Reine d'Egypte

Reine d’Égypte tome 1 : la détermination d’une souveraine

L’histoire de l’humanité a toujours été une source d’inspiration. Cela est vrai que ce soit dans le cinéma, le jeu vidéo ou même la littérature. Les mangas ne font pas exception et parmi eux se trouve un titre qui a beaucoup fait parler de lui. Le seinen Reine d’Égypte, édité chez Ki-oon, prend place dans l’Égypte antique. Cette période, très riche en histoires, propose ici de se concentrer sur le destin grandiose d’une jeune femme. Il est temps de plonger dans une lutte pour le pouvoir sous le regard des dieux.

Voyage au cœur de l’Égypte antique

Le titre de Chie INUDOH nous fait suivre la vie de Hatchepsout. Cette figure emblématique de notre histoire est considérée comme la “première grande femme dont l’Histoire a gardé le nom”. C’est donc le récit de l’ascension de Hatchepsout qui nous est offert. Cette dernière est sur le point de se marier avec son demi-frère Séthi. Ce dernier sera donc l’héritier légitime du grand Thoutmosis. Même si le couple semble parfait au premier abord, la future reine est en réalité emplie de colère. Elle ne veut pas se contenter du rôle qui lui est prédestiné depuis sa naissance. Son regard se porte au-delà du simple titre de reine, rêvant secrètement de trôner en tant que pharaon. Rongeant son frein depuis toutes ces années, son ambition finit par la rattraper, considérant être plus apte au plus haut titre que Séthi.

Selon elle, sa condition de femme ne devrait nullement peser dans la balance. Elle fait preuve d’un grand talent pour l’art du combat, que ce soit à l’épée ou au tir à l’arc. Malheureusement, cela ne change rien à l’opinion du reste du monde qui ne la voit qu’en tant que femme et non en dirigeante. Elle comprend alors qu’un long chemin l’attend si elle espère réussir à briser les vieilles idéologies d’une des plus grandes civilisations de notre Histoire. La voie qu’elle a choisie sera longue et périlleuse pour atteindre son but. Elle sera prête à faire tous les compromis, et même à jouer l’épouse modèle si c’est pour obtenir ce qui lui revient. C’est ainsi que débute cette lutte de pouvoir pour savoir qui sera l’élu des dieux. Malgré tout ses talents, Hatchepsout peut-elle réussir à changer les croyances ancestrales de son peuple et les mener vers un nouvel avenir ?

Reine d’Égypte est une véritable fresque historique. Ce seinen nous offre la vision de cette civilisation à travers les yeux de cette jeune demoiselle cherchant à tout prix à changer les choses. Hatchepsout est une héroïne qui nous marque comme peu de personnages peuvent le faire.

Une femme brisant les codes

Reine-Egypte-Hatchepsout

Une reine à la volonté inébranlable

Reine d’Égypte est avant tout une biographie d’une des femmes les plus fortes de l’Histoire. Ce qui caractérise tout d’abord le personnage d’Hatchepsout est sa volonté de bouleverser l’ordre des choses. On est ici face à une héroïne qui souhaite par-dessus tout que l’on reconnaisse sa valeur. Si au départ, elle souhaitait démontrer qu’elle était plus forte que son demi-frère Sethi au maniement des armes, elle comprend que cela ne changera rien. Tout vient de son statut de femme et de futur reine. De par ces deux conditions, sa vie était toute tracée sans qu’elle ait son mot à dire. Pour arriver à son but, elle comprend qu’elle devra avant tout utiliser son intelligence, sa ruse et sa force de caractère pour espérer s’ouvrir une voie vers le rang de pharaon. C’est un combat pour les droits des femmes qui nous est dépeint à travers le personnage de Hatchepsout.

En effet, son statut de femme est pour elle un vrai handicap dans un monde où l’homme est le souverain incontesté. Ne pouvant finalement se battre d’égal à égal avec les armes conventionnelles, elle finit par comprendre que la solution réside dans la vision qu’on a d’elle. C’est ainsi que ses nouveaux outils deviennent le charme, la discussion ainsi que son esprit. Elle veut prouver que même en étant une femme, il est capable de diriger un royaume et de le mener vers des sommets encore jamais atteint. Face aux méthodes brutales de son époux, elle veut paraître comme la sauveuse et la voie de la sagesse pour le futur de l’Égypte. Même si cela lui fait subir le courroux de Séthi, elle continuera de se battre bec et ongles pour changer à jamais la vision de chaque citoyen.

Si notre héroïne est avant tout une féministe dans l’âme, c’est aussi pour son propre avenir qu’elle se bat. C’est de par ses propres mains qu’elle façonnera la route de son existence qu’elle a décidé de prendre.

Être maître de son destin

L’autre grand combat de notre reine se trouve dans son destin même. Si elle souhaite changer les choses, dans un premier temps, pour obtenir le rang de pharaon, c’est avant tout pour se briser de cette voie qu’il lui est tracé. A cette époque, les femmes n’étaient reléguées qu’au rang de statue restant cantonné à côté de leur époux. Outre cela, le seul devoir qui leur était exigé était de donner naissance à un futur héritier afin de perpétuer la lignée. Hatchepsout refuse que l’on décide pour elle et est prête à tout pour se défaire des chaînes du destin. Même si cela l’oppose à sa propre famille ainsi qu’à l’ensemble de la population égyptienne.

Nombreuses sont les oeuvres traitant de la lutte contre un destin prédestiné. Malgré tout, Reine d’Égypte arrive à nous toucher bien plus que les autres mangas du genre. On ressent toute la détresse ainsi que le fardeau de cette voie qui n’est pas le sien. C’est seul contre tous qu’elle décide de lutter pour se forger son propre avenir. L’admiration et le respect nous gagnent au fur et à mesure du parcours de Hatchepsout. Au plus profond de nous, on souhaite la voir réaliser son rêve. Notre héroïne est l’exemple parfait qu’il ne faut jamais laisser les autres décider de notre avenir. C’est avec une grande impatience que l’on attend de voir le chemin que notre jeune reine va tracer de ses propres mains.

Hatchepsout devra se confronter à un adversaire redoutable en la personne de Séthi. Leurs deux visions totalement opposées risquent fort de provoquer un raz-de-marée qui bouleversera jusqu’aux fondements de ce pays.

Un affrontement pour le trône

Il est quand même difficile pour une personne seule d’accéder au sommet. Ce premier tome nous permet d’observer les différents alliés qui commencent à rejoindre la cause de la reine. Il y a tout d’abord ses servantes qui l’aident à agir comme une femme de son rang. Un grand soin est apporté aux instants passés avec ses confidentes qui font tout pour la soutenir à leur manière. L’autre personnage qui vient lui offrir une aide précieuse est la danseuse ambulante Tabia. Son charme et sa gestuelle très élégante lui permettent d’enchanter tous les gens qui la croisent. C’est d’ailleurs durant une de ses interprétations que Hatchepsout va la remarquer. Elle n’était alors qu’une jeune femme, mais maintenant qu’elle entre dans la cour des grands, elle lui demande son aide. Grâce à son soutien, notre héroïne espère devenir plus féminine et ainsi cacher son esprit de garçon manqué.

Pour finir, et même s’il est introduit assez tard dans le tome, il y a le jeune scribe Senmout. Ce dernier préfère, dans un premier temps, ne pas se mêler des histoires de la reine. Cependant, ce dernier ne peut s’empêcher d’être écœuré de la cruauté de Séthi. Il finit par être envoûté par la bienveillance et la persévérance de la femme du pharaon. Ces renforts ne seront pas de trop pour pouvoir lui permettre de l’emporter. D’ailleurs, Séthi sait pertinemment les ambitions de sa demi-sœur et ne rate jamais une occasion de la remettre à sa place. Le premier volume de Reine d’Égypte pose les bases de cette future confrontation où chacun avance ses pièces avec une grande prudence. L’ingéniosité et le soutien de ses amis permettront-ils à Hatchepsout de mettre un terme au règne de son époux ?

Reine-d'Egypte-lutte

Un combat pour le pouvoir se cache derrière ce couple

Ce qui captive aussi le lecteur est le fait que ce récit nous raconte des évènements qui se sont inscrits dans l’Histoire. Reine d’Égypte, en plus d’être un seinen prenant, est une oeuvre historique pleine de promesses.

Un seinen historique captivant

Chie INUDOH à parfaitement retranscrit l’ambiance si particulière de cette illustre période. Chaque détail est parfaitement orchestré afin d’approfondir toujours plus l’immersion du lecteur. Que ce soit dans la patte graphique de Reine d’Égypte ou bien dans le choix des éléments qui entourent nos héros, on ressent tout le travail de documentation qu’a réalisé la mangaka. Ce sont des paysages somptueux qui se dessinent devant nos yeux. C’est le même cas pour ce qui est des tenues, du maquillage ainsi que des accessoires propres au style vestimentaire de l’époque. De plus, il est possible de percevoir de nombreuses données historiques tout au long du récit. Cette minutie propose une histoire des plus réalistes et qui accentue encore plus l’émerveillement tout au long de notre lecture. On a la sensation de se retrouver réellement en pleine Égypte antique et de voir de nos yeux cette partie de l’Histoire de l’humanité.

Reine-d'Egypte-fresque

L’image que l’on peut se faire d’une reine de l’Égypte antique

C’est une fresque historique que nous raconte ce premier tome. Il pose parfaitement les bases d’un univers des plus attirants. Chaque scène est un hommage à cette période grandiose. C’est un voyage dans le temps minutieusement orchestré et totalement inoubliable. C’est comme si on se retrouvait au cœur d’une exposition sur cette époque, retraçant chaque moment de ce récit historique avec une grande précision. Les pratiques et rites religieux font aussi partie du voyage et servent encore plus à l’immersion du lecteur. On fait allusion aux plus célèbres divinités de cette mythologie, telles que Amon-Rê, et on ressent réellement l’importance qu’avait le regard des dieux aux yeux des citoyens. L’auteur va jusqu’à nous offrir une partie de Senet, le jeu de table le plus pratiqué durant l’Égypte antique.

On ne peut que s’émerveiller devant le travail colossal qui a dû être fait par l’auteur. Ce premier tome réussit son pari de nous plonger au cœur d’une aventure fantastique dans des contrées pleines de mystères.

La Reine d’Égypte arrivera-t-elle à ses fins ?

En conclusion, Reine d’Égypte est un seinen à découvrir absolument. Ce premier tome nous offre une aventure épique en préparant le terrain pour une lutte sans merci. On ne peut que s’attacher à Hatchepsout de par sa force, son intelligence et sa volonté inébranlable. Cette fresque historique nous fait vivre un voyage somptueux au cœur d’une plus grande civilisation du monde et l’on ne peut que féliciter le travail de l’auteur pour la vie qu’elle a insufflé à son oeuvre. On ressort totalement conquis de la lecture et c’est avec une immense hâte que l’on souhaite se plonger dans la suite. En espérant bien sûr que le reste de la série soit aussi prenant que ce premier tome.

Ce seinen plaira avant tout aux amateurs de récits historiques. De plus, Reine d’Égypte permet aussi de découvrir plus en profondeur une des plus grandes souveraines de l’Histoire. Malgré tout, le titre peut aussi séduire bon nombres de lecteurs de par sa narration, le personnage de Hatchepsout auquel on s’attache aisément ainsi que par le soin apporté à chaque détail. Esprit Otaku vous conseille fortement de vous laissez tenter par l’expérience de cette oeuvre envoûtante. C’est un voyage hors du commun au pays des pharaons qui attend le lecteur.

Et vous qu’avez vous penser de “Reine d’Égypte” ? N’hésitez pas à partager votre avis sur ce manga historique dans les commentaires 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *