Death Parade

Death Parade: le jeu de la mort

Dans le vaste monde de la japanimation, les titres ayant pour sujet la mort et ses conséquences sont légion. Pourtant Death Parade arrive aisément à se démarquer de ses comparses de par la profondeur de son récit et par la qualité d’écriture des histoires qui nous sont décrites. Cet anime mérite amplement que l’on s’attarde le temps d’un article dessus. L’ascenseur direction l’autre monde s’apprête à ouvrir ses portes !

La vie est un jeu

decim-Death Parade

De nouvelles victimes dans la toile de Decim

Dans un premier temps posons les bases de Death Parade nous plongeant au plus profond du cœur humain. Tout commence lorsque deux personnes se retrouvent dans la cabine d’un ascenseur, ne se remémorant rien de comment ils sont arrivés ici. Lorsque les portes s’ouvrent, ces deux âmes égarées atterrissent dans un débit de boissons tenu par un étrange barman. Ce dernier se présente sous le nom de Decim et son bar porte le nom du Quindecim. Leurs souvenirs toujours flous, les deux inconnus demandent comment sortir de ce lieu.

Cependant peu importe où ils vont, aucune porte ne mène à la sortie et le tenancier leur indique finalement qu’il n’existe qu’un moyen de sortir de ce lieu. Il va falloir que ces deux individus participent à un jeu où ils devront miser leur vie et à la fin seul une personne pourra quitter cet endroit. D’abord outrés et récalcitrants, les joueurs sont obligés de participer à la partie malgré leur peur. C’est alors que le jeu commence sous la forme d’une partie de fléchettes où chaque zone de la cible est relié à un organe de l’adversaire. Chaque flèche touchant une des parties infligent donc de puissantes douleurs à l’autre joueur au niveau de l’organe dessiné.

C’est ainsi que débute une partie qui fera ressortir tout le pire mais aussi le meilleur de l’être humain. Les participants ne se doutent pas qu’ils viennent d’entamer une rencontre qui décidera bien plus que leur propre mort. L’anime arrive à tenir en haleine tout du long de par la tension qu’il amène à chaque rencontre qui se déroule dans ce bar.

L’importance des sentiments

Death Parade sert de série au court métrage Death Billard, les deux produis par le studio Madhouse, qui posait déjà les bases de cet univers mystérieux et oppressant. Les situations provoquées par le barman Decim sont tout aussi prenantes que perturbantes. La question qui nous taraude le plus à chaque épisode est comment va se conclure ce jeu dont la fin n’est ni bonne ou mauvaise. La révélation qui est faite à la fin de la première partie n’enlève en rien le plaisir des autres épisodes qui suivent la plupart du temps la même structure à savoir une partie à chaque épisode. Le réel intérêt de ces situations n’est pas de savoir qui va être le vainqueur mais comment les participants vont réagir.

Le fait est qu’il n’existe aucune règle, en dehors de celle du jeu utilisé, qui n’empêche les participants de se mettre des bâtons dans les roues. C’est cette peur de la mort qui fait souvent paniquer les participants, faisant ressortir leur vrai nature. Provoquant ainsi de violentes altercations entre les joueurs dans le seul but de sauver leur peau.  Le contraire est aussi présent, certains protagonistes se refusant de succomber à leurs pulsions pour continuer à vivre selon leurs convictions même s’il s’agit de leurs derniers instants. On devient spectateur d’un affrontement interne à chaque participant.

Cependant le jeu n’est pas la seule source d’inquiétudes que les participants doivent avoir car Decim, même s’il n’influence pas directement la partie, est là pour faire ressortir le pire de chaque individu.

Le théâtre de Death Parade

Sous ses allures de simple barman inexpressif, Decim s’avère être un juge devant décider du sort des joueurs à la fin de la partie. Il s’avère que l’intrigue principale de Death Parade se concentre avant tout sur l’évolution de ce personnage atypique au contact de ses clients. On apprend au final qu’il n’est pas seul derrière toutes ces mises en scène, une véritable organisation se cachant derrière lui. Pour éviter de spoiler une grande partie de l’histoire il est impossible de préciser quel est l’identité de cette dernière qui est présentée dès les premiers épisodes.

Ceux sont les inconnus du bar qui forment la scène principale de la pièce mais c’est l’histoire de Decim qui est expliqué en coulisses qui apporte le fil conducteur tout au long de la série. Celui-ci ne sera pas longtemps seul pour superviser les parties, une serveuse du nom de Chiyuki le rejoignant dès le second épisode. Cette dernière devient le deuxième personnage principal de ce récit et possède une grande importance du fait de ses opinions qui divergent de Decim.

Cette dernière va devenir une sorte de conscience pour lui sur la véritable facette de la nature humaine. Decim, qui ne ressent rien, va finir par entrevoir ce que c’est d’être vraiment humain.

personnage-Death Parade

Qui se cache derrière ce jeu mortel ?

Les différentes boissons du Quindecim

Duo-Death Parade

Un duo très attachant

Afin d’accomplir sa tâche, notre barman mettra en place de nombreux jeux s’inspirant de vrai loisir. Il peut s’agir d’une partie de billard, de bowling ou même de borne d’arcade mais il faut savoir que cela n’est pas choisi au hasard même si les participants le croient. Chaque élément, chaque situation s’inspire de la vie des joueurs amnésiques. Pour corser le tout, Decim peut à tout moment faire appel à une télécommande qui provoquera une situation tendue pour chacun des concurrents tel que le dysfonctionnement d’un élément de la partie.

Le fait que ces situations soient tournées autour de jeu que tout le monde connaît offre la possibilité au spectateur de se mettre à la place des participants. Ces passe-temps qui étaient pour nous récréatifs, finissent par devenir des divertissements morbides qui effacent l’amusement par un dérangement étouffant. Comme déjà dit auparavant, la conclusion de ces défis n’apporte pas de fin joyeuse ou malheureuse mais plus une libération pour les concurrents qui finissent par comprendre le but de cette mise en scène. Cela s’explique par le retour des souvenirs des participants qui savent enfin pourquoi ils sont ici.

Death Parade est une oeuvre mystérieuse dont il est difficile de détacher le regard. Trop peu connu par la plupart des fans d’animes, il n’est pourtant pas dénué de points forts et mérite amplement d’être regardé.

Une autre tournée ?

On est donc devant une oeuvre humaine qui explore chaque fondement de notre âme. On ressort du visionnage de ces épisodes avec une réelle réflexion sur les autres et soi-même. Il est presque impossible de ne pas lâcher sa petite larme au fil des épisodes ainsi que sur la conclusion de la saison. Même si la fin donne l’impression qu’il faudrait un second arc afin de pouvoir répondre aux dernières questions que l’on se pose, principalement autour du protagoniste récurrent de la série à savoir Decim, on reste fasciné par cette épopée. Je recommande fortement cet anime à tous ceux qui cherchent un nouveau style d’histoire très profond et qui analyse avec minutie tous les aspects cachés de l’homme.

Donnez votre avis sur la série, votre ressenti sur l’ensemble des épisodes ainsi que les différentes réflexions qu’a pu vous apporter ce titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *