe, cela ne nous empêche pas de rêver à de multiples questions concernant tout ce que l’on a appris. Est-ce que l’on reverra Yuta au sein de l’aventure principale ? Est-ce que son opposant finira par revenir à la charge ? Quel est le lien qui existe entre notre cher instructeur et le camp adverse ? Il ne reste plus qu’à suivre de nouveau les pas de celui qui pourrait autant sauver le monde que le détruire.

N’hésitez pas à nous partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce volume zéro de Jujutsu Kaisen. On est très curieux de connaître vos impressions sur cette histoire servant de préquel à la série. Avez-vous apprécié découvrir le quotidien de ces élèves ? Pensez-vous que l’on verra des références à ce qu’il s’est passé ici dans le reste de la série ? Trouvez-vous que le développement des personnages est bien amené ? A votre avis, quel sera le rôle de Yuta dans un futur proche ? Qu’espérez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

JUJUTSU KAISEN © 2018 by Gege Akutami / SHUEISHA Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *