Reine d'Egypte tome 2

Reine d’Égypte tome 2 : la lutte pour le pouvoir continue

Il est grand temps de retourner dans un monde des plus exotiques. Il s’agit du deuxième tome de Reine d’Égypte, édité chez Ki-oon, qui continue de nous conter l’ascension d’Hatchepsout. Cette reine à la destinée grandiose a encore un long chemin à parcourir afin d’atteindre le rang de pharaon. Le premier tome arrivait à retranscrire parfaitement le pays et tous les aspects historiques de cette période. Il est donc temps de s’attarder sur le parcours de cette reine pas comme les autres. Ce second volume nous décrit plus en détail les dangers que risquent notre héroïne. C’est parti pour retourner aux pays des dieux et des pharaons.

Une voie semée d’embûches

Reine d'Egypte-souveraine

Hatchepsout décide de diriger en attendant son mari

Reine d’Égypte, imaginée par Chie Inudoh, nous avait laissés sur l’alliance entre Hatchepsout et le scribe Senmout. Cet homme cultivé s’avère être un atout de taille pour la reine qui doit gérer les problèmes du royaume pendant que Seth est en guerre. Elle profite d’ailleurs de l’absence de ce dernier pour essayer d’imposer sa vision des choses. Sous le regard attentif de son nouveau camarade, elle commence à mettre en marche son plan pour prendre le pouvoir. Malheureusement, ses décisions et opinions ne font pas l’unanimité dans le royaume, loin de là. Cela se voit notamment dans les hautes sphères de la noblesse égyptienne ainsi que chez les religieux. Malgré tout, Hatchepsout continue son chemin sans s’en détourner ne serait-ce qu’un instant.

Cependant, elle ignore que dans l’ombre de nombreux dangers rôdent. Fidèle aux traditions ancestrales et surtout à leur petit confort de privilégié, ces ennemis ne tarderont pas à faire leur entrée. Ils seront prêts à tout pour briser l’élan de la reine qui est une menace pour leur train de vie habituel. Notre reine va donc devoir faire face à ces nouveaux adversaires avec l’aide de Senmout. Malheureusement, le danger peut prendre bien des formes. Ne le sachant pas encore, le plus grand adversaire de la prétendante au trône n’est rien d’autre qu’elle-même. Il va falloir qu’elle grandisse pour espérer venir à bout des obstacles qui se tiennent entre elle et le rang de pharaon. Sa droiture et son innocence seront loin de suffire pour contrer les méthodes sournoises de ses opposants.

Les difficultés qui sont représentées dans ce tome prennent tout d’abord la forme de nouveaux adversaires. Ces derniers s’avèrent être des ennemis plus retors qu-à quoi s’attendait la reine.

De nouveaux adversaires

Reine d'Egypte-Sothis

Une adversaire redoutable se présente à la reine

Le premier grand danger qui se révèle à nous dans ce tome est Sothis. Cette courtisane fait partie du harem de Seth. Depuis son arrivée, ce lieu plein de vie a grandement changé. La peur se lit sur le visage des autres maîtresses de pharaon. Tout cela est du fait de cette femme qui sait jouer de ses nombreux atouts pour obtenir ce qu’elle souhaite. Voulant se hisser aux côtés de son souverain, elle voit en Hatchepsout une menace à abattre. C’est ainsi que débute un nouveau duel entre ces deux femmes aux caractères bien trempés et pourtant très différents. Malgré les pouvoirs que lui confère son statut de reine, Hatchepsout semble être en difficulté face à une rivale de cet acabit. La cruauté et la sournoiserie dont fait preuve Sothis mettent en péril non seulement les plans de la reine, mais aussi sa propre vie.

Ayant déjà fort à faire avec le risque que représente cette femme, Hatchepsout doit aussi se défendre contre les prêtres d’Amon. Ces derniers sont les premiers touchés par les changements que souhaite faire la femme du pharaon. Ils ne souhaitent que profiter pleinement de leur pouvoir et se rouler dans la luxure. Pour que leur existence actuelle perdure, ils sont prêts à faire barrage à l’autorité de la reine. On ressent toute la tension qui se dégage de ces nouvelles confrontations tout au long de la lecture. Les dangers semblent partout et on ne peut qu’observer en silence les intrigues qui se forment. L’auteur parvient parfaitement à retranscrire la cruauté qui se cache derrière le pouvoir. Si Hatchepsout fait figure d’exception avec sa bienveillance, les autres ne semblent attirer que par l’appât du gain. La dangerosité de la situation nous fait nous inquiéter pour l’avenir de l’héroïne.

L’autre grande difficulté que rencontre Hatchepsout est son ignorance et sa naïveté. Se laissant souvent guidé par ses émotions, elle en oublie par moment de regarder la situation avec un regard plus calme.

Un apprentissage long et difficile

Reine d'Egypte-apprentissage

La réalité est bien plus complexe que ce qu’elle croyait

Comme je l’ai dit précédemment, le plus grand adversaire dont doit faire face notre reine n’est autre qu’elle-même. Cherchant à offrir une nouvelle vision à l’Égypte, elle agit souvent au quart de tour. Ce désir de changement à beau être l’élément principal du caractère d’Hatchepsout, cela lui joue souvent des tours. À de nombreuses occasions, elle s’est retrouvée en mauvaise posture de par son sens de la justice et son innocence. Heureusement, Senmout, qui est bien plus terre-à-terre, est là pour la remettre sur le droit chemin. Il ne souhaite pas qu’elle change sa façon d’être tout comme nous autre lecteurs. Ce que l’on désire tous, c’est qu’elle apprenne toutes les ficelles et aspects de la vie en Égypte. Ce tome propose donc son lot d’épreuves pour la dirigeante qui va devoir se battre, mais surtout grandir.

En effet, on se rend compte à présent que malgré ses grandes décisions,  Hatchepsout restait ancré dans le rôle de la petite fille de pharaon. Ce n’est que bien plus tard dans la lecture que l’on ressent vraiment ses premiers pas en tant que souveraine. D’ailleurs, cette transition est réalisée de manière habile et permet d’apprécier pleinement l’évolution de cette femme. Malgré tout, son ignorance et ses principes risquent bien de lui avoir joué un mauvais tour. Il sera donc très intéressant de voir comment va réagir à présent la reine d’Égypte pour se sortir de la situation qu’elle a provoquée. Au fur et à mesure des pages, le personnage d’Hatchepsout devient plus complexe et captive encore plus notre regard.

Au final, la partie d’échec entre les deux parties débute tout juste. Si la reine semble en mauvaise posture dans ce tome, on peut se douter qu’elle trouvera une parade au prochain mouvement de son mari.

Une reine toujours conquérante ?

Ce deuxième volume de Reine d’Égypte est toujours une franche réussite. Le rythme très bien jaugé du manga offre une lecture agréable et relativement rapide. On n’oublie pas pourtant l’aspect très historique de l’œuvre qui continue à nous faire voyager dans le temps. L’apprentissage et la détresse de Hatchepsout se fait ressentir à chaque moment-clé. Il en est de même pour son courage et sa volonté qui, même s’ils sont mis à rude épreuve, restent intact. Le plaisir de suivre son parcours reste intact et on souhaite vraiment savoir comment elle va faire face à ces nouvelles menaces. Bien sûr, certaines pages s’avèrent parfois chargées en dialogue, mais cela sert avant tout à décrire précisément comment était la vie à cette époque.

Je conseille donc toujours cette œuvre qui parvient, avec brio, à nous faire vivre la légende de la première grande reine de l’Histoire. Le duel qui oppose Hatchepsout et son mari reprend de plus belle et est un vrai régal pour le lecteur. Certaines scènes nous laissent même sans voix, nous faisant imaginer le pire pour cette jeune femme. Poussé dans ses derniers retranchements, comment Hatchepsout arrivera-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent devant sa route ? Le combat ne fait que commencer et il faudra prendre son mal en patience pour voir ce qui arrivera ensuite. En tout cas, ce second tome continue de nous faire vivre une expérience unique et incroyable à travers un pays fascinant. J’attends avec joie le prochain volume qui promet un face-à-face au sommet entre Seth et son épouse.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette nouvelle excursion dans le monde de Reine d’Égypte ? Comment pensez-vous que Hatchepsout fera face à ses ennemis ? 🙂

© Chie Inudoh/ Enterbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *