Gambling-school

Gambling School tome 1 & 2 : la folie du jeu

Après quelques jours de vacances, il est temps de débuter notre tour d’horizon des mangas de l’été. Pour cela, on va partir visiter l’enfer du jeu avec les deux premiers tomes de Gambling School. Ce seinen, édité chez Soleil Manga, nous offre une virée dans une école très spéciale. Suivant le parcours d’une jeune fille pas comme les autres, on se retrouve rapidement embarqué dans la folie des jeux de hasard. L’univers si particulier que nous conte le récit risque bien de nous marquer à jamais. Il est donc temps de voir si Gambling School arrive à réaliser son coup de poker ! On sort notre plus bel uniforme et on prie notre bonne étoile pour espérer l’emporter durant ces parties endiablées.

Bienvenue à Hyakkaô

Gambling School, dessiné par Tôru Nomura et scénarisé par Homura Kawamoto, nous plonge au cœur de la prestigieuse école Hyakkaô. Cet établissement privé de renom offre de nombreux débouchés aux élèves qui en sortent. Cependant, la vie d’étudiant est très singulière entre ces murs. Ici, les notes et les examens n’ont que peu d’importances pour décider du futur. Le vrai moyen de se hisser au sommet n’est autre que les jeux de hasard. Une fois les cours terminés, les classes font place à d’immenses salles de jeux. Les paris sont nombreux et totalement hallucinants, mais c’est ainsi que fonctionne le système de Hyakkaô. Les victorieux atteignent le paradis tandis que les perdants tombent dans un enfer sans nom. Ceux qui osent perdre se retrouvent persécutés et sont considérés comme de simples animaux.

C’est donc dans cette école régie par la folie du jeu que va débarquer une jeune fille qui risque bien de laisser sa marque. Il s’agit de la sublime Yumeko Jabami, une élève tout à fait banale et qui semble ne pas savoir où elle a mis les pieds. La vision d’une nouvelle proie est un plaisir sans nom pour les autres étudiants. Ils souhaitent la dépouiller de tout ce qu’elle à. Se retrouvant avec une cible dans le dos, Yumeko semble partie pour tomber dans l’enfer qui attend toutes les victimes de cette école. Cependant, cette dernière dévoile un tout autre visage une fois que la partie a commencé. Il s’avère qu’elle est totalement folle des jeux de hasard. Elle va prendre un malin plaisir à savourer chacune de ses parties. Dans cette école où la chance est reine, Yumeko peut enfin laisser exprimer toute sa folie.

L’histoire que nous raconte Gambling School est particulièrement intéressante. Elle offre une vision perverse et terrifiante du monde du jeu à travers ces différents personnages. Le meilleur exemple n’étant autre que Yumeko l’héroïne du manga.

Gambling School et son héroïne

Gambling School-Yumeko

Une héroïne terrifiante

On ne va pas se le cacher, le personnage de Yumeko Jabami est l’élément central de l’histoire. Dans une école où le rang est décidé par la chance et où les tricheries sont nombreuses, elle arrive telle une tempête pour tout balayer. On est loin de l’image que l’on se peut faire de l’héroïne modèle. Ici on est face à une jeune fille ayant totalement succombé au vice qui la ronge. La première image que l’on se fait d’elle dans le manga est celle d’une étudiante lambda. Cependant, dès qu’elle se retrouve face à un jeu de hasard, son vrai visage se dévoile. Le travail réalisé à ce moment est spectaculaire que ce soit dans son caractère ou même dans les dessins. La folie dont fait preuve Yumeko se ressent dès l’instant qu’elle joue. On se sent hypnotisé et troublé face à ce regard malsain qui l’habite.

De plus, là où les héros habituels tenteraient de s’en sortir par tous les moyens possibles, ce personnage nous surprend une fois de plus. Pour elle, il n’y a aucun intérêt à jouer une partie dont le résultat est déjà prévu à l’avance. Rien n’est plus excitant à ses yeux que de participer à un jeu où le hasard décidera vraiment du vainqueur. Elle est même prête à tricher, non pas pour gagner, mais pour que la chance soit la seule variable possible pour les participants. L’écriture de son personnage est maîtrisée à la perfection. On se retrouve face à une jeune fille qui nous met mal à l’aise, mais dont on ne peut s’empêcher de vouloir suivre les péripéties. Elle est l’âme de ce manga et permet à celui-ci de proposer une expérience de lecture très différente de ce que l’on peut lire habituellement. Ce qui est sûr, c’est que Yumeko Jabami saura rester dans les mémoires.

En plus d’être un très bon divertissement, Gambling School nous décrit le cauchemar pouvant enchaîner les victimes du jeu. Ce manga est comme un immense avertissement à travers son monde totalement tordu et où la raison laisse la place à la folie.

L’enfer du jeu

Gambling School-animaux

Voici le terrible destin qui attend les perdants

Dans un premier temps, il est pertinent d’analyser comment fonctionne la vie dans cette école. Comme il s’agit d’un établissement prestigieux, on peut constater qu’elle regorge d’élèves riches et autres membres de grandes familles. Ce point montre une première inégalité dans Hyakkaô, car du fait que les jeux de hasard sont le seul moyen de s’élever, il est nécessaire d’avoir beaucoup d’argent. On ressent donc le fort handicap que subissent les autres élèves qui doivent souvent s’endetter pour espérer participer aux jeux. La deuxième chose qui choque est ce qui arrive aux élèves dont les dettes sont trop grandes. On leur enlève toute humanité et on les considère comme de simples animaux. Obligé de porter un badge sur leur situation, ces élèves sont persécutés et doivent servir les autres comme de bons toutous.

Pour espérer s’en sortir et “regagner leur humanité”, ils finissent par s’endetter davantage dans le maigre espoir de l’emporter. C’est là que Gambling School fait fort, car si Yumeko représente parfaitement la folie du jeu, le système de l’école nous décrit avec effroi le cercle vicieux des jeux d’argent. C’est une boucle interminable de désespoir et de tristesse qui attend tous les joueurs qui succombent au monde que renferme l’école Hyakkaô. Le titre arrive donc parfaitement à nous faire voir les nombreuses facettes de cet univers souvent impitoyable et dangereux. En réalité, dès que l’on met les pieds dans cette école, on finit par se retrouver englouti par ce monde où notre avenir peut être décidé sur un simple lancer de dés. Gambling School s’avère donc être un fantastique divertissement mais en même temps, il est chargé d’un message fort soutenu par un univers effroyable et pourtant captivant.

Au final, les deux premiers tomes du manga arrive avec brio à nous plonger dans son récit tordu et délirant. On se retrouve captivé par la folie qui se dégage de Yumeko et on a envie de voir jusqu’où celle-ci va l’emmener.

Le hasard fait bien les choses

En conclusion, voici encore une licence qui m’a fait une forte impression. De par le monde qui se cache derrière les murs de Hyakkaô, le manga arrive à nous prendre aux tripes. Yumeko est aussi une héroïne qui nous ensorcelle et nous marque de par son plaisir malsain du jeu et la folie qui l’habite. On a même l’impression, par moment, de se retrouver parmi les spectateurs des parties auxquels participe la nouvelle élève. Le jeu nous captive sans même que l’on soit l’un des joueurs. On attend fébrilement le résultat en espérant que la chance soit du côté de notre héroïne. Cependant, je préviens que le manga possède parfois des pages très lourdes au niveau du texte. Cela s’explique par l’apprentissage des règles qui sont propres à chacun des jeux qui se déroulent devant nos yeux.

Je recommande donc chaudement ce titre à tous ceux qui souhaitent une histoire dingue avec une héroïne totalement déjanté qui a succombé aux démons du jeu. De plus, le manga offre une vision tordue et souvent dur de ce qui arrive à ceux qui sombre dans l’addiction de ce type de divertissement. L’ambiance parfois oppressante du manga colle parfaitement au sujet traité dans ses pages. Elle me rappelle de nombreuses œuvres du même genre. On peut citer Akagi, Kaiji ou même Gamble Fish qui sont autant de séries ayant cherché à nous montrer l’horreur se dissimulant derrière une roulette, du Mahjong ou même un simple jeu de cartes. Maintenant les questions se bousculent dans la tête du lecteur que je suis. Yumeko parviendra-t-elle à faire plier le conseil des élèves ? Succombera-t-elle à son vice ? La roulette vient tout juste de tourner et il faudra être patient pour voir quel résultat elle affiche.

Et vous, qu’avez-vous pensé des deux premiers tomes de Gambling School ? Quelles sont vos impressions sur Yumeko ? 🙂

© Torû Naomura &  KAWAMOTO Homura / Square Enix

2 Comments

  • C’est vrai que les planches avec les zoom sur le regard de Yumeko sont troublantes tant elles expriment clairement qu’elle est limite possédée quand elle joue. N’ayant lu que le tome 1, comme je l’ai dit sur Twitter, j’attends de voir comment va évoluer le scénario, son personnage et lien avec le gars (je ne sais plus son nom là^^’). Je me pose beaucoup de questions sur elle, son passée, et de voir si elle va vraiment chambouler les choses dans l’école.
    En tout cas c’est une titre qui possède beaucoup de potentiel de par sa richesse scénaristique, les jeux revisités, et dont j’en attends pas mal de choses maintenant… En gros on peut vite devenir accro à ce manga ^^

    • EspritOtaku dit :

      En effet, c’est un manga qui accroche rapidement le lecteur. Le personnage de Yumeko est parfaitement écrit et est l’élément central du récit. Elle nous trouble autant qu’elle nous captive et pour ce qui est de sa relation avec son cher ami, disons que pour l’instant on se concentre avant tout sur sa relation avec les autres joueuses ainsi que le conseil. Pour l’instant, les deux premiers tomes servent avant tout à montrer la folie qui habite Yumeko mais j’espère aussi que l’on en apprendra plus dans les prochains tomes ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *