Alderamin-on-the-sky

Alderamin on the Sky tome 3 : une démonstration de force

On continue notre exploration des nombreux mondes constituant l’univers otaku. Aujourd’hui, nos pas nous mènent de nouveau sur une terre connue, mais qui n’a pas fini de nous étonner. Il s’agit de Alderamin on the Sky, édité chez Ototo, qui revient dans un troisième tome intéressant. Le quotidien d’Ikta Solork au sein de l’académie militaire va détruire tous ses espoirs d’une vie tranquille. Ce nouveau volume introduit des éléments inédits permettant d’en savoir plus sur nos officiers ainsi que ce que leur réserve l’avenir. La paresse de notre anti-héros va s’avérer être sa meilleure arme pour surmonter les obstacles qui l’attendent. On embarque notre barda pour aller combattre dans l’unité d’un homme dont la vision va changer le futur de la guerre !

Un entraînement révélateur

Alderamin-confrontation

Toujours avoir un coup d’avance !

Alderamin on the Sky est imaginé par Bokuto Uno et dessiné par Sou Sanba et Ryutetsu. Ce tome reprend son histoire après que notre groupe ait fait ses débuts à l’académie militaire. Après avoir survécu derrière les lignes ennemis et sauver la princesse, nos héros furent récompensés du titre de chevalier. Alors qu’il souhaitait trouver un poste synonyme de tranquillité, Ikta est maintenant obligé de rejoindre les rangs de l’armée. Fidèle à ses principes, il fait tout pour éviter le moindre effort. Malheureusement, il ne peut s’empêcher de venir en aide à un de ses amis. A cause de ça, il se met à dos un puissant ennemi en la personne de Sarihasrag Remeon. Son rêve d’un quotidien paisible semble s’éloigner tandis que lui et ses camarades vont devoir participer à une simulation de bataille. Notre officier va devoir montrer l’étendue de son talent dans l’espoir que sa troupe puisse remporter la victoire.

Cependant, l’aîné des Remeon compte bien profiter de cette occasion pour donner une correction à Solork. Suite à l’un de ses stratagèmes, notre flemmard va devoir l’affronter mais aussi se confronter à son amie Yatori. Cette dernière ne compte pas lui faire le moindre cadeau et face à la puissance de l’équipe adverse, les jeunes recrues semblent destiné à la défaite. Malgré tout, Ikta est loin de désespérer et va mettre à profit ses connaissances pour dresser un plan. Même s’il ne s’agit que d’un entraînement, cette première confrontation marquera les débuts de cet amoureux de la science en tant que général de légende. Les deux camps débutent leurs manœuvres et les pièces s’assemblent sur l’échiquier tandis que le premier coup d’Ikta s’apprête à être joué. Comment son esprit acéré parviendra-t-il à venir à bout d’un adversaire bien plus expérimenté et puissant ? Le mythe de l’officier flemmard est en marche !

Le premier point sur lequel se différencie ce tome d’Alderamin on the Sky des autres est la confrontation qui s’y joue. Elle introduit un aspect intéressant et essentiel au récit, à savoir l’affrontement entre armées.

Une confrontation fascinante

Si le côté géopolitique d’Alderamin était bien présent dès le début, il manquait tout ce qui touchait à la direction de troupe. Cela était compréhensible car il était nécessaire d’introduire l’univers ainsi que les différents personnages. Cette nouvelle excursion permet ainsi d’entamer une nouvelle étape dans l’écriture du récit et des protagonistes. S’il n’était qu’une petite bande de jeunes recrues, Ikta et ses amis doivent à présent apprendre à diriger des hommes. Ce nouveau rôle permet d’en apprendre davantage sur le talent de Solork. On évoquera ce point un peu plus tard. Si la confrontation qui se joue devant nous est fascinante, c’est qu’elle ne se contente pas d’une simple mêlée entre deux forces. En effet, il y a tout un travail de réflexion, d’observation et d’anticipation qui se joue avant même que les deux adversaires se rencontrent. Toute l’analyse effectuée en amont du conflit est d’une grande pertinence.

Cela permet au lecteur de s’immerger plus facilement dans les enjeux de ce qui se joue devant lui. S’il ne s’agit que d’une simulation, cela n’empêche pas d’imaginer ce que cela serait si notre groupe de chevaliers était envoyé au front. Cette partie permet de se préparer à ce qui pourrait nous attendre pour la suite de l’histoire. Bien sûr, Solork ne peut pas l’emporter uniquement par sa stratégie et c’est là qu’entre ses camarades. Dans ces conditions proches du réel, le lecteur peut aussi observer l’importance du rôle de chacun. De plus, cette lutte met en avant la puissance de Yatori dont le maniement de l’épée est tout simplement bluffant. Toute cette partie nous fait découvrir l’étendue des capacités de nos jeunes officiers. Cela a beau être un simple exercice, il révèle de nombreux aspects concernant notre groupe. Cette étape sert pleinement à l’attachement que l’on ressent envers eux.

La confrontation entre les deux groupes représente une bonne partie de ce tome d’Alderamin on the Sky. Pourtant, cela n’empêche pas ce volume d’offrir une vision singulière de la philosophie de Solork.

La flemmardise comme stratégie

Alderamin- pensée scientifique

Une réflexion intéressante sur la science

On le comprend assez vite dans la lecture, cette confrontation est avant tout là pour démontrer tout le sens de la tactique de notre jeune coureur de jupons. Ses stratagèmes et ses observations nous font comprendre qu’il dirige à lui seul tout le cours de la bataille. De par ce fait, il démontre tout l’intérêt d’avoir une vue large du champ de bataille pour déceler tous les dangers et occasions qui peuvent changer le cours d’une guerre. On est stupéfait par son mélange de nonchalance et sa vivacité d’esprit. Une fois de plus, Solork se montre à nous sous un nouveau jour. En plus de son intellect, il sait comment mener sa troupe pour emporter la victoire tout en limitant les victimes. Cependant, il y a un point définissant notre anti-héros qui prend le devant. Il s’agit de sa vision de la science qui est profondément lié à sa fainéantise. Ainsi, le lecteur découvre l’étendue de sa philosophie de vie qui nous étonne mais qui, en même temps, provoque une réflexion.

C’est lors d’un discours à l’égard de ses hommes que l’on se retrouve captivé par ses paroles. Cela ne se joue qu’en deux pages, mais c’est suffisant pour provoquer en nous un déclic. En effet, dans ce monologue Ikta démontre l’importance d’être paresseux pour comprendre l’intérêt de la pensée scientifique. C’est le fait que l’humanité est en quête perpétuelle de la facilité que le savoir grandit. Pour illustrer ces propos, il prend divers exemples tel que l’invention de la monnaie créé pour ne plus avoir à transporter les marchandises à troquer. C’est aussi le cas pour la mise en place des puits qui permettent d’éviter les voyages incessants jusqu’à la rivière. Même si la science est là pour permettre au monde d’évoluer, Solork, de par sa vision unique, arrive à nous ouvrir les yeux sur cet aspect de l’humanité. Plus qu’un simple homme adepte du moindre effort, il symbolise tout ce que représente l’innovation. Il ajoute une profondeur surprenante à son personnage. On se rend compte alors de tout le travail apporté à l’écriture de ce protagoniste incroyable.

Au final, ce tome d’Alderamin on the Sky arrive à nous conquérir de par ses nouvelles facettes ajoutant une force à la série. Un potentiel qui ne cesse de grandir pour développer un récit unique.

Alderamin on the Sky conquiert notre regard

En conclusion, Alderamin on the Sky continue son chemin avec brio. Même si l’ensemble du passage qui nous est conté ne sert pas l’intrigue, elle permet un développement plus poussé des personnages. En effet, on décèle toute l’ingéniosité de Solork ainsi que son potentiel en tant que chef. On se demande jusqu’où il peut aller à l’aide de sa science. De plus, la narration est fluide et l’on arrive jusqu’à la conclusion du tome sans même que l’on se rende compte du temps qui est passé. Une aventure qui prend une toute autre ampleur et s’attaque plus en profondeur à l’aspect militaire d’Alderamin. On se laisse envoûter par la manière qu’a notre flemmard de diriger ses hommes tout en gardant sa paresse légendaire. Un conflit fictif qui promet de terribles affrontements pour la suite. Ikta Solork n’en est encore qu’aux prémices de sa future légende.

Esprit Otaku reste donc séduit par ce manga captivant et continue de le recommander. Alderamin on the Sky enchante par son univers riche et qui ne cesse de s’étendre à travers un récit mature et surprenant. Comme toujours, Alderamin saura plaire aux amoureux des deux premiers tomes. Il conviendra aux fans d’histoires mêlant géopolitique et stratégie militaire. En plus, ce troisième volume finit par une démonstration de force de la part de Yatori qui saurait faire pâlir les meilleurs escrimeurs du monde otaku. Alors que nos héros continuent leur apprentissage, les flammes de la guerre se rapprochent dangereusement. Le temps de l’insouciance se terminera bientôt tandis que les jeunes recrues vont devoir se préparer à l’horreur du champ de bataille. Un seinen mené par un personnage charismatique et qui nous guide vers une épopée mémorable.

N’hésitez pas à partager votre avis sur ce troisième tome d’Alderamin on the Sky. Qu’avez-vous pensé de la démonstration de stratégie dont a fait preuve Ikta ? 🙂

© Uno Bokuto, Kawakami Taiki & Sanba Sou / ASCII Media Works

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *