Dragon-Ball-Super

Dragon Ball Super tome 1 : la suite tant attendue

Il est temps de s’attarder sur un titre que beaucoup attendaient. La suite tant espérée de l’une des plus grandes sagas du monde otaku est enfin arrivé dans son format manga. Dragon Ball Super, édité chez Glénat, a déjà su faire parler de lui à travers l’anime du même nom. La sortie de ce premier tome est l’occasion parfaite pour voir si les nouvelles aventures de Goku et de ses amis méritent le coup d’œil. Préparez-vous à entrer dans l’arène pour un championnat au sommet entre deux divinités. Le super saiyen qui repose en chacun de nous va pouvoir se réveiller une fois de plus !

L’univers 6 contre l’univers 7

Dragon Ball Super, toujours écrit par Akira Toriyama et dessiné par Toyotaro, suit les évènements de Dragon Ball Z. Après avoir vaincu Boo, la Terre profite d’une accalmie et tous nos grands guerriers doivent s’habituer à cette nouvelle paix. Cette dernière n’est pas au goût de notre saiyen, qui cherche par tous les moyens à s’entraîner. Elle perdure pourtant plusieurs mois. Malheureusement, une nouvelle menace plane, non seulement sur la Terre, mais sur tout l’univers. Le dieu de la destruction Beerus s’est réveillé de son long sommeil à la recherche d’un adversaire à la hauteur. Il va entamer son devoir de chaos dans l’univers tout en récoltant des informations sur le célèbre super saiyen divin. Comment nos amis vont-ils lutter face à cet adversaire à la force démesurée ?

Cet arc à été beaucoup traité à travers le film “Battle of Gods” ainsi que les premiers épisodes de l’anime. Il est donc normal de voir ces évènements rapidement abordés voir même supprimé (comme pour l’arc de Freezer) pour rentrer dans le premier arc inédit de la saga. Le fameux tournoi entre l’univers 6 et l’univers 7 est sur le point de débuter. Celui-ci fut organisé suite à un conflit entre Beerus et son frère jumeau Champa. Ils décident de régler leur différend dans une compétition qui verra s’affronter les meilleurs combattants sélectionnés par les dieux de la destruction. C’est donc un nouveau périple qui attend nos héros. Ils vont devoir faire face à des guerriers inconnus qui pourraient bien leur révéler de nombreuses surprises.

La grande question qui vient est donc de voir si cette suite arrive à la hauteur de ses prédécesseurs. Ce n’est pas chose facile que de réussir à se démarquer lorsque l’on est dans l’ombre d’une telle saga.

Dragon Ball Super-Beerus

Beerus, un adversaire plus puissant que jamais

Dragon Ball Super, un digne héritier ?

Voilà une chose de très compliquer. On a pu voir qu’il pouvait être difficile de s’inscrire dans la suite de Dragon Ball et Dragon Ball Z (GT ayant reçu un accueil plus que mitigé). D’ailleurs, on fut nombreux à être surpris de savoir qu’une suite se déroulant juste après l’arc Boo verrait le jour. En tout cas, après la lecture de ce premier tome il y a une chose que l’on peut dire, c’est que Dragon Ball Super fait fort. Tout d’abord, comme je l’ai dit plus haut, le début du manga est assez vite expédié. Cela vient plus de l’envie de faire découvrir de la nouveauté plutôt que des histoires que l’on a pu voir à travers les films et l’anime. C’est pour cela que le tome prend vraiment son importance avec le tournoi des deux univers. En lisant les chapitres, j’ai senti mon âme de fan de Dragon Ball se réveiller.

En effet, on retrouve tout ce qui a fait le charme du manga. C’est un vrai plaisir que de retrouver Goku et son attitude un peu idiote se battre contre de nouveaux adversaires. En fait, Dragon Ball Super réalise, pour l’instant, à merveille son rôle, car il arrive à étendre un univers déjà immense. Si dans les anciens tomes, on avait pu voir les dangers qui se cachaient dans la galaxie, il s’agit cette fois d’autres univers. C’est comme si l’on redécouvrait le manga et qu’il s’agissait d’un nouveau départ pour nos héros. En effet, ils comprennent qu’ils sont faibles face à ces nouveaux adversaires et donc on retrouve les fameux entraînements et les combats spectaculaires où les coups pleuvent sans cesse. Au final, Dragon Ball Super joue autant sur la nostalgie que sur le renouveau afin de capter notre attention et cela est particulièrement efficace.

S’il y a bien une chose qui fait le sel de la saga, c’est dans ses affrontements. Tout l’univers Dragon Ball fut marqué par des confrontations plus impressionnantes les unes que les autres. Est-ce le cas pour ce premier volume ?

Des combats fun et dynamiques

Dragon Ball Super-duel

Ce face-à-face rappelle des souvenirs

Ce premier tome de Dragon Ball Super offre son lot de combats. Si l’on oublie celui entre Beerus et Goku (qui est très bien orchestré malgré les quelques coupures), on se retrouve devant des affrontements plaisants. Bien sûr, il ne s’agit pas de combats où la terre tremble et où les planètes risquent d’être détruites. Malgré tout, on reste captivé par ces échanges de coups de poing, car on a la sensation de faire face à des affrontements des premiers Dragon Ball. Ici, c’est avant tout le talent en arts martiaux qui priment même si l’on se doute que les techniques vont bientôt changer la donne. Mais c’est avec un grand sourire que l’on suit ces confrontations qui sont envoûtantes et qui touche notre corde nostalgique. Chaque élément est travaillé avec grand soin et apporte un trait unique à tous ces affrontements.

Pour parler justement des dessins, Toyotaro fait un travail remarquable tout au long de ce volume. Il a vraiment su capter l’essence de ce qui faisait le charme des anciennes séries pour se l’approprier et proposer un rendu à la hauteur. On retrouve avec grand plaisir tous les personnages qui nous ont ébahis dans notre enfance sous des traits un peu plus fins, mais tout aussi ensorcelants. Le dessinateur n’a nullement à rougir devant son travail et peut-être fier de ce qu’il réalise. Ses réalisations sont autant un hommage au travail de Toriyama qu’un vent de fraîcheur dans l’univers Dragon Ball. Pour finir, concernant les nouveaux personnages, ils sont tous assez charismatiques et donnent envie d’en savoir plus sur chacun. On retrouve d’ailleurs l’univers très déjanté du mangaka dans chaque scène à travers ces animaux humanoïdes et autres races extraterrestres.

Au final, on se laisse captiver par les combats et l’humour qui ponctuent le récit à chaque instant. Un vrai retour aux sources qui ne peut que plaire à tous ceux pour qui Dragon Ball est un chef-d’œuvre.

En route pour de nouvelles aventures

En conclusion, c’est avec grand plaisir que l’on s’immerge de nouveau dans cet univers captivant. Dragon Ball Super joue autant sur notre nostalgie et notre âme de fan qu’il apporte son lot de nouveautés. De plus, du fait qu’il s’agisse d’un nouveau commencement pour nos héros permet à ceux qui n’ont pas connu les premières séries de s’impliquer dedans. Malgré tout, ce premier tome se tourne avant tout vers les fans du manga d’origine. Il saura raviver la flamme qui reposait en chacun de nous. Le travail effectué est remarquable et je ne peux que vous conseillez de vous lancer dans l’aventure Dragon Ball Super. On peut dire que pour l’instant, cette série parvient à tenir ses promesses. Elle offre une nouvelle vie à cette licence mythique.

Il s’agit d’un shonen qui ne se prend pas la tête. Ce manga effectue à merveille son rôle de nous divertir. Le rythme s’enchaine sans laisser de répit au lecteur et les combats se succèdent pour notre plus grande joie. On ne voit pas le temps passé et c’est avec un grand sourire que l’on avance dans l’histoire. De plus, l’univers déjà très poussé de Dragon Ball se voit grandement étendu et ce sont de nouveaux horizons qui se dessinent devant nous. Une oeuvre fantastique qui nous fera passer un merveilleux moment en nous donnant envie de connaitre la suite. Les nouvelles aventures de Goku, Vegeta et de leurs amis promettent d’être grandioses et aussi fun que rythmés. En tout cas, c’est avec une certaine impatience que j’attends la suite de la lutte pour la survie de l’univers 7.

N’hésitez pas à partager votre avis concernant ce premier tome de Dragon Ball Super ainsi que vos plus grosses attentes concernant la série que ce soit pour l’anime ou le manga 🙂 .

© Akira Toriyama / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *