Freaky-Girls

Freaky Girls tome 1 : le folklore devient réel

Aujourd’hui c’est un titre très atypique sur lequel on va s’attarder. Une oeuvre qui, au premier abord, montre un récit très classique. Cependant, une fois que l’on gratte un peu plus la surface on se retrouve face à un titre avec un sujet profond et qui parlera à tous. Freaky Girls, édité par Pika, nous conte un récit sur la différence mais aussi l’acceptation de soi et des autres. Alors est-ce que ce titre mérite de figurer dans votre bibliothèque ? On vous donne notre avis sur ce seinen hilarant et rafraîchissant.

Les Demi envahissent le monde

Pour ce qui est du synopsis du titre, le manga de Petos nous plonge dans un univers contemporain. Ce monde, identique au nôtre, se différencie pourtant sur un point. Parmi la population sont apparues des créatures légendaires. Ces êtres qui, restaient cloisonnés au rang de mythe, commencent à surgir et tentent de s’intégrer tant bien que mal à la société. On suit Tetsuo Takahashi, professeur de biologie dans un lycée lambda. Celui-ci a toujours souhaité rencontrer des “para-humains” afin de discuter avec eux. Malheureusement, la population peu élevée de ces êtres surnaturels l’a empêché de réaliser son souhait. C’est alors avec dépit qu’il entame sa quatrième année de professeur dans son établissement. Cette rentrée banale va pourtant changer sa vie à jamais.

Son lycée va accueillir quatre para-humains, que l’on appelle maintenant des Demi. La première est Sakie Satô, une succube qui rejoint les rangs de l’équipe pédagogique. Vient ensuite une vampire du nom de Takanashi qui montre un caractère très espiègle. Les deux dernières sont Kyôko Machi, une dullahan (cavalier sans tête) et Yuki Kusakabe, une fille des neiges. Notre professeur ne s’attendait pas à voir autant de Demi et a enfin la possibilité d’accomplir son rêve. Cependant, pour des gens aussi différents, il est difficile pour le commun des mortels de coexister. La peur de l’inconnue est une barrière que Takahashi va essayer de briser. Il va tout faire pour apporter un soutien sans failles à ses nouvelles élèves et leur permettre de vivre une scolarité classique.

Les oeuvres mélangeant la fantasy et la réalité sont légion dans le monde du manga. Malgré tout, Freaky Girls a beau avoir un speech de départ assez courant, on se rend compte au fil des pages que cela n’a rien à voir avec les autres seinen du même genre.

Une vie scolaire fantastique

Le titre nous plonge donc dans une aventure en milieu scolaire. Ici pas de terribles combats ou de monde à sauver mais juste le quotidien d’élève se rendant en cours. On ne compte plus les séries se déroulant dans un établissement éducatif. Freaky Girls arrive pourtant à susciter l’intérêt de par le point de vue qu’il aborde. On voit ce quotidien banal et souvent ennuyeux à travers les yeux de ces Demi. Pour eux, rejoindre une classe normale est une chose extraordinaire. Leur souhait est de pouvoir s’intégrer dans ce milieu parfois hostile. Bien sûr, les situations dans lesquels se retrouvent nos protagonistes sont souvent hilarantes. A cela s’ajoute le comportement très curieux de Takahashi qui souhaite plus que tout en apprendre davantage sur eux.

Freaky Girls-élèves

Une école très spéciale

Ce professeur de biologie représente la curiosité humaine face à des phénomènes dépassant l’entendement. On peut se projeter et se reconnaître facilement en ce personnage attachant et drôle. les situations hilarantes sont multiples dans ce volume et cela vient surtout des coups fourrés que fait notre petite vampire à son cher professeur. On rigole, on s’émeut et on est attendris devant ces demoiselles et leurs réactions. La vie scolaire qui nous est dépeinte nous semble totalement fantastique et rend ce quotidien bien plus intéressant. On s’attache facilement aux différents protagonistes qui ponctuent le récit et leur découverte d’une existence normale.

Cependant, le vrai cœur de l’histoire vient du message qu’il cherche à transmettre. Peu importe ce qu’on dit, les Demi sont bien différents des autres élèves et c’est cette séparation et ses conséquences qui nous sont racontées.

La différence au cœur du récit

Freaky Girls est une oeuvre prônant la tolérance et cela se sent très vite dès les premiers chapitres de ce tome 1. Les situations burlesques laissent place alors à des vrais malaises pour ces demoiselles aux aptitudes particulières. Alors que tout semble être contre eux, notre professeur de biologie est là pour les soutenir et les accepter. Il fait figure d’espoir, de figure paternelle mais aussi de paix pour ces êtres qui ne souhaitent qu’une chose, être acceptés. Que ce soit des histoires de coeur, de leur état de para-humains ou bien pour camoufler les apparences, les raisons sont nombreuses et propres à chacune. Takanashi, notre chère vampire, fait figure d’exception en s’adaptant aisément à cette vie. Malheureusement ce n’est pas le cas de ses camarades.

Le premier exemple flagrant est celui de la fille des neiges qui ne supporte pas son existence anormale. Victime des racontars des autres filles de la classe, elle subit ces critiques qui la touchent profondément. Elle doit d’abord s’accepter elle-même avant que les autres puissent l’approcher. Un autre cas est celle de notre succube professeur qui fait exprès de s’enlaidir pour que ses pouvoirs de séduction ne prennent pas. Obligée de vivre recluse loin de la ville, elle a du mal à se projeter dans l’avenir. Ne voulant pas causer de problèmes, elle cherche pourtant un homme qui pourrait lui montrer un peu de résistance à ses charmes. Ces êtres légendaires ont beau être fantastique, leurs problèmes peuvent parler à n’importe qui. On peut s’identifier aisément à chacun des personnages présentés de par l’humanité qu’ils dégagent.

Mêlant parfaitement humour et sujet sérieux, Freaky Girls arrive parfaitement à jongler d’une situation à l’autre. On réfléchit autant que l’on rit sur l’avenir de ces élèves dans un monde parfois hostile envers la différence.

Une oeuvre profonde et légère

Freaky Girls-liens

Takahashi, une figure paternelle pour ses élèves

Le rythme de ce premier volume est parfaitement maîtrisé afin que le lecteur ne se lasse jamais. Les rires sont monnaies courantes lors de notre périple en ce monde réaliste. C’est encore plus efficace que l’on a vraiment l’impression qu’il pourrait s’agir d’événements qui pourraient se réaliser. La réalité écrase le fantastique qui tente tant bien que mal de survivre face à la nature humaine. On ne tombe pas dans le drame pur et dur grâce à l’humour qui arrive toujours au bon moment. Il aurait été facile de se concentrer uniquement sur le message à transmettre mais Petos fait un travail remarquable en associant ses deux éléments. Cela se caractérise jusque dans les traits des personnages, très cartoon, qui contraste avec le sérieux du sujet.

C’est ce mélange de la comédie et de la réflexion qui fait tout le sel de cette oeuvre. Freaky Girls est un titre pouvant toucher tout type de lecteurs. Ce volume 1, en tout cas, arrive à nous envoûter et à nous distraire facilement. Le fait que ce soit les êtres fantastiques qui soient victimes du regard des simples humains est une excellente trouvaille qui nous change des autres titres du même genre. On se demande tout au long des pages si elles vont trouver une lumière dans cette obscurité due à la solitude. Takahashi sert encore une fois de guide pour ces jeunes élèves perdues qui souhaitent justes être mises sur la bonne voie. Il leur fait comprendre qu’elles doivent s’entraider afin de surmonter les obstacles et qu’elles peuvent compter sur lui. Il confirme ainsi son rôle de confident envers ses élèves.

Ce premier tome s’avère très dense et possédant beaucoup de matière à traiter. Les problèmes liés aux différences et à l’acceptation sont des sujets plus que jamais d’actualités. Un seinen original qui fait bonne impression pour ses premiers pas.

L’avenir de Freaky Girls

En conclusion, ce manga à beau ne pas avoir l’air intéressant au premier regard, on se laisse facilement happer par son récit. Freaky Girls mérite amplement qu’on lui offre sa chance de par la pertinence du récit et le mélange parfait entre sujets sérieux et légèreté de certaines scènes. On espère évidemment que les prochains tomes sauront continuer sur la même voie. On compte aussi sur lui pour ne pas tomber dans les clichés habituels de ce genre et que cela ne finisse pas en un manga harem comme il en existe pleins d’autres. Il s’agit en tout cas d’une très bonne première expérience que Esprit Otaku vous conseille fortement.

Freaky Girls saura toucher bon nombre de lecteurs. Que vous soyez à la recherche d’une comédie rafraîchissante ou d’un titre poussant à la réflexion, ce seinen est fait pour vous. On a hâte de voir ce que donnera le tome 2 et voir si nos chères Demi arrivent enfin à trouver leur place dans cette école. La peur de l’inconnue sera-t-elle franchit par les autres élèves ? Comment évolueront les relations entre Takahashi et ses protégées ? De nombreuses questions dont on espère avoir la réponse très bientôt. En attendant, plongez-vous avec plaisir dans ce premier tome prometteur et enchanteur.

N’hésitez pas à partager votre opinion sur Freaky Girls ainsi que vos attentes concernant sa suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *