Food-Wars

Food Wars vous invite à sa table

Il est temps de se mettre en appétit avec l’un des derniers grands phénomènes du manga. On va donc s’attarder sur l’anime Food Wars qui a su faire saliver de nombreux spectateurs. Celui-ci a réussi à rendre la cuisine aussi palpitante qu’hilarante. Comment s’explique donc une telle réussite envers un sujet aussi atypique que la cuisine ? Préparez vos couverts car c’est parti pour une dégustation aux mille saveurs.

L’élite du monde culinaire

Nous avions parlé brièvement de ce shonen lors d’un précédent article sur la cuisine. Food Wars, licencié chez nous chez Kazé, raconte le parcours scolaire de Sôma Yukihira. Cet adolescent aide depuis toujours son père à tenir leur restaurant familial. Souhaitant plus que tout dépasser son père, Sôma ne cesse de s’améliorer au fil des années. Notre héros est même prêt à abandonner ses études pour continuer de faire vivre le restaurant. Rien ne semble pouvoir détourner notre jeune cuistot de son but. Cependant, son père décide un beau jour de fermer l’établissement pour une durée indéterminée. Celui-ci part cuisiner aux États-Unis et exige que son fils entre dans le prestigieux lycée Tootsuki. Au commencement, Sôma y va sans la moindre réelle motivation.

C’est une fois devant cette école que son opinion va changer. Cet établissement scolaire n’est réservé qu’à l’élite culinaire et gastronomique. Devant le challenge qui se dresse devant lui, Sôma finit par trouver un intérêt à cette nouvelle vie qui s’offre devant lui. La possibilité de fréquenter et affronter les meilleurs cuisiniers ranime la flamme qui brûle en lui. Malheureusement, du fait de ses origines de quartier, notre adolescent aura du mal à se faire respecter entre ses murs. Malgré tout, la volonté de Sôma lui permettra d’avancer peu importe les épreuves que lui réserve cette école. Il pourra d’ailleurs compter sur les autres membres de son dortoir pour le soutenir et lui permettre de s’adapter. Est-ce que ses talents culinaires et son sens de la compétition arriveront-ils à le propulser au sommet de Tootsuki ?

Il existe de nombreux personnages peuplant ce shonen. Chacun de ses talents culinaires apporte un plus au récit. Cependant, rien ne serait possible sans le charisme et l’ambition du héros principal du manga.

Un cuistot prometteur

Food-Wars-Sôma

Un héros toujours prêt à en découdre

Le personnage de Sôma Yukihira et son évolution sont au cœur même de Food Wars. A la base, ce jeune homme se croit supérieur à la majorité des autres chefs excepté son père. Faisant preuve d’une grande confiance en lui, sa façon de penser change totalement dès son arrivée au lycée. Il découvre un nouvel univers qui s’étend devant lui. Même s’il comprend qu’il n’est pas le seul à être doué derrière des fourneaux, son esprit de compétition le pousse à rentrer au sein de Tootsuki. Sa soif de connaissances et son envie de s’améliorer ne peuvent qu’être satisfait dans ce lieu grandiose. Voilà ce qui caractérise le mieux Sôma, sa volonté d’être le numéro 1. De plus, il n’a pas peur de clamer haut et fort ses convictions même si cela peut lui créer de nombreux ennemis.

De l’autre côté, notre cuisinier se caractérise par un aspect bien distinct de sa personnalité. Celle-ci n’est autre que son côté déjanté, le poussant toujours à réagir étrangement devant ses adversaires. Les réactions de Sôma sont tout bonnement hilarantes et poussent à bout les autres cuistots. De plus, ses talents en matière de cuisine ont beau être excellents, il aime à expérimenter des plats tout bonnement infects. Peu importe les obstacles, Sôma n’abandonne jamais et son ingéniosité la sortie de bon nombre de situations périlleuses. Toujours prêt à accepter un défi, il peut montrer un côté vantard et toujours sûr de lui qui énervera autant les autres pensionnaires que les professeurs. Il est le parfait exemple du héros de shonen qui n’abandonne jamais peu importe les obstacles.

Cependant, la vraie star de Food Wars n’est autre que les plats proposés. Souvent imaginatifs et parfaitement représentés, on ne peut que baver devant la nourriture qui nous est présentée. C’est une ode à la découverte gustative qui nous est offerte.

La cuisine selon Food Wars

Il est évident que cet anime est loin d’un documentaire culinaire. Tous les codes du shonen sont appliqués afin d’attirer l’œil du spectateur. Malgré tout, Food Wars arrive à créer un vrai intérêt pour la nourriture qui nous est présenté. Chaque plat a beau être sublimé par les talents hors du commun de Sôma, on se sent prêt à se mettre nous aussi aux fourneaux. L’œuvre arrive parfaitement à nous divertir tout en nous enseignant certains aspects du travail de chef. L’animation est exemplaire et nous donne toujours l’eau à la bouche en voyant notre héros appliquer son art. On est face à un véritable déluge de saveurs qui est magnifiquement retranscrit à travers l’animation.

Concernant la cuisine en elle-même, on découvre des plats de tous horizons. Du fait de l’élitisme de l’établissement, il est nécessaire pour les étudiants de diversifier leurs talents. Même s’ils ont chacun des points forts qui les rendent uniques, la connaissance des bases de leur métier est essentiel pour leur permettre de grimper les échelons. Ce sont des mets de plusieurs pays qui s’offrent à nos yeux. Chaque région du globe à son moment de gloire que ce soit la France, l’Inde, la Chine ou l’Italie. Chaque élément de ce shonen explosif est exposé avec une grande exagération. Cependant, c’est cette dernière qui nous attire tant et nous pousse à nous intéresser à la cuisine. Le fait que ce sujet soit amené avec autant d’humour et de dérision nous rend la chose plus attrayante.

Food-Wars-exagération

L’exagération fait partie intégrante du récit

Mais que serait Food Wars sans ces confrontations dantesques ? C’est lors de cette lutte entre nos cuistots que le titre prend tout son sens. Tootsuki est le champ de bataille où tous ces lycéens mènent leur propre combat dans l’espoir de briller au firmament de la gastronomie.

Des duels de chefs grandioses

Voilà la partie que l’on attendait tous, les confrontations entre les différents pensionnaires. Appelés  “duels de chefs”, ils consistent en des affrontements culinaires autour d’un thème précis. Pour participer il est nécessaire d’avoir le consentement de chacun des participants ainsi qu’un jury. Ces duels sont loin d’être sans conséquence. En effet, il est nécessaire de parier quelque chose pour finaliser ce type de rencontres. Il s’agit souvent de la possession d’un club ou même de l’exclusion définitive des concurrents. La pression est donc constante et il est nécessaire d’exprimer toutes ses compétences dans l’espoir de remporter la victoire. Ce système de compétition régit le rapport de forces entre les élèves. Pour espérer être le numéro un, il faut, en plus d’être assidu et talentueux, lutter pour grimper les marches et gagner sa place au conseil des dix maîtres.

En sachant cela, notre héros ne peut qu’être enthousiaste de pouvoir combattre le haut du panier. Malgré tout, il lui faudra faire ses preuves pour espérer gagner le droit de rencontrer l’élite de l’école. Ces duels font tout le sel de cet anime. De par leur très grande envergure et l’exagération faite tout autour d’eux, ce sont de véritables shows pour nos yeux. La lumière est braquée sur nos concurrents qui donnent tout pour espérer sortir vainqueur. Ces moments valent les plus beaux combats de shonen que l’on ait pu voir. Ici pas de super techniques ou de mégas coups, juste les capacités des candidats. Cela n’a beau rien à voir avec les duels que l’on peut observer dans d’autres oeuvres, on est pris dans l’euphorie de la situation. On reste collé devant notre écran à nous demander qui va bien remporter la victoire.

S’il y a aussi une autre grande caractéristique qui décrit Food Wars c’est bien le fan-service. Cet élément fait beaucoup polémique dans les animes surtout de nos jours. C’est un sujet pouvant créer des débats houleux et qui peut influencer grandement la qualité d’une série.

Food Wars-duel

Que le duel des chefs commence !

Vous avez dit du fan-service ?

Voilà un gros point qui peut faire crisser des dents certains spectateurs. En effet, les scènes un peu osées et le ecchi sont légion dans Food Wars. Notamment lors de la dégustation des plats, il est courant de voir les membres féminins du jury atteindre l’extase. Très souvent à connotation sexuelle, ces scènes font pourtant partie intégrante de l’œuvre. C’est cette grande exagération qui fait que les plats cuisinés semblent si bons. D’ailleurs ce genre de réaction ne date pas d’aujourd’hui car il était possible de voir ce genre de situation dans des mangas plus anciens. On peut citer “le petit chef” qui faisait s’envoler de plaisir tous ceux qui dégustaient sa cuisine. Cette démesure de plaisir ne fait que renforcer l’aspect comique du site. Le titre aurait peut-être moins de saveur s’il n’y avait pas ces réactions totalement déjantées.

Mise à part ces moments qui peuvent être qualifiés d’ecchi, l’anime ne se concentre que très peu sur le côté très en chair des concurrentes. Il arrive que certains plans affichent les courbes généreuses des femmes ponctuant le récit. Malgré tout, ces moments ne sont que peu gênants comparés à certains titres surexploitant le fan-service. De plus, on abandonne à aucun moment l’intrigue principale du récit. Chaque élément est là pour nous expliquer le parcours initiatique de Sôma. En fin de compte, on ne fait que très peu attention de l’aspect ecchi du titre pour se concentrer sur les plats et les affrontements qui se déroulent devant nos yeux. C’est surtout des fous rires qui nous attendent devant l’imagination faite concernant les réactions des examinateurs.

Food Wars est une oeuvre atypique qui arrive à nous accrocher tout au long des épisodes. On ressort de ce visionnage avec des recettes plein la tête et divertit pleinement. Voilà la vraie force de ce shonen, sa faculté de nous égayer en seulement quelques minutes.

Un shonen a savouré sans limite

La saison 1 de cet anime nous captive autant qu’elle nous envoûte. Malgré quelques petits défauts tels que le fan service et l’exagération dans les réactions, Food Wars est un shonen à déguster sans modération. On rit et on se cultive en suivant les aventures de notre jeune cuistot. De plus, l’ascension de Sôma au cœur de Tootsuki est un régal pour les yeux. Même s’il s’agit d’un anime culinaire, ses duels de chefs valent tous les meilleurs combats que l’on peut voir dans des oeuvres du même genre. Il est même possible de trouver en cette série, une volonté d’en apprendre plus sur le monde culinaire. Cette oeuvre peut même inspirer des vocations à certains spectateurs qui souhaiteraient se lancer derrière les fourneaux.

Il plaira à toutes les sortes de public et saura vous donner l’envie de vous mettre à la cuisine. Un shonen tordant et rafraîchissant qui apporte un vent nouveau. Esprit Otaku vous conseille fortement de suivre les aventures de Sôma si cela n’est pas déjà fait. Que vous soyez à la recherche d’un titre atypique ou que vous souhaitiez simplement vous divertir, Food Wars est l’anime qu’il vous faut. La saison 2 de cet anime fera bientôt l’objet d’un autre article pour voir si le plaisir est toujours aussi présent.

Partagez votre opinion et votre ressentie sur cette série qui donne l’eau à la bouche ! Laissez en commentaires les plats qui vous ont donné le plus envie au cours des épisodes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *